guy03

Faut il coincer la bulle?

Recommended Posts

Bonjour

Je pose cette question histoire de savoir ....par simple curiosité. Moi de toutes façons, je "coince la bulle" au centre  toujours, mettant ma monture à l horizontal mais j'écoute dire parfois que cela n'est pas utile, que cela ne sert à rien! J'ai lu hier soir dans le livre "Astronomie solaire" de Christian Viladrich que cela était indispensable car en cas de longue pose il y aurait de la rotation de champ etc etc. Quel est votre avis sur ce sujet, es-ce indispensable ou pas. Merci ....et bon ciel!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 26 minutes, guy03 a dit :

es-ce indispensable ou pas

Indispensable ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

coucou

je vais intervenir ici parce que je fais partie des détracteurs de l'horizontalité à tout prix : 

Donc non absolument pas, tant qu'on a pas une monture à 30k€ avec encodeurs à wouatmille $ eux aussi

La seule chose qui compte vraiment c'est que l'axe de rotation de l'ascension droite coïncide avec l'axe de rotation de la terre.

Et ceci peut être fait sans que le pied soit parfaitement horizontal, c'est à ça que servent les vis de réglage ALT/AZ.

On pourrait argumenter que ça fausse la lecture sur les cercles gradués : soyons raisonnables, la précision de lecture sur ces pauvres cercles gradués à 2° (ou 1°, la belle affaire) est bien trop grossière pour se trouver affectée notablement par un défaut d'horizontalité.

Parlons aussi de la précision de cette fameuse bubulle : soyons raisonnables aussi...

Conclusion : on met le truc "à peu près droit" et ça suffit largement, la vraie précision de la MES se faisant avec le viseur polaire, ou avec un assistant sur PC (Polemaster, Ekos, Sharpcap etc...)

(ces assistants permettent d'ailleurs de taquiner le concept : on peut s'amuser à mettre la monture bancale, et obtenir quand même une précision diabolique sur la MES. Si, si, essayez !)

 

Gilles.

 

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais,

attention quand même avec les niveaux à bulle des montures. Moi sur ma GP-DX, le niveau a toujours été tordu. J'ai vérifié avec un vrai niveau à bulle de maçon, et finalement je dois décaler la bulle d'1 fois son rayon pour avoir une monture vraiment horizontale.

Matt

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non Guy, aucune obligation...:)

C'est juste plus pratique au seul moment où tu fais la MES.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme dit @gehelem

sur une équatoriale, ça aide à la mise en station mais ce n'est pas déterminant. C'est le réglage en ALT/AZ pendant ta mise en station qui mettra tes axes DEC/RA comme il faut.

Pour ça rien ne vaut les méthodes assistées par informatique. Aujourd'hui avec l'astrométrie c'est d'une rapidité et facilité déconcertante.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que c'est nécessaire si on veut utiliser un viseur polaire qui indique la position précise du pôle par rapport à la Polaire.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Pascal C03 a dit :

C'est juste plus pratique au seul moment où tu fais la MES.

si la bulle est bien coincée....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bruno- a dit :

Il me semble que c'est nécessaire si on veut utiliser un viseur polaire qui indique la position précise du pôle par rapport à la Polaire.

ça a du sens en effet

sans expérience très poussée de ce coté, je resterai dans la théorie avec le même argument :

le degré de précision qu'on peut atteindre pour le "0h" du viseur dépend directement de ce petit anneau gradué grossièrement à 1 ou 2° (et je suis vraiment très gentil), qu'il faut lui aussi bien régler ... ça fait aussi beaucoup d'incertitudes qui viennent se cumuler, et qui relativisent énormément la criticité de cette fameuse horizontalité de départ :-)

non ?

 

J'insiste : là c'est juste de la théorie de ma part

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, gehelem a dit :

c'est que l'axe de rotation de l'ascension droite coïncide avec l'axe de rotation de la terre.

ici c'est l'axe nord-sud mais si l'axe est-ouest est penché ....un peu trop...:$.....de quelques degrés ca ne met pas le réglage du viseur polaire en vrac? En visuel pas de soucis mais pour ceux qui font des longues poses???

Edited by guy03

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, guy03 a dit :

ici c'est l'axe nord-sud mais si l'axe est-ouest est penché ....un peu trop...:$.....de quelques degrés ca ne met pas le réglage du viseur polaire en vrac? En visuelpas de soucis mais pour ceux qui font des longues poses???

ceux qui font des longues poses ont appris depuis longtemps à faire mieux que le viseur polaire (dérives type Bigourdan, puis King et méthodes suivantes plus modernes)

ça montre bien que de toute façon ce réglage du viseur polaire est loin d'être suffisant, donc on se fiche un peu de l'impact d'une monture un peu penchée (toutefois reconnaissons que "quelques degrés" ça commence faire déjà beaucoup et doit poser d'autres problèmes que la MES, comme l'équilibrage, sans doute)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, guy03 a dit :

Bonjour

Je pose cette question histoire de savoir ....par simple curiosité. Moi de toutes façons, je "coince la bulle" au centre  toujours, mettant ma monture à l horizontal mais j'écoute dire parfois que cela n'est pas utile, que cela ne sert à rien! J'ai lu hier soir dans le livre "Astronomie solaire" de Christian Viladrich que cela était indispensable car en cas de longue pose il y aurait de la rotation de champ etc etc. Quel est votre avis sur ce sujet, es-ce indispensable ou pas. Merci ....et bon ciel!

Salut Guy,

Tu as de bonne lecture :)

Est-ce que tu pourrais me rappeler dans quelle partie d'astronomie solaire tu as vu cela ?

Je parle de la mise en station p 235-237, en présentant plusieurs options possibles pour la mise en station de jour : boussole, inclinomètre, Bigourdan. Le seul passage où j'évoque le niveau à bulle de la monture, c'est pour dire :

image.png.ed7acad331bd1a5a25d83f7f023e7235.png

 

D'autre part, je ne suis pas sûr d' parlé de rotation de champ dans Astronomie Solaire. Ou alors, il y a peut être une formulation quelque part qui prête à confusion ? Dans tous les cas, ça m'intéresse de savoir où c'est pour lever le doute dans prochaine version d'Astronomie Solaire :)

 

Pour revenir à ta question, et comme cela a été dit, il n'est pas indispensable que l'embase de la monture soit horizontale pour pouvoir faire la mise en station. Il y a pas mal de montures qui n'ont pas de niveau à bulle, et ça n'empêche pas de faire la mise en station.

 

Sur la Taka NJP, il y a un niveau à bulle qui repère la position de référence de l'axe d'ascension droite. L'embase de la monture peut être n'importe comment, cela ne change rien à la mise en station par le viseur polaire.

 

D'autres viseurs polaires n'ont pas de niveau à bulle, comme celui de l'AP1200. Dans ce cas là , avoir un niveau à bulle sur la monture permet d'avoir une mise en station au viseur polaire plus précise, mais à condition d'avoir un niveau à bulle (et un viseur polaire) bien calé.

 

Et puis si on veut une mise en station plus précise, il y a d'autres méthodes. Tout dépend du type d'observations que l'on souhaite faire.

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Christian

Oui j'ai de la bonne lecture et par ces temps pourris ....pardon.... ces intempéries c'est cool! J'ai vu cela à la page 235 dans le chapitre "Acquisition des images"  Il est juste dis de vérifier l horizontalité de la base de la monture si celle ci est équipée d'un niveau à bulle. Pour la dérotation ce n'est pas dans le livre ....escuse!!:D , j'ai tout mis dans la même phrase au début quand je pose ma question! Je l'ai lu ailleurs.

il y a 21 minutes, christian viladrich a dit :

Salut Guy,

Tu as de bonne lecture

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Guy,

On a eu droit à une période de beau temps, donc maintenant c'est mauvais pour équilibrer ;)

Il pourrait y avoir un problème de rotation de champ sur des animations de plusieurs heures, si la mise en station n'était vraiment pas bonne. En fait, comme on a rarement plusieurs heures d'affilée de bonne condition, le problème se pose rarement ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

en fait la bulle ne sert pas à grand chose fondamentalement . Par contre c'est pratique si elle bien calé pour faire une MES plus facilement ( quand on corrige à droite ,c'est bien de corriger QUE a droite et pas un peu en haut ou en bas en meme temps . on est plus rapide et plus precis)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, gehelem a dit :

ceux qui font des longues poses ont appris depuis longtemps à faire mieux que le viseur polaire (dérives type Bigourdan, puis King et méthodes suivantes plus modernes)

 

Mieux que le viseur polaire d'une EM200 ? Ça ne doit pas être évident (avec Bigourdan, j'y crois pas).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Bruno- a dit :

Mieux que le viseur polaire d'une EM200 ? Ça ne doit pas être évident (avec Bigourdan, j'y crois pas).

Citons wikipedia 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Méthode_de_Bigourdan

 

=>> Qq minutes d'arc

Je doute sincèrement que les propriétés magiques qu'on prête un peu facilement à Takahashi permettent à un œil humain (donc marque noname) d'apprécier qq minutes d'arc sur la dizaine de degrés que doit couvrir le viseur (je pose vraiment la question)

Et quand bien même, le réglage préalable du viseur magique se fait lui aussi sur des graduations dont l'incertitude de lecture est bien au delà.

 

Juste Bigourdan c'est.... long :-)

(Et puis j'avais envie de taquiner un peu)

Et je parlais surtout des méthodes actuelles assistées par astrometrie, ça déchire tout : rapidité, précision, simplicité.

Niveau à bulle ?

Placard !

Screenshot_20220407-223258_Chrome.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 37 minutes, gehelem a dit :

Je doute sincèrement que les propriétés magiques qu'on prête un peu facilement à Takahashi permettent à un œil humain (donc marque noname) d'apprécier qq minutes d'arc sur la dizaine de degrés que doit couvrir le viseur (je pose vraiment la question)

 

La précision annoncée est de 2', et j'y crois vu la précision des inscriptions, qui tiennent compte de la précession.

 

Au passage, on voit bien sur cette image que le champ est plus petit que 10° :

EM200-viseurpolaire.jpg

 

La distance entre la Polaire et le pôle étant de l'ordre de 1°, le champ a l'air de faire environ 4° de diamètre. Je me souviens qu'en effet ce n'était pas facile de trouver la Polaire (astuce : allumer la lumière au maximum, seule la Polaire est alors visible, on ne peut pas confondre).

 

(L'image que j'ai trouvée est toute petite, quand on regarde dans le viseur on arrive à lire les inscriptions, en particulier les années.)

Edited by Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Petit grain de sel, l’horizontalité de la monture n’a en soi aucune importance, encodeurs ou pas, monture très chère ou pas. En revanche cela aide bien si l’on utilise la méthode de bigourdan pour faire la MES, une mauvaise horizontalité fait qu’un mouvement de la monture en AZ  entraîne aussi un mouvement en hauteur sur le ciel et vice-versa, ce qui complique un peu les choses . 

Edited by AlSvartr
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon en même temps coinsé la bulle c'est vraiment pas la plus difficile chose a réalisé :P 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous tous en tous cas....j'en sais un peu plus aujourd'hui sur cette bubulle!!! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour servir de juge de paix, une fois la MES effectuée, on peut prendre une photo monture parquée puis "l'astrotaguer" en rajoutant les cercles de coordonnées avec astrometry.net par exemple.

Si la MES est parfaite les cercles doivent être centés sur la photo.

En faisant ça je me suis aperçu que l'axe optique et l'axe d'AD n'étaient pas parallèles sur mon setup.

Je ne pense pas que ça joue sur la MES, mais c'est pas bon pour le suivit.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, AlSvartr a dit :

Petit grain de sel, l’horizontalité de la monture n’a en soi aucune importance, encodeurs ou pas, monture très chère ou pas. En revanche cela aide bien si l’on utilise la méthode de bigourdan pour faire la MES, une mauvaise horizontalité fait qu’un mouvement de la monture en AZ  entraîne aussi un mouvement en hauteur sur le ciel et vice-versa, ce qui complique un peu les choses . 

 

Je parlais des montures très chères avec encodeurs parce que j'ai ouvert ce même sujet avec un autre astram qui possède une 10micron. Selon nos conclusions, pour elle c'est important car lorsque la monture s'initialise elle fait une sorte de calibrage de ses encodeurs avec qq vérifications dont nous n'avons pas vraiment compris le principe ni le fond (mesure de courant, fins de course ...??? )
Tout ce qu'on a vu, c'est que lorsque elle considère être au delà de sa tolérance pour l'horizontalité elle couine...

D'ailleurs si qq'un en sait un peu plus à ce sujet ça m'intéresse pour ma culture (j'aime bien piger les trucs)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

j'aime bien ce sujet, il revient souvent...

Comme tout le monde ici je pense que l'horizontalité n'a pas d'importance en soi, pour toutes les raisons citées, et que la MES par astrométrie moderne (avec NINA, Shapstar, CCDCiel, etc) enfonce toutes les autres méthodes en rapidité et fiabilité.

Je ne vois pas non plus comment ça peut entrainer une rotation de champ, en tous cas surement pas sur des durées de prises de vue "modernes" cad inférieures à 10 mn.

 

Et puis il y a tellement de choses plus critiques et plus faciles à régler : les flexions, l'erreur de cone liée à l'absence de parrallélisme entre le tube et l'axe horaire, le jeu du miroir primaire, etc... que pour moi se casser la tete à horizontaliser parfaitement sa monture c'est  une perte de temps.

 

Eric

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 56 minutes, eric97417 a dit :

la MES par astrométrie moderne (avec NINA, Shapstar, CCDCiel, etc) enfonce toutes les autres méthodes en rapidité et fiabilité

 

Avec une EM200 on a une mise en station précise en moins de deux (une minute et encore). C'était tellement simple que même quand je faisais du visuel, je faisais la mise en station précise. Les méthodes qui utilisent un logiciel nécessitent d'installer un ordinateur et de l'allumer, ça ne m'a pas l'air si rapide que ça.

 

Bref, tout dépend du matériel et de la méthode utilisée. Il me semble que pour faire la mise en station avec un viseur précis genre Takahashi, il faut mettre à niveau l'axe d'ascension droite (v. message de Ch. Viladrich). Alors que si on utilise une autre méthode, ça peut être évidemment complètement inutile.

Edited by Bruno-
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Blink
      Bonjour,
      J'ai voulu essayer de brancher mon AEZQ6 sur une batterie LiFePO4....
      Je voulais faire du nomade...
      Je pense que j'ai du inverser la polarité, j'ai entendu un petit bruit, genre chuintement, et maintenant elle ne marche plus, et la raquette Synscan (qui fonctionne, elle) m'indique "both axes... no response!"
       
      Alors mes questions :
      -Je suppose que la polarité est importante lorsqu'on branche une batterie sur une monture...?
      -Quelle sont les possibilités de réparation? pas de fusible là dedans? 
      -Si pas de possibilité de bricolage, appeler PA pour un renvoi en magasin?
       
      Merci pour votre aide!!
       
      Bonne soirée
       
       
       
       
    • By Astro Poulpe
      Salut tout le monde !
       
      J'aurais si possible besoin des lumières des aficionados du contrôle de monture via PC .
      Je fais de l'astrophotographie (dans mon jardin) et j'ai récemment acheté une Neq6.
       
      Je commençais à prendre Eqmod en main, mais voilà, mon Pc portable qui me servait à piloter ma monture et programmer mes séances photos vient de rendre l'âme...
      Et comme je l'ai marqué ci-dessus, je viens d'acquérir une Neq6 et mon porte monnaie me fait déjà la tête, donc si je peux éviter de me racheter un Pc portable, ce ne serait que mieux 😁.
       
      Voilà pourquoi j'ai réfléchi à une solution moins coûteuse, mais je ne suis pas sûr que ce soit réalisable .
       
      Je souhaiterais utiliser mon ordinateur tour afin de gérer tout ça. Le soucis c'est que mon pc se trouve à environ 35 mètres de là où je place mon télescope, or il me semble qu'un câble USB ne va guère à plus de 10 mètres, même si on utilise un répéteur.
      Je pensais donc effectuer ce branchement :
       
      Ordinateur -> adaptateur USB mal vers rj45 femelle -> Câble rj45 cat8 longueur 50 mètres -> adaptateur 
      Rj45 femelle vers USB femelle -> petit hub USB -> Monture et Apn.
       
      Pensez vous que ce branchement soit pertinent et réalisable ?
      Sinon, auriez vous une solution alternative (et pas trop cher 😁) à me proposer ?
       
      Par avance merci et bon ciel à tous 😉🙏
    • By polorider
      Salut
      Je vois sur beaucoup de photos et vidéos (et sur la notice aussi) l'evscope parqué à la verticale, miroir tourné vers le haut donc. Même avec le bouchon, le miroir doit ramasser pas mal de poussière ou autre saloperies dans cette position. Est-ce qu'il y a moyen de le parquer en position horizontale quand il est fixé au trépied? Si on l'éteint en position horizontale cela pose-t il un problème?
    • By Smb
      Bonjour à  Tous
      j’ai tout récemment rencontré un problème d’erreur hardware sur ma toute nouvelle GM1000 HPS je suis en train d’en discuter avec Baader planétarium et la clé des étoiles je suis supposé placer un filtre avant l’alimentation....quelqu’un a-t-il déjà eu ce problème et quelle solution y a-t-il apporté si tant est  que ce n’e soit pas la monture elle-même qui ait un problème ce qui a priori n’est pas le cas .... Ça s’arrête d’un coup ça attends ça redémarre ça dit qu’il y a une erreur ça attends un peu ça revient à la normale.
      cordialement
    • By Marc S
      Bonjour à tous ,
       
      Je profite de cette « période sans miroir » pour réfléchir à l’amélioration de mon barillet de ma monture équatoriale.
      En effet mon miroir vient d’être porté en (ré)aluminure chez MCM avec un délai de quelques semaines.
       
      C’est un miroir en BVC ( Black vitrified ceramic) de 20 pouces à f/3 avec une épaisseur de 50mm.
       
      Les photos jointes montrent la configuration actuelle, c-à-d  
       
      -une cellule à 18 points dont la répartition a été calculée par PLOP sur 6 triangles et 3 balanciers. Les triangles en alu font 3.5 mm d’épaisseur alors que les balanciers en acier font 6 mm.
      - les trois vis de collimation agissent sur la hauteur des pivots des balanciers
      - les pivots des triangles et des balanciers sont tous constitués de rondelles concave-convexe
      -les points d’appui sont en touches téflon
      - les appuis latéraux sont fixés à la base du tube. Ce sont 12 touches en téflon placées sur 6 balanciers. Je m'arrange pour que leur hauteur soit au niveau du CG du miroir.
       
       
       Je me base maintenant sur l’excellent « guide moderne des supports de miroir "
      pour voir les améliorations :
      http://www.loptics.com/articles/mirrorsupport/mirrorsupport.html
       
      Et à cette lecture, je vois quelques points faibles qui sont, par ordre d’importance :
       
      1)      Il faudrait une cellule unique comportant tous les appuis à la fois dorsaux et latéraux pour ne pas perdre la hauteur des supports latéraux au CG à chaque nouvelle collimation
       
      2)      Utiliser des roulements pour ces appuis latéraux à la place des 12 patins en téflon pour réduire l’astigmatisme
       
      3)      Remplacer les patins en téflon dorsaux qui « accrochent » par du Delrin ou plastique dur
       
      4)      Renforcer et donc remplacer les triangles par de l’alu de meilleure épaisseur (5 mm minimum)
       
      5)      Remplacer les pivots en rondelles convexe-concave par des roulements à rotules.
       
      6)      ……Autre ?
       
      Bref c’est tout le barillet qui est à remplacer et à revoir, avec  la contrainte importante qu’il doit passer par la base du tube d’une ouverture de 52 cm de diamètre.
       
      La seule solution c’est de placer une cellule en disque qui supporte tous les supports.
      Les balanciers pour les supports latéraux seraient alors à viser sur ce disque une fois  qu’il serait mis en place dans le tube.
      Les vis de collimation placées sur le triangle-barillet agiraient sur la position de ce disque-cellule.
       
      Mais quel matériel utiliser pour ce disque support ?
       
      Ou alors vous avez d’autres idées, d’autres commentaires ?
       
      Merci pour votre aide,
       
      Marc.




  • Upcoming Events