lyl

Réfracteur replié classe 200mm

Recommended Posts

Un projet de réfracteur replié de 190-200mm : probablement 196mm est en cours.

Basé sur le modèle Emil Schaer qui avait été validé par la SAF.

Le f/D peut être très long.

Une utilisation lunaire / planétaire en vision binoculaire est la cible.

Focale adoptée : 4m50 pour utilisation entre 187 et 281x (Brandon 16 et 24mm)

On sera autour de 1D et 1.5D, ce qui laisse de la marge confortable pour le chromatisme.

 

Les matériaux choisis : classique N-BK7 et F2 (au plomb, pas le N-F2 moderne), source Schott AG

Le montage sera Steinheil collé ou huilé, avec asphérisation légère du flint (pas vraiment nécessaire).

Le piqué individuel des couleurs est conforme au tautochronisme de Danjon et Couder. C'est la qualité de fabrication qui décidera de tout.

 

La décision est de faire au plus simple et potentiellement précis.

Plan de mise en forme optique : rodage/polissage

Le flint sera initialement plan-convexe : contrôle de focale.

Le crown sera plan-convexe rodé sphérique contre le flint pour une courbure la plus approchante possible.

Premier test de chromatisme en huilage.

Le flint sera ensuite légèrement parabolisé (conique -0.05)

Assemblage et contrôle

Huilage ou collage (Huile Cargille type "BK7 like" -> O_NSL36) ou Norland NOA65.

 

Potentiellement :

Décalage des Focii calculé (mm)
C = 2.44202, F = 2.63638, e = 0.02703, Y (573) = 0.04819, d = 0.25213
f/D = 22.96 => RC= 4.41
diff limited (lunaire) : 520-607 c'est beaucoup de flux -> le filtre Baader jaune sera utile les jours exceptionnels pour crever le plafond de grossissement vers 300 à 350x utile (bino). Pouvoir de résolution : 1.3km sur la Lune 0.7". moins pour les rimas

ovIZIg7x13mY_1824x0_jaUALzhf.jpghadleyrainurefinal150.jpg
Pour 1.3D en planétaire .80 pic : plage contrastée exploitable 500 (cyan)-625(rouge)

Qualité attendue 50" pour 0.7" résolution -> 72 lignes soit la dizaine de bandes principales et quelques détails internes.

Saturne avec la lunette de 15 pouces (380 mm d'ouverture) de l'observatoire de Harvard par Trouvelot, puis la lunette de 26 pouces (660 mm) de l'U.S. Naval Observatory : http://oncle.dom.pagesperso-orange.fr/sciences/astronomie/histoire/anneaux/nature/nature.htm

Jupi_5.jpg.2d00de4ea8d840a75d49fea7f1167209.jpgSaturne.jpg.67d98c980a59070ba58029b3f6b25da3.jpg

Je ne connais pas la fabrication mécanique : l'utilisateur/fabricant est déjà en train de tirer les plans.

---------

c'est lancé.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Comparaison de conceptions :

La lunette de 215mm de la rue de l'observatoire : 215mm f/14 calée à 581nm, Airy 18.65nm

1952LAstr__66__413T.pdf

196mm f/23 calée à 557nm, Airy 30.6nm

diagramme classique

215f14.jpg.f422abdf1ed758803ef1501782f25a1f.jpg196f23.jpg.3674455c840ccd5317ac1b0c7513f58a.jpg

diagramme indicant les résiduels

vert 526, bleu 486, rouge 644 : c'est un réglage de type e-C', très bas pour l'étude de Mars.

Le halo bleu est important et même avec du vert profond.

215f14b.jpg.d530a809fe48f836fe546e7e8c3a82dc.jpg

Bleu 486, Cyan 501, rouge 633, le vert est 526 : pour un grossissement qui ne sera pas maximal, le rouge profond restera contrôlé ainsi que le bleu qui peut potentiellement gêner le contraste. Réglage de type Oiii-HeNe.

Le but est de l'utiliser sans filtre, uniquement modulation du grossissement. Il est presque maximal en lunaire.

Wavefront -0.7wave sur 501 nm et 0.54wave à 633nm.

196f23b.jpg.b7a8d02f56b0c111dad77b42db00ac83.jpg

https://www.telescope-optics.net/eye_chromatism.htm

Citation

With respect to the wavelength of maximum photopic eye sensitivity, 0.55μ, this translates into 11 waves P-V of defocus at 5mm eye pupil diameter, and 1.8 waves at 2mm. For the standard C and F Fraunhofer lines, defocus is nearly 0.9 diopters, or 0.25mm; with respect to the e-line focus, according to the graph, it nearly splits in two, being only slightly larger for the red C-line. In terms of the standard measure of chromatism, this primary spectrum has longitudinal error of 0.12mm/17mm=0.07, or f/140. This is about 14 times more than secondary spectrum in an achromat. Still, at 2mm pupil diameter it causes only about 0.4 wave P-V defocus in either bleu F- or red C-line. That is comparable to the chromatism of a 100mm f/30 achromat.

 

En ce qui concerne la longueur d'onde de sensibilité oculaire photopique maximale, 0,55μ, /.../. Pour les lignes Fraunhofer standard C et F, la défocalisation est de près de 0,9 dioptries, soit 0,25 mm ; en ce qui concerne le foyer de la ligne électronique, selon le graphique, il se divise presque en deux, n'étant que légèrement plus grand pour la ligne C rouge. /.../. C'est environ 14 fois plus que le spectre secondaire dans un achromat. Pourtant, à un diamètre de pupille de 2 mm, il ne provoque qu'une défocalisation P-V d'environ 0,4 onde sur la ligne F bleue ou la ligne C rouge. C'est comparable au chromatisme d'un achromat 100 mm f/30.

Les limites de défocus rendront difficile le grossissement maximal, Sidgwick donne comme critère 0.625waves pour une largeur de bande tolérable aux extrémités du spectre.

Le positionnement "Wavefront -0.7wave sur 501 nm et 0.54wave à 633nm." donnera une observation lunaire presque optimale, Vu la sensation de l'oeil qui considère du jaune près de 573nm, il y aura une discrète sensation de bleu. Vu le flux de 2500cd/m2, le contraste perçu restera très élevé, même avec un Brandon 16mm (1/8 du flux -> 300cd/m2). Pupille : 0.7mm, Grossissement = x281)

illumination-eye-mode.JPG.4cb2b40c074d1ed794e440fdd47ee6a1.JPG

Pour les autres majeures :

Mars oscille près de l'opposition entre 1500 et 2500, on peut monter fort mais on sera moins performant que la lunette de 215 faite pour ça car en observation dans l'orange-rouge, vert et jaune ne seront pas assez concentré avec le rouge profond. Probablement 300/320fois devrait passer, et on sera aussi vers les limites imposées par la turbulence moyenne : 1.5D-1.6D -> un bon compromis.

Deux mises au points extrêmes : on perd du rouge ou du jaune-vert. (sortie du disque d'Airy)

196f23d.jpg.7f9353ff77d3ff9638cca0b61d6474ea.jpg196f23c.jpg.2c6c31a84f3bd8cf06589d8ae5f87ab0.jpg

Jupiter 585, le calage est très bien positionné, avec le 16mm on sera autour de 70cd/m2, ce sera bon, très bon/coloré au 24mm.

Saturne à 180, on est en flux un peu en dessous pour obtenir tout le contraste, la résolution ou la saturation couleur.

Pierre Bourge était bien inspiré en donnant le 250mm en newton comme un seuil pour observer Saturne (a 300-400x)

Au delà, ça devient difficile de passer la turbulence terrestre, mais on gagne un peu en contraste grace à l'illumination.

M.Walbaum semble avoir trouve le diamètre optimal à 320mm qui a été repris par T.Cave et ensuite Meade.

Uranus à 59, couleur dans le bleu, peu illuminée, on ne pourra pas grossir beaucoup et préserver la résolution. Percevoir une distinction de bande blanc/bleu me semble toutefois possible.

 

image.png.8331e1565068a2b454196c05642c7fc5.pngimage.png.d9a1e75400676edf69468ca4504e978d.png

 

contraste-resolution.JPG.13b5e84e32f8c445c9df8523da731d68.JPGcontrast-sensitivity.jpg.605b2ade38677ae70980b2f9680010e8.jpg

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites



  • Similar Content

    • By ngc_7000
      Bonsoir
      QQ'un peut l’expliquer pourquoi les unmount sont plus cher que le 2".
      Pourtant c'est plus pratique en 2" pour les monter dans une roue à filtre ?
      ~400€.
      https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p13811_Baader-2-inch-RGB-filter-set---CMOS-optimized.html
      ~500€
      https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p13812_Baader-50-4-mm-unmounted-RGB-filter-set---CMOS-optimized.html
       
       
    • By guy03
      Bonsoir
      J'ai depuis peu une lunette TS 80/480, j'en suis plus que content! J'ai essayé 2 binos, une au coulant de 50 et une autre en 31.75 que l'on m'a prêtée. Celle en 31.75 et équipée d'un réducteur de 2.5 ce qui permet d'avoir la mise au point. Dois je en conclure que pour ma bino en 50 il me faut aussi un réducteur de 2.5 pour avoir la netteté. Avec, j'ai la mise au point avec une barlow de 1.6 mais pas si elle est positionnée sur le RC sans rien. Je patauge un peu avec le back focus, les calculs pour compenser etc. Merci de vos lumières!
    • By olivufu
      Bonjour à tous,
       
      A travers la Baader Maxbright II, j'ai constaté à de nombreuses reprises une image fantôme franchement gênante.
      A pupille de sortie de 1.2mm sur la photo ci-dessous, lune plein champs, j'ai un reflet parasite énorme dans le PO droit. Ras dans le PO gauche. Au regard de sa taille et de sa proximité avec la pps (à presque empiéter dessus même parfois), impossible de passer à travers, sauf à jouer du placement à me retrouver dans une position inconfortable.
       

       
      Montage : C9, po 2", nez 2 pouces t2, renvoi t2, quickchanger, glasspath (ou non) dans la bague zeiss, maxbright II, bco 18mm ou silvertop 26mm.
       
      J'ai tenté d'éclairer mes yeux pour réduire au maximum ma pupille d’œil, mais bien entendu, le reflet est toujours là. Je n'ose imaginer à pupille un peu plus dilatée.
      C'était un peu moins pire avec l'ES x2, et pire encore avec le gk 1.7.
      La lune en haut à gauche du champs = parasite au maximum (une deuxième lune fantôme en quelque sorte).
      Des prismes ok mais tout de même ... non ?
       
      En observant une étoile brillante (mag 1.5 à 2 et moins) j’obtiens via mon porte oculaire droit (pas sur le gauche) une seconde étoile « fausse » très discrète, à côté de l'étoile brillante. Il ne s’agit pas une étoile double bien entendu. 
       
      Autre point : je n’ai aucune différence entre mes deux yeux, et pourtant je dois faire un réglage de dioptrie sur cette tête bino, ce qui forcément décale un oculaire vers le haut pas rapport à l’autre. Cela peut-être gênant dans le placement des yeux. 
      Ceci est valable quelque soit la paire d’oculaire que je monte, et j’ai bien entendu pris soin de vérifier indépendamment mes oculaires qui sont bien tous strictement parafocaux au sein d’une même paire.
      Ainsi, sI les deux diopter sont en bas, je ne vois pas net des deux côtés - même avec le même œil - et si je lève le côté gauche, je vois net des deux côtés, avec les deux yeux, en alternance. Je rappelle que ma vision est similaire des deux côtés.
      Est-il normal dans vos utilisations bino d'utiliser autant le réglage de dioptrie pour des yeux qui sont identiques ? sur les jumelles que j'ai essayé, la dioptrie est toujours au neutre à zéro.
       
       

       
      Une idée de mon erreur ?
      Merci beaucoup à celles-et ceux qui prendront le temps de partager leur expérience sur cette bino, ou sur une autre.
       
       
    • By muller
      A quelle frequence doit on faire re-aluminer son miroir de telescope pour garder le maximum de reflexion?
       
      Y a t'il des etudes/experiences concretes dans le milieu amateur?
       
      Le stockage doit il se faire precautionneusement (ie, bien sur dans une piece saine et bien aeree)?
      Dans un observatoire (pour les mieux lotis), doit on installer un systeme de ventilation / deshumidification de l'air?
       
      Les SC/Mak sont ils mieux lotis dans un tube ferme ?
       
      Et pour les renvois coude ?
       
      A vos reflexions ...
       
    • By Stephane2525
      Bonjour à tous
      merci pour vos réponses très enrichissantes.
      question: en cas de pluie est-il possible de faire du visuel derrière une vitre ou pas possible à cause des doubles vitrages ?
      merci pour vos réponse malgré une question qui me semble un peu naïve.
  • Upcoming Events