AstronoSeb

ic 5070 avec Rasa 8

Recommended Posts

Bonjour, je continue sur ma lancée avec mon nouveau setup Rasa 8 et filtre IDAS NBZ UHS. Cette fois la nebuleuse IC 5070 en 500 poses de 10s soit 1.4 heures. Cadrage 16:9, pour tenter...

 

ic2-RGB-session_1.thumb.jpg.6e27237a7d8d9e23cefadfe54de9ebc2.jpg

 

La voici promise à vos commentaires.

 

Astronoseb

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

 bravo !  comme nicolas  , sinon il y a du signal !

 ce serait intéressant de voir une brute !

 bonne soirée !

 polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ben y sont plusieurs les Pélicans xD

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By XavS
      Bonjour à toutes et tous,
       
      Les nuits astronomiques se suivent mais ne se ressemblent pas
       
       
      A comparer à la semaine précédente, rien à voir au niveau de la météo. Cette fois le thermomètre n'est pas descendu en dessous de 3°C (à 06h00 le dimanche matin) alors que la semaine précédente il faisait -5°C. Il n'y avait pas de vent et ça c'est génial 😊 pour contempler le ciel.
       
      Malheureusement, les nuages se sont invités vers 23h00 jusqu'à 03h00 du matin. Quelle poisse et merci les systèmes météo qui encore une fois avaient tous faux.
       
      Du coup, l'objet du ciel profond que je voulais photographier (IC417) est remis à une autre fois.
       
      Mais j'ai quand même pris la Lune et la comète du moment C/2022 E3 (ZTF).
       
      Pour commencer, voici la Lune à 97 %. Cette photo est une mosaïque de 2 x 30 images à 1 ms. Notre belle Sélène ne rentrait pas entièrement sur le capteur.
       
       
      Le matériel utilisé est toujours le même :
      Télescope : C9 + Réducteur sur AZ-EQ6
      Imageur : Caméra 1600MC refroidie à -15°C (bin2)
      Suivi : Lunette TS80D + caméra 120 mini monochrome
      Gestion : Boîtier Asiair Plus
      Traitement : Astrosurface, Gimp et Ice
       

       
       
      Pour la comète C/2022 E3, je n'arrive toujours pas à effectuer le traitement alors qu'elle est bien visible sur les images brutes
       
      Dès que j'y arrive, promis, je vous montre mes photos de cette comète (même si il y en a déjà pas mal sur le forum ) qui est visible tous les 50 000 ans.
       
      Bon ciel à toutes et tous.
       
      XavS
       
    • By fab92
      Hello, 
       
      C'était "ma cible de l'hiver", bon avec la lune, les nuages d'altitude et un déménagement en prévision, pas sur que je puisse lui en remettre en plus...
       
      Donc voici M78 aka le fantôme de Casper ou le fantôme d'Orion, dans la constellation, d'Orion. C'est un objet relativement faible, la nébuleuse en soit n'est pas forcément dure à faire ressortir, mais tous les nébulosités autour, cela n'est pas aussi simple .
      J'ai mis 2 semaines à trouver le bon traitement, entre les zones sombres, faire ressortir les nuages autour de la nébuleuse centrale, et ne pas trop cramer cette nébuleuse au centre !
      Merci Pix  (sans BlurX, sans StarX, sans Starless...) !!!
       
      EXIFS
       
      Setup : 
      Lunette --> TOA 150 avec reducteur @770mm de focale (F/5.1)     ----->     échantillonnage 1"
      Imageur--> ASI6200MC sans filtre G : 100 - T : -10°
      Monture --> 10Micron 1000HPS non guidée
       
      Acquisition : 
      73x300s (dont 4x300 avec un filtre du band)
      9x600s (dont 1x600 avec un fitre duo band)
       
      Soit 7h35 au total. J'aurais aimé lui en mettre 20h au moins mais ca ne sera surement pas cet hiver  
       
       
      Bon ciel 
       
       

    • By Superfulgur
      Il y a deux semaines, entre deux cessions d'observations d'astéroïdes par des équipes pros, j'ai pu bénéficier de quelques "fenêtres" libres de quelques heures dans le planning C2PU. 
      Du coup, j'ai cherché le plus près possible du méridien, et, sans savoir à quoi m'attendre, j'ai pointé............... ça.
       
      Je ne connaissais NGC 1931, dans le Cocher, ni d'Eve ni d'Adam, mais les premières brutes m'ont donné envie d'insister, j'ai bien fait, cette nébuleuse, apparemment peu connue et photographiée, est absolument somptueuse...
       
      Après avoir fait une série de RVB, je me suis fait gronder par David et Jeff, qui ont couiné pour avoir de la luminance, aussi... Si tôt dit, si tôt fait, du coup :
       
      NGC 1931, télescope de 1 mètre Omicron C2PU à F/3.3, caméra QHY600, RVB, 2 h 30 min par filtre, plus 4 heures de luminance.
       
      Traitement, somptuaire, comme d'hab, par @jeffbax   
       
      S
       
       
       
       
       


    • By home91
      Bonsoir,
       
      hier soir, j'ai profité d'une timide éclaircie en RP pour tester ma toute nouvelle caméra : une ASI585MC de chez ZWO.
      Cette caméra bénéficie d'un assez grand capteur et de la dernière techno de capteurs sans amp glow, faible bruit, etc. Je vous laisse aller voir sur le site pour plus de détails.
       
      Les conditions n'étaient pas terribles avec un vent assez fort, des passages nuageux et une Lune déjà bien présente.
       
      Trois petits essais, le premier sur la Lune derrière une Orion 80ED. Quel plaisir de mettre la Lune en entier sur le capteur.
      Ensuite direction M42, juste avec un filtre IR-cut et sans filtre anti pollution lumineuse. Deux images, l'une avec 48 x 1s et l'autre 166 x 5s.
      Cette caméra est très prometteuse avec peu de bruit et quelques pixels morts mais cela se corrige facilement avec les darks.
       
      Vivement un ciel plus calme et plus propice à d'autres essais.
       
      Bon ciel,
      Olivier



    • By AstroChile
      Bonjour à tous, 
       
      Nous revoici fin prêts avec une nouvelle image et surtout un nouveau setup déployé au Chili après "upgrade" du CDK 12.5 que nous avions là-bas. Seule la caméra est restée la même, tout le reste a été changé. Il a fallu du temps (beaucoup de temps) et toute la patience de @Jean-Philippe Cazard pour arriver à ce résultat.  
       

       
      NGC 2359. Team Astrochile. 
      CDK 500 avec monture Planewave L-500 pilotée par PWI4. Caméra QHY600MM, focusing avec PWI3.
      Séquenceur CCD Autopilot.
      Traitement image par Siril, Pixinsight, PS.
      Luminance : 16x300s, R, G et B : 12x300s
      Pour la luminance, toutes les poses ont été conservées, elles ont un FWHM compris entre 1,5 et 2,0" d'arc, avec une moyenne à environ 1,7" d'arc
       
      Niveau 0 : Fameuse nébuleuse diffuse à émission en forme de casque ailé, NGC 2359 doit son petit nom de Casque de Thor à sa forme assez caractéristique. De taille digne d'un dieu nordique, ce casque céleste mesure une trentaine d’années-lumière de diamètre.

       

       
      Nébuleuse en émission située dans la constellation du Grand Chien à environ 15 000 années-lumière du système solaire, NGC 2359 a été découverte par William Herschel en 1785.
       
      La nébuleuse en émission NGC 2361 est un "grumeau lumineux" située en bordure de NGC 2359 découvert par Bigourdan le 25 février 1887. Aujourd’hui, elle n’apparait plus dans la base de donnée de Strasbourg (Sinbad), fusionnée avec NGC 2359.
       

       
      Niveau 1 :
       
      Ce "casque" est une bulle de gaz interstellaire (le nuage moléculaire environnant) soufflée par les vents d’une étoile massive et brillante en son centre, extrêmement chaude, de type Wolf-Rayet (WR), en l’occurrence ici WR7.
       
      Les étoiles WR sont des géantes bleues massives rares extrêmement chaudes qui se trouvent dans une brève étape de l'évolution stellaire précédant l'explosion en supernova.  Elles développent des vents stellaires dont la vitesse peut atteindre des millions de kilomètres par heure. La structure « torturée » du Casque est liée à des interactions avec un grand nuage moléculaire, qui ont entrainées la formation de cette architecture complexe et notamment de ses structures courbées. A titre de comparaison, il suffit de regarder la forme nettement plus harmonieuse de la Nébuleuse de la Bulle :
       

       
      Nébuleuse de la bulle par @danielo
       
       
      Avec un taux d'expansion du Casque variant entre 10 km/s et 30 km/s selon l'endroit considéré, l'âge de cette nébuleuse donc est estimé entre 78 500 et 236 000 ans (cad un peu après l’époque où l'Homme de Saccopastore parcourait la terre près de Rome).
       

       
      L'Homme de Saccopastore, il y a environ 250 000 ans.
       
       
       
      Niveau 2 : Le vert-émeraude de cette nébuleuse provient des fortes émissions des atomes d'oxygène dans le gaz rougeoyant
       
       

       
      Image réalisée par le VLT pour célébrer le 50e anniversaire de l'ESO.
       
      La structure filamenteuse du Casque de Thor renferme une masse de gaz ionisé estimée à environ 70 M⊙, alors que la masse de l'ensemble du complexe ionisé est comprise entre 850 et 1100 M⊙. La masse totale du gaz neutre, située en périphérie de la bulle, est d'environ 320 M⊙. Toute cette matière ne provient pas de l'étoile ; il s'agit en grande partie du milieu interstellaire balayé par les vents stellaires. En tenant compte de toutes les composantes de la bulle, la masse totale de l'ensemble est d'environ 2200  M⊙.
       
      Niveau 3 :
       
      L’émission de rayons X de NGC 2359 peut être décrite par un modèle d'émission de plasma optiquement mince. Les observations de XMM–Newton montrent ci-dessous la composante d’émission X de NGC 2359 :
       

       
      Image composite en couleur de l'observation XMM-Newton de NGC 2359.
      Les couleurs rouge et verte correspondent aux bandes Hα et [O III] et la couleur bleue correspond à l'émission de 0,3-1,1 keV.
      Les sources ponctuelles ont été supprimées de cette image. J. A. Toalá et al. 2015.
       
       
       
      @Jean-Philippe Cazard et @JB Gayet
       
       
       
      Sources :
       
      Wikipedia
       
      J. A. Toalá, M. A. Guerrero, Y.-H. Chu, R. A. Gruendl, On the diffuse X-ray emission from the Wolf–Rayet bubble NGC 2359, Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, Volume 446, Issue 1, January 2015, Pages 1083–1089, https://doi.org/10.1093/mnras/stu2163
  • Upcoming Events