MCJC

Froid extrême

Recommended Posts

Bonjour :)

 

Cet hiver est particulièrement froid. Hier soir et cette nuit, le ciel était parfait pour l'astro, le seeing aussi. L'absence de vent associé à la qualité du ciel donnait envie de sortir. 

 

Mais il faisait -37°C à Québec. Montréal étant plus au sud, il y fait plus chaud et il y a moins de neige. Les Montréalais ont tout de même vécu un -30°C.

 

https://www-meteomedia-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.meteomedia.com/ca/amp/nouvelles/article/le-quebec-atteint-le-bas-fond-de-lhiver?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQKKAFQArABIIACAw%3D%3D#aoh=16428524565998&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=À partir de %1%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.meteomedia.com%2Fca%2Fnouvelles%2Farticle%2Fle-quebec-atteint-le-bas-fond-de-lhiver

 

Et la météo va atteindre -45°C alors que mon record personnel est de -46°C.

 

Ce sont des températures où, outre le risque très élevé d'engelures, le simple fait de respirer fait mal aux poumons.

 

Alors, pas d'astro pour moi.

 

Je me suis tout de même levée très tôt. J'ai vu, juste au-dessus du lever du soleil, l'air qui semblait cristallisé. Je n'ai jamais vu ça auparavant. Comme si l'air devenait des glaçons.

 

Est-ce que d'autres Québécois ont remarqué le phénomène ?

 

@Looney2

@Daniel B

@Martin Bernier

 

Vos commentaires sont les bienvenus

Julie

 

P.S.

Voyez-vous, ce matin, il fait -35°C à Montréal qui est au sud par rapport à Québec. Donc, je suis certaine que le -45°C annoncé pour Québec a été atteint car il fait toujours plus froid à Québec qu'à Montréal.

IMG_20220122_074625.thumb.jpg.1b6c58c5e07b77110fb10e65b20ef83d.jpg

 

 

 

Edited by MCJC
P.S.
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Confused 2
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Punaise :S

 

moi en dessous du Zero je zette l'éponge :D

 

Fait 14 chez moi 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, de fins cristaux de glace volent dans l'atmosphère et réfléchissent la lumière au gré de l'angle avec le soleil.
Aussi, je ne sais pas si tu as remarqué mais lorsqu'un avion passe sur nos têtes (à basse altitude pour aller se poser), le son des réacteurs est vraiment très détaillé et beaucoup plus fort. J'imagine que c'est la densité de l'air froid qui propage mieux le son ?

Sinon, là il est 10h il fait -27C à mon thermomètre, j'espère que les batteries de la Ionic ne seront pas gelées j'ai une 3e dose à me faire injecter LOLLL.

 

PS : Je suis resté au chaud cette nuit malgré la clarté du ciel, -32C dans la nuit...

Et les températures ressenties ça m'a toujours énervé, je ne connais personne qui se balade à poil pour dire "ohhhh je ressens -45C".
-45C même à Iqaluit ils ont du mal à l'atteindre au themromètre !
On parlera de température MESURÉE pas ressentie qui est du gros n'importe quoi et qui varie d'un média à l'autre, le calcul simpliste utilisé pour cela est assez subjecctif.

Edited by Looney2
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Looney2 a dit :

On parlera de température MESURÉE pas ressentie qui est du gros n'importe quoi et qui varie d'un média à l'autre, le calcul simpliste utilisé pour cela est assez subjecctif

Le calcul est expliqué sur futura-sciences et il s'agit bien de température ressentie.

https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/meteorologie-calculer-temperature-ressentie-8425/

 

 

il y a 35 minutes, Looney2 a dit :

PS : Je suis resté au chaud cette nuit malgré la clarté du ciel, -32C dans la nuit...

-32°C, c'est la température qu'il fera lundi matin, à 6h00. Et je serai dehors en train de photographier la Lune ;)

 

Screenshot_20220122_102254_com.astrospheric.dfior.astrospheric.thumb.jpg.3954d0895584f5ae111ea5e84c5a87ab.jpg

(Astrospheric)

 

 

il y a 35 minutes, Looney2 a dit :

u'un avion passe sur nos têtes (à basse altitude pour aller se poser), le son des réacteurs est vraiment très détaillé et beaucoup plus fort.

Je ne suis pas sortie depuis hier, début de soirée et je n'ai pas porté attention. Mais c'est intéressant. Je suppose, comme toi, que la densité de l'air froid propage mieux le son 

:)

 

Edited by MCJC

Share this post


Link to post
Share on other sites

la temperature ressentie à une vrai signification physique ( son nom peut laisser penser le contraire mais c'est juste son nom )

la vitesse du son diminue avec la temperature mais augmente avec la densité . du coup les deux effets se compense . C'est plutot un effet d'emergence acoustique je pense car lorsqu'il fait froid l'activité doit etre en berne et le son ambiant doit etre plus faible et couvre moins bien le bruit des avions .

 

Edited by Mehdi
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut julie

 

j'ai shooté 3 heures en soirée autour de -25 degrés J'ai laissé aller jusqu'à une heure après le lever le la lune!!!! 
ensuite j'ai tenté de pointer un autre objet mais le scop n'a pas voulu coopérer! C'était très humide malgré ce froid. J'ai abandonné vers 22heurs et il faisait-28 à ce moment-là...

 

Prochain dégagement prévu! Dimanche avec -27 comme prévisions!!! Et la lune va se leve plus tard! Fa que!!! je vais continuer à accumuler du data. Si le scop coopère évidemment.

 

Pour ce qui est des cristaux de glaces en suspension ds l'air! C'est assez fréquent à des températures sous les moins 15 degrés. Et c'est ce qui produit les fameux piliers lumineux B|

Au plaisir et bon ciel gelé ;)

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non Mehdi je te confirme que le son est très différent à ces températures quel que soit l’environnement, ce n’est pas psychologique. En pleine cambrousse aussi calme que d’habitude comme en ville dans le brouhaha, la différence est notable. Le son des réacteurs est vraiment amplifié et détaillé comme si on était vraiment plus proche, je ne suis pas le seul à noter ce phénomène.
[EDIT] Je viens de chercher un peu et il y a des débats sur ce phénomène.
L'explication la plus plausible n'a rien à voir avec la vitesse, d'ailleurs je ne vois pas pourquoi un son plus rapide serait plus audible.
L'explication serait due à la densité de l'air ET le phénomène de reverberation sur des couches d'air de température différente situées au dessus du froid au sol. Ainsi, l'atmosphère plus chaude réfléchirait le son vers le sol, celui-ci évoluant plus facilement depuis sa source ayant une densité d'air plus grande. 
Je ne sais pas ce que ça vaut mais ça peut faire du sens...

 

Quant a l’explication physique des températures ressenties, comme le montre le lien donné par mcjc, honnêtement ça apporte quoi sinon des chiffres bien racoleurs ? Tu te promènes à poil à cette température toi ? Perso, j’avais aucune partie du corps exposée même pas le nez derrière le masque… Et encore, si je te dis que je trouvais un 7C avec du mistral à 50km/h ( genre température ressentie 0) bien plus insupportable et froid qu’un -20C pas de vent avec du soleil comme à peu près ce que je viens d’avoir il y a 5mn en sortant de chez moi ? Et puis… Ça veut dire quoi je ressens -10C ? Si on fait un blind test à diverses températures en demandant aux cobayes quelle température il pensent ressentir, crois tu vraiment que tu auras une courbe linéaire par rapport à la température administrée ? Pas moi!

Enfin un vrai météorologue ne traitera jamais de températures « ressentie » ils laissent ça aux médias pour faire mousser les écoutes! Ça claque plus un -45C Jamais atteint dans l’histoire au thermomètre  à Montréal voire même à Québec ( record a -33,9C  en 1976 pour Québec, -29,7C en 1954 mesuré pour Montréal) plutôt qu'un -29C réel au thermomètre. 

Mon 2 cents…

Edited by Looney2
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Looney2 a dit :

honnêtement ça apporte quoi sinon des chiffres bien racoleurs ? Tu te promènes à poil à cette température toi ? Perso, j’avais aucune partie du corps exposée même pas le nez derrière le masque… Et encore, si je te dis que je trouvais un 7C avec du mistral à 50km/h ( genre température ressentie 0) bien plus insu

Ça apporte la différence entre la vie et la mort.

Screenshot_20220122_104130_com.android.chrome.thumb.jpg.2c0941617830454917d544433a41aaee.jpg

 

-30°C avec un vent de 10 km/h devient un -39°C alors que le même -30°C avec des vents de 60 km/h devient un -50°C. 

 

Or, les risques de mourir d'hypothermie ne sont pas les mêmes à -39 qu'à -50°C.

 

En passant, savais-tu que les Atikamekws de Manawan ont été privé d'électricité pendant ce grand froid ? Ils ne sont pas restés dehors. Ils sont restés à l'intérieur, à l'abri, même si la température réelle était la même à l'intérieur qu'à l'extérieur puisqu'il n'y avait pas d'électricité. La température réelle était la même à l'intérieur qu'à l'extérieur mais pas la température ressentie. Ils sont restés à l'intérieur, se sont habillés avec leurs manteaux d'hiver et ont survécus.

 

Edit :

Lien https://www.journaldequebec.com/2022/01/21/une-communaute-autochtone-privee-de-courant-a--45-c-ressentis-1

 

Screenshot_20220122_125102_com.android.chrome.thumb.jpg.498a8765475b697c5277069f95a7b4d1.jpg

 

Fin de l'édit.

 

 

 

 

 

il y a 48 minutes, Looney2 a dit :

Enfin un vrai météorologue ne traitera jamais de températures « ressentie » ils laissent ça aux médias pour faire mousser les écoutes

Ben non. Futura-sciences, c'est sérieux. Météo media aussi. Et ce sont de vrais météorologues qui y travaillent. Si tu veux faire du sport extérieur, c'est la température ressentie qui t'intéresse. Pas la température réelle.

 

:)

 

Edited by MCJC
Edit

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, MCJC a dit :

En passant, savais-tu que les Atikamekws de Manawan ont été privé d'électricité pendant ce grand froid ? Ils ne sont pas restés dehors. Ils sont restés à l'intérieur, à l'abri, même si la température réelle était la même à l'intérieur qu'à l'extérieur puisqu'il n'y avait pas d'électricité. La température réelle était la même à l'intérieur qu'à l'extérieur mais pas la température ressentie. Ils sont restés à l'intérieur, se sont habillés avec leurs manteaux d'hiver et ont survécus.

 
Quel rapport avec le facteur vent ? Ils ne seraient pas plus restés dehors s'il n'y avait pas de vent, une pièce fermée avec des gens dedans, que tu le veuilles ou non, la température sera légèrement supérieure à l'extérieur ne serait-ce que par la chaleur dégagée par les corps, vent ou pas dehors. Je ne vois pas trop le rapport, les atikwamekws ne sont pas connus pour être adeptes du nudisme... Tu le dis toi-même "à l'abris", pas du vent, pas du soleil mais des variations de température ! Non la température n'est jamais identique à l'intérieur qu'à l'extérieur l'inertie des masses d'air ne réagissent pas de la même façon et les murs ont une fonction isolante un minimum et les matériaux chauffent rapidement au soleil restituant la chaleur à l'intérieur. 

 

il y a une heure, MCJC a dit :

Or, les risques de mourir d'hypothermie ne sont pas les mêmes à -39 qu'à -50°C.

 

 

On "ne ressent pas" la mort, on meurt quand la température corporelle atteint un certain seuil, c'est tout ! Tu peux très bien rester assez longtemps bien habillé à -30C et -50C ressentis (comme à la station Concordia qui descend même plus bas) alors que ton espérance de vie dans de l'eau à 1C est de quelques minutes. La mort n'a que faire des températures ressenties !

 

 

il y a une heure, MCJC a dit :

Ben non. Futura-sciences, c'est sérieux. Météo media aussi. Et ce sont de vrais météorologues qui y travaillent

 

Ça c'est rigolo, tu parleras de "météo merdia" à des météorologues, des vrais d'environnement Canada... ;) 
 

Si tu joues au hockey dehors en ce moment, et les patinoires à Terrebonne sont magnifiques aujourd'hui, bizarre, les gars ressentent plus de la chaleur que du froid intense, tu verrais combien ils "fument" après 10mn de game... ;)  La science s'applique pas au Hockey à croire parce que sinon ils ne resteraient pas 5mn dehors... :D:D:D

Edited by Looney2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est important c'est de savoir que, la nuit dernière, le ciel était superbe pour l'astro mais qu'il faisait frette en gériboire.

 

En ce moment, on est très bien dehors.

 

J'ai trouvé un moyen pour m'aider. Les gants tactiles ne permettent pas l'utilisation de l'application sur le téléphone intelligent. Et je ne peux rester mains nues. 

 

Alors, regarde :

IMG_20220122_150716.thumb.jpg.7c83417630bf70d3cc7956348c9bf1a6.jpg

 

Un petit gant en laine à 1,49$. J'ai fait un trou au bout de l'index. J'ai fait plusieurs coutures pour que la laine ne se défasse pas 

 

Quand je le peux, je porte mon gant et ma mitaine dans laquelle je place un hand's warmer. Pendant que je dois utiliser l'application, je n'ai que le bout de l'index nu. Dès que j'ai trop froid, je me réchauffe la main un peu et ainsi de suite.

 

;)

 

Edited by MCJC
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Looney2 a dit :

Quel rapport avec le facteur vent ? Ils ne seraient pas plus restés dehors s'il n'y avait pas de vent, une pièce fermée avec des gens dedans, que tu le veuilles ou non, la température sera légèrement supérieure à l'extérieur ne serait-ce que par la chaleur dégagée par les corps, vent ou pas dehors. Je ne vois pas trop le rapport, les atikwamekws ne sont pas connus pour être adeptes du nudisme... Tu le dis toi-même "à l'abris", pas du vent, pas du soleil mais des variations de température ! Non la température n'est jamais identique à l'intérieur qu'à l'extérieur l'inertie des masses d'air ne réagissent pas de la même façon et les murs ont une fonction isolante un minimum et les matériaux chauffent rapidement au soleil restituant la chaleur à l'intérieur. 

en fait je comprends que tu es etranger au concept d'echanges de chaleur qui sous tend la notion de temperature ressenti . trop long à expliquer mais je t'invite à t"interresser à cela ( plus specifiquement coefficient d'echange thermique) .

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Mehdi a dit :

en fait je comprends que tu es etranger au concept d'echanges de chaleur qui sous tend la notion de temperature ressenti . trop long à expliquer mais je t'invite à t"interresser à cela ( plus specifiquement coefficient d'echange thermique) .


Mais mon cher Mehdi je serais très heureux d'entendre tes explications sur le "concept d'échange de chaleur qui sous tend la notion de température ressentie", je suis sur que je ne suis pas le seul à être tout ouïe  dans l'attente de ton éclairage.
J'ai beau chercher, tu sais je suis très limité en compréhension comme tu le constates, je ne trouve rien de pertinent. Alors j'attends avec impatience que tu nous fasses un cours magistral sur la température ressentie et la base scientifique qui lie une sensation à une donnée physique probante et plus spécifiquement le lien entre cette sensation et le coefficient d'échange thermique.
Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moins 35°C !!?? On doit pisser des glaçons, non ? :oO.o

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Kaptain a dit :

On doit pisser des glaçons, non ? :oO.o

ben non, c'est juste qu'il faut la remballer plus rapidement.... 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Looney2 a dit :

le lien entre cette sensation et le coefficient d'échange thermique.

 

Salut  Looney.

 

 C'est là qu'intervient l'indice de Windchill. Le froid ou le chaud c'est une sensation, une perception. En gros c'est lié à la vitesse de transfert de calories dans un sens  ou l'autre. En l'occurrence entre le corps humain, puisqu'il s'agit là de physiologie et de corps humain,  et son environnement. C'est une notion dynamique qui conditionne ton équilibre thermique, donc chimique et de fait ta survie. C'est pour cela que le Windchill est beaucoup plus intéressant en terme de risque vital que la simple notion de température. Parles en aux hivernant Antarctique ou aux voyageurs du desert. Ou plus prosaïquement aux sportifs ou travailleurs de force en période caniculaire ou hivernale sévère.

 

Il y a 14 heures, Looney2 a dit :

Tu peux très bien rester assez longtemps bien habillé à -30C et -50C ressentis (comme à la station Concordia qui descend même plus bas) alors que ton espérance de vie dans de l'eau à 1C est de quelques minutes

 

Justement. C'est du vécu: Tu peux sortir indemne à -80°c à Concordia et mourir à Restefond à à 0°C. C'est le Windchill qui fait la grosse différence. Qui tiens compte de l'hygrométrie et du vent entre autre. Donc de la vitesse des échanges thermiques et donc de la capacité de l'organisme à compenser,  ou non et c'est là qu'il y a problème, la dette ou l'excès calorique.

Edited by Bernard Augier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Bernard Augier a dit :

C'est là qu'intervient l'indice de Windchill.

 

Juste pour s'assurer que tous saches que ce sont des synonymes.

 

Température ressentie = indice de refroidissement éolien = indice de Windchill.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Bernard Augier a dit :

C'est là qu'intervient l'indice de Windchill. Le froid ou le chaud c'est une sensation, une perception. En gros c'est lié à la vitesse de transfert de calories dans un sens  ou l'autre. En l'occurrence entre le corps humain, puisqu'il s'agit là de physiologie et de corps humain,  et son environnement. C'est une notion dynamique qui conditionne ton équilibre thermique, donc chimique et de fait ta survie. C'est pour cela que le Windchill est beaucoup plus intéressant en terme de risque vital que la simple notion de température. Parles en aux hivernant Antarctique ou aux voyageurs du desert. Ou plus prosaïquement aux sportifs ou travailleurs de force en période caniculaire ou hivernale sévère.

 

Salut Bernard :)

Je suis absolument d'accord avec toi, ça donne une NOTION correspondant à une SENSATION uniquement liée au corps humain et qui a des conséquences directes sur la santé. L'indice Windchill a une histoire assez vieille mais a été complété par des équipes américaines liées à l'armée il me semble afin d'équiper en conséquence leurs troupes selon les conditions météo.
La méthodologie est simple : ils ont exposé un échantillon de personnes à diverses conditions de vent et de températures et ont établi une échelle correspondante, ils ont défini des constantes dans l'équation de calcul en fonction de ces résultats... THAT'S IT ! Il n'y a rien de scientifique la derrière que le RESSENTI de ces personnes.
Maintenant, physiologiquement, que se passe t-il ? Le corps, les poils, la peau, maintiennent normalement une fine couche d'air chaud qui isole. Évidemment, selon les conditions de vent cette couche va être balayée ou non IMPLIQUANT un refroidissement corporel plus ou moins rapide. Mais si je me fie au windchill, à 2C et un vent de 50km/h le windchill donne -5C... Pourtant il sera impossible de développer des engelures par exemple...
Maintenant, là où la méthodologie reste très subjective et pourrait très bien changer s'ils décidaient de refaire l'échelle de calcul selon une autre méthode, (et là ou le bat blesse) c'est que la "température ressentie" en conditions de vent est rapportée subjectivement aux SENSATIONS vécues dans des conditions normales sans vent. En gros, le cobaye, avec un vent de 10km/h a dit "Ohhhh lala je ressens un bon -20 sans vent", et tous les autres cobayes ont fait la même chose, ils ont corrélé les résultats et ils ont créé cette échelle.  Assez subjectif n'est ce pas ? 

En réalité, scientifiquement, la température sur la peau mesurée demeure bien plus élevée que le ressenti évidemment. D'ailleurs, une des choses qui est reproché au Windchill est qu'il parle systématiquement de températures INFÉRIEURES à la température ambiante, condition évidemment JAMAIS atteinte puisque même en plein vent, un matériau ne descendra jamais en dessous de la température ambiante. Aussi, un tas d'autres facteurs n'ont pas été pris en compte comme l'ensoleillement, l'humidité relative... Facteurs qui peuvent être bien plus déterminants pour une survie !!!
La formule du Windchill est : WINDCHILL=13.12+0.6215*TEMPERATURE°C-11.37*exp(0.16*log(VITESSEVENTKM/H)) +0.3965*TEMPERATURE°C*exp(0.16*log(VITESSEVENTKM/H))
Le taux d'humidité n'intervient en rien. 

 

Bref, aujourd'hui utilisé abondamment dans les médias pour "mousser" les températures, quelle est vraiment l'utilité de ce facteur?
Comme on l'a vu avec MCJC, qui dit dans son post initial :

Le 22/01/2022 à 07:15, MCJC a dit :

Et la météo va atteindre -45°C alors que mon record personnel est de -46°C.

 

alors qu'en réalité il n'a fait "que" -32.9C à Québec (record historique à -33.6C en 1976), de plus en plus les gens affichent en gros la température prévue AVEC le windchill, chose qui ne correspond donc a aucune valeur physique ! On a vite fait le raccourci, on l'a vu "demain il va faire -42C".... NON FAUX !!! Demain il fera  -31C avec 15km/h de vent, c'est tout ! 
Si on voulait vraiment donner une valeur à cette donnée dans la diffusion grand public, il faudrait demander aux gens de se promener sans protection afin de  vraiment ressentir l'effet du vent sur la peau. Je te garantis que quand on sort à -28C on ne laisse pas gros de peau exposée et même, pandémie aidante, il n'y a pas vraiment de contact direct ni de la bouche ni du nez, avec l'air ambiant. ;)

Edited by Looney2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, MCJC a dit :

Température ressentie = indice de refroidissement éolien = indice de Windchill.

 


Non justement... Peut être que météo-média fait cette erreur et confond le windchill et la Température ressentie, ce qui ne serait pas étonnant.
L'indice de refroidissement éolien=Windchill MAIS la notion de température ressentie DOIT intégrer d'autres paramètres notamment l'hygrométrie et s'applique à toutes les températures là où le windchill n'intervient qu'à partir de 10C et des vents de 5km/h minimum.
La température ressentie prend en compte les données de la personne, son activité, son poids, etc.
Extrait d'un site d'alpinisme : 
"IRE CONTRE TEMPÉRATURE RESSENTIE

Il n'est pas rare que le windchill ou IRE soit associé à la température ressentie. Cette dernière est calculée en fonction d'autres facteurs tels que l'humidité de l'air que l'on obtient grâce à l'indice de chaleur par des températures très élevées. D'autre part, sous l'influence de divers facteurs dont l'origine, le poids, la taille, le degré d'activité, la tenue vestimentaire, le rayonnement solaire et les caractéristiques de la peau, chaque individu ressent la chaleur différemment. Le windchill fait aussi partie de ces facteurs."

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Looney2 a dit :
Il y a 1 heure, MCJC a dit :

Température ressentie = indice de refroidissement éolien = indice de Windchill.

 


Non justement... Peut être que météo-média fait cette erreur et confond le windchill et la Température ressentie, ce qui ne serait pas étonnant.
L'indice de refroidissement éolien=Windchill MAIS la notion de température ressentie DOIT intégrer d'autres paramètres notamment l'hygrométrie et s'applique à toutes les températures là où le windchill n'intervient qu'à partir de 10C et des vents de 5km/h minimum.
La température ressentie prend en compte les données de la personne, son activité, son poids, etc.

 

Puisque tu dis que la température ressentie n'est pas l'indice de refroidissement éolien et que tu critiques la température ressentie, je suis allée te chercher l'indice de refroidissement éolien pour ce soir ou cette nuit, à Québec :

 

De -38°C à -43°C.

Screenshot_20220123_111736_com.google.android.googlequicksearchbox.thumb.jpg.a43d2664ef7e03fe712a80bb9bc9aa6b.jpg

 

 

La source, tu la vois : Environnement et Changement Climatique Canada.

 

 

Et ma Sony a des problèmes à -32°C. L'image sur son écran saute. Alors, je devrai utiliser la Canon qui résiste un peu plus au froid.

 

À moins que j'abandonne l'idée de faire de l'astro ce soir ou cette nuit. Je ne suis pas dans un observatoire. Je photographie dehors. À moins d'un changement rapide de la météo, je ne risquerai pas ma vie pour une photo.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, MCJC a dit :

Puisque tu dis que la température ressentie n'est pas l'indice de refroidissement éolien et que tu critiques la température ressentie, je suis allée te chercher l'indice de refroidissement éolien pour ce soir ou cette nuit, à Québec :

 

De -38°C à -43°C.

 

Très bien... Mais c'est de la provoc ??? ;):D:D
Tu auras d'ailleurs remarqué la nuance dans les termes employés vs Météo media... "Refroidissement éolien" et non pas "température ressentie"...
Ne t'inquiète pas trop, il ne va faire qu'un petit -29C cette nuit à Québec ta caméra ne descendra JAMAIS à -32C... ;)

Edited by Looney2

Share this post


Link to post
Share on other sites

il faut raisonner en puissance,

le corps humain peut fournir disons 1000 W de puissance de réchauffement de son métabolisme ( valeur arbitraire ) .

si il faut -30°C sans vent . le coefficient d’échange du corps humain sera faible et la puissance necessaire avec des habit bien chaud pour compenser l'echange thermique sera mettons de 500 W. Du coup ca marche sans souci.

Maintenant il fait -5 et il y a un vent de 100 km.h et on est en bords de mer . le vent va doubler la puissance et l'humidité de l'air la tripler ( comme quand on a de l'alcool sur la main qui s'evapore avec cette sensation de froid justement . lorsqu'un fluide subit un changement d'etat il recupere de l'energie avec une tres grande puissance partout y compris sur le corps humain et peut localement tomber en dessous de la température ambiante) . du coup il te faut 1500 W et ton corps ne peut pas les fournir !  Or il s’avère que la température ressentie par le corps humain et fonction de la puissance d’échange pas de la température extérieure .

 

Donc 1) si on a des changements d’état comme vaporisation la température peut descendre plus bas que la température ambiante localement à la zone de vaporisation . Donc l'humidité est un facteur important .

2) ce qui compte c'est la puissance d’échange thermique .

3) face à une notion manifestement utilisé depuis longtemps par des professionnel et qu'on ne comprends pas on a deux attitude : a) se dire qu'il nous manque des billes et que les gens qui l'utilise ne sont pas forcement stupide b) considerer que c'est debile et que les gens qui l'utiilse sont stupides . Je pense que le b) est un choix risqué...

 

Edited by Mehdi
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Looney2 a dit :

Ne t'inquiète pas trop, il ne va faire qu'un petit -29C cette nuit à Québec ta caméra ne descendra JAMAIS à -32C... ;)

 

Mais mon séchoir à cheveux que les Français appellent un sèche cheveux n'envoie que de l'air froid à cette température. Donc, j'ai fait ni une ni deux. Je viens tout juste d'acheter ceci chez l'Équipeur des Galeries de la Capitale.

 

IMG_20220123_123137.thumb.jpg.0da77df083140d9887814119546ece38.jpg

 

Des bas chauffants à piles. Je vais les utiliser pour éviter la buée. Dans le sac d'à-côté, tu vois un manteau extra chaud et à un prix ridicule de fin de saison. Il n'a coûté que 50$. Je l'ai pris assez grand pour pouvoir porter mon chandail en laine d'alpaca en dessous.

 

 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Bon courage à nos amis astrams quebecquois !

 

une petite question : vos montures astro sont toutes équipées de graisse résistante à ces températures ? du type Baader Graisse #3 Arctic-Cooln qui résiste jusqu'à -55°C ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Mehdi a dit :

Donc 1) si on a des changements d’état comme vaporisation la température peut descendre plus bas que la température ambiante localement à la zone de vaporisation . Donc l'humidité est un facteur important .

2) ce qui compte c'est la puissance d’échange thermique .

3) face à une notion manifestement utilisé depuis longtemps par des professionnel et qu'on ne comprends pas on a deux attitude : a) se dire qu'il nous manque des billes et que les gens qui l'utilise ne sont pas forcement stupide b) considerer que c'est debile et que les gens qui l'utiilse sont stupides . Je pense que le b) est un choix risqué...


Allez une dernière réponse pour la route même si tu ne réponds pas à mes questions pourtant précise et enfonce des portes ouvertes...

 

1) Descendre en dessous de la température ambiante localement, ça, j'en sais rien mais je ne vois pas comment car quand l'échange thermique s'est fait je ne vois pas comment il peut aller au delà de la capacité du corps à restituer l'énergie qu'il a emmagasiner pour la transformer en énergie négative... Mais sur ce point précis mes connaissances, comme tu l 'as remarqué assez réduites, atteignent plus que leur limite.
Par contre... L'humidité est un facteur important... Certes et c'est bien là que tu ne réponds pas aux questions puisque le Windchill NE TIENT PAS COMPTE de l'hygrométrie... Oops...
 

2) Encore faut-il le contextualiser et prendre en compte tous les paramètres comme l'exposition, l'ensoleillement, l'humidité, d'éventuelles protections voire même le métabolisme de chacun et nuancer les choses dans cet échange thermique... Balancer une température (d'ailleurs en terme de puissance d'échange thermique je ne pense pas que la bonne unité pour quantifier soit une température en degré Celsius) au grand public en disant que c'est ce qu'on va vivre, ça me parait pas très scientifique et encore moins réaliste quand on l'associe au seul Windchill...
 

3) Les professionnels l'utilisent surement avec beaucoup plus de circonspection que l'usage que nous en avons vu ici même. 
a) En effet les gens qui l'utilisent en vrai dans leur travail quotidien savent surement nuancer et ne se contentent pas de balancer des températures parfois 15-20C inférieure à la température ambiante sans nuancer leur propos et les adapter à leurs besoins.
b) Ce qui est débile c'est l'utilisation qui en est faite pour le grand public, sans aucune nuance. On voit ce que ça donne brut de diffusion "Demain il va faire -45C"... Non désolé demain même avec le Windchill il ne fera pas -45C. Si tu me demandes si les gens qui le diffusent, en l'occurence Météo Média, sont débiles, ma réponse sera OUI et ils l'ont démontré moultes fois de bien des façons. Tu n'as pas l'air de connaitre cette chaine de prévisions météo mais disons qu'elle est assez controversée dans le monde de la météorologie. Ce que je n'aime pas, c'est que les gens de bonne foi comme MCJC arrivent à diffuser des informations erronées ensuite car la notion est balancée à tue-tête simplement pour faire un gros titre ! Un gros titre de Météo Média c'est "Demain il fera jusqu'à -45C à Québec ressentis".... Ça se transforme en "Demain il fera -45C à Québec" pour la grande majorité des gens alors que finalement il ne fera que -29C...

Il me semble que depuis un certain temps on est habitués aux titres racoleurs voire mensongers dans certains médias non ?
Quand tu lis le site d'Environnement Canada, beaucoup plus sérieux, c'est marrant mais la chose n'est pas présenté du tout de la même manière... Étrange non ?
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now