rguinamard

Evaluer la réflectivité aluminure d'un secondaire alvéolé

Recommended Posts

Bonjour à tous, 

Je me demande si l'aluminure de mon secondaire est à refaire ou pas.

Comment feriez vous pour évaluer l'état de l'aluminure alors que le secondaire est alvéolé, et surtout avec sur l'arrière un état de finition gossier : cf photos.

Je n'ai bien sûr aucun instrument pour quantifier le % de réflectivité et je précise qu'il est monté => pas envie de le décoller si possible 

Question subsidiaire, ou faire refaire l'aluminure de ce secondaire qui fait 340 mm de grand axe ? Si possible en haute réflectivité  ? J'ai vu MCM qui indique 94% de réflectivité. Avez vous d'autres pistes ? https://www.mcm-optique.com/traitement-astronomie.php

Merci pour vos réponses !

IMG_1530.JPG

IMG_1533.JPG

IMG_1537.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour Raphaël,

 

Normalement, MCM propose du 96 %. Ils sont également en capacité à ajouter un traitement "hydrophobe" avec un coût un peu supérieur. A voir avec eux directement.

 

Bonne soirée.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, tu as raison ! c'est 96% qu'ils indiquent !

Traitement hydrophobe = pour éviter la condensation ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 34 minutes, rguinamard a dit :

oui, tu as raison ! c'est 96% qu'ils indiquent !

Traitement hydrophobe = pour éviter la condensation ? 

Non, pour la provoquer et ainsi que le film se transforme en gouttelettes qui vont glisser par gravité pour évacuation sans avoir à essuyer.

Sans le traitement l'eau accroche (phénomène de tension de surface )

image.png.c3cdbb6f52e42e18a9dcceb83bf9f324.png image.png.c52f37414bfdeed40103de90455a41ad.png*image.png.36a78e460c5a1b09fcd7118c9028b58c.png

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous,

Personne n'a d'idées pour évaluer l'état de l'aluminure du secondaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train d'évaluer l'aluminure des différents instruments justement, mais dans la version complète (primaire + secondaire + obstruction). Et encore s'agit-il là d'un moyen de comparaison seulement. Il faut disposer d'un instrument de référence qui peut être n'importe quel télescope "neuf et propre".

L'idée, c'est de prendre une image du ciel bleu au zénith (un jour stable) avec idéalement la même caméra. Le flux reçu est proportionnel à D² x échantillonnage². Il faut mettre au point sur l'horizon (ou les nuits d'avant mais bon...) garder le même gain, jouer sur le temps de pose pour avoir 'lhistogramme au même endroit (pour éviter les problèmes de non-linéarité), faire les mesures au même moment (ou plusieurs mesures instrument a, instrument b, instrument a et moyenner les deux "a") et jouer de la calculette et règle de 3.

Dans ton cas, si le secondaire est vraiment moins réfléchissant, ça se verra.

L'avantage de cette méthode, c'est qu'il ne faut rien démonter pour évaluer les aluminures.

A prendre avec des pincettes, je commence juste et n'aie aucun retour sur cette méthode par ailleurs.

Nathanaël

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse. 

Est ce que tu viens aux RAP ? on pourrais essayer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 11 heures, rguinamard a dit :

Est ce que tu viens aux RAP ? on pourrais essayer...

Non, je ne vais pas aux RAP. Mais il y aura là-bas tout ce qu'il faut pour faire ce genre de manip, et les compétences nécessaires. Faire attention, à la prise de vue, à ne rien laisser en automatique (balance des blancs etc...). Pour la mesure, prendre la médiane en adu au centre de l'image (hors poussières) pour tenir compte du CPL. Idéalement, pour valider la manip', il faudrait aussi le faire sur un télescope solaire désaluminé pour voir si on retrouve bien les 4% de réflexion sur le verre.

Nathanaël

PS : tu es dans quel coin?

Edited by Nathanael

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Si un "fabricant" indique un % de réflexion, c'est qu'il peut le mesurer. Alors pourquoi ne pas lui demander la procédure ?

Edited by ndesprez

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour évaluer une aluminure , il faut un miroir servant fraichement aluminer (de référence) .

tu fais un photo des deux avec un boitier correcte et une bonne optique .

Puis tu regardes les valeurs des pixels (RVB), tu auras une idée de l’état de l'aluminure

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nathanael : j'habite à 50 km au sud de Lyon.

Bon par contre je n'ai aucune connaissance en imagerie donc il faudrait clairement quelqu'un qui ait les compétences, matériel ET qui soit motivé par le sujet : pas facile

ndesprez : oui, exact !

ngc 7000 : mon primaire vient d'être réaluminisé =W pourrait faire référence . Mais bon là aussi mes connaissances nulles en imageries  font que je vais être limité sur cette voie là.

 

Au final je retiens de vos réponses qu'il ne semble pas y avoir de méthode simple, à l'oeil quoi même si bien sur non quantitative, pour sentir si une aluminure a besoin d'être réaluminisée...

 

Merci en tous cas à tous pour vos réponses.

S'il y a quelqu'un de motivé et ayant les connaissances aux RAP pour quantifier cela avec les méthodes de Nathanael ou ngc 7000, n'hésitez pas à venir me voir : je serai facile à trouver avec le 915)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, rguinamard a dit :

j'habite à 50 km au sud de Lyon.

45km au sud-est, on n'est pas loin! ;) On peut donc se caler un week-end. Mais il faut qu'il fasse grand bleu, être dispo etc... et après ça j'ai tout ce qu'li faut ici. Il est facilement transportable ton 915? Sinon, il faut choper un dobson récent et c'est bon.

Nathanaël

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

je serai aux NCN mais pas aux RAPs.

 

Raphael, et si tu utilisais une source genre stylet laser, un filtre polarisant variable pour ajuster le flux et une petite caméra? Tu commences par imager directement le laser et régler le filtre polarisant à la limite de la saturation de la caméra, puis tu fais la même manipe mais en réflexion sur ton miroir. La diminution d'intensité au niveau de ton image réfléchie te donnera une bonne idée de ta réflectivité. Et tu peux le faire facilement en plusieurs points de mesure.

 

Tu pourrais aussi envoyer une image chez MCM ou Kerdry pour leur demander leur avis sur l'état de ton aluminure. Je pense qu'ils te répondront avec plaisir.

 

Enfin avec le laser, tu peux regarder si tu vois un peu de lumière passer derrière le miroir. En général on voit toujours un tout petit peu de lumière. Mais il ne faut pas détecter des "spots" lumineux qui apparaîtraient, signes que l'aluminure serait piquée.

 

Alexandre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense à l'utilisation d'un petit panneau solaire dont la tension croit avec la puissance de l'éclairement avec comme source le soleil.

Donc même manip qu'Alexandre propose mais mesure au voltmètre hyper facile.

1 mesure sans réflexion sur le secondaire et une mesure après réflexion sur le secondaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses.

Bon le probl c'est que j'y connais rien en imagerie.

Dans le même genre d'idée d'Alexandre, mais sans quantification, ce serait éclairer l'arrière de mon secondaire avec une lampe, malgrè son coté granuleux..., et comparé "à l'oeil" ce qui traverse à comparer avec mon primaire fraichement aluminé et  d'autres secondaires qui seront aux RAP. Il y en aura bien des récemment aluminisés. 

Autre questions  :

1) avez vous des préconisation de société réalisant des aluminures,

2) si possible haute reflectivité ? En recherchant dans les archives du forum, j'ai lu que diélectrique était déconseillé pour des secondaires (bien plus gros que renvois coudés).

Quelles sont les donc les plus grandes réflectivités disponibles pour un secondaire de 340 mm ? Et durable... (protégées SiO2 plutôt que SiO? )

 

Merci pour vos réponses

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci lyl. Post très interessant sur les aluminures.

J'en retiens Zen et MCM comme société, avec Zen de réflectivité moindre (90-92%) versus MCM (94% sur leur site), mais moins cher.

Y en t'ils d'autres ?

Pour l'instrument lui même : c'est un Fullum. Peu utilisé : genre 2-3 fois par an. Et le reste du temps, il est dans un garage.

Edited by rguinamard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les aluminures, il y a Kerdry aussi à Lannion dont j'ai déjà parlé sur le forum d'en face. Ils travaillent je crois principalement avec l'industrie et la recherche, mais sont ouverts maintenant pour les amateurs astro (certains ont déjà fait réaliser chez eux) depuis que les anciens propriétaires ont passé la main. Bon contact aussi avec eux et ils étaient présents aux dernières RCE. Ils reconnaissent qu'ils sont chers (je ne sais pas, à comparer avec MCM), mais incitent aussi les clubs ou astrams à se regrouper pour faire réaluminer ensemble (faut demander un devis). Intérêt pour toi Raphaël, ils ont une cloche de très grand diamètre (bien plus importante que MCM), qui conviendrait donc pour le primaire. Bien sûr, pour le secondaire seul... Je ne connais pas la réflectivité proposée par Kerdry. J'avais pris contact avec eux l'année dernière pour un projet sur un Dob 40" dans lequel je suis impliqué.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci BL Lac (Bertrand Laville??) !!

Tiens, sur le site de Kerdry, ils proposent traitement diélectrique à 99.5%... gloups !  https://kerdry.com/traitement-optique/miroirs/

Du coup contredit l'avis que j'avais lu sur diéelectric réservé pour les renvois coudé.

Intéressant, et à creuser !!!

Merci ! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrgghhh la courbe qu'ils indiquent n'est pas dans le visible (400-800 nm). Bon, à voir avec eux...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, rguinamard a dit :

Merci BL Lac (Bertrand Laville??) !!

Non, je ne suis pas Bertrand ! J'étais à côté de toi aux RAP 2018 (2019 ?). Je te passerai un mail en messagerie perso.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention avec les traitements diélectriques, c'est souvent très contraint comme dépôt, et sur une grande surface, les tensions internes peuvent créer un "effet bilame" et déformer le blank du miroir. A utiliser avec précautions. Autre point d'importance : c'est quasi impossible à retirer chimiquement,  à moins de repolir le miroir....

 

Kerdry a une cuve de 1.4m, et BL Lac a bien résumé leur approche vis à vis des amateurs. MCM "limité" à 760mm plein ou 820mm tenu par le centre, ça peut être une alternative pour du gros diamètre.

 

Alexandre

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now