biver

Un Mars au petit dej'

Recommended Posts

quel coquinou, ce Nicolas ! incroyable.

J'observais la planète dans la même configuration, même jour même heure, quelque part en Provence

et je n'avais à l'oculaire qu'une image des plus molle, avec juste une vague perception floue des "continents" et un vaste nuage polaire, mais aucun détail, pas l'ombre d'un soupçon de pétouillettes à glaner, bien loin de ce qu'on peut généralement observer avec un mars à 15'' de diamètre apparent.

J'ai le sentiment que 2022 sera une année sans planète pour moi ! désolé pour les datas xD

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, serge vieillard a dit :

je n'avais à l'oculaire qu'une image des plus molle, avec juste une vague perception floue des "continents" et un vaste nuage polaire, mais aucun détail, pas l'ombre d'un soupçon de pétouillettes à glaner, bien loin de ce qu'on peut généralement observer avec un mars à 15'' de diamètre apparent.

 

Ça alors !!! :|:o:/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le seeing n'était pas optimal et les pétouillettes fugaces... mais quelques tachouilles noires plus nettes au bord du voile polaire nord - c'est là qu'il faut passer du temps à l'oculaire... J'espère qu'on retrouvera des bon seeings d'octobre dans le mois qui vient de l'opposition o.O

Alors coup de mou du côté Marseillais ou provençal? O.o

Nicolas

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, biver a dit :

J'espère qu'on retrouvera des bon seeings d'octobre dans le mois qui vient de l'opposition o.O

 

A bon, la fenêtre d'il y a dix jours du 12 novembre soir en IDF, tu l'as loupé Nicolas ? :o Mince alors ! Sans doute occupé par les RCE.

Si tu l'as loupé, j'ai mal pour toi car je pense que tu aurais pu compter au moins un bon seeing pour novembre. Etant justement un observateur particulièrement très sporadique donc me jugeant très sévèrement "inexpérimenté" en toute modestie, j'aurai aucunement loupé pour rien au monde cette fenêtre providentielle là dans mon agenda, bénéficiant d'une heureuse convergence entre nuit bonne et un samedi, soit l'accès sécurisé au terrain du club pour y planter tranquilou mon Dob T203/1200. Chercheur embué en 15 min, le tube dégoulinant au bout d'une heure. Content ce soir là que ce soit mon Newton et non le C8 si j'avais espéré objectif plus audacieux que le visuel car la frustration aurait été garantie de ne pas pouvoir dépasser le stade de la mise en température. N'étant toutefois pas à ma première soirée d'observation depuis 30 ans, je me suis rappelé que çà sentait quand même rudement bon toute cette rosée ravageuse. Et effectivement, les 300x passaient tranquille, les 400x auraient pu passer sans problème sur Mars pour 200 d'ouverture. Sur le terminateur de la Lune, les 480x auraient pu y passer. Les pétouillettes de Mars fugaces mais clairement identifiables. C'était beau, contrasté, magnifique. Une occasion de saluer par la même occasion Pierre et Serge quand ils parlent des "grossissements qui font peur" car effectivement les soirées impossibles à oublier où on peut bien grossir en toute relativité avec le diamètre et la qualité optique de l'instrument à pas loin de 2xD ou au-delà, ceci ne donne plus envie de quitter le terrain de jeu...Sauf peut-être la déception qui n'en était pas une de baigner finalement copieusement dans l'eau (chaise, tube, valise, bonnet, anorak, pantalon compris), de ne pas pouvoir se lancer dans LE dessin souhaité par ce terrible paradoxe d'un terrifiant manque de sec pour la feuille et d'être tout de même contraint de remballer ! :S

 

il y a une heure, biver a dit :

quelques tachouilles noires plus nettes au bord du voile polaire nord

 

Vues ! ;) Et je dirais même, pour mes yeux, qu'elles avaient une couleur bleu-violet foncé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, biver a dit :

Alors coup de mou du côté Marseillais ou provençal?

Yhaaa ! pas de planètes ici car bien merdouilleuses, mais un peu de ciel profond qui sent le thym et la farigoulette, post à venir.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, serge vieillard a dit :

Yhaaa ! pas de planètes ici car bien merdouilleuses

 

A se demander si c'est l'habitude d'observer qui rend plus exigeant ou si c'est réellement le drame météorologique en ce moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Nicolas,

Superbe dessin de Mars, que nous avons aussi observé 150 km plus à l'est de chez toi vendredi dans la nuit au 460mm avec les copains de l'asso. On a quand même chaussé le filtre rouge sur la bino à 400 X pour contrer la turbu. Et la froide humidité était bien au rendez-vous...

 

Merci

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, lolodobs a dit :

On a quand même chaussé le filtre rouge sur la bino à 400 X pour contrer la turbu.

 

Le grossissement tout juste résolvant sur un 460mm, c'est vrai que çà doit en mettre plein les yeux, surtout en bino. Le filtre rouge doit en plus effectivement très bien passer sur une optique lumineuse pareille. A 203mm d'ouverture pour ma part, j'y préfère l'orange pour une simple logique question de transmission pour éviter l'effet "trop rouge".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, biver a dit :

Voilà un dessin de Mars moyen (j'ai pas vraiment profité du gros gabarit utilisé...):

 

Comme toujours, même quand le seeing est moyen, tu t'en sors avec brio.

Excellent comme d'habitude...

 

Il y a 12 heures, biver a dit :

Mais j'ai aussi fait quelques images avant... pour un T407 c'est pas génial, mais c'est proche du visuel:

 

Toujours au Sony Alpha7s avec ses aptitudes vidéo très intéressantes, je présume...?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, A-FIOCRET a dit :

Toujours au Sony Alpha7s avec ses aptitudes vidéo très intéressantes, je présume...?

Non, cette fois-ci je teste une nouvelle acquisition (ASI178MC). L'A7s en vidéo manque de résolution (17µm/pixel) et la compression donne des artefacts. Avec l'A7s j'ai plutôt fait des rafales de 300-400 images à F/D34, qui donnait ça le 19 novembre dernier (avec aussi quelques artefacts de compression (c)Sony)mars-191122-0h55m0-t407f34mf8as10pc.jpg.a01aca749b6dc12462b8d93e18731c1f.jpg:

 

Nicolas

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca doit quand même pas être facile de maintenir la planète dans le champs étroit de la caméra avec un Dobson ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca fait des films de 25s maxi à F/4 8.6 et 12s à F/D 17.2...: il faut le doigté du suivi manuel exigé aussi quand on fait du visuel de x700 à x1400.... ;)!

Mais pour la mise au point aux petits oignons, c'est peut-être pas dans l'univers des possibles :(

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, CASTOR78 a dit :

Ca doit quand même pas être facile de maintenir la planète dans le champs étroit de la caméra avec un Dobson ?

 

Nicolas vient de répondre mais disons que çà dépend du Dobson @CASTOR78. S'il est motorisé sur les deux axes comme certains Dobsons du commerce ou alors posé sur une table équatoriale bien stable, la planète est correctement maintenue dans le champ et tu peux filmer relativement longtemps en une vidéo unique comme si tu utilisais un équatorial. En planétaire, la rotation de champ est dérisoire et si elle existe, elle se corrige très bien. S'il n'est pas motorisé, ceci reste possible mais c'est très sport. C'est un peu le même principe que en observation visuelle avec un oculaire à grand champ apparent (80° voire 100°), tout dépend de la taille du capteur en mm du détecteur et de l'échantillonnage possible, à savoir observer/filmer en laissant la planète dériver d'elle-même sur le capteur. J'avais vu une démonstration il y a quelques années sur un dobson non motorisé. En faisant préférentiellement plusieurs passages et en additionnant ensuite les meilleures images de ces passages dans un délai contenu, on parvient à en sortir quelque-chose. Mais c'est vrai que tout ceci exige un sacré doigté avec une mise au point difficile.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super dessin quand même et belle correspondance avec l'image, le dessin étant plus détaillé.

J'ai la même zone au T300 récemment mais du coup je sais pas si je vais le montrer ...O.o J'en ai beaucoup moins, et tout semble lissé par rapport à ton dessin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un est sorti sur Mars hier soir ? quand les rafales de vent se sont calmées, curieusement à la FC-100 le disque était très net, mais fort peu de détails dessus hormis une sorte de barre marquée au S ...pourtant en 2020 la lulu en montrait bien plus ...et ce n'était pas un souci de turbulence car à la même heure Jupiter était très fine, contrastée et détaillée dans les bandes ...Ca rejoint un peu le dessin au 300 mou du genou dont je parle ci-dessus, et idem en 2020 le même 300 sortait des détails d'autre envergure ...Pourtant pas spécialement de tempête de sable ou autre au vu de ce que sort Nicolas :D

En fait cela faisait comme une turbu qui aurait affecté les détails sur le disque, mais pas les bords très nets et tranchés

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, etoilesdesecrins a dit :

En fait cela faisait comme une turbu qui aurait affecté les détails sur le disque, mais pas les bords très nets et tranchés

une turbu hyper-rapide alors ?....J'ai eu le même problème au 200 mm : bords nets mais intérieur comme écrasé....descendre, descendre pour avoir juste un soupçon de détail un peu contrasté....j'vas m'acheté un Mewlon plutôt ! xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

le couillon, je viens de me rendre compte que c''était sûrement Mare Sirenum la grande tâche allongée contrastée au S, donc assez normal à la 100 de ne pas voir grand-chose au-dessus car le globe est assez peu fourni en formation à ce niveau :D

Ceci dit PEV77 les divers types de turbu peuvent engendrer un tel rendu, mais là Mare Sirenum était encore bien contrastée et définie à 211 X, et d'autres infimes tâches commençaient à apparaître.

En descendant en Gr tout cela devenait petit-petit !

Par contre aucune nuance saumon perçue à ce D, c'est bien du jaune -orangé pur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/12/2022 à 16:06, etoilesdesecrins a dit :

c''était sûrement Mare Sirenum la grande tâche allongée contrastée au S, donc assez normal à la 100 de ne pas voir grand-chose au-dessus car le globe est assez peu fourni en formation à ce niveau :D

Ok au 200 mm pas vu grand-chose mais à la 100 mm... oui j'aurai dû sortir ma 100 mm ! :o>:(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, PEV77 a dit :

Ok au 200 mm pas vu grand-chose mais à la 100 mm..

 

C’est fou tous ces 200mm qui voient flous...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, A-FIOCRET a dit :

C’est fou tous ces 200mm qui voient flous...

pas tort ! à la 100 mm on aperçoit toujours qq chose même petit...pourtant là le miroir est pas en cause (plutôt bon sans valoir celui d' un mewlon) alors ? l'année a été bien perturbée contrairement à l'année dernière (où Jupiter s'est parfaitement dévoilé à X 360 ) et même celle d'avant...un périple cévenol en octobre n'a pas démenti ce fait : l'image semblait écrasée malgré des bords nets, c'était décevant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était pas non plus énorme comme vision, la "moustache" de la présumée mare sirenum assez frappante, pour le reste c'était des ombres fugitives très ténues sur le disque. Réobservation le lendemain car 2 soirs clairs d'affilée, il n'y avait pas de formation plus marquée que d'autres, mais le tout était un peu plus facile que les dites "ombres fugitives" de la veille. Bref un pâle magma difficile à détricotter

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Fred_76
      Bonjour
       
      Le site SpaceWeather informe que :
       
      "On May 14th, AR3664 produced an X8.6-class solar flare, the strongest flare of the solar cycle, and hurled a corresponding CME directly toward Mars. NASA models suggest it should hit Mars on May 17th, potentially sparking global auroras."
       
      Le 14 mai, AR3664 a produit une éruption solaire de classe X8.6, la plus forte du cycle solaire [à ce jour], et a projeté une CME correspondante directement vers Mars. Selon les modèles de la NASA, elle devrait toucher Mars le 17 mai, ce qui pourrait déclencher des aurores boréales à l'échelle globale.
       
      Ca pourrait faire des belles images mais elle sera très très basse sur l'horizon juste avant le lever du Soleil...
       
      A+
       
      Fred
    • By Gildas974
      UN AMAS GLOBULAIRE ET UN AMAS OUVERT : NGC 3201 et NGC  6025
       
       
      Bonjour à tous,
       
      Les nuits pures et sèches défilent désormais sur le département réunionnais....que c'est bon !
      Voici deux observations effectuées ce week end et pas plus tard qu'hier. 
       
      NGC 3201
      C'est bel amas globulaire situé dans la constellation des Voiles. Voici une petite carte : 
       

       
      L'amas est peu dense et affiche une magnitude de 7m. Autant dire qu'il n'offre aucune difficulté à être résolu au C11.  
       

       
       
      NGC 6025
       
      Hier, ce fut la lunette FC100 qui fut de sortie pour contempler un joli amas du sud : NGC 6025. Il se situe dans la constellation du Triangle austral. 
      Sa forme  quelque peu sinueuse lui vaut une allure très esthétique. Les principales composantes de l'amas sont blanc bleutées.  
       

       
      Voici le dessin réalisé à l'aide d'un oculaire de 40mm essentiellement couplé à la lunette Takahashi FC100. 
       

      La suite de la soirée fut consacrée à la contemplation passive de l'amas des Bijoux, mais aussi de ce monstre Oméga du Centaure que je n'ai de cesse de visiter à cette période de l'année...
       
      Enjoyyyy the sky !
       
      Gildas
    • By Adamckiewicz
      Quelques dessins issus des observations trop rares mais fort riches du printemps!
       
      Une soirée du 6 mars dans des conditions médiocres, avec pour commencer un aperçu de Pons Brooks au T150 entre les lampadaires, 
       
      Puis après l'extinction des feux,  M97 au 400, avec deux étoiles en vision indirecte <50% :

       
      et la baleine avec le baleineau, laissant apparaitre de multiples nodosités en grossissant correctement :

       
      Ensuite, nuit en montagne au col d'Issarbe, le ciel se découvrant après une journée très couverte, laissant un ciel clair mais très humide. Le ciel semblait très stable mais impossible de grossir, et une perte de transparence trop pénalisante pour mon programme de petites galaxies...

       

       
      On commence avec C/2023 A3 Tchansinchan qui croise devant NGC 4904 :
       

       
      et plus en detail :

       
       
      Quelques galaxies ensuite :
       
      La crosse de Hockey :
       

       
      et NGC 4559 :
       

       
      Enfin, la fameuse nuit du 10 mai, au club de Monein, marqué évidemment par l'aurore boréale qui nous a retournée de l'oculaire !!! :

       
      pose automatique de 3s au téléphone :

       
      une version retraitée pour essayer de rendre la vision réaliste :

       
      Et M64 malgré tout , dans le halo rosâtre du fond de ciel :
       

    • By Adamckiewicz
      Nuit prévue avec les copains du club, des dobsonneux (T300, T350, T610 et mon T400), et un photographe avec un newton 200mm.
      Col d'Issarbe, 1400m d'altitude. 9° en début de soirée, pas une seule plaque de neige en montant....
      Très peu d'humidité (50%) mais un ciel gâché en début de soirée par des cirrus et surtout des fumées d'écobuages.
      Les télescopes sont prêts vers 19h.
      La soirée commence avec une superbe lumière zodiacale qui s'étend presque jusqu'à Jupiter!
       
      J'avais prévu un programme dans l'Eridan, le lieux et la date s'y prêtant bien, mais après une observation de NGC 1232, j'ai compris que ca ne le ferait pas. J'observe NGC1637 plus haute, mais qui semble loin de son potentiel. Puis un regard vers la flamme, où je retrouve les détails si bien rendus dans les dessins que j'ai pu voir ici récemment, notamment celui de Sky runner  . 
      Puis je me suis rabattu comme les copains vers des objets plus hauts, il faut jongler avec des passages importants de chute de transparence localement.
      Vers 22h Jupiter nous offre un spectacle magnifique à 515x en binoculaire, avec une image très stable et contrastée. Le suivi grâce à la table est évidemment très appréciable!!
      Je dessine ensuite M82, en monoculaire à 400x et en binoculaire à 300x, après une première tentative d'observation décevante vers 21h.
       

       
      Ensuite je m'oriente vers le clown, d'abord pas en grande forme, mais qui s'améliorera pendant la soirée. on a pu passer la bino 515x, un peu gênés cependant par le vent, puis en monoculaire à 800x en fin de nuit , une fois le vent retombé, ce qui m'a permis d'ajouter quelques détails au dessin.
       

       
      Philippe nous signale la présence du Gegenschein entre l'amas de la crèche et le Lion, assez nettement visible !!!
       
      Laurent me montre ensuite ngc2403, une galaxie très interessante, spirale désordonnée difficile à décortiquer, au dessus de m82. On distingue une zone HII (en haut) et une autre peut être, plus discrète en tous cas, au bout du bras à gauche :
       

       
      Puis je me tourne vers le Lynx pour observer NGC2683 qui m'avait laissé un très bon souvenir au c8 dans des conditions bien moins bonnes. Elle est maintenant proche du zénith. Il n'y a pas de bande d'absorption visible, mais une partie plus claire sur le haut du bulbe  
       

       
      Ensuite je profite de la montée du Lion pour observer NGC 2903, qui montre une quantité de détails assez impressionnante
       

       
      Enfin, pendant la dernière heure, je me régale devant M51, principalement à 200x mais quelques apports d'informations à 400x.  Il ne faut pas hésiter à grossir pour faire apparaitre les ponts de matières, bandes d'absorption ...
       

       
      (le dessin et tourné à 90° antihoraire par rapport à la vue au télescope)
       
      Je finis tranquillement par M5 qui éclate les rétines à 300x en binoculaire, avant de ranger le matériel.
       
      Encore une fois, et @jldauvergne sera content, le suivi a été un énorme apport cette nuit encore!!! (et quel bonheur de pouvoir aller siroter un coup, observer une nébuleuse dans le score des copains, soulager le chatouille de la vessie comme disait l'autre.... et retrouver sa cible encore dans l'oculaire  )
       
      et merci aux conseils de @serge vieillard sur le papier! C’est nickel, ça tient super bien pendant l’observation, et pas besoin de reprendre le dessin ensuite ( quelques retouches sur les étoiles et parfois un peu d’estompe). Et au scanner le rendu est mieux  
    • By serge vieillard
      Yo !
      quel beau Soleil aujourd'hui, constellé de plein de petites protus. Voici en bas la plus remarquable, observée entre 13h30 et 14h locale. Juste au-dessus, un formidable champ de spicules affirmées, certaines commençant à apparaitre comme de petits jets, d'autres en arches en formation (à 15h locale)
       
       


  • Upcoming Events