jm-fluo

Un Triplet « huilé » doit être stocké à la verticale. Mythe ou réalité ?

Recommended Posts

Bonjour à tous

D’après une légende «urbaine» les lunettes APO Triplet doivent être stockées impérativement le tube à la verticale !! 

 

D ‘après olivdeso le 21 novembre 2019 « TEC 160 stockée à la verticale. Elle n'aime pas trop être stockée à l'horizontale. Les lentilles se décalent un peu et mettent du temps à se recaler.

D'ailleurs on a un peu le même phénomène avec l'AP155, mais elle se recale beaucoup plus vite quand on la pointe vers le ciel.  La TEC peut mettre des jours si elle est fâchée »

 

D ‘après Anton et Mila le 21 novembre 2019 « L’espacement est-il suffisant pour que l’huile s’accumule vers le bas par gravité ? Il est bien connu par la héorie que la viscosité des fluides augmente très sensiblement dans les parois minces. Si vraiment un astigmatisme c’est produit du fait d’un stockage prolongé, on doit pouvoir solutionner le problème en positionnant le tube à la verticale, tube vers le bas, au chaud à l’intérieur, ce qui devrait augmenter sensiblement la remise en forme du fluide3

 

Je n’y crois absolument pas. Mais j’attends vos réactions sur ce thème afin de percer ce mystère ;-)

 

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

J'ai une AP130 EDF stockée depuis 15 ans à plat (triplet vertical). Elle va bien :) merci pour elle. Auparavant je ne sais pas trop comment elle était stockée.

 

Peut-être que d'une conception à l'autre les réalités peuvent être différentes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/11/2021 à 18:55, jm-fluo a dit :

D’après une légende «urbaine» les lunettes APO Triplet doivent être stockées impérativement le tube à la verticale !! 

Tu es sûr de ne pas être à l'origine de cette légende?:D 

Mon triplet APO air space de152mm est toujours posé à plat et je pense que tous ceux qui en ont une font de même. Pour les triplets huile, je ne sais pas....

Si tu as de l'astigmatisme sur ta lunette en la sortant lors de l'observation, il te suffit d'attendre un peu pour le/la voir disparaitre en principe avec la mise en température. Si il/elle persiste (ce serait étonnant) , fait comme je l'ai décrit plus haut. Si au bout de la nuit, il est toujours présent, contactes OU ou TEC et décris ce que tu vois. Quand on flambe plusieurs milliers d'euros pour une optique APO de petit diamètre (152 ou 180mm), c'est que l'on cherche l'emmerdement minimum. On sort, et on observe. La collimation (et la mise en température en autre), c'est pour les autres.

Bonne continuation avec ta superbe optique.

ClaudeS

Edited by Anton et Mila

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, traveler63 a dit :

J'ai une AP130 EDF stockée depuis 15 ans à plat (triplet vertical). Elle va bien

 

Idem pour mon EDT, qui doit avoir 32 ans :D J'ai scruté en long et en large les figure d'Airy qu'elle me donne, et rien du tout de pomme de terre comme astig ou quoi que ce soit d'autre qui pourrait résulter du stockage à plat.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idem pour mes TEC140 TEC110 stockées à plat depuis respectivement vingt ans et dix ans. Totale légende urbaine selon TEC. Aucun défaut visible sur l’objectif. 

 

Sur les bords de la cellule (mais côté cellule, pas côté objectif) il y a des petites traces d’huile qui bougent suivant l’orientation du stockage ce qui est lié a la réalisation selon TEC (et absolument sans évolution).

 

Il peut y avoir un léger astigmatisme au début d’une séance (1/30 rms au lieu de 1/45... c’est dire qu’il faut pinailler) mais c’est lié a la mise en température (si gros écart de temp). Les deux TEC, stockées et transportées a plat ont été testées par Airylab, a plat, sans aucun astigmatisme. C’est une légende aussi.

 

Effectivement, on sort, on observe et on range (après séchage de la buée). Je nettoie une fois tous les deux ans en moyenne. Zéro problème en deux décennies...

Edited by Laurent
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une légende urbaine pour les doublets aussi 😁😉 bain d'huile ou pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Anton et Mila a dit :

Tu es sûr de ne pas être à l'origine de cette légende?:D 

Je possède un triplet "huilé" depuis moins de deux ans ! C'est trop juste pour être à l'origine de cette légende ;-)

Il y a 2 heures, Anton et Mila a dit :

Si tu as de l'astigmatisme sur ta lunette en la sortant lors de l'observation,

Je te rassure aucun astigmatisme de mon côté :-)

 

Il y a 4 heures, Anton et Mila a dit :

Quand on flambe plusieurs milliers d'euros pour une optique APO de petit diamètre (152 ou 180mm), c'est que l'on cherche l'emmerdement minimum. On sort, et on observe. La collimation (et la mise en température en autre), c'est pour les autres.

 

Il y a 4 heures, Laurent a dit :

Effectivement, on sort, on observe et on range (après séchage de la buée). Je nettoie une fois tous les deux ans en moyenne.

Oui c'est tout a fait ça :-)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette histoire ça me rappelle un autre mythe celui du fluage du verre ...  xD

 

 

 

Edited by jgricourt
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis, pensez à refaire le plein de temps en temps... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Toutiet a dit :

Et puis, pensez à refaire le plein de temps en temps... :D

Tu veux certainement parler de la "vidange" ou faire le "niveau" de temps en temps ! Toi tu fais le plein dans ton réservoir d'huile ? :-)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le gel entre les lentilles, il ne « coule pas », et les maintient entre elles par capillarité. Les forces capillaires en présence ne sont pas influencées par la gravité.

 

jm-fluo peut dormir tranquille comme il veut, à l’horizontale, à la verticale !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Laurent a dit :

jm-fluo peut dormir tranquille comme il veut, à l’horizontale, à la verticale !

Merci Laurent, mais je n'étais absolument pas inquiet :-) Ma TEC est à l'horizontale dans sa valise depuis cet été et je vais bientôt la retrouver cet hiver :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Laurent a dit :

jm-fluo peut dormir tranquille comme il veut, à l’horizontale, à la verticale !

Se rent-il compte qu'il dort la tête en bas?

Ben, pour les lunettes, c'est pareil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Laurent a dit :

Pour le gel entre les lentilles, il ne « coule pas », et les maintient entre elles par capillarité. Les forces capillaires en présence ne sont pas influencées par la gravité.

+1

La seule chose qui pourrait éventuellement inquiéter est le vieillissement aux UV à la longue. Je fais confiance aux ingénieurs d'aujourd'hui pour penser que rien ne se produit durant la vie de l'instrument et/ou de ses propriétaires respectifs. L'optique étant quasiment tout le temps à l'abri de la lumière....et pour l'oxydation, je n'y crois pas trop en plus.

Ce qui m'intéresserai par contre est de savoir si cela est utile aujourd'hui avec la technologie des films minces antireflets. Pourquoi mettre de l'huile/gel? Autant faire de l'air space, et cela laisse plus de liberté pour les courbures des lentilles....Avis aux spécialistes.

 

Dors sur tes 4 oreilles jm, couché ou debout. Au fait, si tu vends ta TEC penses à moi, mais je suis radin en affaire.xD

 

ClaudeS

Share this post


Link to post
Share on other sites

Triplet air et huile sont deux technologies distinctes au choix de l’opticien. Je passe sur les avantages /inconvénients pour l’utilisateur, documentés par ailleurs mais au niveau de la fabrication, la cellule et le réglage d’un triplet air sont plus complexes qu’un triplet huile. Mais ce dernier doit également être maîtrisé et il n’y a que trois fabricants dans le monde a le faire AP TEC et un troisième dont j’ai oublié le nom (en Hongrie je pense).
 

C’est quand même des réalisations qui relèvent de l’artisanat et le « tour de main » a son importance. C’est donc au choix de l’artiste… après l’utilisateur se documente et fait son choix.

Edited by Laurent

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est CFF, anciennement GPU Optical  avec Pal Gyulai, en Hongrie, qui fait des triplets huile.

Edited by jctfrance
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Anton et Mila a dit :

Pourquoi mettre de l'huile/gel?

 

Il y a 12 heures, Laurent a dit :

mais au niveau de la fabrication, la cellule et le réglage d’un triplet air sont plus complexes qu’un triplet huile.

 

« En mettant les trois éléments en contact avec un milieu liquide (une solution également adoptée pour les objectif d’Astro-Physics et de TEC), les éventuelles erreurs de l’élément fluorite disparaissent et la transmission est quasi totale. Il a donc fallut inventer un barillet compensant les différences de dilatation des éléments, mais également étanche pour retenir l’huile et protéger la fluorite.

Et la, on peut dire que les ingénieurs de Zeiss se sont surpassés : l’objectif et son barillet ont été longuement testés dans une chambre climatique de haut degrés d’humidité, entre des température de -25° et +45° et plus. Ensuite dans la centrifugeuse et dans toutes les directions soumis à des forces de 50 G (!) ? Enfin le film d’huile a été soumis dans la chambre à vide au dixième de la pression atmosphérique. Ces tests ont durés sept ans »

Source : ASTRO-TEST  ANDRE VAN DER ELST, Vuibert – juin 2008,  pages 90

 

Il y a 13 heures, Anton et Mila a dit :

Au fait, si tu vends ta TEC penses à moi, mais je suis radin en affaire.xD

J'ai vendue à JY ma FS 152 NSV mais celle-ci, je pense la garder un bon petit moment  :-)

 

Le 4/11/2021 à 16:27, Anton et Mila a dit :

Bonne continuation avec ta superbe optique.

Merci :-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le barillet Zeiss, je ne connais, le terme « immersion » vient sans doute de là…  La technologie actuelle n’est en tout cas pas du tout celle-là (heureusement) et le barillet est beaucoup plus simple (et plus simple que celui d’un triplet air). On peut ouvrir soi-même le barillet et retirer le bloc optique pour le nettoyer (en respectant les instructions fournies par TEC). Comme indiqué plus haut, le bloc est solidaire par capillarité et il y a seulement une bande de maintien autour des verres.

Edited by Laurent

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une CFF 185 triplet huile que je stocke verticalement, objectif en haut. Et la malle vendue par CFF est faite pour être posée horizontalement ou verticalement, au choix.

La question n'est pas seulement le gel ou l'huile entre les lentilles, qui risque de bouger, mais aussi la déformation du verre sous son propre poids.

Par exemple, dans deux clubs que je connais, nous parquons les C14 verticalement, lame en haut pour que le miroir repose de façon horizontale, symétrique et homogène, ce qui évite une déformation qui engendre de l'astigmatisme. Toute le monde sait qu'un miroir testé verticalement en labo, engendre de l'astigmatisme et qu'on le fait tourner de 90 ° pour s'assurer que cet astigmatisme est bien lié à sa position et non intrinsèque à sa forme.

Donc stocker verticalement permet que le miroir soit immédiatement dans sa bonne forme. Il en va de même pour de gros Newton dont les leviers astatiques permettent de compenser le poids du miroir sur lui-même.

Donc stocker des grosses apos (pas des 130 mais les 150 et plus) verticalement me semble être du bon sens et non une "légende urbaine". Les grosses apos ont des tubes et des porte oculaires largement à même de porter le poids du tube.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

 

Je vous partage la notice d'utilisation du fabricant de l'APO160FL.
Après une première lecture, je n'ai pas observé d'avertissement ou de conseil spécifique quant au stockage.

 

Pour aller plus loin @jm-fluo, peut-être peux tu directement poser la question au fabriquant et nous partager sa réponse ?

tec@telescopengineering.com

 

Astronomicalement

160-Manual.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa réponse on la connaît car c’est un sujet récurrent (voir groupe IO)… Il y a répondu maintes fois. Aucune specification particulière ni même aucune mention d’un utilisateur qui aurait noté quelque chose. C’est bien une légende urbaine.

 

Je pense que cette légende provient d’un commentaire évasif de W Rohr qui avais testé une TEC160ED avec un peu d’astigmatisme qui s’était résorbé… mais cela pouvait tout autant provenir d’une déformation thermique. Les forums ont créé la légende…
 

Même sur un grand miroir ou une grande lame, si une déformation se produit, elle est purement élastique et se résorbe des que l’optique est positionnée correctement par rapport à la position normale du barillet. Une déformation rémanente ou plastique sur du verre est très improbable, c’est un matériau fragile.
 

Par contre des gradients thermiques peuvent exister (entre différentes zones ou faces de l’optique) et se maintenir pendant quelque temps mais c’est tout autre chose.

Edited by Laurent
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur un film liquide entre 2 surfaces rapprochées, la tension de surface est bien plus importante que la gravité...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Laurent a dit :

Une déformation rémanente ou plastique sur du verre est très improbable

 

On est bien d'accord. Toute la question effectivement, c'est de savoir en combien de temps le miroir revient dans sa forme originale.

Pour ma part je stocke verticalement aussi pour des questions de place et de praticité...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En élasticité, normalement, c’est instantané quasiment par définition. Mais, attention, compte non tenu des gradients de température. Peut-être le stockage peut avoir une incidence sur ces gradients ? Mais on doit pouvoir y remédier autrement. Je n’ai de mon côté rien constaté sur des instruments jusque 350mm (au delà, pas d’expérience). Dans le temps, on utilisait beaucoup des montures a fourche qui donnent un stockage horizontal…
 

Je n’ai pas la possibilité de stocker verticalement. Cela me plaît qu’à moitié parce que le poids se reporte sur la barillet ou le PO sauf un arrangement spécifique.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now