MARCOPOLE

NGC 2244 au 300 mm mais en argentique en 1995

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Belle image et que de souvenirs!

Un p'tit coup de niveaux et correction sélective sur photoshop :)

Nathanaël

 

Rosette_fev1995-300mm.jpg.ec7aed9991814515fc5682e814af90d6 copie.jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/11/2021 à 10:30, MARCOPOLE a dit :

je me rappelle de ton excellent cliché , j'en ai aussi fait avec de la diapo à la petite chambre de Schmidt, mais la découpe dans le noir de la diapo FUJI 400 hypersensibilisée  c'était pas facile

et en plus il y avait trop de poussières, faut que je remette la main dessus car je ne les ai jamais pas scannées et il faudrait masquer sous PS les poussières, faut du courage ...

bon après midi

Ah oui, la chambre de Schmidt, c'était un sacré boulot. Mais quelles images à l'arrivée!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/11/2021 à 19:42, Didier Vothy a dit :

... il y a peu de temps que j'ai "jeté" ma cuve à hypersensibliser.  Il faut dire que l'assureur ne voyait plus d'un bon oeil la bouteille d'hydrazote de 200 bar stockée dans la cave :-)

J'ai toujours les bouteilles et la cuve. Souvenir, souvenir ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/11/2021 à 11:08, Bruno 17 a dit :

Oui, je n'ai pas précisé mais effectivement ceux de plus de 40 ans auront reconnu Hyakutake en 1996 !! ;)

Pour la date exacte il faudrait que je me lance dans quelques recherches car pas noté lors du scan...

Eh oui :)

Çà me fait penser qu'il faudra que je me décide un jour à scanner ces images.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, christian viladrich a dit :

Ah oui, la chambre de Schmidt, c'était un sacré boulot. Mais quelles images à l'arrivée

 

Il y a 3 heures, christian viladrich a dit :

Çà me fait penser qu'il faudra que je me décide un jour à scanner ces images

merci d'avoir participé à ce post

ce serait bien que tu scannes tes clichés et qu'on puisse les partager

bonne soirée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎14‎/‎11‎/‎2021 à 23:56, Marc684 a dit :

Incroyable ! Dire que je n'étais même pas né

 

Le ‎15‎/‎11‎/‎2021 à 01:11, TINO2979 a dit :

j'ai déjà né mais encore trop jeune, l'astrophoto en argentique restera pour moi à tort ou à raison des temps héroïques

 

de temps en temps je posterai donc des images argentiques de nébuleuses prises dans les années 1990

c'est à cette époque que les émulsions ont atteint leur apogée.

ce qui est marrant c'est que Fuji a mis sur le marché des diapos 400 iso sensibles au rouge jusqu'en 1999

puis ils ont  remplacé ce film par de la diapo 400 iso qui porte le même nom, mais plus sensible au bleu,

la différence se voit bien sur les comètes et les nébuleuses à réflexion;

seul l'emballage et un petit numéro discret permettait de faire la différence.

j'ai encore en stock (congélateur) ces divers films ainsi que les produits de développement.

je ne sais pas si je les utiliserai, peut être que si , s'il  y a une comète exceptionnelle et que je n'ai pas trop la flemme

bonne journée à vous deux, la relève.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cette belle image de l'époque!

 

Moi j'étais mal équipé pour la pose longue, j'avais fait une ou deux photos avec le C8 d'un copain. Je me rappelle un Messier 8 de 20 minutes de guidage manuel frigorifique, qui s'est terminé par le passage d'un avion en plein dans la nébuleuse!

Mes vrais débuts datent d'un an plus tard avec Hyakutake.

 

Daniel

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Daniel B a dit :

Bravo pour cette belle image de l'époque!

merci Daniel pour ton commentaire et ton passage sympathiques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/11/2021 à 10:41, Superfulgur a dit :

Pour rester dans la couleur, Hale Bopp, en 1996 ou 1997, je sais pu, depuis le sommet du Mauna Kea, avec un Nikon F et un Noct 58 mm à 1.2. 

Grand souvenir...

 

Heureusement que tu t'es amélioré pour le cadrage depuis cette époque :-)  :ph34r:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, zeubeu a dit :

Heureusement que tu t'es amélioré pour le cadrage depuis cette époque :-)

 

Les gamins qui n'ont pas connu cette époque savent pas qu'on avait pas un écran sur le boîtier pour voir ce qu'on faisait...

C'est le truc qui me fascine le plus aujourd'hui (j'ai l'impression de vivre dans le turfu) c'est de voir direct sur l'écran ce que je suis entrain de photographier, je m'en remets pas, je m'en remettrai jamais, jusqu'à ma mort.

   

    

Après, le truc magique, c'est que photographier le ciel, à l'époque, était épique, on voyait pas ce qu'on faisait, on savait pas ce qu'on faisait, tout était révélé, ou pas, au petit matin, dans une salle de bain plongée dans la nuit, au rythme lancinant d'une cuve de développement agitée comme un shaker.

Putain que c'était dur, putain que c'était bon. 

 

Je me souviens exactement de ma nuit passée il y a 40 ans dans l'humidité avec M 104 (une heure et demie à grelotter), le retour endormi, et congelé, en XT 500 sur l'autoroute vide, le développement à 6 heures du matin, et la révélation...

On ne peut pas connaître ça avec la photo numérique, impossible.

 

 

  • Like 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Superfulgur a dit :

On ne peut pas connaître ça avec la photo numérique, impossible.

C'est exactement la réflexion que je me fais avec ma reprise de l'astro / astrophoto après ma période argentique.

C'est con, mais je suis en train de me rééquiper et, malgré tout, je suis quelque peu 'déçu'. Inconsciemment et naïvement peut être je m'attendais à retrouver cette période argentique que j'ai aimé et qui m' animé pendant 15 ans.

Et pourtant les progrès technologiques permettent aujourd'hui des choses impossibles 'à l'époque'.

J'ai le C11 edge qui m'attend sagement... y m'attend...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Superfulgur a dit :

Après, le truc magique, c'est que photographier le ciel, à l'époque, était épique, on voyait pas ce qu'on faisait, on savait pas ce qu'on faisait, tout était révélé, ou pas, au petit matin, dans une salle de bain plongée dans la nuit, au rythme lancinant d'une cuve de développement agitée comme un shaker.

Putain que c'était dur, putain que c'était bon. 

 C’est tellement vrai… sans compter les fois où tu crois que le film est bien embrayé dans le boitier et que tu finis par développer un film non exposé, les fois où tu rembobines par erreur un film déjà exposé que tu réutilise une deuxième fois, les fois où tu calcules mal la quantité de révélateur et que tu ne développes le film que sur la moitié de la largeur, sans compter les MAP foireuses parce que tu as la flemme de recouper le film pour pouvoir foucaulter avec une vieille carte de banque biseautée au couteau de cuisine , et que tu te retrouves  avec des donuts (C8 oblige) partout, ….

 

Et puis c’est l’époque où il était plus facile de faire de l’astro photo a deux: un qui est devant le tube à enlever le cache après que l’autre a déclenché au déclencheur souple. Et puis pour se relayer au bout d’une heure de pose… maintenant c’est l’inverse: faut se tenir éloignés pour ne pas se gêner et faire perdre 0.2 pixels de FWHM à l’autre…

 

oui c’était dur mais incroyablement motivant. C’était aussi l’époque où pour le CP on s’en tapais totalement du seeing, du trefoil, de la mise à température du tube, de toute façon on était content de voir quelque chose de potable apparaître sous l’agrandisseur. Et on bavait devant les images des quelques amateurs très fortunés qui arrivaient à sortir des choses qui ressemblaient à ce que sortaient des David Malin et autres cadors de l’époque.

Edited by AlSvartr
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, AlSvartr a dit :

 C’est tellement vrai… sans compter les fois où tu crois que le film est bien embrayé dans le boitier et que tu finis par développer un film non exposé, les fois où tu rembobines par erreur un film déjà exposé que tu réutilise une deuxième fois, les fois où tu calcules mal la quantité de révélateur et que tu ne développes le film que sur la moitié de la largeur, sans compter les MAP foireuses parce que tu as la flemme de recouper le film pour pouvoir foucaulter avec une vieille carte de banque biseautée au couteau de cuisine , et que tu te retrouves  avec des donuts (C8 oblige) partout, ….

 

oui c’était dur mais incroyablement motivant. 

 

Je vois qu'on est passé par les mêmes étapes et les mêmes déboires !! :)

Et oui terriblement motivant et riche d'enseignements !

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, AlSvartr a dit :

un qui est devant le tube à enlever le cache après que l’autre a déclenché au déclencheur souple

image.png.a8011bb62c3fd105b517d7d9cc8b07c2.png

Mon obturateur de l'époque :)

Bonne journée,

AG

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Bruno 17 a dit :

Je vois qu'on est passé par les mêmes étapes et les mêmes déboires !!

 

Oui xD

Moi j'avais un Pentax ME Super puis un Vixen VX1, je chargeais ça avec de la diapo ou de l'Ektar 1000 si mes souvenirs sont bons.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Superfulgur a dit :

, le développement à 6 heures du matin, et la révélation.

et des fois il n'y avait rien... ou tout flou (et ce 1 semaine apres ,je les faisait devellopés chez le photographe du coin )

belle epoque.........et tout ça avec les noeuilles tous rouges avec toujours l'etoile guide en negatif dans dans la vue :) 

Edited by BERTRAND76
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Superfulgur a dit :

il y a 40 ans dans l'humidité avec M 104 (une heure et demie à grelotter),

@BERTRAND76  @zeubeu @Bruno 17 @ALAING @AlSvartr

mon record de pose au C8 (avec réducteur de focale, occulteur au foyer du C8 et pour le suivi un oculaire réticulé qui prélevait une partie du faisceau avec un petit prisme, tout ça fabriqué maison, car trop cher et vendu aux us)

c'était 2h30 sur la galaxie messier 99  sur diapo fuji 400

et 1h30 sur la galaxie 253 du sculpteur

un sèche cheveu fixé sur un pied photo était mis en route avec un interrupteur au pied de temps en temps

c'était dur, épique mais excitant

J'ai scanné le cliché de M99 pris en avril 1993 et fait un peu de PS

c'est certain que c'était pas terrible

amitiés à tous

M99_avril1993.jpg

  • Like 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, MARCOPOLE a dit :

c'est certain que c'était pas terrible

Compte tenu des moyens de l'époque c'est très bien !! :)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now