Phil49

Celestron C8 Edge/Fastar ou pas en CP longue focale ?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Déjà pourvu d'un SW 200/800 et d'une lunette TS 76 EDPH qui ne chôme pas depuis la fin de l'été, il y a un domaine que j'aimerais également couvrir, c'est celui des objets plus discrets du CP et qui demandent un peu plus de longueur focale !

 

J'ai commencé à regarder le matériel, j'ai vu un modèle qui me plairait bien, mais voilà, comme d'habitude, la facture monte très vite et je souhaiterais savoir si cet "investissement" peut convenir à mon attente !

 

Le cahier des charges :

 

- pouvoir être géré par une AZ-EQ6

- pouvoir accueillir ma chaine optique : ASI 294 MC Pro + D.O Zwo + Tiroir filtre 2'' Zwo + ASI 290 MM guidage

- budget contenu autour de 2 500 euros

 

Ce qui me pose question, c'est que j'ai déjà vu des Celestron avec des chaines optiques à l'arrière et d'autres avec la caméra à l'avant comme le C8 ou RASA, et moi cela ne m'arrangerait pas dans la mesure où j'ai un D.O !!!


Je ne crois pas avoir jamais vu une chaine avec D.O montée à l'avant vue l'obstruction, déjà que pour les câbles ce n'est pas simple...

 

C'est quoi la différence, deux formules optiques différentes ?

 

Enfin côté budget, C8 = 1250 + hyperstar = 1 250 + adaptateur = 350, on est déjà mini à 2 850 euros...

 

Pour la partie imagerie, je travaille exclusivement avec l'ASIair pro et +, j'ai cru lire que certains avaient du mal à faire un alignement polaire avec de longues focales, mais peut-être pour les Celestrons avec un f/ de 8 ou 11 ?

 

Voilà, le C8 n'est peut-être pas le modèle idéal, peut-être même qu'un autre type de formule optique serait plus adapté, style R.C ?

 

Merci pour vos conseils avisés !

 

Philippe

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 3 minutes, Phil49 a dit :

j'ai cru lire que certains avaient du mal à faire un alignement polaire avec de longues focales

? , en fait c'est la monture que l'on met en station sur la Polaire , peu importe la focale

d'autant plus qu'avec C8 + Hyperstar tu vas te retrouver  à F/D2  et 400mm de F

 

Bernard_Bayle

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Pour les petits objets un C8 HD avec le réducteur X0.7 serait bien adapté à ta caméra et tu serais à peu prés dans ton budget.

 

Tu pourrais aussi aller vers un newton 200/1200. Tu commande la partie mécanique chez TS (newton ONTC) et tu prends des miroirs d'artisan par exemple chez mirrosphére (primaire+secondaire environs 900€). 

Avec 200mm tu as une résolution d'environ 0.8" dans le rouge (longueur d'onde du Ha) et avec ta caméra et les 1200mm de focale tu  as 0.8"/pixel. 

Ca te ferais une config cohérente compatible avec ton AZEQ6, top mécaniquement et optiquement.

 

Lionel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que tu décris c'est :

 

- d'une part, le SCT utilisé classiquement, soit au foyer à f/10, soit avec réducteur (le plus souvent x0.63 ou x0.7 selon la technologie du tube), caméra à l'arrière du tube

 

- d'autre part, le SCT en mode "chambre de Schmidt" avec la caméra à l'avant. C'est ce que permet le RASA chez Celestron, ou bien n'importe quel SCT à partir de 6 pouces avec l'Hyperstar de chez Starizona. Dans ce cas le tube tourne entre f/2 et f/2.2 selon les cas. La focale se balade entre 300mm (cas du C6) à 714mm (cas du C14). La combinaison focale courte et rapport f/D faible va te donner du champ et beaucoup de signal, mais tu seras la plupart du temps en sous échantillonnage car même une 183MM avec ses pixels de 2.4um l'est dans ce cas. Ta 294 te donnerait un échantillonnage trop grand, c'est très bien pour faire du VA, un peu moins pour de la photo.

 

Si tu veux faire dans la mini-tachouille, mieux qu'avec ton 200 ou ta 76EDPH, tu vas donc quand même vouloir plus de focale que ce que donne un Hyperstar, et tu vas donc bosser au foyer f/10, f/7 ou f/6.3. Bref, oublie l'Hyperstar, en plus ça te fera des économies.

 

Avec un C8, tu auras donc soit 2000mm de focale, soit 1400mm ou 1280mm avec réducteur, de quoi préciser les milliers de petites galaxies qu'on voit dans notre ciel du nord. A ces focales, ta 294 (qui a des pixels plutôt gros) sera pleinement adaptée.

 

Sur le guidage :

  • généralement on conseille de guider au DO car les SCT standard (XLT) ont un miroir qui peut bouger au fil du temps selon l'orientation du tube (mirror flop). Mais attention, à ces focales, trouver une étoile guide sur bord du champ peut rapidement devenir compliqué...
  • Le guidage à l'OAG me semble un peu moins indispensable avec un modèle EdgeHD sur lequel le miroir peut être bloqué en position (mais la plupart des imageurs préfèrent quand même rester au diviseur optique !)
  • Perso, je me contente du guidage parallèle, lunette de 50mm et 290 mini. Je sais que c'est mal, mais bon.

Sur l'alignement polaire

  • Avec l'ASIAir, aucun souci pour faire l'alignement polaire avec 1500mm de focale (C9 réduit à f/6.3) et une 294. Pas d'inquiétude de ce côté-là, ça va fonctionner, le champ sera suffisant avec un éventuel C8.
  • A f/10, non, ça ne passe pas...mais dans ce cas, je fais la mise en station à la lunette guide (il faut bien qu'elle ait un avantage, celle-là)

 

Enfin, toujours d'habitude les imageurs chevronnés, en particulier en planétaire, préfèrent ajouter un focuser externe type Crayford, bloquer le miroir et faire le focus fin avec le Crayford. C'est un coût supplémentaire et il faut faire très attention à l'espacement qu'ajoute le focuser, car un SCT (surtout les EdgeHD) doivent travailler avec une distance précise entre sortie du tube et caméra. Un peu comme les RC finalement...qui sont peut-être une bonne solution pour toi si tu n'as pas spécialement besoin de la versatilité qu'apporte un SCT.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Clouzot a dit :

Si tu veux faire dans la mini-tachouille, mieux qu'avec ton 200 ou ta 76EDPH, tu vas donc quand même vouloir plus de focale que ce que donne un Hyperstar, et tu vas donc bosser au foyer f/10, f/7 ou f/6.3. Bref, oublie l'Hyperstar, en plus ça te fera des économies.

 

Bonjour Clouzot,

 

Tout d'abord merci beaucoup pour cet avis éclairé et étayé d'explications pratiques qui m'ont permis de mieux saisir certaines subtilités que j'avais omises dans ma réflexion, notamment l'échantillonnage, et ce n'est quand même pas rien !

 

Tu as tout à fait raison, de même que @astroluma que je remercie également pour sa réponse ! ;-)

 

Ok, donc cela veut dire que l'on peut utiliser un C8 avec la chaine optique à l'arrière, c'est ce que tu appelles la photo au foyer ?

 

Une question : quelle différence entre XLT et Edge ?

 

Il y a 1 heure, Clouzot a dit :

Avec un C8, tu auras donc soit 2000mm de focale, soit 1400mm ou 1280mm avec réducteur, de quoi préciser les milliers de petites galaxies qu'on voit dans notre ciel du nord. A ces focales, ta 294 (qui a des pixels plutôt gros) sera pleinement adaptée.

 

C'est exactement le but recherché, profiter au maximum de la longue focale pour taper dans des objets minis, mais la contrepartie est effectivement un ratio f/ plus fermé, donc temps de pose plus longs, plus d'images à accumuler, etc...

 

Il y a 1 heure, Clouzot a dit :

généralement on conseille de guider au DO car les SCT standard (XLT) ont un miroir qui peut bouger au fil du temps selon l'orientation du tube (mirror flop). Mais attention, à ces focales, trouver une étoile guide sur bord du champ peut rapidement devenir compliqué...

 

Ah, voilà, on commence à parler des choses qui fâchent, mais rien ne sert de se voiler la face ! ;-)

 

Quand tu dis que cela bouge dans le temps, qu'est-ce que cela implique en termes de manipulations ou d'opérations, histoire de savoir si c'est quelque chose à ma portée...

Tu parles de l'Edge, donc ce doit être l'explication que je demandais plus haut ?

 

Il y a 1 heure, Clouzot a dit :

Avec l'ASIAir, aucun souci pour faire l'alignement polaire avec 1500mm de focale (C9 réduit à f/6.3) et une 294. Pas d'inquiétude de ce côté-là, ça va fonctionner, le champ sera suffisant avec un éventuel C8.

 

Bien, c'est surtout ce point que j'avais en tête avec l'ASIAir plus spécifiquement, mais le problème serait le même avec Stellarmate ou NINA je suppose !

Tu me rassures ! :-)

 

Il y a 1 heure, Clouzot a dit :

Enfin, toujours d'habitude les imageurs chevronnés, en particulier en planétaire, préfèrent ajouter un focuser externe type Crayford, bloquer le miroir et faire le focus fin avec le Crayford.

 

Aie, encore un plus...
Alors sachant, comme tu le sais peut-être, compte tenu de nos croisements sur des fils communs, que je travaille exclusivement sur du C.P (en tout cas pour le moment), a ton avis est-ce que le crayford est tout de même vivement recommandé ?

Je n'ai pas vu en effet quel est le type de P.O pour les Celestrons !

Est-ce que c'est aussi inadapté d'origine que les P.O de SW newton qui glissent sous le poids ?

Par ailleurs, je compte bien monter un EAF pour la MAP via l'ASIair, ce qui en contribuera pas à alléger la facture, mais je dois avouer que c'est d'un incommensurable confort et d'une précision redoutable !

 

Il y a 1 heure, Clouzot a dit :

Un peu comme les RC finalement...qui sont peut-être une bonne solution pour toi si tu n'as pas spécialement besoin de la versatilité qu'apporte un SCT.

 

Voilà enfin la bonne question car j'ai aussi tourné autour des RC !

Mon but est d'avoir de la longueur focale sous le pied, pourrais-je dire, mais est-ce que la formule Celestron est la mieux adaptée ?

Je sais qu'il y a des R.C, mais si l'on veut rester dans des budgets raisonnables, notamment celui que je mentionne, est-ce jouable ?

Il y a forcément aussi des "moins" avec les "plus"...

 

Philippe

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Phil49 a dit :

Ok, donc cela veut dire que l'on peut utiliser un C8 avec la chaine optique à l'arrière, c'est ce que tu appelles la photo au foyer ?

Oui. Je m'exprime de façon assez floue, mais c'est bien ça. Un SCT a deux foyers possibles, le foyer du miroir primaire (lequel est taillé de façon à donner f/2. Il est à l'avant du télescope, c'est là qu'on place la caméra, avec un correcteur comme l'Hyperstar) et le foyer du miroir secondaire (qui fait passer à f/10, f/11, il est à l'arrière du télescope, on peut intercaler un correcteur-réducteur également).

 

Il y a 2 heures, Phil49 a dit :

Une question : quelle différence entre XLT et Edge ?

  • Optiquement, c'est la correction de la courbure de champ. Un SCT standard en a toujours, par construction. Ce n'est pas super gênant en visuel, mais en imagerie ça se voit direct, surtout avec des capteurs de taille moyenne comme la 294. Un Edge comporte, à l'intérieur du tube, deux lentilles qui vont corriger cette courbure, donnant un champ parfaitement plat à une distance bien précise de la sortie arrière du tube.
  • Mécaniquement, le EdgeHD est un peu mieux fichu puisque le miroir peut être bloqué (il y a des molettes qui servent à enclencher un frein), ce qui solutionne le problème de miroir qui se balade dans les non-Edge. Il a aussi des évents qui aident à mettre le tube en température plus vite (car un SCT c'est fermé, donc ça s'égalise leeeentement avec la température ambiante). Le tube est aussi un peu plus lourd en EdgeHD.
  • Financièrement, le Edge est plus cher ! Compter 500 à 1000€ en plus pour un tube EdgeHD par rapport à un XLT. Les accessoires tels que le réducteur de focale sont eux aussi plus chers.

En fait, la vraie question, c'est "est-ce que ça vaut le coup d'acheter un EHD plutôt qu'un standard" ? Là, je n'oserais te répondre avec certitude.

 

Pour ma part, je me contente fort bien de mon C9 non-Edge, même à f/10, sans que ladite courbure de champ ne m'empêche de dormir la nuit, et sans que le miroir baladeur ne me fasse trépigner de rage à chaque refocus ou goto.

 

J'ai des arguments en ce sens : qui dit mini-tâchouille dit petit objet, donc utilisation de la région centrale du capteur, où la courbure de champ n'est pas spécialement gênante.

 

Exemple avec Arp 286 au c9 à f/10 depuis mon centre-ville, en mode crado-VA bien sûr. Les étoiles commencent à tirer la tête sur les bords, mais l'essentiel est au centre. Un bémol ceci dit : un C8 a plus de courbure de champ qu'un C9, question de focale.

image.thumb.png.9298fd8f08e3153c5cb9367a2b837ca1.png

 

SI je veux faire des champs plus grands en utilisant toute la surface du capteur, j'ai mes réducteurs-correcteurs qui font le job et viennent corriger la courbure.

Sur le miroir baladeur par contre, pas de miracle, on peut atténuer l'effet mais jamais complètement, ce qui peut jouer sur la collimation. Il peut m'arriver de la retoucher une fois passé le méridien, quand je suis très motivé. J'explique le phénomène (et comment le gérer) juste en-dessous.

 

D'autres seront plus exigeants, par exemple le Grand Maître incontesté des mini-tâchouilles, @christian_d qui a un C11 EdgeHD et en sort toujours des merveilles d'objets peu communs.

 

Il y a 3 heures, Phil49 a dit :

Quand tu dis que cela bouge dans le temps, qu'est-ce que cela implique en termes de manipulations ou d'opérations, histoire de savoir si c'est quelque chose à ma portée...

 

Ce qu'il se passe exactement, c'est que sur un SCT, le focus se fait en déplaçant le miroir primaire. Ce miroir est poussé-tiré par une simple tige filetée. Or, cette tige vient pousser le miroir non pas au centre (forcément, il y a ta caméra ou ton oculaire à cet endroit) mais sur le côté. Tu vois vite le problème qui va se poser : comme on le pousse ou on le tire de manière excentrée, le miroir se met en travers.

Dit comme ça, ça semble horrible, mais en fait non : un miroir primaire de SCT est sphérique, et la collimation de l'instrument se fait en orientant le miroir secondaire (3 vis). On peut donc avoir un télescope parfaitement collimaté alors même que le miroir primaire est légèrement de traviole.

 

Sauf que... si on fait sa mise au point en tirant le miroir vers l'arrière du tube, le miroir va se mettre de travers (ça c'est bon), mais surtout va avoir tendance à redescendre sous son propre poids.... et donc se mettre en travers, mais de l'autre côté. La collimation bouge.  Solution : toujours faire sa MAP en "poussant" le miroir pour le mettre de travers, certes, mais en équilibre.

 

Sauf que (bis), quand on fait un flip au méridien, le miroir se retrouve orienté à 180° par rapport à sa position d'origine : et il se met à bouger également. C'est pour ça qu'il faudrait, théoriquement, refaire sa collim et sa MAP dès qu'on passe de l'autre côté du méridien ! Dans les faits, ce n'est réellement embêtant que sur les gros miroirs style C11 C14 qui sont suffisamment lourds pour nous jouer des tours. Avec un C8, c'est nettement moins sensible, et je pense que tu peux ignorer ce problème potentiel.

 

Bref, rien qui ne soit à ta portée je pense ;)

 

Il y a 3 heures, Phil49 a dit :

a ton avis est-ce que le crayford est tout de même vivement recommandé ?

Je pense qu'on peut s'en sortir sans. C'est ce que je fais, mais tu noteras que je ne suis pas du tout une référence, il y a bien plus expérimenté que moi.

En planétaire, ces Crayford sont quasi systématiques car ils permettent une mise au point très fine sans faire bouger le miroir primaire. En CP, si l'on ignore les problèmes de miroir, pas indispensable à mon humble avis. Là encore, je sais que plein de gens ne sont pas de cet avis, et ils ont peut-être raison.

 

Il y a 3 heures, Phil49 a dit :

Par ailleurs, je compte bien monter un EAF pour la MAP via l'ASIair, ce qui en contribuera pas à alléger la facture, mais je dois avouer que c'est d'un incommensurable confort et d'une précision redoutable !

...et l'EAF, même si ce n'est peut-être pas le focuser le plus adapté à un SCT (sa vitesse), fonctionne très bien. Je le monte sur le C6 (cf bricolage dont j'ai posté les détails sur le forum d'en face) ou le C9 sans problème particulier.

 

Il y a 3 heures, Phil49 a dit :

Mon but est d'avoir de la longueur focale sous le pied, pourrais-je dire, mais est-ce que la formule Celestron est la mieux adaptée ?

Le fanboy SCT qui sommeille en moi va te dire que oui, mais le gars honnête te dira qu'un bon RC sera plus adapté à ce genre de job, avec tout de même trois bémols :

- c'est plus lourd

- la collimation d'un SCT c'est facile, par contre un RC, ouah...

- la qualité de fabrication des RC du commerce est parfois assez aléatoire et fait que trouver un "bon RC" à un prix correct est peut-être une entreprise vouée à l'échec . Mais 2500€, ça peut passer, je sais pas... @Nicolobrica est incollable à ce sujet, il pourra t'en dire plus que moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Clouzot a dit :

En fait, la vraie question, c'est "est-ce que ça vaut le coup d'acheter un EHD plutôt qu'un standard" ? Là, je n'oserais te répondre avec certitude.

 

Bon, je viens de regarder quelques vidéos sur le Net et j'ai lu l''explication sur les fiches descriptives de P.A et O.U, effectivement, il est quand même plus conseillé d'opter pour un Edge grâce aux lentilles qui améliorent sérieusement la qualité de l'image.

 

 

 

Tu as raison en disant que l'on travaille surtout au centre, mais il est vrai que par rapport à la différence de budget, mieux vaut d'emblée partir sur cette solution plutôt que de revendre avec perte un XLT afin d'acheter un Edge...

 

il y a une heure, Clouzot a dit :

- la collimation d'un SCT c'est facile

 

Euh.. m'ouhais, c'est  vite dit quand tu regardes cette vidéo ! 

 

 

 

De nuit, les bon sang de vis et la barlow en plus, le disque d'Airy, ...

 

Ca fait quand même beaucoup de temps à passer chaque nuit à régler cela... :-(

 

En totale contradiction avec la fameuse loi de Colmic ! ;-)

 

il y a une heure, Clouzot a dit :

Sauf que... si on fait sa mise au point en tirant le miroir vers l'arrière du tube, le miroir va se mettre de travers (ça c'est bon), mais surtout va avoir tendance à redescendre sous son propre poids.... et donc se mettre en travers, mais de l'autre côté. La collimation bouge.  Solution : toujours faire sa MAP en "poussant" le miroir pour le mettre de travers, certes, mais en équilibre.

 

Du coup, ce point me pose question en le rapprochant avec la MAP effectuée avec l'EAF ou tout autre focuser !

Pour générer sa courbe il doit faire des mouvements, il me semble que ce n'est que dans un sens, ce qui évite de prendre en compte le backlash, mais la MAP change et il peut arriver qu'il soit obligé de faire le point dans un sens ou dans l'autre !

 

Donc cela ne complique t'il pas la situation ?

 

J'ai ensuite fait la "soustraction", car il faut quand même parler argent à un moment, et avec tout cela on a allègrement dépassé les 2 500 euros (et encore si je n 'ai pas oublié quelques babioles) ! :-(

 

Philipe

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Phil49 a dit :

De nuit, les bon sang de vis et la barlow en plus, le disque d'Airy, ...

Très pragmatiquement, pas besoin de Barlow. Le conseil à retenir de la vidéo d'Astronote, c'est le filtre rouge (voire IR pass)...

 

Les vis : un passage par ton quincaillier local, et tu repars avec 3 vis CHC (clé Allen) M3 de la bonne longueur. Sinon, les Bob's Knobs, qui se tournent à la main et qui (contrairement à ce qu'on peut lire) sont stables SI on les monte correctement.

 

Airy : voilà le genre de truc qu'on peut voir en live, avec un SCT réduit à f/6.3, sans se taper le stacking dans je ne sais quel logiciel à part. Désolé pour les vibrations, j'avais une fête juste au-dessus de mon balcon instable ce soir là. Seeing autour de 2.5 arsec RMS, donc pas génial.

 

La figure d'Airy, comme le montre cette courte vidéo, on la voit vraiment bien, si on zoome suffisamment. Et de toute façon ce n'est que pour fignoler, le dégrossissage on le fait en défocalisé, sur les ondes du "donut".  Les nuits où Airy n'est pas visible... c'est qu'il n'est pas besoin d'aller plus loin que le donut !

 

 

 

Il y a 1 heure, Phil49 a dit :

Ca fait quand même beaucoup de temps à passer chaque nuit à régler cela... :-(

Ben non, pas chaque nuit, la collimation tient, sauf à secouer le tube en voiture.

 

Il y a 1 heure, Phil49 a dit :

Pour générer sa courbe il doit faire des mouvements, il me semble que ce n'est que dans un sens, ce qui évite de prendre en compte le backlash, mais la MAP change et il peut arriver qu'il soit obligé de faire le point dans un sens ou dans l'autre !

Eh bien non justement. Si on coche bien l'option "reverse" dans l'ASIAIr, l'autofocus se fait toujours dans le bon sens (en "poussant" le miroir).

Le seul mouvement qu'il fait en tirant, c'est pour revenir "en aval" (à droite) du focus quand il a déterminé sa V-Curve. Et là, il va de toute façon repartir vers la gauche pour affiner, donc toujours dans le bon sens.

Si la MAP est à refaire pendant la soirée (changement d'objet en mode Plan, flip au méridien, changement de température etc, bref tu connais les options de l'ASIAIr) la procédure va reprendre comme indiqué ci-dessus. Si jamais il détecte que le point bas de la V-Curve est déjà dépassé, il s'arrête, revient largement "à droite" et reprend sa routine. Bref, ça n'a jamais loupé chez moi, sauf une fois quand j'avais omis de régler le temps d'exposition par filtre et que la pauvre ASIAir essayait de trouver à 1s d'expo des étoiles bien rabotées par un filtre SII.

 

 

Il y a 1 heure, Phil49 a dit :

Tu as raison en disant que l'on travaille surtout au centre, mais il est vrai que par rapport à la différence de budget, mieux vaut d'emblée partir sur cette solution plutôt que de revendre avec perte un XLT afin d'acheter un Edge...

Ah mais si tu as le budget pour le tube et son réducteur (pas besoin de Crayford, je me répète), bien sûr que c'est mieux. Si tu n'as pas le budget, un XLT te fera plusieurs années, crois-moi. Les réducteurs-correcteurs, même le plus cher (Starizona) coutent moins cher que le simple réducteur Celestron pour EdgeHD.

 

De toute façon, il y aura un problème de taille, Edge ou pas : la disponibilité en neuf. Aux USA, les dates de livraison d'un tube seul tournent entre fin 2022 et début 2023 ! On en trouve encore, mais en combo tube+monture. En France, Medas n'a plus rien en stock, Pierro n'a que du C8 XLT...

En occasion, heureusement, comme il y a beaucoup de Celestron sur le marché, on en trouve quand même pas mal dans les PA ici ou en face.

 

Il te reste donc l'option RC, sur laquelle je laisse les spécialistes débattre avec fougue :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Clouzot a dit :

Les vis : un passage par ton quincaillier local, et tu repars avec 3 vis CHC (clé Allen) M3 de la bonne longueur. Sinon, les Bob's Knobs, qui se tournent à la main et qui (contrairement à ce qu'on peut lire) sont stables SI on les monte correctement.

 

Bonjour,

 

Quel encyclopédie du Celestron ! ;-)

 

Ca fait plaisir de lire des propos reflétant la maitrise et l'expérience !

 

Ce n'est pas de la flagornerie, simplement a force de regarder des vidéos, on voit des gens tellement sous le charme ou qui doivent vendre la camelote pour toucher leur commission sur les placements de produits (un certain Astrob... qui avait débuté modestement et s'est littéralement transformé en homme sandwich depuis un ou deux ans à la limite du "burn out " a t'il avoué dans une de ses dernières vidéos) que les aspects négatifs sont éludés voire simplement effleurés, et c'est quand même ce qui fait la différence quand on se trouve devant son matos et qu'une nouvelle expérience tourne à la réussite ou au... fiasco !

 

En plus, moi, comme tu l'as peut-être compris, je muris mon projet longtemps en avance sur plein d'aspects mais j'ai tendance à tellement vouloir tout anticiper que je finis par me mettre une pression de malade et à gamberger sur des choses qui se dérouleront naturellement une fois le matos entre les mains ! 

Pas mieux...

 

Bref...

Pour les Bob's Knobs, j'en avais acheté pour mon SW 200/1000 à l'époque, je devais donc faire partie de ceux qui les avaient mal montées, car je n'ai pas trouvé que cela changeait la vie !
Certes c'était mieux que les vis allens mais comme l'araignée est du vrai chewing gum c'était aussi galère, mais je crois que c'est plutôt que les points de poussée à l'arrière du miroir s'étaient creusés, ce qui rendait la manip difficile !


Depuis, sur mon SW 200/800j'ai demandé à monter une araignée bien spécifique de chez Artesky, rigide et réglable et comme tu le dis, sauf à secouer le tube comme un prunier ça tient al collim sans souci tous les soirs !

A la marge je fais le primaire à chaque fois mais je constate que c'est vraiment un chouia !

 

C'est tout de même un bon point car je trouve vraiment galère la manip tous les soirs, et là, manifestement, pas d'autres alternatives !

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Clouzot a dit :

Eh bien non justement. Si on coche bien l'option "reverse" dans l'ASIAIr, l'autofocus se fait toujours dans le bon sens (en "poussant" le miroir).

 

Ah ok, elle peut-être utilisée dans ce but ici !

 

Je comprends mieux car je ne voyais pas comment échapper à un moment ou un autre à la contradiction ! ;-)

 

Il y a 16 heures, Clouzot a dit :

Ah mais si tu as le budget pour le tube et son réducteur (pas besoin de Crayford, je me répète), bien sûr que c'est mieux.

 

Oui, après avoir visionné les vidéos, et surtout avoir vu comment était placée la chaine optique et l'EAF, je me dis que ce n'est "a priori" pas indispensable, un autre bon point !

 

Mais tout de même, le poids de la chaine optique est mieux géré que le Crayford d'un SW newton sur un Celestron ?

 

Il y a 16 heures, Clouzot a dit :

Les réducteurs-correcteurs, même le plus cher (Starizona) coutent moins cher que le simple réducteur Celestron pour EdgeHD.

 

Dans mes calculs j'étais parti sur le réducteur de Starizona !

 

celui là :

 

https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/correcteurs-reducteurs/reducteur-de-focale-pour-celestron-edgehd_detail 

 

J'avoue également que le principe du blocage de miroir n'est quand même pas inintéressant non plus sur le Edge, en plus du complément optique...

 

Il y a 16 heures, Clouzot a dit :

De toute façon, il y aura un problème de taille, Edge ou pas : la disponibilité en neuf. Aux USA, les dates de livraison d'un tube seul tournent entre fin 2022 et début 2023 !

 

A priori sur le site de P.A on a une date de livraison estimée au 29/11/2021, donc courant décembre je pense pour ceux qui se décident en ce moment !

Tu penses que ce sont des restes de stock des grossistes en France alors ?

 

Il y a 16 heures, Clouzot a dit :

En occasion, heureusement, comme il y a beaucoup de Celestron sur le marché, on en trouve quand même pas mal dans les PA ici ou en face.

 

Pas tant que cela, j'ai commencé à regarder en effet, mais il n'y a qu'un C8S actuellement, mais je n'ai pas regardé partout !

 

Ce serait intéressant car il y a fort à parier qu'il soit équipé d'un réducteur, mais penses-tu que ce genre d'instrument est viable en occasion ?

 

Le hic c'est de savoir s'il n'est pas affecté d'un souci de collim' ou d'optique ou autre !

 

Le SAV Medas ne m'a pas semblé avoir laissé des souvenirs impérissables en France ces dernières années, peut-être que les choses ont changé, je n'ai pas suivi depuis lors l'affaire...

 

Il y a 16 heures, Clouzot a dit :

Il te reste donc l'option RC, sur laquelle je laisse les spécialistes débattre avec fougue

 

M'ouhais, mais côté collim', c'est le même combat, côté prix, cela me semble encore pire si on veut de la qualité (enfin toutes proportions gardées, à chacun selon ses moyens) et je crois même que notre gourou Colmic a acheté avec un pote un RC, et je crois que c'était plutôt des prix avec des ordres de grandeurs proches de la Taka (d'occase je crois) !

Donc hors budget pour moi...

 

En occase, pareil, voire peut-être pire, le risque est de se faire refiler un nanar, tout comme le Celestron au demeurant !

 

Pas simple !

 

J'attends de voir si quelqu'un à des arguments côté R.C...

 

Philippe

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Phil49 a dit :

Ca fait plaisir de lire des propos reflétant la maitrise et l'expérience !

On va peut-être pas exagérer non plus ;)

J'avance à petits pas dans la compréhension de mon matos, comme tout le monde. Et je sais à peu près, à mon niveau d'exigence en tout cas, ce qui fonctionne ou pas  (c'est important de noter que c'est entièrement subjectif : tu trouveras toujours quelqu'un qui te dira qu'on ne peut rien faire de sérieux avec un SCT, et s'il est très très exigeant il aura probablement raison d'ailleurs...de son point de vue).

 

Il y a 1 heure, Phil49 a dit :

Certes c'était mieux que les vis allens mais comme l'araignée est du vrai chewing gum c'était aussi galère, mais je crois que c'est plutôt que les points de poussée à l'arrière du miroir s'étaient creusés, ce qui rendait la manip difficile !

Pour les bobs knobs le vrai truc est de trouver la bonne force pour visser. Quand tu lis des rapports d'usage des américains et que tu te rends compte que le gars a tellement serré qu'il a déformé le support du secondaire (faut le faire !), tu comprends qu'il faut prendre avec des pincettes ce qu'on peut lire de négatif sur ces vis de collimation. Idem pour celui qui n'a pas osé serrer et qui a un secondaire qui se balade au moindre coup de vent. Je sais, c'est pas évident, c'est au toucher qu'on trouve le bon serrage.

 

il y a une heure, Phil49 a dit :

Je comprends mieux car je ne voyais pas comment échapper à un moment ou un autre à la contradiction ! ;-)

De toute façon, l'ASIAir ne semble pas du tout utiliser le réglage de backlash lors de l'autofocus, pour une raison inconnue. Donc heureusement que la procédure ne se fait que dans un seul sens, sinon ce serait une vraie cata.

 

il y a une heure, Phil49 a dit :

Mais tout de même, le poids de la chaine optique est mieux géré que le Crayford d'un SW newton sur un Celestron ?

A mon avis oui : déjà, elle est centrée sur l'axe optique, et tu évites tous les problèmes de balourd selon l'orientation du tube. Ensuite, la plupart du temps c'est en montage uniquement vissé (sauf avec ce p*** de  Starizona SCT Corrector IV qui se met dans un PO 2 pouces, dans ce cas il faut prévoir du solide style... le visual back de Starizona, que j'ai aussi), et tu peux facilement monter en M48 donc peu de chance que ça ploie sous le poids.

 

il y a une heure, Phil49 a dit :

Dans mes calculs j'étais parti sur le réducteur de Starizona !

 

celui là :

Heu non ça c'est le réducteur pour EdgeHD de chez Celestron, le seul qui existe pour EdgeHD d'ailleurs (hormis chez Optec).

il y a une heure, Phil49 a dit :

J'avoue également que le principe du blocage de miroir n'est quand même pas inintéressant non plus sur le Edge, en plus du complément optique...

Ce qui me fait penser à un problème que certains rencontrent par intermittence : le miroir des SCT standard n'est pas bloqué et il peut arriver, par le jeu de résonances malheureuses, que le ventilateur de la caméra le fasse vibrer. Oui oui. Ca m'est arrivé récemment, avec un guidage tellement bon par ailleurs que je me réjouissais d'avance des images, tout ça pour me réveiller avec des étoiles allongées. La solution est soit le EdgeHD et son blocage miroir, soit changer de ventilo (Noctua), soit rajouter un peu de masse au niveau de la caméra pour changer la fréquence de résonnance (ce que j'ai fait : il n'a pas fallu grand chose).

 

Désolé, je liste tous les problèmes potentiels d'un SCT et j'ai peur qu'à la lecture tu finisses par te dire que c'est vraiment à fuir. Mais je pense qu'on pourrait faire la même chose avec n'importe quelle formule optique...

 

il y a une heure, Phil49 a dit :

Tu penses que ce sont des restes de stock des grossistes en France alors ?

Aucune idée. Je sais que certains magasins en ont encore puisqu'il y a eu des achats récents sur les forums (Equinoxe à Lyon en avait, l'Astronome aussi, je les ai vus en magasin cet été...).

 

il y a une heure, Phil49 a dit :

Ce serait intéressant car il y a fort à parier qu'il soit équipé d'un réducteur, mais penses-tu que ce genre d'instrument est viable en occasion ?

Autant qu'un neuf, honnêtement, tu auras la même proportion de mauvais et bons tubes. Sur les modèles récents issus des usines en Chine, la production semble moins irrégulière qu'avant, avec une qualité moyenne assez stable. Peu de chance d'avoir un tube complètement foireux. Le seul souci est de se retrouver avec un tube où le proprio a démonté la lame, le secondaire, a tout remonté n'importe comment...et ça, hors essai sur une étoile, c'est impossible à dire. Et c'est vrai qu'il faut un peu connaître le matériel pour pouvoir le tester rapidement en situation avant de sortir le cash.

 

il y a une heure, Phil49 a dit :

Le SAV Medas ne m'a pas semblé avoir laissé des souvenirs impérissables en France ces dernières années, peut-être que les choses ont changé, je n'ai pas suivi depuis lors l'affaire...

Pour ma part je n'ai rien à redire : j'avais eu un souci avec mon Evolution, renvoyée en plein été sous garantie, changement complet de l'électronique, réglage, renvoi en moins d'une semaine. D'autres ont fait nettoyer et régler leurs C8/C9 sur place ou par correspondance (il faut insister un peu...) et en sont très contents.

 

il y a une heure, Phil49 a dit :

Donc hors budget pour moi...

C'est ce que j'avais conclu aussi. Cette formule RC est excellente mais très sensible à une bonne collimation, et il faut alors une mécanique sans failles, ce que ne peut pas assurer une entrée ou moyenne gamme.

Au moins, un SCT, c'est simple à fabriquer et à régler, on est un peu moins sujet à la mécanique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By John deuxsource
      Bonjour à tous !
      J'avais il y a très peu de temps posté mon premier essai sur M57 qui n'étais pas brillant. C'était mon premier essai avec mon dob et ma cam asi 533mm.
      Ce coup ci je reviens avec quelque chose d'un peu mieux ficelé (je ne me suis pas fais avoir sur les erreurs de ROI de l'autre jour..)
      Le résultat vaut ce qu'il vaut. J'avoue que j'espérais un peu mieux mais j'espère progresser ! j'ai eu une quantité énorme de déchets vu le seeing. voici les conditions de prises de vue et de traitement:
       
      Prises sans lune,depuis mon jardin vers Pau, sqm environ 21,1, caméra refroidie a -5degrés, 100darks.
      Mise au point faite sur étoile au bathinov, paracorr 2 derriere la cam, FOCALE de 1940 et 0,4 échantillonage.
      -Offset 50, gain à 450 et 500, 500ms (*15000)
      Traitement complet avec SIRIL en SER, tri FWHM et rondeur + manuel. Seulement 600 photos gardés cause seeing crado et mauvaise mise en station en début de soirée.
      Aprés empilement: Ondelettes, déconvolution SIRIL, retouches du fond de ciel PS. je n'ai pas bien réussi a faire ressortir la nébuleuse et en même temps la galaxie qu'on voit à gauche (IC1296) du coup j'ai privilégié M57.
      Je pense que je peux bien m'améliorer niveau prises de vues et traitement , n'hésitez pas si vous avez des conseils et remarques =))
       

    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Juste pour vérifier que je ne fais pas d'erreur de raisonnement ni de calcul. J'ai entrepris de faire des poses de 28mn unitaire avec mon asi 183 et un filtre astrodon Ha 3nm. Je pensais, d'après mes essais en 10mn, que cela suffirait à négliger le bruit de lecture. Cependant, iris me renvoie environ 50 adu sur une brute unitaire et 30 adu sur un offset unitaire soit 40 adu de fdc (moyenne quadratique). Ce n'est donc toujours pas bon. Il faudrait poser entre 1h et 1h30!?! (pour avoir fdc > 3x lecture) C'est bien ça?
      Nathanaël
       

       
      Ci-dessous 7x28 mn, sorties de pré-traitement, on voit clairement la deuxième corolle malgré tout (newton 245/1472, échantillonnage 0.33"/p, fwhm 1,8")

       
      La même avec le seuil haut très très haut !

       
      La petite double au-dessous, il en manque un peu! (200%)

    • By exaxe17
      Salut,
      Cela faisait longtemps que je voulais vous parler de ce constructeur recent.
      Peu connus en France (Univers astro est ,pour l'instant ,le seul a nous proposer cette marque), les Cameras Player One sont pourtant des cameras astro innovantes.
      Aucun compromis n'est laissé dans le choix des materiaux (connectique/corps de la camera, cable usb) ou meme dans les composants (DDR3).
      Quand je branche mon câble usb3 cela ne bouge pas d'un poil, c'est bien stable. c'est vraiment du solide.
      Ce qui est intéressant avec P.O c'est que l’équipe de concepteur sont des astrophotographes, ils se servent de leurs expériences pour intégrer des innovations technique .
      - mémoire vive 256mb de DRR3, ce n'est pas pour cumuler des images (il faudrait des GO) mais cela sert à stabiliser les infos avant de transiter vers le pc d'acquisition.
      -technologie DPS (Dead Pixel Suppression), en gros cela supprime les pixels mort par une médiane des photosites qui l'entourent. J'ai fais pas mal de test pour voir si il y a un impact sur les photos mais rien de probant.
      pourtant je suis plutôt réticent sur les "aides" par des logiciel intégrés. Quand on fait des poses courtes on est vraiment sur de la capture extrême (pour le capteur j'entends) donc le moindre bin's se voit par étirement exagéré de l'histogramme.
      -il y a des mécanismes de protection contre les surtensions et les surintensités... j'ai pas vérifié .
      -réglage du tilt, je trouve cela génial! on peut jouer sur l'inclinaison de la face avant de la camera avec des clefs allen (fourni), j'aurais préféré un accès par le derrière de la camera car on peut régler le tilt directement en action, mais j'imagine que cela doit être assez compliquer à mettre en œuvre. Il suffit de le régler une bonne fois avec sa chaine optique et de ne plus toucher . D’ailleurs en imagerie solaire c'est important de créer un léger tilt pour éviter certain artefact (les anneaux de newton) .
      -Sur certaine cameras  il y a un système de refroidissement passif, on perd 15° , c'est toujours bon à prendre!
       
      Je suis pas là pour faire de la pub même si cela y ressemble.
      Je ne parlerais pas de ces produits si c'était de la camelote,  je pense que c'est vraiment du bon matos.
      Et je n'ai pas parlé de leurs forme? hexagonale! c'est tout con mais quand on pose sa camera sur une table pour changer de barlow elle reste au même endroit!
      quelques photos des 3 cameras que j'ai chez eux et une qhy290M qui sert de reference:



       
      Sur leurs sites ils ont beaucoup de modèle adaptés pour différents type d'acquisition même si les cameras CMOS d'aujourd'hui sont hyper polyvalente, (dans une même soirée on peux faire du lunaire ,passer au ciel profond puis faire les planètes au matin et se finir dans du solaire, houla celui qui arrive à cela il n'a pas de femme!
      Maintenant le plus interessant, les courbes...
      IMX 464 (la neptune color II) (petit rappelle le capteur imx464 c'est un 462 plus grand, donc une hyper sensibilité dans les infrarouges)

       
      vitesse d'acquisition de imx 464:

       
      IMX 585 (Uranus) starvis II

      vitesse d'acquisition de l'imx 585:

      585 vs 464

      et puis un versus 585/290, cela vous dis?

       
      J'ai comparé directement les deux capteurs pour bien comprendre la difference. La 585 possede un Full Well 3x plus important pour le même bruit de lecture (à quelque chose pres) , cool elle va moins saturer , pour les poses assez courtes et le VA ou EAA( 5s environ) c'est bien venu .
      Vitesse de capture entre 3 cameras (imx 464,585 et la 290):

       
      la 585 est vraiment rapide! Mais si ce n'est pas le critère absolue pour une bonne camera astro, cette particularité permet quand même de passer dans les trous de turbulence quand on est dans un site peu coopératif!
      Évidement sur un balcon parisien quand c'est calme (c'est pas un absolue évidement mais...) c'est calme assez longtemps donc la vitesse c'est du secondaire. En plaine le calme dur quelques minutes.Et avoir plus d'image pour l'empilement c'est pas mal...
       
      Ensuite on peut se poser la question des 2 capteurs couleurs, pourquoi je choisirais la 464 ou la 585.
      Selon les besoins , en vrai les desirs, le choix peut se porter sur l'une ou l'autre, ou les deux.
      La difference des QE des 2 cameras est interessant:
       

       
      Ce tableau montre qu'il y a une équivalence entre les 2 capteurs ,avec des petites différences qui se verront dans des situations un peu extrême .
      Chez l'imx 464, le rouge est presque remplacer par de l'infrarouge , dans la situation des poses courtes cela peut être un désavantage car certaine cible (les NP par exemple) deviennent transparente en infrarouge, ce qui oblige à poser plus longtemps ou même de perdre de l'info.
      Par contre en prise de vue dans les infrarouges la 464 est mieux ( à 800-820nm on passe de 100% à 80%). Mais c'est leger.
      En image sur une fleur de géranium:
      iR850 imx 290 expo:6.3ms gain 500

       
      iR850 imx 464 expo:1,7ms gain 500:

      iR850 imx 585 expo: 6ms gain 500:

       
       
      desolé pour les fleurs mais j'avais pas les conditions pour le faire sur Vénus...
       
      LA SUITE DEMAIN....
       
      mais avant de fermer la boutique pour dormir avec un peu d’étoile...
      une petite M57 en pose tranquille de 2s sur presque 2h; traitement 30mn,pas de guidage.
      TN300mm F4
      correcteur de coma
      IMX585
      Vraiment du tranquille...

       
       
       
      Stephane
       
       
       
       
    • By Bohns
      Bonsoir à toutes et à tous 
       
      " Ose savoir ! "
       
      Cette injonction empruntée à Horace (épîtres) fut d'abord la devise de Pierre Gassendi, avant de devenir un siècle plus tard celle des philosophes des Lumières.
      Philosophie des ombres et des illuminations solaires des 10 et 11 juin derniers, autour des cratères Gassendi et Boulliau, de la Mer des Humeurs et de l'Océan des Tempêtes.
       
      "Ose (sa)voir !"
       
      Configuration : lunette APO 130 f/7, focale calculée f=2320mm, caméra ZWO ASI224MC, filtre UV/IR cut, monture EQ6-R Pro.
      Acquisition : FireCapture 2.7.09.
      Traitement : AS!2 + Astrosurface 32bit (mac OS avec Wine, sortie Tif), Lightroom Classic (Jpeg en traitement final).
      Dates : 10 et 11 juin 2022
       

      10 juin 2022.
       

      10 juin 2022. 
      Réduction de la ROI caméra sur Gassendi puis redimensionnement avec Astrosurface.
       

      11 juin 2022.
       
      J'ai plein d'autres photos sur la lune prises pendant ces deux nuits.
      J'ai d'abord essayé avec mon ASI485MC tout juste déballée, mais je n'ai pas réussi à avoir assez de débit. Sans doute faudrait-il que je réduise la ROI à une valeur proche de l'ASI224MC en pleine résolution, mais je n'ai pas voulu gâcher deux nuits superbes et globalement peu turbulentes (surtout celle du 11 juin).
       
      Cordialement,
      Stef.
       
    • By FredericD
      Il y a de cela presque un an (1 er Juillet 2021), j'installais mon matériel en Andalousie à Pixelskies. Le material étant : AP 130 GTX + QUAD, monture 10 Micron, NiteCrawler pour la MAP, camera ASI 6200 Mono + roue à filtres. Pour ceux que cela pourrait tenter, mes impressions :
      - Le material - aucun problème en fonctionnement quotidien, sauf la caméra avec la formation de cristaux pendant son refroidissement
      - Je m'arrête lorsque l'illumination de la Lune est au delà de 80%. Même avec des filtres Ha/Oiii/Sii en 3nm de Astrodome et Chroma, la perte de contraste est trop importante. 
      - J'élimine chaque image avec FWHM trop élevée 
      - Je travaille en mode 600 seconde pour Ha/Oiii/Sii et 180S pour LRVB - sans autoguidage
      - En presque un an, j'ai plus de 1200 heures utilisables !!!! oui 1200
      - Pour gérer tout ça il faut être en mode NASA. J'utile pour la capture Voyager, outil remarquable. J'ai un scripte qui allume la monture et autres matériels électroniques, lance la capture lorsque le soleil est à -12 degrés, gère parfaitement multiples cibles dans une nuit avec passe du méridien, flats (y compris avant ou après rotation de la caméra), mise au point parfaite nuit, après nuit, après nuit. Je reçois par l'application Telegram un message à la fin de chaque cible. Bien entendu, Voyager gère parfaitement fermetures et ouvertures multiples durant une même nuit de l'observatoire.
      - Pour décider des cibles, j'ai développé un fichier excel très complet (https://www.cloudynights.com/topic/746898-the-spreadsheet-to-rule-them-all/) qui calcule la position de l'ensemble de mes cibles, distance par rapport à la Lune, obstacles, recommendation en fonction du filtre, etc...
      - Bref, lorsque c'est la pleine Lune, c'est presque le soulagement ! un peu de repos.
      - PixInsight pour le traitement
       
      Ci-dessous le résultat. Je préfère les couleurs dynamiques donc n'hésitez pas à mettre vos lunettes de soleil.
      Il y du classique, de l'original, et des mosaïques de +100 heures.
       
      Sh2-129
      https://www.astrobin.com/3zmzz7/

       
      SH2-308
      https://www.astrobin.com/5tmqyp/
       

       
      SH2-132
      https://www.astrobin.com/3a49dv/
       

       
      SH2-115
      https://www.astrobin.com/t9mgek/

       
      LBN576
      https://www.astrobin.com/vuz7lj/
       

       
      WR134
      https://www.astrobin.com/yrhd6e/

       
      SH2-216
      https://www.astrobin.com/3vrsyh/B/

       
      SH2-91
      https://www.astrobin.com/x27ohw/F/

       
      Veil
      https://www.astrobin.com/y448y4/

       
      Abell 1656 (une de mes préférées)
      https://www.astrobin.com/rkaqs2/

       
      M86_Markharian
      https://www.astrobin.com/8ux3vp/

       
      NGC5364
      https://www.astrobin.com/vie3lr/

       
      M3
      https://www.astrobin.com/m2hz3j/

       
      M81-M82
      https://www.astrobin.com/e3xqoq/B/

       
      IC342
      https://www.astrobin.com/ih5x2x/

       
      M63
      https://www.astrobin.com/uahued/

       
      VDB141
      https://www.astrobin.com/gds27u/

       
      NGC7000
      https://www.astrobin.com/6pu9zc/

       
      NGC7380
      https://www.astrobin.com/440es7/

       
      NGC2264 (mettre lunettes de soleil)
      https://www.astrobin.com/1afbh1/C/

       
      NGC7023
      https://www.astrobin.com/9tr7mp/B/

       
      SH2-173
      https://www.astrobin.com/3v4723/

       
      SH2-157
      https://www.astrobin.com/9kmaty/

       
      M45_Pleiades
      https://www.astrobin.com/dah14l/

       
  • Upcoming Events