Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 2 heures, Phil Heully a dit :

mais la tâche est difficile (...)

 

Une région lunaire qui doit être très difficile à dessiner avec ce relief tourmenté.

Le challenge est relevé avec brio, ce dessin est magnifique !

Bravo Phil :) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfff... mais quel talent ! :x Tu peux nous en servir tant que tu veux des comme ça, j'aime beaucoup, vraiment.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

superbe, bien dans ton style, avec une belle précision.

Il y a 16 heures, Phil Heully a dit :

A propos quels sont vos critères de choix à vous dessinateurs-observateurs du sol lunaire ?

bonne question !!!!! le plus dur est de faire le choix de l'unique dessin à faire, car tout, absolument tout invite à prendre les crayons sur les infinies configurations lunaires à détailler. A ces choix cornéliens, il m'est arrivé au final....de ne rien faire ! le temps de la contemplation ayant pris l'ascendant sur le temps dévolu à la réalisation d'un dessin.

Sinon d'une façon très pragmatique, le choix est davantage au regard du temps dont je dispose pour finaliser une zone déterminée, demandant bien plus de temps que d'autres

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, serge vieillard a dit :

il m'est arrivé au final....de ne rien faire !

Merci Serge pour ta réponse à ma question, j'espère que cela va suivre !

 Il m'est arrivé moi aussi d'être face à cette situation de ne rien pouvoir dessiner comme quand on est face à un grand "buffet" et que l'on ne sait que choisir !

J'ai fait ce dessin de Rimae Janssen pour réfléchir à ce que l'on classe dans le terme "Rimae-Rupes etc...

Le temps que l'on désire y consacrer est aussi fonction de l'image qui est changeante quand on est proche du terminateur.

Affaire à suivre ...9_9

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Phil Heully a dit :

Il m'est arrivé moi aussi d'être face à cette situation de ne rien pouvoir dessiner comme quand on est face à un grand "buffet" et que l'on ne sait que choisir !

 

Bonjour,

 

Ah oui c'est une question difficile à répondre, en faite il y a du choix de cibles et parfois on voudrait tous représenter sur la feuille, mais voilà l'évolution de la cible , le temps qui passe, la météo,  la fatigue sont un frein et puis le choix est difficile car les formations sont tellement belle ...les atrophotographes en herbe ne savent ce qu'ils perdent quand  ils ne mettent qu'un capricieux œil mécanique.

Mais je vois que tu  n'a pas perdu la main, entre temps bravo cher ami.

 

Bon dessin lunaire

Edited by Loup Lunaire
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/10/2021 à 17:55, Phil Heully a dit :

A propos quels sont vos critères de choix à vous dessinateurs-observateurs du sol lunaire ?

Je ne suis pas autant productif ni technique que vous tous qui êtes déjà intervenus sur ce fil- encore bravo Phil !-. En dehors de ma chasse des sites Apollo pour lesquelles j'attends les meilleurs conditions, tant météo que confort pour passer à l'acte . Je me balade sur la surface en mode contemplation, puis si je tombe sur une forme, une structure qui m'évoque autre chose qu'un simple relief (un peu comme un enfant avec les nuages), l'envie du dessin prend le dessus. Donc pas de recherche du moindre détail, mais le plaisir de reproduire la vision qui sort de l'ordinaire. Après quelques échecs liés à la profusion des détails, je me cantonne à des petites surfaces bien grossies, ce que me permet mon T400. 

Edited by marco polo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Philippe,

 

Oui pareil que les copains. Quand je mets l'oeil à l'oculaire sur la Lune je me prends une baffe tant il y a de détails. L' œil et sans arrêt attiré par les diverses reliefs et le temps tourne, oh il est déjà l'heure de replier... Sur le peu de dessins que j'ai réalisé en lunaire cela m'a demandé beaucoup d'efforts. Et le choix s'est porté depuis divers sources Atlune, Lunar100, Lune extrême astrosurf, photo de copain, post sur les forums...et toi qui est une grande source d' inspiration 😉

Superbe résultat sur cette formation au relief bien tarabiscoté !

 

Merci célenographe

 

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, lolodobs a dit :

... sur la Lune je me prends une baffe tant il y a de détails.

Oui c'est pour cette raison que je prépare mes scéances d'observation. Souvent une observation me réclame plusieurs jours en amont :) 

Et je fais une énorme différence entre disposer d'un instrument qui en montre plein et ce que l'on regarde vraiment : la Lune n'exige pas forcément un gros diamêtre. Enfin, je reste les bras tombant devant tous ces beaux dessins alors que je me contente d'observer ..

Merci les dessinateurs.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant Norma, car je fais exactement l'inverse : je choisis mes au doigt mouillé, au jugé, à la sensation, avec le jeu de traquer le détail le plus fin accessible. Ce n’est qu'ensuite que je vais au résultat, voir ce que j'ai loupé. Mais il y a tant et tant à dénicher la pétouillettes sur Séléné, ça donne souvent le vertige d'apprendre à la maison qu'on à choppé des trucs inférieurs au kilomètre, quelques poignées d’hectomètres,. Yaaaaaa !

 

et donc, pour rebondir sur ta remarque, peux-tu préciser ce travail préliminaire ?

 

mes amitiés

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vos réponses à ma question "quels sont vos critères de choix " montrent la variété des approches de chacun et peut faire découvrir à d'autres de nouvelles façons de pratiquer l'astronomie "d'observation".

Merci à  tous...et  continuons les échanges et les idées... :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Serge, bonjour tous,

Il y peu, j'ai appris à identifier un évent (merci Gérard). A l'aide de cartes (les LAC) et d'autres sources documentaires (Reiseatlas, Quickmap ...) je me prépare à explorer la zone de Prinz et Aristarchus K très riche en évents. Pour l'heure, j'en ai une bonne dizaine à visiter et je compte utiliser un Mak 180. Event ou pas, je le saurai bientôt. Le rêve serai de suivre un tunel (ou plusieurs) d'effondrement mais je crains alors manquer de diamêtre (mais le contraste est mon ami ...) Au passage, j'observerai Krieger et sa forme polygonale difficilement montrée par l'incontournable l'AVL (tout comme Aristarchus F). Il me semble également que se cachent à proximité de Prinz quelques dômes non nomenclaturés ...

Dans un autre domaine, j'ai pris connaissance des Points rouges. Je n'en suis pas en mesure de les poursuivre ; je cherche encore comment les observer et les différencier de l'environnement. 

Voilà, voilà ... :) 

Edited by ndesprez
  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By dardevil_35
      Bonjour
       
      Configuration vintage, c'est un peu le résumé de ma soirée du 13 Janvier avec mon Meade 200mm de 2004 , ma petite camera DMK, et ma vieille monture CG5 Goto (dîtes la tondeuse pour la mélodie des moteurs ).
      Cette soirée m'a permis aussi de réutiliser mon PC C19 Panasonic, pour ceux qui connaissent pas, c'est un PC durcit que j'avais acheté d'occasion il y a presque 10 ans...
      Mais au final, cela fonctionne plutôt bien. Le PC durcit ne craint pas les conditions extérieurs extrêmes, je collecte les vidéos sur un disque SSD connecté en USB 2.0, pilote le CG5 via Nexremote, piloate le focuser via USB et enfin la camera.
      A la vue des premières vidéos, les détails étaient présent, sur certaines formations on distinguait bien les petites failles ou petits impacts.
      La fraicheur de la soirée ne m'a pas permis de rester plus de 2h... dehors mais les images sont correctes.
      Elle sont traitées avec Registax 6 (là aussi encore du vintage). 
      donc les images obtenus au foyer du Meade avec une Barlow Celestron 2X
      sur LONGOMONTAUS, on distingue pas mal de détail au sein même des cratères de la plaine murée Sur Bullialdus, j'aime bcp les détails du pic central. Je pense que j'aurai dû pousser le truc avec une barlow 3X Antares cette fois ci, mais le froid à eu raison de moi.
       
      bon cieux.
       
      Alexandre
      www.decouvrirlalune.fr 
       
       





    • By Christian Arsidi
      Bonsoir à toutes et à tous, 
       
      Le 14 janvier 2022 je suis sorti un peu de mon hibernation  en prenant des photos de la Lune avec ma TSA 102 mm munie du FFC Baader er avec mon Sony A 7R IV.
      Addition de 12% des images sur environ 320 avec AS!3, masque flou avec Prism 10 et traitement final avec DxO Photo Lab.
      les conditions étaient très moyennes, turbulence de 6/10.
       
      Bonne nuit et bonne année 2022.
      Christian

    • By muller
      L'autre soir, un peu apres le premier quartier, je flanais a fort grossissement dans l'entremelement de crateres vers le pole sud lunaire, lorsque d'un coup les crateres me sont apparus non pas en creux, mais en bosses. Tous.
      Imaginez des bols poses sur une table, on les voit bien en creux. Et bien, la, par illusion optique, probablement due a l'eclairage et au manque de repere visuel, c'est comme si les bols avaient ete retournes !
      En me secouant un peu les yeux, les crateres redevenaient en creux, mais j'arrivais a les faire basculer a nouveau "en bosses".
      Je souligne que cela ne marchait que vers le pole sud, la ou il y a des crateres de partout, sans mer ou surface plus sombre.
       
      Bref, une belle illustration d'illusion optique.
       
      Et vous, avez vous eu une experience similaire en observation lunaire ?
       
       
       
       
       
       
    • By sebseacteam
      Hello,
       
      Reprise en fanfare en ce début d'année 2022.
      Rien fait depuis fin Novembre pour cause de météo........... incompatible avec l'astrophoto.
       
      Le C8 entre en piste, avec le grand capteur de la QHY163m.
      Rapide à faire niveau acquisition (genre 120s), hyper long dans AS3, genre 40 min par tuile 
       
      Bref j'ai fini par y arriver à faire cette mosaïque.
      Collimation plus que perfectible, côté gauche surtout.
      C'est la reprise, pas taper  
       

       
      Même topo avec le Meade 254/2500
       

       
       
    • By Bartoumire
      ... et les cratères émergent ce jeudi 20/01 où la soirée fut très humide.
       
      -Jacques-
       

  • Upcoming Events