• 0
alp73ppt

traitement des images LRVB

Question

Bonjour

J'utilise jusqu'à présent un APN (donc couleur) et une caméra ZWO couleur. Avant de passer à une caméra monochrome j'aimerais comprendre comment on fait le traitement des images LRVB ? Sur les livres consultés on dit simplement qu'il faut traiter chaque couche séparément (avec SIRIL par exemple ?) et ensuite les aligner soigneusement avant de les superposer. Question : comment fait-on l'alignement de photos de ces quatre couches (car après traitement séparé,recadrage éventuel etc. Elles ne sont pas alignées !?) ? Quel logiciel utiliser ? Y a-t-il quelque part des tutos qui expliquent cela en détail ? Je n'en ai pas trop vu.

Merci de vos cpnseils,

Cordialement,

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

bonjour, dans siril c'est possible mais ça nécessite une intervention manuelle actuellement : il faut renommer les images pour qu'elles forment une séquence, faire une registration et utiliser le résultat comme entrée à l'outil de composition. Si seule une translation est nécessaire, l'outil de composition RGB de siril le permet de base.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

  • 0
Il y a 23 heures, alp73ppt a dit :

  comment fait-on l'alignement de photos de ces quatre couches (car après traitement séparé,recadrage éventuel etc. Elles ne sont pas alignées !?) ? Quel logiciel utiliser ?

Bonjour,

avec iris ?

6195559e4c3ad_IRISrvb.jpg.ec5c8f9fba1b7d74f34f892c4e97ea11.jpg

tu alignes normalement comme pour la couleur tes L R V B en sachant qu'iris alignera dans l'ordre de l'alphabet tes x images------>x1 x2 x3 x4 (B,L,R,V) ou utiliser les fl^ches..

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Sirilic ( Siril Compagnon)  effectue le prétraitement de chaque couche et   puis les aligne automatiquement. Il ne reste plus qu'à faire la composition sous Siril. :)

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir,

Merci à tous pour vos réponses :D Mais je crains ne pas avoir tout compris. Je préférerais rester sur SIRIL et entre Vincent et M27 les avis semblent diverger ? Pour que Siril effectue le traitement de chaque couche il faut bien faire quatre traitements des images qui aboutissent à quatre fichiers "résultats.fits" pas forcément alignés ? Si on utilise alors l'outil composition RVB que va-t-il se passer ? A moins que SIRIL fasse le traitement "en même temps" des quatre couches ? J'ai vu qu'il y a un script Mono pre traitement. Faut-il utiliser ce script ? Et comment ?

Merci de vos conseils,

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

@alp73ppt c'est bien ça, en mode Siril manuel, tu commences par traiter chaque couche indépendamment, tu finis avec 4 masters L, R, V et B non alignés.

 

Tu crées alors une nouvelle séquence Siril dans laquelle tu mets ces 4 masters dans l'ordre des canaux.

Tu lances l'alignement, ce qui va te sortir 4 fichiers alignés nommés r_masequence_0001.fits, 0002 etc.

 

Ensuite seulement, tu peux utiliser la composition LRVB de Siril avec ces 4 fichiers r_**** dont tu sais que le 0001 est ta luminance, le 0002 le rouge, etc.

 

C'est un peu pénible à faire et l'utilisation de Sirilic (que je ne pratique pas encore) semble pouvoir te faciliter la tâche.

 

On peut aussi penser à créer une unique séquence avec tous les fichiers, afin que tous les fichiers soient alignés entre eux in fine, mais on perd alors le suivi de qui est qui et ça devient rapidement illisible.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Tu as aussi d'autres voies plus payantes:

- Astro Pixel Processor (APP)

- Pixinsight 

 

Dans le principe: empilement + alignement + nettoyage 

 

- pour chaque couche, tu vas générer un master (empilement) à partir de toutes les images prises dans le canal (L,R,V,B) avec les darks et les flats qui vont bien. Le logiciel s'occupe d'aligner toutes les images entre elles (on peut même faire de l'alignement d'images prises sur plusieurs sessions).

 

- Une étape intermédiaire: le nettoyage logiciel de chaque master. On peut soit vouloir réduire l'influence de la pollution lumineuse, soit vouloir retravailler le fond du ciel, ...

 

- Ensuite le logiciel te permet par une fonction (APP) ou par un process (PIX) de faire l'image couleur à partir de tous les masters (qui vont devoir aussi être alignés, normalement, le logiciel calcule et s'occupe de tout).

 

- Et tu finis en faisant les retouches nécessaires (fond du ciel, bruit, équilibre des couleurs, ....)

 

Un aspect important dans ce processus, c'est le temps. C'est très chronophage et une fois la tête dans les logiciels de post-traitement (Pixinsight, Photoshop, ...), on peut y passer des heures (de plaisir bien sûr).

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour Clouzot et Kaelig,

Cela me semble plus clair maintenant. Merci pour vos conseils. :D  Et en effet beaucoup de manip devant le PC... Je vais essayer avec la caméra du club pour me rendre compte avant de me décider à passer au LRVB. Quand on voit les images publiés par ce processus cela fait évidemment envie. A part que je suis en ville et que le ciel est assez mauvais. Il faut que je prenne la voiture pour trouver un spot correct. Donc pas trop souvent quand même. Cela fait réfléchir...

Merci encore !

Cordialement,

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le 18/11/2021 à 17:30, alp73ppt a dit :

Je vais essayer avec la caméra du club pour me rendre compte avant de me décider à passer au LRVB.

Un autre avantage, par rapport à un capteur couleur, c'est de pouvoir faire des images à bande étroite (Halpha, OIII SII) qui sont beaucoup plus robustes à la pollution lumineuse qu'une image couleur (oui, on peut aussi avoir des filtres à bandes étroites en couleur ....).

Le filtrage LRVB sur une capteur monochrome n'apporte pas grand  chose de plus qu'un capteur couleur équivalent (même nombre de pixels) , hormis la meilleure finesse due au fait qu'il n'y a pas, par définition,  de de-matriçage sur un capteur monochrome.

On peut faire de très belles choses en N&B avec un filtre Halpha

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Labonnejournee
      Bonjour tout le monde!
      En vacance dans le Tarn, je peux enfin profiter d'un ciel pur digne de nos belles campagnes
      Cette année j'ai décidé de profiter de mon petit séjour pour photographier des objets qui nécessitent plus de patience que je n'en ai pour bien leurs rendre hommage depuis la ville,
      je veux évidemment parler des galaxies.
      Première cible, M51, qui malheureusement venait frôler l'horizon d'un peu trop prêt dès 3h du matin. Me restant 2 bonnes heures de nuit noire sans Lune devant moi avant que l'aurore ne pointe le bout de son nez,
      je dirige mon télescope vers Andromède pour terminer dignement la session
      1h de Luminance, 45min RGB (15/15/15). Ni plus, ni moins avec des pauses unitaires à 30s. Newton 200 f/5, Zwo Asi 533MM, Eq6 R Pro, guidage avec une lunette de 400mm & asi 120 mini avec bien sûr, 50x4 flats/Darks/bias
      Ce que j'aime beaucoup dans cette photo, c'est qu'on peu distinguer quelques nébuleuses dans les bras de poussière (en plus de la beauté indéniable de cette galaxie ) 
       
      J'espère que le résultat vous plaira. Personnellement, j'en suis plutôt fier  (l'image n'a pas été crop)
       

       
       
       
       
    • By delamaresylvain
      Cela faisait un bon moment que je n'avais pris le temps de faire un peu d'astro-imagerie.
      Aussi en cette période estivale, je me suis orienté vers une partie des dentelles du Cygnes .
      C'est une première pour moi ce genre d'image des dentelles du Cygnes 
      Mon capteur n'étant pas extrêmement grand , j'ai dut me contenter d'une toute petite portion de ses rémanents , explosions de supernovas autour de NGC 6995.

      Afin de mieux situer mon image je vous invite a consulter le raccourcie ci-dessous 

      https://www.utopia-photography.ch/unive ... 1/p30.html

      Mon setup est toujours le même:
      Sc8 Edge 203/1486mm
      Atik 414
      Monture Atlas EQ6
      Lunette guide 60/480/ZWO asi 224C

      Image:
      54 minutes en luminance.
      42 minutes en H@.
      Addition de la luminance et du H@ soit 96 minutes.
      et 30 minutes par couches RVB.
      Toutes les poses unitaires sont de 180 secondes et a -8°C pour cause de température ambiante au dessus des 10°C afin de ne pas surcharger la puissance de refroidissement de mon capteur 
       
      A bientôt de vous lire vos remarques et commentaires;)

    • By -benjamin-
      Bonjour à tous,
       
      Après avoir passé pas mal de temps à lire les posts des autres, je saute le pas ! J'ai commencé l'astrophotographie il y a environ un an et demi. Initialement plutôt en ciel profond, mais finalement passé au planétaire il y a peu !
       
      Voici une photo de Jupiter du 8 août !
       
      Modalités d'acquisition
      Matériel : Takahashi Mewlon 180c / asi290mm (et filtres RGB) / donc pas d'ADC, retiré pour cette soirée (montage à améliorer) ; Acquisition : 40s par couche RGB / 5ms par pause / collimation vérifiée avec mesure de la psf ; Traitement : stacking AS!2 40% conservé, dérotation de 5 images (sur environ 30min) sous WinJUPOS, RegiStax pour sortir les détails, finalisation sur AstroSurface ; Lieu de prise de vue : Le Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis.  
      Et voici le résultat :

       
      La prochaine étape :
      amélioration du montage de la barlow + adc que je n'ai pas utilisé à cause de problèmes mécaniques en cours de résolution.  
      N'hésitez pas si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions d'amélioration
       
      Benjamin
       
    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Je commence à éplucher mes données provenant d'une semaine de mission à l'observatoire Paul Felenbok de Chateaurenard (Association Astroqueyras). L'objet de la manip' était de comparer des images provenant de deux télescopes sensiblement différents du point de vue du diamètre, mais à priori assez comparables par ailleurs. Il s'agit d'un RC de 500 sous coupole et d'un newton 250 à l'extérieur. J'ai déjà eu l'occasion de poster deux images sur le forum astrophoto prises avec ces télescopes. Le traitement des suivantes réserve quelques surprises. Vous trouverez ci-dessous un comparatif de détection de très faibles signaux. Le 250 prend l'avantage en détection mais aussi en résolution (fwhm 1.2" contre 1.8"). En résolution, je suppose qu'à l'inverse de l'image du cocon, ce sont des effets de turbulence très locales qui ont affecté les images au 500 (coupole ou pas coupole). En détection, vu que le diamètre apporte forcément un plus, c'est le détecteur qui a pu faire la différence :  kaf16800 d'un côté, asi 183 de l'autre. RQE et bruit de lecture sont à l'avantage de la 183 bien entendu. Les images sont présentées à la même dimension, mais l'échantillonnage à gauche (N250) est de 0.33"/p contre 0.43"/p pour le RC500.
      Cela montre au moins (avec les deux images précédemment citées sur lesquelles le RC500 prend l'avantage en résolution) que les comparaisons sur un même site ne sont pas si simples. Il faudrait de plus imager strictement du même endroit! Attention aussi, le RSB sur les hautes lumières est très favorable au RC500. Cela fera l'objet d'un autre post (ou la suite de celui-ci).
      Nathanaël
       

    • By John deuxsource
      Bonjour à tous =)
      Je suis assez fier de vous présenter ma première photo des piliers.
      Photos prises le 1er Aout depuis mon jardin au sud de Pau.
       
      Luminance 25min retenues sur 35 (500ms 500gain avec ASI533 mono et dob 3.3 508mm) 
      RGB 5MIN ( ca manque un peu de signal mais il faut bien dormir un peu..=)
       
      Le ciel était bon mais sans plus donc je me dis qu'il y a moyen de faire mieux avec un peu plus de signal.
      Si vous avez des conseils, je suis preneur !

  • Upcoming Events