S.Chapeland

Mercure: queue de sodium

Recommended Posts

Dingue comme on la voit !

Merci pour l'info :x

Share this post


Link to post
Share on other sites

erci du partage , c'est surprenant !!

C'est malgré tout un filtre spécial <<<< .... Un filtre spécial est requis. "J'ai utilisé un filtre de 589 nm réglé sur la lueur jaune du sodium ", explique Voltmer. Sans ce genre de filtre à sodium, la queue de Mercure serait invisible.  >>>>>

...

je viens de voir sa video, ce n'est pas un simple filtre

 

Bernard_Bayle

Edited by Bernard_Bayle
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Bernard_Bayle a dit :

erci du partage

c'est pas bien de ce moquer de l'accent allemand *prends la porte* 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Bernard_Bayle a dit :

Je ne comprend pas "réglé sur la lueur jaune du sodium "  ? comment ?

ça doit juste être un filtre bande étroite, comme on utilise pour le ciel profond mais pour une autre longueur d'onde, de ce genre: https://www.edmundoptics.com/p/589nm-cwl-25mm-dia-hard-coated-od-4-10nm-bandpass-filter/19811/

 

comme on dirait pour un halpha "un filtre réglé sur la lueur rouge de l’hydrogène"

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahoo, incroyable cette image. C'est une sacré découverte pour moi. Merci du partage

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

589 tiens tiens.... La longueur d'onde des étoiles lasers :)

Étonnant en tout que ça soit visible sur une pause de 30 secondes. Il doit y avoir un sacré flux. 

Sinon on est d'accord que c'est une composition avec les pléiades? 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/05/2022 à 06:15, Optrolight a dit :

. Il doit y avoir un sacré flux. 

Sinon on est d'accord que c'est une composition avec les pléiades

Oui, je vois pas bien comment il pourrait avoir les deux 

En tous cas, très joli.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jldauvergne
      Hello
      comme tout le monde j'ai profité des belles conditions de ces derniers jours. 
      J'en ai profité pour faire une première pour moi : Mercure !
      L'observation de @Simon L m'a remémoré sa présence le matin. Elle est très brillante et facile. Elle a déjà pris un peu de hauteur au lever du Soleil, c'est là que j'ai eu mes meilleurs images avec un R610. L'ADC était en butée par contre, ça c'est dommage. J'aurais pu ajouter du tirage pour parvenir à tout corriger. Peut être une prochaine fois. J'ai mis une simulation à côté de l'Atlas VIrtuel. 

       
      J'ai fait peu d'Uranus depuis Paris pour un mélange de raison météo, de problème de chercheur qui vise dans le balcon du dessus, et de conflit avec Jupiter. 
      Pour ce qui est de visé, vive l'EM400, à défaut de viseur je fais du GOTO avec carte du ciel et ça fonctionne bien. J'ai mis du temps à me pencher dessus pour voir comment ça fonctionne et c'est fait. 
      Je me rends compte qu'il me faut une caméra mono pour l'IR. L'imx662 n'est pas assez bon pour ça en utilisant mon filtre R610. Et le 533M est trop bleu. Donc à terme il faut ajouter une 462M ou une 220. Je ne sais pas trop laquelle encore. La 220 me tente. Ce qui m'étonne beaucoup c'est que la bande équatoriale est perceptible dans le visible !
      C'est une excellente surprise, vive le progrès des caméras !
       

       
      Autre surprise du même ordre, sur Vénus avec le R610 je parviens à voir quelques détails de l'atmosphère. C'est subtile et difficile à traiter mais c'est là. J'ai recoupé la détection avec une image prise en IR avec le filtre CH4. 

       
      Passons au géantes. 
      Le 30 la soirée commençait bien avec Saturne
      Pour donner une idée de la stabilité : 
       
      L'image : 

       
      Si vous voulez vous essayer au traitement de ce jeu de données, il est ici : 
      http://eternity.astrosurf.com/JLD/jupiter/saturne.zip
      Pour les PSF prendre plus loin dans le paquet Jupiter. 

      Venons à Jupiter justement. 
      EN voyant les bleues de ce soir là j'ai compris que c'était la nuit tant attendue. 

      Une vidéo pour montrer la stabilité : 
       
      Et les images


      Et sans doute la meilleure image de ce fil. Tu vois @Billyjoe, c'est presque troublant à quel point on converge dans le rendu et la résolution  

       
      Le lendemain soir ça recommence, encore de bonnes conditions. 
       
      La CH4 prise pendant que je dormais pour laisser monter Jupiter. 

       
      Et la couleur.  Là je suis moins content du rendu mais j'ai la flemme de reprendre à 0, si vous voulez essayer de faire mieux, les données sont ici :
      http://eternity.astrosurf.com/JLD/jupiter/jupiter.zip

       
      Juste une vidéo seule, on voit bien de nombreux outbreaks dans la bande EQ nord. 


      Il y a un jeu de psf à tester dans le fichier zip, pour les adeptes. Il y a aussi forcément de quoi faire des animations, etc. Moi je n'ai pas le temps. Ces traitement m'ont déjà pris beaucoup trop de temps. Il faudrait poser une journée rien que pour ça. Bref à un moment il faut savoir lever le stylo. 

      Et puis pour finir des conditions moins bonnes mais encore intéressantes le 3. La première partie de nuit était bonne. Ce qui est dommage c'est que je sois allé me coucher de 1h30 à 3h en laissant tourner en auto, mais je pense que j'ai cliqué sur lancer une vidéo au lieu d'une séquence. Je suis quasi sûr qu'il y a eu mieux pendant que je dormais. 




      Voilà, c'est tout pour cette fois-ci. 
       
    • By Christophe H
      Bonjour,
       
      En journée, après quelques images de la surface du soleil :
       
      J'ai tenté ma chance sur Mercure. J'ai fait des vidéos avec l'ASI 120 mm-s et différents filtres IR, c'était moins chahuté que dans le visible. Seule 1 vidéo de 10000 images donnera quelque chose de vaguement potable. A 1,5x la taille d'acquisition.

       
      Venus dans l'IR :
       

       
      Et une tentative en RVB.

       
      Bonne soirée
       
       
    • By Simon L
      Bonsoir à tous,
       
      Belle nuit annoncée hier, congé aujourd'hui, du coup je suis monté à l'observatoire du mont d’Arbois pour faire du planétaire.
      Ça a mal commencé sur saturne avec une turbulence affreuse, impossible de faire quoi que ce soit. Du coup j'ai basculé sur Jupiter, c'était médiocre au début avec toujours cette vilaine turbulence puis ça s'est amélioré jusqu'à devenir franchement très bon.
      Ça s'est ensuite dégradé petit à petit pour devenir ingérable (turbu toujours) alors j'ai décidé d'innover un peu et faire Uranus, puis Vénus, pour finir par Mercure au petit matin.
       
      On commence donc par Jupiter:
       

       

       

       
       
      L’animation:
       

       
       
      Puis voici Uranus, dérotation de 4 images en 462mm +  IR 685nm, en fausses couleurs:
       

       
       
      Puis Vénus en couleur et mono+IR, c'est pas l'image du siècle, mais bon, ça m'a occupé en attendant mercure que je voulais tenter
       

       
       
      Et voici pour finir Mercure, une acquisition unique en 462mm + IR, 150 000 images, fichier de 77 go, 2% retenu au total
      C'est la 1ere fois que je chope des détails de surface, je suis bien content
       

       
       
      Le soleil étant bien haut dans le ciel déjà, il était temps de redescendre.... Voici comme d'habitude 2 petites photos d'ambiance prises juste avant de partir.
       

       

       
       
      Bon ciel à tous!
    • By DDuchesneau
      Bonjour à tous,
       cela faisait longtemps que je n'avais pas posté sur le forum mais je regarde toujours avec passion les contributions de chacun.
      Dimanche passée (9/04) j'ai profité de la météo raisonnable pour tenter une sortie astro dédiée prise de vue de Mercure et de Vénus.
      Entre autre je voulais à nouveau  mettre évidence la fameuse queue de Sodium que Mercure laisse trainer derrière elle par effet des vents solaires. Cela fait depuis 2020 que je fais ce petit exercice chaque année. Ce n'est pas toujours simple car il faut tomber à la période  la plus propice et qui correspond à +-15 jours autour du périhélie de Mercure. Et s'ajoute la condition de pouvoir observer la planète et donc plutôt lors de son élongation maximale.
      Du coup avec un périhélie le  30 mars et une élongation le 11 avril j'ai tenté le coup le 9 avril.
      Pour bien mettre en évidence le principe est d'utiliser un filtre bande étroite centrée sur la raie d'émission du Sodium.
      Voici ce que j'ai pu obtenir avec 20 poses de 1mn.

      Matériel utilisé:
      Lunette ED80 f/D 7 ; un filtre passe bande 589nm/10nm monté maison;
      Appareil photo Canon EOS 500D
      Les 20 poses de 1mn à 800 ISO ont été traitées et empilées dans Siril.
       
      J'ajoute une petite animation avant que Mercure disparaisse derrière une colline, gif construit à partir de 19 images individuelles de 1mn.

       
       
      L'image suivante est Mercure prise vers 18h23 avec le Mewlon 250.

       
       J'avais  monté le Mewlon 250 avec une barlow x2 et une caméra monochrome Basler aca1300-60gm pour faire les photos de Mercure et Vénus.
      L'image ci dessous montre  Vénus prise avec un filtre rouge Baader 610 puis avec une filtre UV de Baader mais les conditions de turbulence étaient plutôt mauvaises et ça n'a pas été comme prévu.
       

       
      Pour la petite histoire concernant la queue de Mercure, celle-ci possède une mince couche atmosphérique  appelée exosphère,  découverte par la sonde Mariner 10 en 1974.
      Cette exosphère  principalement constituée de potassium, de sodium  est très rapidement expulsée dans l'espace par le vent solaire créant ainsi une queue ressemblant à celle d’une  comète. Cette queue a été découverte en 2001 et détaillée grâce aux données  de la sonde Messenger entre 2011 et 2015. A noter que le soleil n'émet pas à la longueur d'onde du Sodium (raie d'absorption de Fraunhofer) et donc pour exciter les atomes et  voir l'émission Sodium il faut une configuration de vitesse radiale de Mercure par rapport au soleil qui permet au spectre solaire de subir un décalage Doppler suffisant. C'est ce qui arrive dans la période autour du périhélie.
       
      Pour terminer ce post qui ne montre pas forcément des images de qualité (peut mieux faire...), voici 2 photos d'ambiance pour illustrer l'observatoire nomade improvisé qui m'a permis d'avoir une vue dégagée vers l'ouest. Avec une mise en station uniquement par boussole et en plein soleil. Cette partie a très bien fonctionné. Vénus est même sur la 2eme photo.
       


       
      Dominique
    • By astrocris
      Bonsoir à tous,
       
      Décidément difficile de tirer son épingle du jeu par ces temps tourmentés.
      Une nouvelle série avec encore un ciel perturbé, le 07/04 juste avant la tempête.
       
      Pas folichon tout ça mais je me suis quand même essayé sur les 3 telluriques dans la foulée.
      Toujours le 300 à F/D = 22 (trop fort, je sais mais pas eu le temps de tout démonter et  re régler ). Sinon chaque planète à sa cam avec son filtre perso! 
       
      Pour commencer Mercure en plein jour à 17h41 TU avec la 462MC + IR807 :

       
      Les taches blanches sous équatoriales proches du limbe (pas le rebond) pourraient correspondre selon la simulation WJ à Kuiper et Murasaki...
       
      Vénus à 17h59 TU avec la 462MC et l'IR807 :

       
      Vénus à 19h51 TU avec la 290MM et le filtre Sloan u' :

       
      Mars à 20h23 TU à la 585MC et filtre L :

       
      Bon pas de quoi casser 4 pattes à un canard mais avec une bonne nuit, en changeant de Barlow et en réduisant la focale ça pourrait peut-être le faire.
      Je suis étonné de ce que l'on peut voir à 6 arcsec avec un un ciel très médiocre.
       
      Bonnes nuits à tous!
       
      Christian
  • Upcoming Events