Bruno-

Mon coup de coeur du solstice d'été

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 2 heures, Bruno- a dit :

Alors c'est quoi ces chaînes d'étoiles ?

Voir dans Gaia si elles partagent des données communes (distance surtout)...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bravo Bruno, tu as redécouvert des astérismes répertoriés au début des années 2000 par le groupe des « Deep Sky hunters », astérismes très intéressants, surtout celui incluant HJ 594.

Voilà les détails  avec mes notes perso faites avec un T400 à 100x. Mais ces astérismes sont effectivement visibles dans de plus modestes optiques.

 

Celui nommé chaine 2 est Polakis 1 :

Polakis 1 = DSH J1813.3-1847 = Renou 13
Sagittaire (Sgr) 18 13 30.0 -18 48 00
V = ?; Taille 24'x6'; Br* 7.7
Remarquable enchaînement en "V" avec la plus brillante (mag 7,7) au niveau de la confluence des 2 chaînes dans la pointe NE. La branche la plus courte s'étendant vers le S contient la triple HJ 594 (mag 8,6-9,4-9,8 / 7,9"-13,8" / 121°-238°). Cette chaîne est moins organisé et se termine à son extrémité S par 3 étoiles alignées semblables et proches. L'autre branche, la branche principale, plus longue (15' d'arc maxi) en un arc s'étendant vers l'W et se compose d'étoiles plus faibles dans son extrémité, mais qui se termine par une double équilibrée. Remarquer dans cette chaîne, les 6 étoiles de brillances similaires, remarquablement enchaînées dans la partie centrale. Plus des 2/3 des étoiles de cet astérisme sont dans cette chaîne. Au milieu, a voir le remarquable enchaînement de 7 étoiles assez bien visibles sur 10' d'arc de long.
Cet astérisme est appelé aussi la "confluence de Jenn" en référence à la femme de Tom Polakis, Jennifer, celle qui l’a remarqué la toute première fois.

 

Celui nommé chaine 1 est Renou 40 :

Renou 40
Sagittaire (Sgr) 18 15 30 -18 35 00
V = ?; Taille 11'x2'; Br* 9.4
Beau groupe allongée dessinant une louche avec un long manche. La plus brillante du groupe (mag 9,3) est à l'extrémité SE symbolisant le bec verseur de la louche.
Localisé à moins de 5' N de SAO 161227 (mag 6,1).

 

Je cherchais activement des astérismes dans les années 2000-2010 en consultant des atlas. Selon l’intérêt sur ses atlas, je regardais en visu pour voir si l’astérisme en valait le coup et pour l’inclure dans ma base de données et celle du Deep Sky Hunters, groupe qui comptaient des amateurs (et qq rares pros) en quête de nouveaux « amas » ou au pire des astérismes.

Ces objets sont classés astérismes dans les bases de données.

Edited by Alexandre Renou
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, ce n'est pas étonnant que d'autres observateurs aient remarqué ça ! Il y avait une cascade de Kemble, il y a donc aussi une cascade de Polakis et une cascade de Renou ! :) Je me demande si on trouve de telles chaînes ailleurs, il faudra peut-être que je sois plus attentif lorsque j'observe des amas ouverts. (Mais samedi il était inutile d'être attentif tant les chaînes sautaient aux yeux, surtout celles de Polakis et de Renou.)

 

Effectivement, il faudrait que je regarde les distances de ces étoiles. Il faut une grande précision pour conclure que ce sont bien des chaînes physiques, j'espère que Gaia le permet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Bruno et bravo pour cet excellent CROA qui me concerne à plus d'un titre ! 👍👋

Comme j'aurais aimé être avec toi samedi soir, le ciel était excellent et le comble, c'est que j'ai observé la même région du ciel que toi avec mon 500. J'avais la Voie lactée nette jusqu'au ras de l'horizon, à tel point que j'ai commencé par l'exploration du dard du Scorpion Shaula Lesath à seulement 4° de hauteur ( ce n'est pas tous les soirs qu'on peut se payer ce luxe!). Ensuite, je suis monté dans le nuage du Sagittaire, sachant que j'avais déjà fait les amas les nuits précédentes, pour fouiner dans cette région que j'adore et que j'avais appelée en 2017 la Tour Eiffel de Timm ( cf mon récit " Out of Stellaland 7 est enfin sorti").

J'avais écrit à l'époque à Alexandre qui m'avait effectivement confirmé ce qu'il vient d'écrire : la Tour Eiffel de Timm était déjà répertoriée dans les astérismes sous Polakis 1. Je me souviens aussi que mon premier réflexe en 2017, avant de chercher dans SkySafari et dans le IDSA, avait été de consulter le Splendeurs du Ciel Profond de Laurent et je n'y avais rien trouvé.

 

Tu as bien raison de dire que cette région est d'une richesse incroyable avec cette triple HJ594 qui est le pied gauche de la Tour Eiffel et les deux faibles NP 6537 et 6567. Notre observation en Afrique du Sud ne s'était pas limitée à cet astérisme, car, comme toi samedi, j'avais vite repéré près de la Tour Eiffel un cercle d'étoiles avec plusieurs lignes droites partant de là. 

Pour moi, puisqu'on était en plein Paris, il devenait évident que je venais de trouver la Place de Gaulle avec les avenues Hoche, Friedland, Champs-Elysées ( schéma joint) , ce qui avait bien sûr beaucoup plu à mes amis allemands ! On avait bien fêté tout cela ! 😀

Patrice S.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il y a pas mal de petites choses sympas dans cette région.

Voici mon fichier d'astérismes où j'ai mis qq noms. Celui qui ressemble plus à une cascade c'est Renou 37. Cela tombe bien il est visible actuellement dans Ophiucus.

Listing des objets Renou.doc

Tous les astérismes sont visuels, cad que j'ai retenu que ceux qui se détachent suffisamment de leur environnement.

Edited by Alexandre Renou
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Patrice : pas mal le cercle d'étoiles qui entoure la petite nébuleuse planétaire, ça peut aider à la repérer ! (Mais bon, pour moi elle n'a pas grand intérêt.)

 

Suite à ce week-end, je me rends compte qu'il faut que je reprenne les amas ouverts au 300 mm à partir de zéro. Par exemple j'ai observé NGC 7062 (près de M39, sur le chemin de PK 093-02.1), qui était pas mal du tout et que je n'avais jamais observé. Et je me rends compte que j'en ai beaucoup vus au 200 mm mais jamais au 300 mm. Le 300 mm a été utilisé trop souvent pour des amas globulaires (là je suis exhaustif) et des nébuleuses (diffuses comme planétaires, à part les toutes petites à la NGC 6567) mais j'ai un peu négligé les amas ouverts lors de mes observations d'été. Du coup, moi qui croyais m'ennuyer dans le ciel d'été (» je le connais par cœur »...), j'ai du boulot qui m'attends !

 

Et je repasserai par M24 la prochaine fois que j'aurais un excellent ciel, ne serait-ce que pour préciser les chaînes d'étoiles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

OUi, on ne rend pas hommage à mon sens aux amas ouverts dans un diamètre de ce type, que l''on réserve habituellement plutôt aux galaxies, nébuleuses, amas globulaires. Or il y a souvent du spectacle au RDV.

Pour M24 excellent coup de coeur, c'est un objet effectivement observable à divers niveaux. Aux jumelles sous un ciel bien pur dans le sud de la France c'est une beauté facile et intéressante car déjà détaillée, bien dans l'ambiance de ces chaudes nuits du sud (ressenti perso !) Au T300 comme tu le soulignes il recèle quelques objets intéressants, NGC 6603 (déjà résolu à moindre diamètre, effectivement très esthétique), la NP, les Ba et notamment aussi le petit amas serré qui m'avait bien plus en grossissant un peu (Mrk 38 c'est ça ?)

Par contre pour les autres sites touristiques que vous mentionnez (chaînes stellaires, etc ...), je ne les avais pas identifiés en tant que tels, faudrait que j'y retourne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chez moi, les fiches " Au méridien" puis " Balade dans le ciel" de Alexandre Renou sont méticuleusement triées par saison, découpées et rangées dans des classeurs. J'ai retrouvé celle où Alexandre cite l'astérisme de la louche Renou 40. C'était le n° 103 de juillet - août 2008 p. 92. 

 

Le 05/07/2022 à 12:08, Alexandre Renou a dit :

Celui nommé chaine 1 est Renou 40 :

Renou 40
Sagittaire (Sgr) 18 15 30 -18 35 00
V = ?; Taille 11'x2'; Br* 9.4
Beau groupe allongée dessinant une louche avec un long manche. La plus brillante du groupe (mag 9,3) est à l'extrémité SE symbolisant le bec verseur de la louche.
Localisé à moins de 5' N de SAO 161227 (mag 6,1).

 

Pour ceux qui voudraient la retrouver sur SkySafari, cette étoile mag 9,3 porte le n° TYC 6268-1505-1.

Quant à la SAO 161227 ou V4387 SGR mag 6,1, c'est une supergéante blanche double variable rotative de type ACV à 1400 a.-l. 

 

Et pour Bruno, j'ai aussi retrouvé l'APOD de Roberto Colombari du 29/6/18 sur laquelle on voit, juste au-dessus du mot KLOSE, l'astérisme rond d'où partent les lignes droites et que j'appelais plus haut la place de Gaulle >

 

 

Tour Eiffel KLOSE dans APOD de Roberto Colombari 29.6.18.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très chouette échange et partage sur ce fil.

Merci beaucoup de l'avoir initié @Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Rastaman a dit :

Et pour Bruno, j'ai aussi retrouvé l'APOD de Roberto Colombari du 29/6/18 sur laquelle on voit, juste au-dessus du mot KLOSE, l'astérisme rond d'où partent les lignes droites et que j'appelais plus haut la place de Gaulle

 

Merci pour la photo ! C'est marrant, les chaînes d'étoiles y sont beaucoup moins évidentes qu'à l'oculaire... (Hé, ces chaînes d'étoiles qu'on voit moins bien en photo, ce sont peut-être des canaux !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

merci Bruno d'attirer notre attention sur ce secteur (jamais fouillé de fond en comble pour ma part), on va tâcher d'aller voir cela dès les semaines qui viennent !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Bruno- a dit :

Merci pour la photo ! C'est marrant, les chaînes d'étoiles y sont beaucoup moins évidentes qu'à l'oculaire... (Hé, ces chaînes d'étoiles qu'on voit moins bien en photo, ce sont peut-être des canaux !)

 

Tu as parfaitement raison Bruno: en visuel, c'est bien plus impressionnant qu'en photo ou que sur la tablette. Nous savons que cette région pullule littéralement d'étoiles. Pourtant, quand j'ai ce rond et les lignes qui en partent dans mon 500 avec l'Ethos 21 donc un G de 95x et un champ de 1°02', ce que tu décrivais saute aux yeux malgré tout ce qu'il y a autour. 

 

Il y a deux méthodes pour trouver cette zone:

1. Partir de POLIS SGR ( Mu), monter vers le Nord sur 15 SGR puis sur 16 SGR > POLAKIS 1 se trouve 2° au-dessus de 16 SGR.

2. Centrer sur M23 et laisser glisser le télescope de 2° vers l'Est.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now