LucaR

L'aigle s'élance sur ses piliers (M16 en SHO)

Recommended Posts

Posted (edited)

Voici la nébuleuse de l’aigle – une des rares bien nommée, tant sa forme peut facilement évoquer un aigle qui déploie son envergure pour prendre son envol !

 

EDIT nouvelle version avec détails renforcé et correction des artefact d'alignement:

picture-ecf41423134761f776f22fc69e018b98

 

 

 

Précédente version:  https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-d4422c01523d2f1ffc09278cb585dd3d-original.png

 

 

 

En soit cette cible n’a rien de particulier par rapport aux nombreuses nébuleuses qui parsèment notre ciel. Il s’agit d’un gigantesque nuage de gaz et poussières qui, secoués par des courants gravitationnels, s’effondrent parfois localement sur eux-mêmes pour former une boule de matière tellement dense que des réactions de fusion nucléaires s’y déclenchent : une nouvelle étoile s’allume ! C’est donc une véritable pouponnière d’étoiles qui, une fois allumées, éclairent et font luire les gaz et poussières de la nébuleuse, mais aussi les sculptent en les dardant de particules énergétiques qu’on nomme les vents stellaires, nous offrant in fine ce beau spectacle.

 

Pourtant cette nébuleuse tient une place toute particulière dans l’histoire contemporaine :  c’est son cœur que Hubble a photographié en avril 1995 pour produire une photographie célèbre, restée iconique, et qui a changé la donne : les fameux « piliers de la création ».

 

800px-Pillars_of_creation_2014_HST_WFC3-

 

Si vous zoomez dans le cœur de ma photo, vous les verrez… évidemment, pas avec la même qualité :-D

 

picture-26dcf0ef25324dba63b506a22bc8c924

 

Hubble et la Nasa sortaient alors de quelques années bien chaotiques, notamment une erreur de conception qui avait rendu myope le télescope spatial lors de son lancement en 1990. Trois ans plus tard, une couteuse mission de maintenance avait enfin permis de le chausser de lunettes pour lui rendre sa vue. Hubble était alors la risée du grand public, cible d’attaques récurrentes : les gens ne comprenaient pourquoi de telles fortunes étaient dilapidées dans des projets qui ne semblaient servir à rien !

 

Bien sûr ce n’était pas vrai. La communauté scientifique profitait de résultats fantastiques du télescope, malgré ses défauts, et des découvertes importantes étaient déjà faites grâce à lui. Mais rien de très vendeur pour le grand public… Il fallait trouver un moyen de réconcilier les gens avec le processus, surtout si on voulait à l’avenir obtenir d’autres financements pour d’autres projets (tel que le James Webb !). C’est surtout pour ça – une opération de séduction/communication – que cette image à été produite. Et elle a largement dépassé cet objectif !

 

Les techniques pour la réaliser n’étaient pas nouvelles (bien que rendues un peu compliquée du fait que tout se passait à distance en orbite :-D) pourtant le soin donné à sa prise et son traitement, et les choix de colorisation à la foi scientifiques et esthétiques, en ont fait une image tel qu’on n’en n’avait jamais vraiment vu auparavant.

 

L’impact culturel de cette photo à été particulièrement fort (voir cet article si vous voulez en savoir plus). Non seulement elle a fait taire la plupart des critiques à l’égard de Hubble, mais plus profondément elle nous a fait découvrir une nouvelle façon de voir l’univers. Plus que jamais auparavant, cette photo nous a fait prendre conscience de l’immensité de ce qui nous entoure en dehors de ce minuscule caillou sur lequel nous évoluons.

 

Et bien sûr elle a fait naître des vocations, dont sans doute la mienne - même si j’ai mis un peu de temps derrière à la concrétiser 😊 Elle a créé un nouvel étalon standard pour la photographie astronomique, donnant des orientations pour les caméras, filtres, etc… que les astrophotographes amateurs utilisent de plus en plus aujourd’hui. Et comme justement je viens d’acquérir cet été du matériel me permettant de faire des photos « à la Hubble » comme dit – à mon échelle, évidement, qui n’est largement pas la même !), c’est tout naturellement que j’ai voulu pointer cette cible dès qu’elle a pointé le bout de son nez !

 

Quant aux « piliers de la création », on pense qu’ils n’existent probablement plus, soufflés il y à 6000 ans par l’explosion catastrophique d’une supernova à proximité. Mais comme ils sont situés à 7000 années lumières de nous, on ne sera fixé sur leur sort que dans 1000 ans… Si on est encore là !

 

EXIFS (données techniques) :

  • Fait pendant 12 nuits de canicule la première moitié d'aout :-) Au début sans lune, à la fin à la pleine lune.
  • Environs 15h de pose, 2/3 Ha, 1/6 Oiii, 1/6 Sii, filtres Antlia 3nm (Ha et Oiii) et 4.5nm (Sii).
  • + Couleurs d’étoiles : 20x20s chaque couche R/G/B en bin2x2 avec les filtres Baader CCD
  • Zwo 2600mm pro (-10°C/Gain 100/Offset 50)
  • Lunette APO TS Photoline 102mm f/5 (avec réducteur) + focuseur Baader Steeldrive
  • Monture AZEQ6
  • Guidage au chercheur + zwo 178mm
  • Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop
  • Ciel Bortle 4
Edited by LucaR
  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Vlaams59
      Bonsoir à tous,
       
       La nuit du 21 au 22/09 pendant que le setup planétaire faisait le job,j'avais installé le deuxième pour aller titiller le cp.Entre les ser j'allais faire le dithering manuellement.
      Je suis donc allé voir Ngc 7635 et M45,la nuit était très stable niveau turbu mais un voile nuageux était bien gênant.
      Setup: Samyang 135mm,heq5,Canon 1200 Astrodon+filtre CLS.Traitement Pixinsight.
       
      On commence par le champ d'ngc 7635 85x120" à 800 isos:

       
      La full sur ab: https://astrob.in/f6dx43/0/
       
       
       
      M45 les bien connues Sept Soeurs 100x120" à 800 isos:

       
      La full sur Ab: https://astrob.in/pcmc3p/0/
       
      Et en fin de nuit après le planétaire j'ai mis la 224mc au foyer du 200/1000 pour faire un coucou au coeur d'm42 en poses rapide 1100x1s traitement Siril:

       
       
      Bon ciel!
    • By Alexandre EGON
      Bonjour tout le monde!
       
      Ça faisait un moment que je n'avais rien posté sur le forum, l'été caniculaire m'avait complètement démotivé..
      Je vous présente SH2-174 (Valentine Rose Nebula) qui se situe tout près de l'axe polaire dans Céphée, c'est un objet très faiblard qui m'a fait perdre des cheveux pendant le traitement, et ce malgré la durée conséquente d'exposition..!
      La full est un peu bruitée (peut-être aurait-il fallu 80 heures d'exposition), je perçois la limite du potentiel de mon matériel, avec 120 mm de diamètre et un rapport de focale à 7,3, le cumul de photons est insuffisant pour traiter cet objet avec facilité..
       
      Acquisitions et matériel:
      Ha: 64 x 900"
      OIII: 46 x 900"
      L: 51 x 900"
      40h15 d'exposition, prise pendant les mois d'avril, mai, juin, juillet et septembre 2022
      Takahashi TSA 120, EM 200 Temma 2Z, Atik One 6.0, filtres Astrodon, PRiSM v10, CS6
       
      En espérant qu'elle vous plaise, je vous souhaite une agréable journée et un bon ciel  
      Alexandre
       
       
       

    • By echosud
      Bonjour,

      Une cible rarement imagée , après l'avoir traitée je comprends pourquoi... pas facile la bougre.
      VdB 136 est la petite flammèche jaune au centre, une nébuleuse par émission 
      J'ai tapé un peu fort en L pour la faire ressortir , un peu de Ha pour pour accentuer le rouge sans l'utilisé pour la luminance.
      sur 4 nuits cet été avec le newton 200/1000 et la QHY 294 mono sur AZEQ 6, filtres astrodon
      L 140x180 sec , HRGB 40x180 sec par couche soit 15 heures en tout.
      Elle manque peut être un poil de contraste, a vous de le dire

      Plus d'info :Astrobin]


       
      Bon ciel,
      alain
       
       
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Je reste sur des classiques du ciel profond en vous proposant, ce soir, le champ de la nébuleuse de la Tulipe, Sh2-101 dans le Cygne, imagée sur 4 nuits durant la lunaison du 29 juin dernier :
       
      Sans filtre spécifique, la nébuleuse est déjà bien visible sur les brutes individuelles :

       
      mais c'est le compositage bien spur qui la révèle dans toute sa beauté :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir la full )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Les 24/25, 26/27, 28/29 juin  et 01/02 Juillet 2022
      67 poses de 05min à -10°C ou -15°C et Gain 120, Temps d'intégration de 05 h 35 min
      Traitement Siril 1.0.3, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
       
       
       
      Je dois dire que je n'y vois pas vraiment la fleur dont la nébuleuse emprunte le nom :

       
      mais toutes les étoiles et nébulosités qui peuplent ce champ le rendent bien esthétique
       
      J'espère que cette fleur céleste vous enchantera également.
      Bonne soirée.
    • By Maurice Briend
      Bonjour à tous,
      Après une petite absence, je me décide pour vous poster un très grand champ stellaire ,capture exécutée à l'aide de mon Rasa11''équipé d'une caméra  couleur 24x36 équipée d'un filtre Idas nbz,l'image est composée de  trois cadrages 24x36 assemblés sous Ps; chaque image est d'une durée de 6h30; chaque pose d'une durée de 300sec(pour un total de 19h30),le guidage a été pris en charge par l'intermédiaire de ma sbig stl 6303eet de la fsq 106 montée en parallèle du Rasa sur la Njp 160 Takahashi.
      Pretraitement dss/traitement Pixinsyght;finition Ps  ,l'équilibrage du fond de ciel n'a pas été des plus facile!!
  • Upcoming Events