• 0
alp73ppt

traitement des images LRVB

Question

Bonjour

J'utilise jusqu'à présent un APN (donc couleur) et une caméra ZWO couleur. Avant de passer à une caméra monochrome j'aimerais comprendre comment on fait le traitement des images LRVB ? Sur les livres consultés on dit simplement qu'il faut traiter chaque couche séparément (avec SIRIL par exemple ?) et ensuite les aligner soigneusement avant de les superposer. Question : comment fait-on l'alignement de photos de ces quatre couches (car après traitement séparé,recadrage éventuel etc. Elles ne sont pas alignées !?) ? Quel logiciel utiliser ? Y a-t-il quelque part des tutos qui expliquent cela en détail ? Je n'en ai pas trop vu.

Merci de vos cpnseils,

Cordialement,

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

bonjour, dans siril c'est possible mais ça nécessite une intervention manuelle actuellement : il faut renommer les images pour qu'elles forment une séquence, faire une registration et utiliser le résultat comme entrée à l'outil de composition. Si seule une translation est nécessaire, l'outil de composition RGB de siril le permet de base.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

  • 0
Il y a 23 heures, alp73ppt a dit :

  comment fait-on l'alignement de photos de ces quatre couches (car après traitement séparé,recadrage éventuel etc. Elles ne sont pas alignées !?) ? Quel logiciel utiliser ?

Bonjour,

avec iris ?

6195559e4c3ad_IRISrvb.jpg.ec5c8f9fba1b7d74f34f892c4e97ea11.jpg

tu alignes normalement comme pour la couleur tes L R V B en sachant qu'iris alignera dans l'ordre de l'alphabet tes x images------>x1 x2 x3 x4 (B,L,R,V) ou utiliser les fl^ches..

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Sirilic ( Siril Compagnon)  effectue le prétraitement de chaque couche et   puis les aligne automatiquement. Il ne reste plus qu'à faire la composition sous Siril. :)

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir,

Merci à tous pour vos réponses :D Mais je crains ne pas avoir tout compris. Je préférerais rester sur SIRIL et entre Vincent et M27 les avis semblent diverger ? Pour que Siril effectue le traitement de chaque couche il faut bien faire quatre traitements des images qui aboutissent à quatre fichiers "résultats.fits" pas forcément alignés ? Si on utilise alors l'outil composition RVB que va-t-il se passer ? A moins que SIRIL fasse le traitement "en même temps" des quatre couches ? J'ai vu qu'il y a un script Mono pre traitement. Faut-il utiliser ce script ? Et comment ?

Merci de vos conseils,

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

@alp73ppt c'est bien ça, en mode Siril manuel, tu commences par traiter chaque couche indépendamment, tu finis avec 4 masters L, R, V et B non alignés.

 

Tu crées alors une nouvelle séquence Siril dans laquelle tu mets ces 4 masters dans l'ordre des canaux.

Tu lances l'alignement, ce qui va te sortir 4 fichiers alignés nommés r_masequence_0001.fits, 0002 etc.

 

Ensuite seulement, tu peux utiliser la composition LRVB de Siril avec ces 4 fichiers r_**** dont tu sais que le 0001 est ta luminance, le 0002 le rouge, etc.

 

C'est un peu pénible à faire et l'utilisation de Sirilic (que je ne pratique pas encore) semble pouvoir te faciliter la tâche.

 

On peut aussi penser à créer une unique séquence avec tous les fichiers, afin que tous les fichiers soient alignés entre eux in fine, mais on perd alors le suivi de qui est qui et ça devient rapidement illisible.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Tu as aussi d'autres voies plus payantes:

- Astro Pixel Processor (APP)

- Pixinsight 

 

Dans le principe: empilement + alignement + nettoyage 

 

- pour chaque couche, tu vas générer un master (empilement) à partir de toutes les images prises dans le canal (L,R,V,B) avec les darks et les flats qui vont bien. Le logiciel s'occupe d'aligner toutes les images entre elles (on peut même faire de l'alignement d'images prises sur plusieurs sessions).

 

- Une étape intermédiaire: le nettoyage logiciel de chaque master. On peut soit vouloir réduire l'influence de la pollution lumineuse, soit vouloir retravailler le fond du ciel, ...

 

- Ensuite le logiciel te permet par une fonction (APP) ou par un process (PIX) de faire l'image couleur à partir de tous les masters (qui vont devoir aussi être alignés, normalement, le logiciel calcule et s'occupe de tout).

 

- Et tu finis en faisant les retouches nécessaires (fond du ciel, bruit, équilibre des couleurs, ....)

 

Un aspect important dans ce processus, c'est le temps. C'est très chronophage et une fois la tête dans les logiciels de post-traitement (Pixinsight, Photoshop, ...), on peut y passer des heures (de plaisir bien sûr).

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour Clouzot et Kaelig,

Cela me semble plus clair maintenant. Merci pour vos conseils. :D  Et en effet beaucoup de manip devant le PC... Je vais essayer avec la caméra du club pour me rendre compte avant de me décider à passer au LRVB. Quand on voit les images publiés par ce processus cela fait évidemment envie. A part que je suis en ville et que le ciel est assez mauvais. Il faut que je prenne la voiture pour trouver un spot correct. Donc pas trop souvent quand même. Cela fait réfléchir...

Merci encore !

Cordialement,

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le 18/11/2021 à 17:30, alp73ppt a dit :

Je vais essayer avec la caméra du club pour me rendre compte avant de me décider à passer au LRVB.

Un autre avantage, par rapport à un capteur couleur, c'est de pouvoir faire des images à bande étroite (Halpha, OIII SII) qui sont beaucoup plus robustes à la pollution lumineuse qu'une image couleur (oui, on peut aussi avoir des filtres à bandes étroites en couleur ....).

Le filtrage LRVB sur une capteur monochrome n'apporte pas grand  chose de plus qu'un capteur couleur équivalent (même nombre de pixels) , hormis la meilleure finesse due au fait qu'il n'y a pas, par définition,  de de-matriçage sur un capteur monochrome.

On peut faire de très belles choses en N&B avec un filtre Halpha

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Bohns
      Bonsoir à toutes et à tous 
       
      Je suis né quelques jours avant Apollo 17, dernière mission lunaire, et j'espère voir les missions Artemis et le retour des humains sur la lune, avant de viser plus loin. Depuis 50 ans, l'aventure spatiale habitée s'est cantonnée à la très proche périphérie de la Terre. Pourtant, depuis tout gamin, la lune me fascine. J'ai d'ailleurs trouvé marrant de voir Tom Hanks, dans "Apollo XIII", cacher notre satellite avec son pouce, alors que je le faisais depuis ma jeune adolescence et ma première maquette du LEM (chez Revell, je crois). 
       
      Bien sûr, je n'ai pas la prétention de produire des photos exceptionnelles, surtout que mon matériel est limité dans l'exercice. Mais à chaque fois que je me balade sur la surface de Sélène, je me plais à penser que les astronautes des missions Apollo on vu la même chose, et que celles et ceux d'Artemis le verront aussi. Je prends un plaisir immense à me promener là-bas.
       
      Alors, voyageons vers la lune en ces nuits des 10 et 11 juin. Après Gassendi...
      ... voici un "pot pourri" qui j'espère vous plaira.
       
      Configuration : lunette APO 130 f/7, focale calculée f=2320mm, caméra ZWO ASI224MC (Zwo ASI533MC Pro pour la photo grand-champ), filtre UV/IR cut, monture EQ6-R Pro.
      Acquisition : FireCapture 2.7.09.
      Traitement : AS!2 + Astrosurface 32bit (mac OS avec Wine, sortie Tif), Lightroom Classic (Jpeg en traitement final).
      Dates : 10 et 11 juin 2022.
       

      Plan large avec l'ASI533MC Pro. Pas vraiment faite pour les vidéos planétaires, mais cette caméra excelle dans le grand-champ lunaire.
       

      Le Golfe des Iris, Harpalus, Herschel, la Mer du Froid qui sort de l'ombre, et Platon, le 10 juin...
       

      Le Golfe des Iris,  Harpalus, la Mer du Froid, Herschel et les cratères du terminateur, pris le 11 juin. Beaucoup de changement de lumière en un jour...
       

      Aristarque, Hérodote et la Faille de Schröter (dite Le Cobra), dans le gris uniforme de l'Océan des Tempêtes, le 11 juin.
       

      Copernic (un peu sur-ex...) et Kepler avec leurs éjectas, les Carpates, pris le 10 juin.
       

      Schickard, Schiller, Hainzel, le 11 juin.
       

      Schiller, Tycho, Clavius, Moretus, captés le 11 juin.
       
      Cordialement,
      Stef.
    • By John deuxsource
      Bonjour à tous !
      J'avais il y a très peu de temps posté mon premier essai sur M57 qui n'étais pas brillant. C'était mon premier essai avec mon dob et ma cam asi 533mm.
      Ce coup ci je reviens avec quelque chose d'un peu mieux ficelé (je ne me suis pas fais avoir sur les erreurs de ROI de l'autre jour..)
      Le résultat vaut ce qu'il vaut. J'avoue que j'espérais un peu mieux mais j'espère progresser ! j'ai eu une quantité énorme de déchets vu le seeing. voici les conditions de prises de vue et de traitement:
       
      Prises sans lune,depuis mon jardin vers Pau, sqm environ 21,1, caméra refroidie a -5degrés, 100darks.
      Mise au point faite sur étoile au bathinov, paracorr 2 derriere la cam, FOCALE de 1940 et 0,4 échantillonage.
      -Offset 50, gain à 450 et 500, 500ms (*15000)
      Traitement complet avec SIRIL en SER, tri FWHM et rondeur + manuel. Seulement 600 photos gardés cause seeing crado et mauvaise mise en station en début de soirée.
      Aprés empilement: Ondelettes, déconvolution SIRIL, retouches du fond de ciel PS. je n'ai pas bien réussi a faire ressortir la nébuleuse et en même temps la galaxie qu'on voit à gauche (IC1296) du coup j'ai privilégié M57.
      Je pense que je peux bien m'améliorer niveau prises de vues et traitement , n'hésitez pas si vous avez des conseils et remarques =))
       

    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Juste pour vérifier que je ne fais pas d'erreur de raisonnement ni de calcul. J'ai entrepris de faire des poses de 28mn unitaire avec mon asi 183 et un filtre astrodon Ha 3nm. Je pensais, d'après mes essais en 10mn, que cela suffirait à négliger le bruit de lecture. Cependant, iris me renvoie environ 50 adu sur une brute unitaire et 30 adu sur un offset unitaire soit 40 adu de fdc (moyenne quadratique). Ce n'est donc toujours pas bon. Il faudrait poser entre 1h et 1h30!?! (pour avoir fdc > 3x lecture) C'est bien ça?
      Nathanaël
       

       
      Ci-dessous 7x28 mn, sorties de pré-traitement, on voit clairement la deuxième corolle malgré tout (newton 245/1472, échantillonnage 0.33"/p, fwhm 1,8")

       
      La même avec le seuil haut très très haut !

       
      La petite double au-dessous, il en manque un peu! (200%)

    • By exaxe17
      Salut,
      Cela faisait longtemps que je voulais vous parler de ce constructeur recent.
      Peu connus en France (Univers astro est ,pour l'instant ,le seul a nous proposer cette marque), les Cameras Player One sont pourtant des cameras astro innovantes.
      Aucun compromis n'est laissé dans le choix des materiaux (connectique/corps de la camera, cable usb) ou meme dans les composants (DDR3).
      Quand je branche mon câble usb3 cela ne bouge pas d'un poil, c'est bien stable. c'est vraiment du solide.
      Ce qui est intéressant avec P.O c'est que l’équipe de concepteur sont des astrophotographes, ils se servent de leurs expériences pour intégrer des innovations technique .
      - mémoire vive 256mb de DRR3, ce n'est pas pour cumuler des images (il faudrait des GO) mais cela sert à stabiliser les infos avant de transiter vers le pc d'acquisition.
      -technologie DPS (Dead Pixel Suppression), en gros cela supprime les pixels mort par une médiane des photosites qui l'entourent. J'ai fais pas mal de test pour voir si il y a un impact sur les photos mais rien de probant.
      pourtant je suis plutôt réticent sur les "aides" par des logiciel intégrés. Quand on fait des poses courtes on est vraiment sur de la capture extrême (pour le capteur j'entends) donc le moindre bin's se voit par étirement exagéré de l'histogramme.
      -il y a des mécanismes de protection contre les surtensions et les surintensités... j'ai pas vérifié .
      -réglage du tilt, je trouve cela génial! on peut jouer sur l'inclinaison de la face avant de la camera avec des clefs allen (fourni), j'aurais préféré un accès par le derrière de la camera car on peut régler le tilt directement en action, mais j'imagine que cela doit être assez compliquer à mettre en œuvre. Il suffit de le régler une bonne fois avec sa chaine optique et de ne plus toucher . D’ailleurs en imagerie solaire c'est important de créer un léger tilt pour éviter certain artefact (les anneaux de newton) .
      -Sur certaine cameras  il y a un système de refroidissement passif, on perd 15° , c'est toujours bon à prendre!
       
      Je suis pas là pour faire de la pub même si cela y ressemble.
      Je ne parlerais pas de ces produits si c'était de la camelote,  je pense que c'est vraiment du bon matos.
      Et je n'ai pas parlé de leurs forme? hexagonale! c'est tout con mais quand on pose sa camera sur une table pour changer de barlow elle reste au même endroit!
      quelques photos des 3 cameras que j'ai chez eux et une qhy290M qui sert de reference:



       
      Sur leurs sites ils ont beaucoup de modèle adaptés pour différents type d'acquisition même si les cameras CMOS d'aujourd'hui sont hyper polyvalente, (dans une même soirée on peux faire du lunaire ,passer au ciel profond puis faire les planètes au matin et se finir dans du solaire, houla celui qui arrive à cela il n'a pas de femme!
      Maintenant le plus interessant, les courbes...
      IMX 464 (la neptune color II) (petit rappelle le capteur imx464 c'est un 462 plus grand, donc une hyper sensibilité dans les infrarouges)

       
      vitesse d'acquisition de imx 464:

       
      IMX 585 (Uranus) starvis II

      vitesse d'acquisition de l'imx 585:

      585 vs 464

      et puis un versus 585/290, cela vous dis?

       
      J'ai comparé directement les deux capteurs pour bien comprendre la difference. La 585 possede un Full Well 3x plus important pour le même bruit de lecture (à quelque chose pres) , cool elle va moins saturer , pour les poses assez courtes et le VA ou EAA( 5s environ) c'est bien venu .
      Vitesse de capture entre 3 cameras (imx 464,585 et la 290):

       
      la 585 est vraiment rapide! Mais si ce n'est pas le critère absolue pour une bonne camera astro, cette particularité permet quand même de passer dans les trous de turbulence quand on est dans un site peu coopératif!
      Évidement sur un balcon parisien quand c'est calme (c'est pas un absolue évidement mais...) c'est calme assez longtemps donc la vitesse c'est du secondaire. En plaine le calme dur quelques minutes.Et avoir plus d'image pour l'empilement c'est pas mal...
       
      Ensuite on peut se poser la question des 2 capteurs couleurs, pourquoi je choisirais la 464 ou la 585.
      Selon les besoins , en vrai les desirs, le choix peut se porter sur l'une ou l'autre, ou les deux.
      La difference des QE des 2 cameras est interessant:
       

       
      Ce tableau montre qu'il y a une équivalence entre les 2 capteurs ,avec des petites différences qui se verront dans des situations un peu extrême .
      Chez l'imx 464, le rouge est presque remplacer par de l'infrarouge , dans la situation des poses courtes cela peut être un désavantage car certaine cible (les NP par exemple) deviennent transparente en infrarouge, ce qui oblige à poser plus longtemps ou même de perdre de l'info.
      Par contre en prise de vue dans les infrarouges la 464 est mieux ( à 800-820nm on passe de 100% à 80%). Mais c'est leger.
      En image sur une fleur de géranium:
      iR850 imx 290 expo:6.3ms gain 500

       
      iR850 imx 464 expo:1,7ms gain 500:

      iR850 imx 585 expo: 6ms gain 500:

       
       
      desolé pour les fleurs mais j'avais pas les conditions pour le faire sur Vénus...
       
      LA SUITE DEMAIN....
       
      mais avant de fermer la boutique pour dormir avec un peu d’étoile...
      une petite M57 en pose tranquille de 2s sur presque 2h; traitement 30mn,pas de guidage.
      TN300mm F4
      correcteur de coma
      IMX585
      Vraiment du tranquille...

       
       
       
      Stephane
       
       
       
       
    • By Bohns
      Bonsoir à toutes et à tous 
       
      " Ose savoir ! "
       
      Cette injonction empruntée à Horace (épîtres) fut d'abord la devise de Pierre Gassendi, avant de devenir un siècle plus tard celle des philosophes des Lumières.
      Philosophie des ombres et des illuminations solaires des 10 et 11 juin derniers, autour des cratères Gassendi et Boulliau, de la Mer des Humeurs et de l'Océan des Tempêtes.
       
      "Ose (sa)voir !"
       
      Configuration : lunette APO 130 f/7, focale calculée f=2320mm, caméra ZWO ASI224MC, filtre UV/IR cut, monture EQ6-R Pro.
      Acquisition : FireCapture 2.7.09.
      Traitement : AS!2 + Astrosurface 32bit (mac OS avec Wine, sortie Tif), Lightroom Classic (Jpeg en traitement final).
      Dates : 10 et 11 juin 2022
       

      10 juin 2022.
       

      10 juin 2022. 
      Réduction de la ROI caméra sur Gassendi puis redimensionnement avec Astrosurface.
       

      11 juin 2022.
       
      J'ai plein d'autres photos sur la lune prises pendant ces deux nuits.
      J'ai d'abord essayé avec mon ASI485MC tout juste déballée, mais je n'ai pas réussi à avoir assez de débit. Sans doute faudrait-il que je réduise la ROI à une valeur proche de l'ASI224MC en pleine résolution, mais je n'ai pas voulu gâcher deux nuits superbes et globalement peu turbulentes (surtout celle du 11 juin).
       
      Cordialement,
      Stef.
       
  • Upcoming Events