esoub83

Correcteur de coma et chromatisme

Recommended Posts

Bonjour à tous,

je possède un Alpy 600 et son module de guidage. L'ensemble est monté sur un Newton de 200 mm à f/4. La caméra de guidage est une Lodestar. L'image du champ de guidage est partiellement altérée par les aberrations de Coma dès lors que l'on s'éloigne du centre optique (environ au delà de 50 pc). Ce n'est pas rédhibitoire pour le guidage et à priori ni sur la qualité du spectre produit. En revanche, cela l'est pour la résolution plate solving qui ne trouve que rarement une solution. J'envisage par conséquent d'installé un correcteur de Coma type MPCC pour améliorer la qualité du champ de guidage. Oute la difficulté que je rencontre actuellement pour étalonner le spectre dans le bleu (RMS >1) via une ampoule balast au néon, le correcteur inséré dans le trajet optique ne va-t-il pas introduire un effet chromatique et une dispersion supplémentaire aux deux extrémités du spectre (caméra science Atik 490) ?

Merci

Emmanuel

 

 

Edited by esoub83

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour Emmanuel,

 

A votre place, j'utiliserais un chercheur ou une petite lunette, dédiés à la résolution astrométrique plutôt que d'utiliser un correcteur de coma.

Le gros avantage du Newton est qu'il est achromatique, par sa conception même. Il serait dommage de créer du chromatisme en ajoutant un élément optique dans le chemin alors que le télescope n'en fait naturellement pas. Optiquement, le MPCC n'st pas extraordinaire ;  il risque de dégrader voire de couper des zones intéressantes du spectre, dans l'IR ou l'UV.

Pour ma part, j'ai utilisé plusieurs Newton avec l'Alpy600, à F/D 5 ou à F/D 4, à chaque fois sans aucun correcteur. Les résultats sont excellents notamment dans la partie bleue du spectre par rapport à des tubes équipés de correcteurs de champ ou de réducteurs de focale.

J'ai eu des problèmes de résolution astrométrique en utilisant l'image de guidage, moi aussi. Je suis passé à un chercheur dédié à cette fonction. Certes, cela fait une caméra supplémentaire à gérer mais cela a résolu tous mes problèmes.

 

Enfin, pour l'étalonnage, le module Shelyak est une bénédiction. Il vous simplifie la vie, que ce soit pour étalonner ou pour faire les flats. L'investissement se justifie.

 

Quel moteur de résolution utilisez-vous ?

 

Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, esoub83 a dit :

Oute la difficulté que je rencontre actuellement pour étalonner le spectre dans le bleu (RMS >1) via une ampoule balast au néon

Si c'est juste une lampe au Neon, il n'y a aucune raie visible en dessous de 5852 Å, donc effectivement la calibration n'est pas bonne dans le bleu.

Il faut utiliser une lampe Ar/Ne qui présente quelques raies utilisable dans le bleu du spectre ou encore le module de calibration ALPY qui est équipé de cette lampe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite astuce si ça peut marcher, prendre l'image de guidage, la convertir en jpeg, puis la croper pour ne garder que l'image propre sans coma et voir si sur astrometry.net il y a assez d'étoiles pour trouver la zone.

Sinon toujours synchroniser la carte du ciel sur une étoile de forte magnitude à coté de la cible.

Je n'ai pas moi non plus de chercheur électronique, quand astrometry.net est en bug c'est vrai que ça doit être fort appréciable, j'ai quand même une caméra de guidage avec un capteur pas trop petit (Atik314) donc ça le fait.

 

Pour ton étalonnement dans le bleu, prend un néon + calibration sur les raies de balmer d'une étoile A ou B, ça devrait marcher.

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vincent : j'avais effectivement une chercheur avec un caméra CCD pour synchroniser la monture, cela fonctionnait parfaitement avec Astrometry.net. Mais je trouve plus pratique (vs effectivement gestion d'une 3e camera) de pouvoir synchroniser directement avec la caméra de guidage. Je lorgne en effet de plus en plus sur le module de calibration Shelyak. 

 

Olivier : avec chance, la ST 111 émet un peu d'Argon dans le bleu. J'obtiens quelques raies exploitables entre 4300 et 5000 A en plus de la raie HB qui signe plutôt bien. Je vais reprendre la calibration via Demetra en mode manuel (le mode auto est en échec) même si j'ai quelques difficultés encore à maitriser les subtilités du soft. Il y a sur mon DD quelques spectres d'étoiles et nébuleuses en attente de traitement. 

 

Alef : oui j'ai essayé le crop, fonction de la cible et donc du nombre d'étoiles disponibles sur la partie "utile" du capteur, cela matche de temps en temps Astrometry.net.

 

Finalement, exit le MPCC. Par ailleurs, le problème de repérage sur le ciel est résolu en réalisant un modèle de pointage (avec CPWI) de la monture (poste fixe). Je n'ai que la partie est du ciel de visible donc les déplacements sont relativement limités. En synchronisant la monture en début de cession sur une étoile de forte magnitude, les cibles se retrouvent par la suite quasi au centre du capteur.

 

Merci à tous et bon ciel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now