COM423

Equinox de référence SynScan ?

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour,

 

Je me pose une question hyper-basique et je n'ai pas trouvé la réponse dans la doc de la raquette SynScan...

Quand on entre les coordonnées d'une cible, il faut raisonner avec quel équinoxe : J2000.0, Jmaintenant ?

 

 

edit: bizarre, bizarre....

Lors d'un test rapide le mois dernier, j'avais demandé à la raquette de le donner les coordonnées de Mirach (Beta Peg) et elle m'a affiché

                             01 h 10 m 09s

                            +35° 41' 26"

 

Si je compare avec les données skychart, çà ressemble à une moyenne entre le J2000 et le Jdate :

 

                             01 h 09 m 44s

J2000

                            +35° 37'

 

 

                             01 h 11 m 00s

Jdate

                            +35° 44' "

 

j'ai du mal à comprendre la logique du SynScan là ??

Ma version est la 03.39.15

 

Merci d'avance.

Bon ciel.

Edited by COM423

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour,

ben je crois que oui. D'ailleurs bientôt n'utiliserons nous pas l'équinoxe 2050 ?

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J2000.0 donc ? Merci à toi.

C'est vrai que mine de rien on va encore changer d'équinoxe, mais on doit bien avoir encore une dizaine d'années devant si je me rappelle du passage de B1950.0 à J2000...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens sur le post, suite à de nouveaux tests la nuit dernière.

Je ne cmprends pas quel équinoxe est utilisé par la raquette ?? :o

 

Voici les infos relevées cette fois sur Deneb :

Lla raquette affiche

                             20 h 40 m 58s

                            +45° 04' 42"

 

Si je compare avec les données skychart, çà ressemble à une moyenne entre le J2000 et le Jdate :

 

                             20 h 41 m 26s

J2000

                            +45° 16' 49"

 

 

                             20 h 42 m 12s

Jdate

                            +45° 21'  43"

 

Je raisonne habituelellement en J2000, l'ASIAir utilisé sur une autre monture m'avait perturbé au départ, avant de me rendre compte qu'il raisonnait sur l'équinoxe de la date.

 

Mais là, çà correspond à aucun des deux...

 

Personne n'a une réponse détaillée sur ce sujet ?

 

Merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que la raquette Synscan montre la position RA/Dec (J2000) qu'elle calcule à partir de l'orientation du télescope, elle même déduite du modèle d'alignement préalablement effectué. 

Cela ne veut pas forcément dire que ce soit la position réelle de Deneb, même si l'étoile est bien centrée dans l'oculaire ...

alx.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'avais pas pensé à cette possibilité, çà expliquerait beaucoup de choses en effet !

Merci pour cet avis bien utile :)

 

Je trouve le PAE un peu complexe à réaliser et j'envisageais de faire du pointage différentiel à partir d'une étoile centrée manuellement, en appliquant le décalage entre la position réelle de celle-ci et la position affichée : c'est dans ce cadre que je cherchais à comprendre quel équinoxe il utilisait...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

C'est en effet la bonne (?) utilisation du PAE.

On demande le pointage vers une étoile connue; celle-ci n'est en général pas bien centrée; on la centre alors manuellement; on applique la commande PAE qui a pour effet de modifier localement (dans un rayon de 5° je crois) le modèle d'alignement. En principe, les GOTOs dans ce voisinage de 5° sont précis.

Si on rentre ensuite des coordonnées pour pointer un objet dans ce voisinage, celles-ci sont à exprimer en J2000.

A noter que les corrections PAE sont effacées à chaque nouvel alignement.

alx.

Edited by alx
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la version 4.39.04, quand on pointe un objet, la raquette indique RA et DÉC avec la mention J2000. Je serais donc surpris que ce soit des coordonnées recalculées propres à la monture, quand même. Mais je n’ai pas pris le temps de comparer avec une autre référence.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour

Le PAE fonctionne très bien

Par contre il faut toujours finir le centrage avec les mêmes touches de direction droite et haut

Il faut préparer la séance avec un cheminement qui comporte un étoile bien repérable près de la cible SAO xx par exemple

Daniel

 

Edited by teko38
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, teko38 said:

Par contre il faut toujours finir le centrage avec les mêmes touches de direction droite et haut

 

Tu veux dire que quand l'étoile est centrée, on presse les touches DROITE et HAUT simultanément, c'est bien çà ?

 

Va falloir que j'installe le catalogue SAO sous skychart, car pour le PAE on ne peut pas semble t'il entrer directement une coordonnée mais obligatoirement une référence à un objet d'un de ces catalogues (donc le SAO en pratique pour les étoiles)...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il faut toujours finir avec les mêmes touches de directions flèches pour recentrer l'etoile

L'idée est d'avoir la même compensation de jeu

Par exemple cible M12 avec une étoile proche SAO 1414 31

touche objet

choisir sao catalog

saisir 1414 puis enter

Choisir 141431 avec les touches haut ou bas en bas de la raquette puis enter

La monture vas sur sao 141431 elle ne seras certainement pas centrée

Maintenir la touche esc pendant plusieurs secondes pour entrer dans le mode PAE

Center et toujours finir par les mêmes touches pour centrer flèches droites et haut alternativement

Sortir par enter

ensuite touche objet messier 12 puis enter

Normalement elle est centrée si l’étoile précédente est assez proche de M13

Le catalogue SAO est déjà dans la raquette synscan V4 , les plus lumineuses

Cela implique de définir un cheminement pour aller sur l'objet donc une préparation

Pour info je fait une mise en station par une visée au viseur polaire j'utilise le polemastrer rarement

Ensuite un alignement 1 star sur une étoile du même coté du méridien que la cible

 

 

Edited by teko38
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci beaucoup @teko38 pour ces précieux renseignements !

 

J'ai la v3 de Synscan mais elle contient bien le SAO, quand je disais de le mettre dans skychart c'est parce que la raquette demande le n° de l'étoile dans le catalogue, alors que dans la préparation du champ, j'ai accès avec skychart aux coordonnées, pas à la référence SAO...

 

J'avoue que cette histoire de touches HAUT et DROIT rete confuse dans mon esprit. De la doc, je coyais qu'il fallait les presser simultanément :

image.png.31b906c39e9cd550511373cc766b3b18.png

 

çà ira mieux en le faisant sur le terrain !

 

Je me pose pas mal de questions car le but va être de centrer au C11 à F/6.3 avec une ST8, donc un champ de 25' environ seulement...

Edited by COM423

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La notice est fausse , au début je ne comprenais pas pourquoi appuyer simultanément sur les 2 touches

Cela n'avais aucun effet

Il faut faire le test sur le ciel

J'ai employé cette méthode avec un C8 a FD 10 avec apn

Maintenant j’emploie l ASIAIR et une cam zwo avec la fonction platesolve du goto

Pour du C8 a FD 10 j’emploie Astro Photogrphie Tools APT avec la fonction gear point Craft puis blind

L'asiair V1 n'a pas assez de fichiers index pour résoudre un champ étroit

J'utilise stellarium pour l’étoile sao

 

Edited by teko38
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Attention à ne pas mélanger plusieurs notions.

Le ''plate solve'' est une technique qui n'a rien à voir avec GOTO ni Synscan. Elle consiste à reconnaître à partir d'un champ d'étoiles observé (il faut donc une caméra) un quadrilatère d'étoiles à partir d'une base de données de quadrilatères préenregistrés et construits à partir de catalogues (cf. ASTAP, ASIAIR, etc...). Ca marche même sans pointage ni suivi.

 

Pour l'observation visuelle (ou le pré-pointage d'une caméra) et Synscan (un des standards GOTO), il s'agit de pointer dans la direction voulue à l'aide d'un modèle d'alignement qui relie les sorties des codeurs des moteurs pas à pas de la monture au repère horizontal local (si le télescope est alt-azimutal) ou au repère équatorial horaire (si le télescope est équatorial).

L' orientation d'un astre dans ces repères dépend de la position de l'observateur  et de l'heure qu'il est (via le temps sidéral local); cela nécessite donc un calcul astronomique en temps réel en plus de la conversion entre les angles fournies par les codeurs et les coordonnées horizontales (azimut et élévation, ou déclinaison et angle horaire).

 

Mon expérience, (et je crois qu'elle est partagée), est que le pointage GOTO est assez approximatif, et souvent en dehors du champ d'un oculaire de 25mm et une focale de 1500 mm (soit 1/2°). C'est pourquoi le PAE a été introduit afin d'introduire une amélioration empirique à ce pointage imprécis, mais qui est malheureusement seulement utilisable dans un petit voisinage de la direction souhaitée et à refaire continuellement.

Or la précision du suivi, une fois le pointage fait, et même avec un Dobson alt-azimutal assez sommaire, est meilleur que 10' pendant plusieurs dizaines de minutes voire plusieurs heures. Si bien que l'astre observé peut alors rester dans  le champ d'un oculaire plus fort ou dans celui d'une petite caméra.

 

Tout cela est assez décevant et de toute façon contradictoire: le pointage devrait avoir une précision comparable à celle du suivi !

Si quelqu'un a une explication ou un point de vue sur la question, je serais très intéressé ainsi sans doute que beaucoup d'autres astros utilisateurs de Synscan !

alx.

 

Edited by alx
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement il ne faut pas confondre les 2 pointages

Configuration asiair

Avec l’asiair monture connectée via eqmod j’utilise le goto asiair puis plate solv asiair

Configuration monture avec raquette

Après une mise en station au viseur polaire puis une calibration 1 étoile

J’utilise un goto puis pae sur une etoile proche de la cible et ensuite un goto sur la cible

Le suivit est correct, pour la photo j’utilise un autoguidage via le port st4 avec un pc  cam et phd2

Les encodeurs sont désactivés

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, 

 

Il y a 7 heures, COM423 a dit :

on ne peut pas semble t'il entrer directement une coordonnée

 

Oui on peut :)

image.png.04343131133f16cbc4a7578179257052.png

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, macfly51 said:

Oui on peut :)

Mais un objet utilisateur peut-il être utilisé pour la PAE ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous tous pour vos retours :)

 

J'ai déjà une AZE-EQ6 que j'avais commencé à chercher à comprendre l'an passé, avant de déployer un ASIAIr qui m'a tellement facilité la vie que je n'ai pas approfondi les subtilités de la raquette SynScan, dont le PAE...

 

Là, je vais déployer un second setup sur une autre AZ-EQ6 mais comme indiqué précédemment, la caméra sera ma bonne vieille ST8XME. Pas question de l'associer à un ASIAIr du coup, et il va falloir que je gère le pointage sans plate solving.

Je sais pointer à l'ancienne, au chercheur 50 mm, en me servant de l'Uranometria donc même si le GoTo échoue je devrais m'en sortir.

 

C'est plus pour des observations au clair de Lune ou bien pour pointer rapidement (juste avant l'aurore par exemple) une comète basse sur l'horizon que je m'inquiète, car dans de telles conditions le chercheur ne sera guère utile...

J'ai eu une monture non GoTo que j'avais équipé d'une raquette Eureka 2000 (produit québécois distribué par Aude il y a 20 ans) : dans les conditions décrites ci-dessus :

  •  je centrais une étoile brillante à moins de 30° de distance,
  • indiquais à la raquette sa position (J2000)
  • et je n'avais plus qu'à diriger la monture pour afficher les coordonnées de la comète
  • et c'était dans le champ.

Je me dis que le PAE doit être la solution avec l'AZ-EQ6 dans les mêmes conditions.

 

Verdict à venir sur le ciel, il y a toujours un temps d'adaptation à du nouveau matériel...

 

Bon ciel à tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, COM423 a dit :

Mais un objet utilisateur peut-il être utilisé pour la PAE ?

 

Bonsoir

 

Je n'ai pas essayé, mais je ne vois pas ce qui l'empêcherait, sauf à ce que l'objet soit si faible que même au chercheur on ne le voie pas.

 

Avec Objet utilisateur, on envoie la monture vers un jeu de coordonnées où on s'attend à voir l'objet. On le recentre et on lance la routine PAE qui va dire à la raquette : "en fait, c'est maintenant qu'on est vraiment sur les coordonnées que j'ai demandées, tiens toi le pour dit dans le voisinage de cet objet."

 

 

Il y a 5 heures, alx a dit :

Tout cela est assez décevant et de toute façon contradictoire: le pointage devrait avoir une précision comparable à celle du suivi !

 

Là je ne saisis pas bien. o.O Comme tu as dit plus haut, il y a là deux choses distinctes:

- le goto, qui va être plus ou moins précis en fonction d'un tas de paramètres, dont la précision de l'alignement réalisé; sur mon EQ8 je ne le trouve pas si mauvais, l'objet est au tiers du bord du champ avec un C8 et un oculaire de 30mm, soit 66x

- le suivi : là on change de domaine, c'est la précision de la mise en station, de la vitesse sidérale de la monture et la qualité de la vis sans fin de l'axe RA qui vont jouer, on n'est plus sur la routine du goto, qui a fini son boulot

 

Donc pour moi pas de raison de lier les deux opérations. Mais ce n'est qu'n avis :) !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
33 minutes ago, starjack said:

Avec Objet utilisateur, on envoie la monture vers un jeu de coordonnées où on s'attend à voir l'objet. On le recentre et on lance la routine PAE qui va dire à la raquette : "en fait, c'est maintenant qu'on est vraiment sur les coordonnées que j'ai demandées, tiens toi le pour dit dans le voisinage de cet objet."

Ah çà m'intéresse çà, c'est plus facile que de chercher l'étoile SAO n°xxx :)

Merci pour cette info !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, starjack a dit :

Là je ne saisis pas bien. o.O Comme tu as dit plus haut, il y a là deux choses distinctes:

- le goto, qui va être plus ou moins précis en fonction d'un tas de paramètres, dont la précision de l'alignement réalisé; sur mon EQ8 je ne le trouve pas si mauvais, l'objet est au tiers du bord du champ avec un C8 et un oculaire de 30mm, soit 66x

- le suivi : là on change de domaine, c'est la précision de la mise en station, de la vitesse sidérale de la monture et la qualité de la vis sans fin de l'axe RA qui vont jouer, on n'est plus sur la routine du goto, qui a fini son boulot

 

Tu as sans doute raison pour une monture équatoriale dans laquelle il y a un seul axe de rotation à gérer dans le cas du suivi, et deux dans le cas du pointage.  Mais pour une monture alt-azimutale (celle qui me préoccupe actuellement), il y a deux axes à gérer dans les deux cas. La qualité ou les défauts du modèle d'alignement qui permet la transformation des angles mesurés par  les moteurs pas à pas  en orientation de la monture devraient a mon avis conduire au même ordre de grandeur de précision.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le suivit il faut aussi tenir compte de la réfraction thermosphérique

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, alx a dit :

Mais pour une monture alt-azimutale (celle qui me préoccupe actuellement), il y a deux axes à gérer dans les deux cas.

 

Ah oui, ça doit être différent, effectivement !

Une fois pointée sur un objet, la monture doit rester calée dessus en le suivant dans sa course avec des mouvements sur les deux axes, et pas en vitesse constante me semble t-il. Mais cette opération me semble plus complexe à gérer que le seul pointage...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 06/08/2022 à 11:00, starjack a dit :

Une fois pointée sur un objet, la monture doit rester calée dessus en le suivant dans sa course avec des mouvements sur les deux axes, et pas en vitesse constante me semble t-il. Mais cette opération me semble plus complexe à gérer que le seul pointage...de rotation

 

Je ne crois pas. En termes de transformation pas codeurs/orientation, on peut voir le suivi comme une série de pointages incrémentaux à partir du pointage précédent. Il n' y a que la distance dans le ciel qui change et les vitesses des moteurs . Autrement dit, si le pontage effectif est moins précis que le suivi, c'est probablement que le calcul astronomique induit est faux ou pas assez précis ... Ou bien qu'il y'aurait perte de pas codeurs en pointage rapide ?

Edited by alx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now