astrocomets

L'aurore boréale du 5 mars

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour et bravo ; c'est superbe et aussi instructif : on est pas habitué à voir des aurores à vitesse réelle. Je pensais que c'était beaucoup plus lent. J'espère pouvoir un jour assister à ce spectacle.

Merci pour ce beau partage.

 

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous. On est en effet surpris  quand on voit cela pour la première fois et on ne s'en lasse pas d'autant que sur une telle averse de lumière c'est bien souvent la totalité du ciel qui est embrasée. J'ai réalisé ce montage à la "vas vite" en piochant en vitesse dans les deux heures trente d'enregistrement quasi continu, ce qui signifie qu'un montage mieux fini sortira sous peu.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fabuleuses vidéo et photos.

Cela me rappelle ma visite à Tromso en novembre dernier. 

Nous n'avons pas vu de si belles aurores sauf peut être une fois pendant 1 heure.

PS : Quel ISO avez-vous utilisé?

 

Un grand bravo Philippe

 

Bon ciel

Patrick

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce partage et pour ces très très belles images. J’adore :x

 

Cordialement,

Stef.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à chacun et vivement les prochaines, probablement en janvier 2023.

 

L'ISO était très variable en raison des très grandes différences d'éclat d'un instant à l'autre et il a varié de 20000 à 51200 pour une durée d'exposition de 1/6ème de sec.

Edited by astrocomets
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, astrocomets a dit :

20000 à 51200

Les images sont peu bruitées pour des valeurs d'ISO aussi élevées.

 

Bon ciel

Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les séquences ont été légèrement débruitées sous Kdenlive et il s'agit de captures d'écran de la vidéo et non d'images élémentaires de cette dernière. Certes ici elles ne sont qu'en 1920 x 1040 mais la brièveté de l'exposition par rapport à la demi ou à la seconde de pose habituelle en 3200 ISO à la résolution du capteur (12,2K) en montre plus dans les fins détails.

 

Très belle représentation picturale Toutiet ... mais il ne faut pas avoir froid aux mains pour les capturer "en live" et si tu les représentes d'après images, la vidéo est un super plan car en 10 minutes d'enregistrement tu as le choix entre 3600 images élémentaires pour choisir la meilleure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

superbe Philippe, ça donne des envies de bougeotte pour revoir ce formidable phénomène. Et le film rend bien l"aspect dynamique de l'évolution dont on est toujours surpris par son "agilité", sa rapidité, et plus que tout sa capacité à, tout à coup, embraser la totalité de la voute céleste.

La bise !

 

Toutiet, c'est sur le vif du sujet ou d'après une photo ????

pour ma part, c’était en direct sur le terrain, en Islande :

aurore_17_10_b.jpg

yena d'autres dessinés la même nuit sur mon  site :

http://www.astrosurf.com/magnitude78/serge/phenomenes.html

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge,

 

superbe Philippe, ça donne des envies de bougeotte pour revoir ce formidable phénomène.

 

Après l'Islande en 2004, le nord de la Finlande en 2012 et 2013 quasi toujours sous les nuages j'ai enfin trouvé l'endroit de rêve à Abisko en 2020 malgré ses lumières car c'est quasi toujours du ciel à éclaircies la nuit et la possibilité via la route Narvik Kiruna, de se sauver en moins de deux heures pour trouver le trou providentiel s'il n'est pas présent sur place et que le Kp l'exige, ce qui fut le cas le 5 mars.

 

Ton dessin donne l'exacte ambiance de l'aurore mais depuis que la techno nous les met à portée de vidéo, difficile de rester au statique et au timelapse accélérant bien trop les ondulations.

 

Si tu participes aux rencontres de Courrières j'y serai du samedi à partir de 15h environ jusque dimanche soir.

 

La bise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Philippe

Tout simplement magnifique

Merci de nous le faire partager.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lors de mon escapade à Tromso pour voir des aurores boréales, j'étais avec un groupe des plus sympathique d'une vingtaine de personnes.

Beaucoup ont été "déçus" car les aurores apparaissaient plutôt grisâtres. Parfois on pouvait entrevoir une teinte verdâtre au plus fort de l'activité. Cependant certains membres distinguaient des couleurs (vert, rouge, violet) bien que de façon tenu. Les aurores avaient au maximum un Kp de 5.

As-tu eu la même expérience?

 

Bon ciel

Patrick 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gérard, heureux de te savoir toujours au plus près des étoiles.

 

Christian, en vrai c'est indescriptible et complètement imprévisible une fois le feu d'artifice débuté et il s'agit probablement de l'un des plus beaux phénomènes naturels qu'il soit donné d'admirer avec une éclipse totale de Soleil et une éruption volcanique.

 

Patrick, les aurores répondent parfaitement aux critères propres à l'observation visuelle astro et tout est question de brillance de surface. Quand elle est faible l'aurore parait effectivement grisâtre et le vert n'apparait que quand les cônes périphériques (bleus) puis maculaires verts sont excités. Enfin, quand l'aurore est très brillante, c'est la vision diurne qui prend le relai et alors toutes sortes de couleurs apparaissent sous la résolution spatiale maximale de l’œil.

 

Quand elles sont brillantes et près de l'horizon elle peuvent apparaître jaunes du fait de la diffusion du bleu par l'atmosphère et en marge du rouge propre à l'excitation en très haute atmosphère, de l'orange, du violet et du rose peuvent être visibles et, de même, en marge du vert avec des bleus parfois très affirmés.

 

Nombre des phénomènes présents dans la vidéo éclairaient le sol enneigé et tous étaient colorés. Nous étions alors aussi en un Kp de 5, probablement sous estimé car elle a été observée au Danemark, ce qui correspond plus à un Kp 7.

 

Bon ciel.

 

Philippe.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non non, Serge, bien au chaud à la maison ! Mais j'aimerais tant en voir une  "en vrai"...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En voir une vraie, c'est possible de chez nous une fois ou deux par 10 ans mais ce ne seront jamais des spectacles comme' celui du 5 mars. Nous sommes partis à 9, avons loué 2 apparts hors de la station touristique d'Abisko et une seule voiture pour tout le groupe sans faire appel à un organisateur. Coût total de l'opération par personne et pour 12 jours : environ 1600 euros à condition de ne pas se baser en Norvège ; pays bien plus cher.

 

A condition de fuir les zones touristiques, le coût de la vie en Suède est assez similaire au notre donc, Toutiet, ton rêve n'est peut être pas complètement inaccessible.

 

Le seul problème est que, comme pour les éclipses totales de Soleil, quand on a vu cela une fois, on en redemande.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Philippe

Eh oui toujours prés des etoiles et maintenant celles du sud!! 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Atacama, La Silla, Paranal, Armazones pour le ciel, Valparaiso, toujours l'Atacama, l'Elqui pour les beautés terrestres, que de beaux souvenirs qui, maintenant, balisent ton nouvel univers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By frédogoto
      Bonjour
      je partage avec vous un petit timelaps pris ce samedi 20 janvier (1 minute)
      réalisé avec un gopro !!!! ( et bcp de traitement)
       
       
      Edit, une V2 version longue (2 minutes au lieu d'une)
       
       
    • By John deuxsource
      Bonsoir à tous,
      Après deux nuits à shooter le crabe je vous présente mon résultat
      Il y a une heure et demi de signal gardé sur 2h30. Poses de 600ms en L, 1sec en RVB
      J'ai essayé de faire la couche luminance avec filtre IR cut ce coup ci mais je ne vois pas de grands changements.
      Il me reste encore un problème à résoudre par contre. Je ne comprends pas pourquoi le retrait des darks sur les couches RVB m'enlève tout le signal plutôt que de l'améliorer...
      La photo présentée est donc sans le retrait des darks.😬
      Cette cible est assez géniale pour les poses courtes
      Je dois dire que les photos /animations du pulsar réalisés par Exaxe m'ont bien motivées à faire cette photo.
      N'hésitez pas pour les conseils, Johan.
       
      Sur vos conseils J'ai rajouté un peu de vert et éclairci le fond de ciel =)

    • By jeffbax
      Bonjour les amis et excellente année 2023 pleine de bons ciels.
       
      Je vous présente un travail commencé en décembre 2021 par @Kristen avec le T520/2360 de l'association Copernic 05. Il avait eu quelques soucis d'alignement et de traitement à l'époque sur une première série faite avec un filtre IR 850. Depuis nous avons continué à échanger sur cet objet car les images étaient vraiment fines. Il m'a transmis toutes ses données et récemment il a complété avec une série couleur permettant de finaliser l'image.
       
      Il y a, avec l'ASI 462MC :
       
      15000 poses de 200 ms / 36000 avec filtre IR 850 par une nuit exceptionnelle 2500 poses de 230 ms / 5000 avec filtre UV/IR Cut par nuit moyenne pour la couleur.  
      En théorie, la résolution photographique complète de l'amas du trapèze est accessible à un 200 avec un peu de focale (genre C8) et des poses assez courtes pour ne pas saturer le capteur. La pratique est plus nuancée, principalement en couleurs car elle est basse sur l'horizon et que la réfraction n'aide pas. En particulier les composantes H et surtout K sont rarement séparées avec la bonne orientation (K est très compliquée). Dans tous les cas il faut un bon seeing, ce qui était le cas ici lors du passage en IR.
       
      Le diamètre de 520 et le CMOS de la 462 aident bien ici pour sortir un peu de nébuleuse avec des poses de 1/5e de secondes !
       
      L'alignement sous SIRIL de la séquence IR a nécessité un petit gamma avant (sous PiPP) et l'ajustement des paramètres de détection d'étoiles. Il a donné les meilleurs résultats en alignement global avec similarité. AS3! fait moins bien.
       
      Bons ciels 2023 à tous.
       
      JF
       
       

       
       
      Le lien Astrobin : 
       

    • By Philippoïde
      Pas beaucoup de sorties astro par ce temps maussade et pluvieux, mais j'ai pu faire quelques premières pour cette fin d'année
       
      Une concentration de matière noire (150% taille d'acquisition)

       
      Du vide intergalactique

       
      et un trou noir (starless)

       
      Bref, ceci est surtout un  prétexte pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d'année et un ciel favorable pour 2023
      Glob
       
       
       
    • By Astreau
      Hier soir mon club à la Sinne à organisé une soirée pour un groupe de 30 personnes. J'ai proposé de faire du visuel assisté sur le ciel profond. Objectif : essayer de montrer le plus de choses possibles durant la soirée. Donc empilement sous sharpcap et traitement ensuite sous siril.
      Voilà le résultat. Esprit 100 plus asi2600 mc,  filtre l enhance sur les nébuleuses. Pas de DOF.  Juste  un ciel très potable











  • Upcoming Events