jm-fluo

TEC 200FL f/8 vs TEC 200FL f/11

Recommended Posts

Ah oui, c'est vrai qu' avec le télescope Newton PERL-JPM 115/900 de ma jeunesse - je l'ai conservé - j'ai parfois des images d'une qualité étonnante en visuel, en planétaire.   Là, on se dit que cela est complètement "déraisonnable" d'acheter des lunettes fluorite très chères, pour à peine mieux.  Bon ... nous le savons tous, la passion n'a pas de prix, mais elle a un coût !! 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 23 minutes, Battista a dit :

Il utilise un oculaire de 1.25 mm de focale ? 

 

Avec une pupille de sortie de 0,15

 

Et moi qui vois déjà plein de trucs cheloux qui se baladent dans mes yeux avec une pupille de 1,5 .....

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Mais du coup si on extrapole le schema vers le bas en diminuant encore le diamètre qu'est ce qui empêche de dire qu'avec des lulus le r0 est encore moins contraignant - autrement dit avec un r0 donné on a encore plus d'images correctes

Il y a une passerelle vers les lunettes, c'est que meilleure sera l'optique et plus on aura de chance de rester éloigné du déphasage de 2Pi sur le front d'onde. 
C'est sûr que de part leur petit diamètre et parfois leur haut pédigré, pas mal de lunette ont de très belles surface optique. Et un télescope part souvent de moins haut (y compris de part sa coma).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Battista a dit :

Quant au seul tube de télescope que j'ai, un VIXEN VMC200L - récupéré l'année dernière avec une monture Vixen SXP2 suite à un décès - mon avis d'observateur visuel assez expérimenté - en visuel seulement - est sans appel : c'est un cul de bouteille.  Une grosse merde. (J'exagère). 

 

Il y avait eu un test dans Ciel et Espce (ou L'astronomie ou ?) de l'un de ces tube Vixen.

Et c'était vraiment médiocre, l'obstruction centrale importante l'enfonçant d’ailleurs encore plus...

 

il y a 51 minutes, Battista a dit :

Ah oui, c'est vrai qu' avec le télescope Newton PERL-JPM 115/900 de ma jeunesse - je l'ai conservé - j'ai parfois des images d'une qualité étonnante en visuel, en planétaire.   Là, on se dit que cela est complètement "déraisonnable" d'acheter des lunettes fluorite très chères, pour à peine mieux.  

 

J'en ai aussi eu un JPM 115. Très bonnes optiques, peu obstruée, F/D 8, mise en température rapide.

Un véritable APO-killer.

Mon seul regret ? L'avoir revendu...

 

Citation

Bon ... nous le savons tous, la passion n'a pas de prix, mais elle a un coût !!

 

Ca n'empêche pas non plus d'être pragmatique.....

30000 dollars une APO de 200 mm... Faut vraiment être "pété d'oseille" pour considérer ça

avec dédain, comme de l'argent de poche...

 

Albéric

Edited by xs_man
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, xs_man a dit :

Il y avait eu un test dans Ciel et Espce (ou L'astronomie ou ?) de l'un de ces tube Vixen.

C'est moi oui. C'était moyen. Après on sait que cette famille de tube peut avoir des contraintes sur le mangin. 
Mais en dehors de ca M2 trop gros et araignées trop épaisse. Fausse bonne idée. 

 

 

il y a 20 minutes, xs_man a dit :

30000 dollars une APO de 200 mm... Faut vraiment être "pété d'oseille" pour considérer ça

avec dédain, comme de l'argent de poche...

Ca peut être un délire. Surtout que si ça se vend neuf ça veut dire qu'il est possible de trouver en occasion un peu comme Thierry avec sa 200 CFF. 
Franchement si je pouvais mettre la main sur une Zeiss APQ ou une APQ Jena je ne dirais pas non :) 

Bon, je ne suis pas pété d'oseille et en vrai je ne saurais pas trop quoi en faire en terme d'usage. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis assez d'accord avec Thierry, c'est une question de choix dans pas mal de cas. 
Je mets tous les mois dans mon télescope ce que me coûterait 1/2 paquet de cigarette au tarif actuel. Et dans les fumeurs tu ne vois pas que des gens aisés. 
Et le prix même avec l'EM400 d'occasion reste inférieur à celui de pas mal de voitures (sans parler du coût d'entretien).

Share this post


Link to post
Share on other sites

exactement, je ne fume pas, ne bois pas et ne joue pas, au bout de quelques années d'économie sur ces " vices " on peut avoir la somme nécessaire a ce faire plaisir , même avec un grosse lunette, tout est question de choix .

pour répondre , nos C14 sont parfaitement collimaté , " je sais faire " et les coupoles s'ouvre entièrement en moitié , donc bonne aération .

quant au grossissement, oui, je n'ai aucun problème a regarder avec ma 150 mm a 400 x voire 600x les planètes et avec la 232 mm parfois a 1000 x et l'image est nette avec la résolution d'une 230 mm , mais images nettes , ce qui est déjà pas mal en détails , lorsque on atteint cette résolution et que l'image se rapproche plus d'une photo que d'un brouillard turbulent de remous .

 

donc après, on peut aussi attendre , l'instant fugace avec un 400 mm qui permettra d'enfoncer la lunette a condition que le miroir soit de qualité et bien collimaté et mécanique qui suis , mais avec le même grossissement pour être bon joueur ce n'est pas comparaison , si on observe Jupiter sur un instrument a 600x et que l'autre est a 200x et dans ces conditions on pourra réellement voir quel instrument peut supporter un grossissement important sans perte de qualité de son image mettant aussi en évidence la qualité de son optique.

 

Tous les instruments sont intéressant et chaque systèmes optiques a ses avantages et ses inconvénients , l'important a avant tout c'est la qualité de l'optique, .

et malheureusement celle-ci se payent !!!

lunette, SCT, Mak, newtons etc  , les instruments de très bonnes qualités coutent chers , peut-être pour certains un peu moins cher qu'un lunette de 200 mm , mais on dépasse déjà les 10000 euro pour des 400 mm de qualité et plus , donc si certain préfères des lunettes , c'est leurs choix , car ils savent qu'ils auront avec ce prix la garantie d'un excellent qualité optique et que celle-ci aussi va durer dans le temps  et l'instrument est totalement polyvalent ( solaire, planétaire, stellaire, astrophotographie, pas de coma , maximum de contraste et pas de réglage de l'optique avec la collimation )

 

combien de temps dure le revêtement d'un miroir pour lui garantir une réflexion optimale, la mécanique etc .

ensuite la destination de l'instrument est important !

prive, publique, astrophoto etc, la lunette et je pense le meilleur compromis pour les démonstrations publiques et sa facilité d'emploi, une lunette de 200 mm permettra de montrer pratiquement tout ce qui est intéressant dans le ciel sans photographie et avec de nombreux détails et a fort grossissement pour une observation confortable du non initié qui regarde pour la première fois de sa vie saturne .

la lunette s'est le couteau suisse de l'astronomie .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut faire toutes les économies que l'on veut, c'est le ratio revenu/charges incontournables qui nous dit si on peut s'offrir ou pas un réfracteur APO à 30000 €.

Ce sera toujours plus facile pour un ingénieur que pour un ouvrier à l'usine (même si il n'a aucune addiction superflue).

Edited by zirkel 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, zirkel 2 a dit :

Pauvre de moi qui observe Saturne jusqu'à X 200 au grand maximum avec mes petites Lunettes.

T’es neuneu ou quoi?? T’as pas vu qu’on peut monter à 720x avec une lunette de 4”?

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, soleil rouge a dit :

la lunette s'est le couteau suisse de l'astronomie .

 

Ah oui ce truc qu'on peut garder dans la poche et emmener partout où l'on va ???

Un peu comme une lunette de 3m de long quoi... O.o

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Battista a dit :

Ah oui, c'est vrai qu' avec le télescope Newton PERL-JPM 115/900 de ma jeunesse

 

A noter que le miroir primaire de ces télescopes est sphérique et non parabolique, ce qui génère une aberration (au meilleur foyer) de L/5 P-V dans le vert.

 

Il y a 10 heures, Battista a dit :

Là, on se dit que cela est complètement "déraisonnable" d'acheter des lunettes fluorite très chères, pour à peine mieux

 

Essaye de faire de la photo ciel profond à l'APN avec ton 115, et on verra ensuite si c'est "à peine mieux" avec la lunette ;)

Essaye aussi de mettre un hélioscope ou un filtre H-alpha solaire...enfin non, n'essaye pas xD

 

Pas de collimation, pas les mêmes usages...on compare des choux et des carottes là !!

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Thierry Legault a dit :

on compare des choux et des carottes là !!

Ou du pâté Hénaff et du foie gras..

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Thierry Legault a dit :

sphérique et non parabolique, ce qui génère une aberration (au meilleur foyer) de L/5 P-V dans le vert

 

Pourquoi que dans le vert ?

Toutes les longueurs d'ondes ne se réfléchissent pas de la même manière sur un miroir ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Adamckiewicz a dit :

T’es neuneu ou quoi?? T’as pas vu qu’on peut monter à 720x avec une lunette de 4”?

 

Oui je dois être neuneu :D

Avec l'achromat 80 f/15 je monte parfois, mais pas souvent, à X 200 (2.5D) avec le TMB Planetary 6 mm et une Ps de 0.4 mm sur Saturne et la Lune.

Sur Jupiter (et Mars) c'est maximum X 171 (2.1D) mais rare, ça marche très bien à X 133 (1.7D) avec ortho Taka 9 mm.

Cela me va bien même si c'est "ridicule" pour un réfracteur de 3":ph34r:

Edited by zirkel 2
ajout
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, litchi2010 a dit :

De toute manière y'aura pas de foie gras pour tout le monde cette année...y'a plus de canards...

Ben z'auront qu'à prendre du Caviar, les esturgeons ne choppent pas la grippe :)

  • Like 2
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, spider_cochon a dit :

Pourquoi que dans le vert ?

Toutes les longueurs d'ondes ne se réfléchissent pas de la même manière sur un miroir ? 

 

L/5 est une quantification relative (L/quelquechose), donc tu dois spécifier la longueur d'onde sinon ça ne veut rien dire. L/5 dans le vert ça donne ~110 nm. Dans le rouge on parlerait de ~L/5.5, dans le bleu de L/3.9 etc...

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce qui me concerne avec un dobson 400 f4,5, à x280, la cible sort trop vite du champ (oculaire de 82° qd même), pour vraiment profiter des trous de turbu (sans parler des tremblements en suivi manuel). Je ne dépasse jamais x200 et je pense sérieusement à une table équatoriale. Quant à l'oculaire 4,7 (x380), je n'ai jamais pu juger de sa qualité, tant même la MaP est compliquée à cette vitesse de défilement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, pierre_charpentier a dit :

si on diaphragme un 400 newton à 150 hors d'axe, qu'est ce que ça donne comparé à la fameuse lunette de 150 apo ?

 

Ça dépend du 400 mm : surface du primaire, mécanique, tenu de la colim, turbulence interne, etc... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, zirkel 2 a dit :
Il y a 19 heures, gitod a dit :

Si dans ces années 50, ils ont divergés sur des systèmes réflecteurs ce n'est pas que pour le prix mais aussi en termes d'applications et pertinence des data obtenues.

 

C'est aussi et surtout que des réfracteurs de très grands diamètres posent des difficultés optiques et mécaniques difficiles à maîtriser, sans parler d'un encombrement maximum.

Là il n'y a pas débat.

Il n'y a pas que la lumière blanche à observer mais d'autres segments, bleu entre autres et bien d'autres.

Les réfracteurs deviennent inopérants avec des data extraits sans pertinence, comme cette 200 apo sur ces segments.

Ce projet de 150cm avec lame de fermeture restait aussi un challenge.

 

On commence à voir des chiffres sur les posts et c'est heureux.

R0 de 50mm en moyenne en france cela commence à décrire le problème sérieusement.

Visuellement c'est chaud avec 150-200mm apo-achro-réflecteurs. En photo c'est sans doute plus tolérant étant donné les temps d'exposition de quelques ms comparé à nos 50ms d'un oeil entrainé, et encore.

 

 

.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pierre_charpentier a dit :

Juste une question bête, si on diaphragme un 400 newton à 150 hors d'axe, qu'est ce que ça donne comparé à la fameuse lunette de 150 apo ?

environ 7 fois moins de lumière et 2.6x moins de résolution. D'autres questions ? 

Plus sérieusement ça n'a pas grand intérêt. Si le télescope a de gros problèmes optiques tu en aura moins en diaphragmant. Mais par exemple si c'est du bord rabattu, tu auras toujours le bord du miroir dans ta pupille de 150 mm, il faudrait diaphragmer plus. Si tu as des couronnes au polissage ce sera toujours visible aussi. Il n'y a que si le télescope est très astigmate que ça peut avoir un intérêt. Là où tu gagnes c'est sur la sensibilité à l'alignement optique, elle est moindre sur 150 mm que sur 400.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bretoc a dit :

l'oculaire 4,7 (x380), je n'ai jamais pu juger de sa qualité, tant même la MaP est compliquée à cette vitesse de défilement.

Si c'est un UWA Meade de la bonne époque c'est bon (et des époques suivantes je ne sais pas). Mais en bord de champ ce n'est pas fou néanmoins.
Motoriser en planétaire ça me semble indispensable. Il faut pouvoir se concentrer et faire abstraction du télescope. 
Avoir peu d'aberration de sphéricité aussi c'est important. Outre que rien ne casse autant les images, ça rend la mise au point peu franche et on va se retrouver à toucher tout le temps à la mise au point au lieu de se concentrer sur ce qu'il faut observer. 
Si ta mise au point est difficile à faire, c'est peut être la raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces précisions. Il s’agit d’un 4.7 Meade série 5000. La MaP est vraiment compliquée à la fois à cause de la vitesse de défilement, de l’assombrissement et de la structure qui bouge un peu quand j’essaye de suivre la planète (à 1800mm de focale c’est compliqué , le Ultralight ES n’est pas un Skyvision  sur le plan mécanique). Je vais commander une plate-forme EQ chez Dieter Martini.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now