Los_Calvos

NGC 3199 "Banana Nebula"

Recommended Posts

Hello, notre cible es tune nébuleuse pas très souvent imagée, elle nous a pris beaucoup de temps pour trouver une belle colorimétrie, qui , nous l’espérons, vous plaira.

 

NGC-3199 & Me-WE 1-2

 

NGC 3199 se trouve à quelque 15 000 années-lumière de nous, dans la constellation australe de la Carène. Elle est également connue comme la nébuleuse de la Banane. Cette nébuleuse mesure quelque 75 années-lumière sur la plus grande dimension de cette image en fausses couleurs évoquant quelque fantomatique apparition. Bien que l'image révèle une forme d'anneau plus ou moins complet, ce dernier semble très déséquilibré, le bord inférieur étant nettement plus brillant. Près du centre de l'anneau se trouve une étoile de Wolf-Rayet (WR 18 ou HD 89358), un objet stellaire chaud et à la faible espérance de vie qui génère d'intenses vents stellaires. Les étoiles de Wolf-Rayet sont connues pour former des nébuleuses aux formes originales lorsque leurs vents puissants balayent le matériau interstellaire environnant. Dans le cas présent, on pensait jusqu'alors que le bord brillant de la nébuleuse correspondait à une onde de choc formée par l'étoile traçant sa route dans un milieu homogène, comme l'étrave d'un bateau fendant les flots. Mais de récentes mesures ont montré que l'étoile ne se déplaçait pas directement en direction du bord brillant. Aussi l'explication la plus probable serait que le matériau environnant ne soit en fait pas si homogène que ça, mais forme au contraire des concentrations plus denses au voisinage du bord brillant de NGC 3199.

Dans le coin en haut à gauche de l’image, on peut discerner une bulle, c’est la Nébuleuse planétaire Me-WE 1-2 ou PK283-01.2

 

Full & Details astrobin : https://astrob.in/s7iug0/0/

NGC-3199 composée copieLOGO.jpg

Bordereau NGC 3199.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By tosi philippe
      Bonsoir à tous,  toujours  2 H de pose sur une partie des grandes dentelles ...poses unitaires de 30 sec à 3200 iso.
      Newton 510 mm  F/4 "maison" pour la méca + Paracorr 2 + Sony A7S + nouveau filtre Ha/ OIII par forte pollution lumineuse , il s'en sort très bien !!
      A voir en full bien sûr
      Traitement Siril, et CS6.
       
      Phil : site perso : photoastro.com
       
       

    • By Colmic
      Bonjour à tous,
       
      je vous laisse chercher un peu la réf...
      Vous me direz si vous les voyez vous aussi... Et ensuite vous ne les verrez plus jamais pareil
       

       
      FSQ106 + ASI6200MC + EM400 + ASiair Pro + NBZ
      45 x 300s
      Traitement HHO Siril + CS5
    • By tosi philippe
      Bonsoir à tous,  j'ai calé  2 H de pose sur ce superbe objet...poses unitaires de 30 sec à 3200 iso.
      Newton 510 mm  F/4 "maison" pour la méca + Paracorr 2 + Sony A7S +nouveau filtre Ha/ OIII que je trouve sensass, il couvre bien les bords celui là.
      Traitement Siril, et CS6.
      C'est tout... 
      Phil : site perso : photoastro.com
       

    • By sebseacteam
      Bonsoir, 
       
      Je continue la moisson des NP avec le filet ZWO DuoBand  
      Petite perle bleue attrapée sur 3 nuits.
       
      Abell 39, à ne pas confondre avec l'autre Abell 39/ACO 39, qui est la 39e entrée du catalogue Abell qui réfère environ 4 000 amas de galaxies, est une nébuleuse planétaire de forme presque parfaitement sphérique située dans la constellation d'Hercule dans l'hémisphère nord. Elle porte le nom de Abell 39 parce qu'elle fait référence à un autre catalogue publié par George Ogden Abell, celui-ci portant sur 86 anciennes nébuleuses planétaires découvertes par Abell et Albert George Wilson lors du Palomar Observatory Sky Survey.
      Nébuleuse peu brillante, sa distance est estimée à environ 6 800 années-lumière de la Terre et à 4 600 années-lumière du plan galactique. Avec son rayon d'environ 2,5 années-lumière, elle est l'une des plus grandes nébuleuses planétaires connues.
       
      Malgré sa coquille sphérique presque uniforme, la limite est de la nébuleuse est 50 % plus lumineuse que la limite ouest. Cette asymétrie pourrait être reliée à la position décentrée de l'étoile. D'autres irrégularités lumineuses sont observées à la surface de la coquille3.
      L'anneau brillant entourant la nébuleuse est d'une épaisseur moyenne d'environ 10,1 secondes d'arc (0,34 année-lumière). Un faible halo s'étend jusqu'à environ 18 secondes au-delà de l'anneau, donnant un diamètre total d'environ 190 secondes d'arc à la nébuleuse, considérant que l'émission est uniforme autour de la nébuleuse planétaire3.
      La nébuleuse s'étend depuis environ 22 100 ± 1 700 années, supposant une vitesse d'expansion située entre 32 et 37 kilomètres par seconde et un rayon de 0,78 parsec.
      Des galaxies en arrière-plan sont visibles proches et à travers la nébuleuse transparente.
      Sa quantité d'oxygène est environ moitié moindre que celle du Soleil.
      Son étoile centrale est située légèrement à l'ouest du centre de la nébuleuse, à 2 secondes d'arc (0,1 année-lumière)2. Cette position ne semble pas due à une interaction avec le milieu interstellaire mais plutôt à une hypothétique asymétrie lors de l'éjection de la masse au moment de la mort de l'étoile, ce qui aurait accéléré et décentré l'étoile de la nébuleuse.
      La masse de l'étoile est estimée à 0,61 masse solaire, qui s'ajoute à la masse du reste de la nébuleuse, estimée à 0,6 masse solaire.
       
      (Source: Wikipédia:  https://fr.wikipedia.org/wiki/Abell_39 )
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro , filtre ZWO DuoBand Ha/OIII.
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2
      acquisition NINA
       
      151 x 120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop.
       
       
      Une brute de 120s:
       

       
       
      2 versions, sais pas trop laquelle est la mieux.
       

       

       
      Bon ciel  
    • By sebseacteam
      Hello,
       
      Nouvelle fournée en HOO avec le C8/Asi294/Zwo DuoBand .
       
      Direction une cible trèèèèès connue: l'anneau de la Lyre. Hyper chouette en visuel.
       
      La nébuleuse de la Lyre , cataloguée dans le Catalogue de Messier sous le nom M57, est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de la Lyre. Sa forme caractéristique lui vaut également le surnom de nébuleuse de l'Anneau. Elle a entre 3 000 et 6 000 ans.
      Elle se situe à environ 2 300 années-lumière de la Terre.
       
      M57 est parmi les objets les plus connus du catalogue de Messier. Elle a été découverte en 1779 par Antoine Darquier de Pellepoix. Le diamètre réel de l'anneau est de 2,4 al, soit un diamètre apparent d'environ 6 minutes d'arc.
      La région la plus intérieure de l'anneau apparaît plus sombre, car elle émet surtout des rayons ultraviolets. La teinte bleu-vert des régions centrales provient des raies interdites dues à l'oxygène doublement ionisé. Dans les régions extérieures de l'anneau, la couleur rouge provient de la raie H-alpha de l'hydrogène et des raies interdites de l'azote ionisé à 654,8 et 658,3 nm.
      L'étoile centrale est une naine blanche un peu plus massive que le Soleil. C'est une étoile très chaude, puisque sa température atteint les 100 000 K. Enfin, elle a une magnitude apparente de 14,8.
      La nébuleuse de la Lyre a été décrite pour la première fois par l'astronome Antoine Darquier de Pellepoix à l'Observatoire de Jolimont en 1779. Elle a été observée de façon indépendante par Charles Messier le même mois.
      Cette nébuleuse est présente dans le ciel de l'hémisphère nord et observable toute l'année, dans les meilleures conditions entre mai et septembre. Elle se situe dans la Lyre, l'un des sommets du Triangle d'été, ce qui facilite sa recherche (quand elle occupe le zénith).
      Sa magnitude n'est que de 8,8, elle est donc invisible à l'œil nu. Pour l'observer (et distinguer l'anneau), il faut s'équiper d'un petit télescope ou d'une lunette astronomique. Son diamètre apparent est assez faible, ce qui diminue sa visibilité.
       

       
      (Source Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Nébuleuse_de_la_Lyre)
       

       
       
       
       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro , filtre ZWO DuoBand Ha/OIII.
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2
      acquisition NINA
       
      83 x 120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop.
       
       
      Une brute de 120s:
       

       

       
       
  • Upcoming Events