Cyril

Polissage d'un 410, ep 76mm, c'est pénible !!!

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je suis en train de polir un 410 dont l'épaisseur est de 76 mm, donc lourd, 23 kilos pour être précis.

Dans le titre, je dis pénible, mais en réalité, c'est plus que ca.

Aujourd'hui, j'ai quasi fini le polissage, au cerium, bien gras parce que sinon, l'adherence est telle qu'il devient impossible de bouger le miroir.

Il reste encore quelques micro piqure de gris sur 1mm sur le bord, rien d'inquiétant, par contre, la surface, c'est Verdun ou la pointe du Hoc.

Le rythme est saccadé, Miroir dessus ;  évidement ca va mieux miroir dessous, mais je n'aime pas travailler de cette façon. Peut être à tord , en tout cas, je n'ai jamais tenté M dessous ? 

Alors voila ma question : Est ce que quelqu'un d'entre vous a t il  déjà parabolisé un miroir, outil pleine taille dessus ?

Si oui, quelles sont les courses ?

Aussi, important, je suis super short en cerium, il doit me rester à peu près 1/2 cuillere à café de cerium,  je suis donc passé pour la parabolisation à l'opaline.

La température du local est peut être élevé, je suis à 24°.  Le polissoir ne mousse pas, même avec quelques goutes de paic. 

Si vous avez des idée, je suis preneur.

Merci pour votre aide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour Cyril

Il me semble bien qu'il faut alterner M dessus quelques temps et M dessous...

Peut être un peu tôt pour paraboliser alors que subsiste piqûres, gris et une surface irrégulière j'ai jamais vu Verdun  au Foucault ;)  tu veux dire un mauvais état de surface ? 

Pour la température, si tu es dans un local climatisé tu peux acclimater la poix à 24 ° sinon c'est plus chiant, maintenant c'est la canicule et dans qques semaines elles sera un peu trop dure pour paraboliser...

Mais.... 23 kg tu t' infliges une torture là !

Il y a qques temps j'avais vu sur le net un astram qui avait pris le volant de commande d'une petit bétonnière vissée sur un châssis pour mouvoir le M dessus avec des points de contact latéraux qui n'induisaient apparemment pas trop de contraintes. De mémoire un 50 cm de D il me semble, il me semble que ça doit être mieux pour ton dos.

Je ne peux pas trop te dire plus, car le max que j'ai poli est 30 cm

Bon courage !

JP

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut,

 

je ne sais pas dans quoi tu veux mettre ton miroir,  j'espere dans un poste fixe  sinon tu vas pleurer à chaque fois que tu vas l'utiliser 76mm c'est de la folie !!!  Dans un an tu acheteras un 300 du commerce.Lle poids et la complexité de mise en oeuvre de l'instrument sont inversement proportionnels à la motivation ....

 

Pour le polissage, il faut que tu nous dises quel est le F/D, polir un T400 avec un F/D =4,5 avec un outil pleine taille est vraiment la limite, tu auras besoin de prendre aussi   de plus petits outils en complément pour les retouches  ; en dessous de 4,5 la parabole est trop creuse la poix ne se déformera pas assez avec PT, il faut passer sur un outil 2/3 de taille.

 

24° c'est trop chaud pour la poix "classique" gugloz  55,  elle est trop molle pour obtenir une sphere ou au  moins un forme de révolution.  en général, on évite de polir l'été car on fait de la merde. Avec une outil trop dur tu massacres l'état de surface et avec un outil trop mou tu ne tiens pas la forme avec des risques d'astigmatismes.  Si ta  forme n'est pas de revolution  tu ne peux pas commencer la parabolisation.

 

Yannick

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Bricodob et Yannick pour vos réponses.

La poix, c'est de la 55 et le fd est de 5,2.

A ce stade du travail, , j'ai une belle sphère mais avec un etat de surface abominable comme je n'ai jamais eu.

La forme sphérique m'a surpris compte tenu que j'ai beaucoup de mal a avoir un rythme de travail régulier et sans a coup ; ca broute beaucoup, même M dessous, mais c'est tout de même plus facile dans ce sens.

Maintenant, j'ai remarqué sur d'autres miroirs, lorsque les courses étaient saccadées, il suffisait de polir provisoirement  avec un mélange plus gras pour raboter plus facilement des bosses qui provoquent  ce broutage au polissage, et de passer progressivement à un mélange plus mouillé.

Je pense en effet que la température est trop élevé parce que vois bien qu'avec un stop de seulement 30min (histoire de regarder le miroir au Foucault), il me faut polir ensuite pendant au moins 5 min pour que les 2 surfaces s'épousent parfaitement (tous les carrés ne touchent pas la surface du miroir). Ca ne m'est jamais arrivé sur d'autres miroirs,  je n'ai jamais rencontré ce phénomène, mais je n'ai aussi jamais poli de miroir à ces températures, toujours vers les 20 °.

Normalement, demain, le local devrait être dans les 20 à 21 °, je vais voir si ca change quelque chose et je vous tiendrai informé de l'évolution du travail.

Bon ciel à vous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

Etat de surface et saccades refaire l'outil presser fort et retailler...si tes carrés ne sont pas lisses percés ou striés...

tempé du local constante à surveiller en ce moment j'avoue que ce doit être la croix et la bannière ...

Avec 76 d'épais un vrai bon vieux zérodur de la grande époque presser c'est facile !

😉

La motivation c'est payant quand tu auras ta première lumière les galères seront vite oubliées.

Courage pour ton projet !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Merci Raphael pour ton commentaire et tes encouragements.

La température est descendu à 21 ° dans le local. 

J'y vais, pour un essai, on va voir.

L'outil est propre, bien taillé, mais que de diamètre 400 pour un Miroir de 410,  c'est pas top ca.

Donc, pressage à froid, une bonne heure de polissage courses 1/3 droites, et contrôle de l'état de surface.

Je reviens vers vous dans l'après midi pour le résultat.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

un 400 FD 4.5 au polissoir pleine taille, c'est possible, mais il est vrai pas facile.... Je trouve que, même si c’est difficile, ça permet une surface bien uniforme.

Mais :

- de-diou, quelle épaisseur de folie !!!!! tu vas te péter le dos et la mise en température va être un réel problème, tant pour la paraboliosation et les mesures, qu'en observation sur le ciel..... Un 40mm ne fait que 10kg...

- tant qu'il reste des piqures, à fortiori sur les zones externes, il n’est vraiment pas question d'envisager la parabolisation finale....

- l'important, c'est de trouver le bon régime de polissage, tant par la tenue et les mouvements de l'outil, que par la gestion du cérium (pâteux/liquide, rechargement, etc...). Si ça butte, il faut passer en douceur, comme s'il y avait un amortisseur, sans arrêter le mouvement mais en régulant la vitesse sans pour autant stopper.

-bref, il faut encore apprivoiser la besogne avant parabolisation.

Bon courage !

voir mes galères :

http://www.astrosurf.com/magnitude78/telescopes/T400/miroir.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Serge pour ton passage et tes recommandations. J'ai visité à plusieurs reprises le site M78, c'est d'ailleurs en partie ce qui m'a motivé pour faire ce miroir qui dormait depuis plus de 10 ans sous mon lit, dans sa boite.

Voila, maintenant 1H de plus de polissage, courses droites 1/4 à 1/3, entre 21 et 22°.

Déjà, le pressage à 21 °, en 4 ou 5 A/R, tous les carres touchent. Super.

L'adherence : pas de broutage, mélange gras au départ, puis de plus en plus liquide à la fin. Par rapport à hier, j'ai l'impression de polir sur un outil chargé en beurre ;-)

Resultat : l'etat de surface s'est amélioré, je dirai d'au moins 80 % par rapport à hier. Aussi, j'ai toujours une jolie sphère, impossible de mesurer le moindre tirage. Ca, ca me plait bien, parce que démarrer la parabolisation à partir d'une belle sphere et avancer progressivement, en général, ca marche bien

Maintenant, la température est de 22,3°, je vais attendre la fin d'après-midi midi pour m'y remettre..

Conclusion, c'est bien la température qui pose problème

La suite dans la soirée et cette nuit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici la suite :

1 h de polissage cet après midi

2 H en fin d'AM, dont la première heure M dessus, mélange gras au début et plus dilué ensuite. La 2eme Heure, M dessous, un poids de 5 kilos sur le polissoir, mélange de plus en plus dilué pour arriver sur le dernier 1/4 heure quasi à l'eau trouble.

Le rythme était bon, un peu de broutage au début, et ensuite, le miroir glissait assez bien sur l'outil, une adhérence bien grasse, à condition de bien alimenter en mélange. 

Resultat : Etat de surface très lisse, pas de mamelonnage, ca fait plaisir.

Je vais faire une dernière vérification à froid, et si ca se confirme (ya pas de raison que l'aspect change), je passe à la parabolisation.

bonne soiree

 

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/08/2022 à 21:19, Cyril a dit :

Le rythme est saccadé, Miroir dessus ;  évidement ca va mieux miroir dessous, mais je n'aime pas travailler de cette façon. Peut être à tord , en tout cas, je n'ai jamais tenté M dessous ?

Bonjour,

il ne faut pas avoir peur de paraboliser miroir dessous avec des outils plus petits que le miroir. C'est ce qui est le plus souvent pratiqué sur les grands miroirs par ce que justement ils deviennent trop lourds pour le polissage manuel. Un 400 c'est un peu la limite pour les techniques classiques décrites dans le livre de Texereau avec outil pleine taille et diverses courses miroir dessus ou dessous. Au dessus, il vaut mieux passer miroir dessous à mon avis et même pour un 400 (surtout épais comme le tien), c'est ce que je ferais personnellement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

en tous cas, travaille bien tes zones externes avant de creuser le centre, c'est souvent la cause de bien des bords rabattus (souvent, les bords rabattus sont des zones qui ne sont plus frottées ensuite, sauf grosse bourde de débord)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Eric pour ton intervention, je vais suivre la voie que tu suggères car c'est vraiment trop difficile M dessus.

En fait, ce soir, j'ai tenté 1 H de parabolisation, courses classiques en W,  M dessus. Même avec un mélange bien gras, c'est usant pour le corp, bien plus que les classiques courses droites 1/3.

En 1 H, j'ai 1 mm de tirage entre le centre et le bord (à la louche, sans masque). J'ai besoin de 4mm, (fente mobile), avec le bon étagement entres les zones, autant dire que je vais souffrir si je m'obstine dans cette voie.

De plus, les manutentions du miroirs sont risquées, surtout lors de la dépose sur l'outil.

Alors, pour ne pas me briser le dos ou qu'une catastrophe se produise suite à la manutention, je vais étudier cette technique M dessous et petits outils.

Y a til des ouvrages ou des sites qui détaillent cette méthode ?

Pensez vous qu'un outil de 200 pour le centre jusqu'à 0,7 et un 150 pour l'extérieur soit judicieux ou bien y a t il un calcul savant à connaitre ? Est ce qu'il faut garder le grand outil pour uniformiser la surface du miroir ?

Merci pour votre aide, Bonne soirée et bon ciel à tous

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour Cyril

Il y a 9 heures, Cyril a dit :

Pensez vous qu'un outil de 200 pour le centre jusqu'à 0,7 et un 150 pour l'extérieur soit judicieux ou bien y a t il un calcul savant à connaitre ? Est ce qu'il faut garder le grand outil pour uniformiser la surface du miroir ?

oui 200mm pour un 400 c'est ce qu'il faut. il faut que tu fasse un outil en forme d’étoile pour éviter  les problèmes de raccord entre zones. Avec un petit outil l'idée est de paraboliser par le centre si ton bord est bon cela doit bien se passer. L'outil doit être bien pressé avant de démarrer . 15mn avec un poids et poix pas trop dure. Les courses  sont:

_courses longues centrées

L'outil passe pratiquement par le centre (à un ou 2 cm du centre toujours du même coté) il faut se décaler latéralement pour éviter de faire un trou central. la course vas d'un bord à l'autre du miroir, tu fais des courses en tournant régulièrement autour du miroir. il faut être bien régulier et  faire un nombre de tour complets.Tu repères bien ou tu démarres et tu t’arrêtes après avoir fait un nombre de tours entier , tu décales chaque courses de quelques cm sur le bord du miroir pour faire ta rotation  autour du miroir.  

_courses en W

la course part d'un coté du miroir en surplombant le bord de 4 ou 5cm et vas jusqu’à l'autre bord. tu tournes régulièrement  après chaque aller retour de l'outil sur la surface. Tu faits 4 ou 5 courses pour chaque W. éviter d'insister sur la zone à 70% du miroir 

Les coures en W  travaillent le bord contrairement aux courses droites donc pour paraboliser c'est bien d'alterner les deux types de courses.

 

ce genre de technique est beaucoup plus efficace que la parabolisation avec un outil pleine taille pour des miroirs un peu grand et déformé. tu commence par une séance de 15mn pour voir comment cela se passe.

 

tu ne peux pas utiliser un outil pleine taille pour régulariser la surface  car immanquablement il te fait retourner vers la sphère donc il faut être très cohérent dans ses courses

Bon travail

 

jean

 

 

Edited by jean dijon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour paraboliser avec un petit outil, j'ai suivi avec succès le chapitre écrit par Jean-Marc Lecleire dans le livre de Charles Rydel "Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs". C'est la meilleure référence que j'ai trouvée en français.

Si tu lis l'anglais, je te conseille la lecture attentive de deux fils de discussion très complet sur cloudynights où Gordon Waite explique la technique. Je mettrais les liens plus tard car tout de suite cloudynights est en rade. Ses vidéos sur youtube sont aussi très instructives : https://www.youtube.com/user/GordonWaite

 

Sinon, pour être sûr, tu as bien un miroir avec un dos plan ( idéalement douci sur une plaque de verre) ? et un molleton sous le miroir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voila les deux liens dont je parlais :

https://www.cloudynights.com/topic/258354-making-twin-20-quartz-mirrors/

https://www.cloudynights.com/topic/694385-20-f-46-analysis/page-2

Pour le deuxième lien, ça commence à devenir intéressant quand Gordon Waite commence à guider Stargazer pour la parabolisation de son 500 en expliquant pas à pas comment progresser.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

IMG_20220818_134723.thumb.jpg.e2b37db01e2370ea2c338fb5199a99a8.jpgIMG_20220818_134515.thumb.jpg.7e47f7286159765f25d7ab28f6759b4f.jpgMerci Jean et Eric pour vos commentaires qui me rassurent. 
Eric, le dos du miroir n'est pas complètement dressé, J'ai mis 2 h par dresser une partie du dos avec du 120, et comme il restait près de 2mm à rattraper, j'ai laché l'affaire, car je me suis dit, comme je travaille M dessus, ca doit pas être indispensable.

Maintenant que le miroir va être posé sur son dos, si c'est nécessaire, je vais le protéger et refaire son dos au 80 voir 36 pour aller plus vite, et doucir au 180 ensuite. Mais franchement, avec une telle épaisseur, est ce nécessaire ?

Voici une image du dos, et aussi une bulle de surface, crevée.

Merci Jean, j'ai bien compris la méthode.

J'e vais refaire un nouveau polissoir de 200 Mardi prochain et aussi un plateau tournant, non motorisé, comme support du miroir, parce que la semaine prochaine, c'est retour à la maison, et si je reviens avec un fut de 200 litres dans le salon comme poste de travail, je ne suis pas certain que ca plaise à madame. Donc, un coin de table avec plateau tournant fera bien l'affaire.

J'ai rapidement regardé les videos de l'ami américain, il place un genre de moquette gazon synthétique sous le miroir : C'est pas mal, ca pourrait m'épargner de dresser le dos ? 

Je ne suis pas forcement 1er de la classe en Anglais, cela étant, ses videos parlent bien, notamment la nécessité du décalage par rapport au centre.

Maintenant, j'ai jusqu'à mardi pour me familiariser avec cette technique, après, je me lance et vous tiendrai informé.

Merci

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Cyril a dit :

Eric, le dos du miroir n'est pas complètement dressé

ce n'est pas une bonne indication pour l'astigmatisme, serte le rapport R4/e2 ne fait que 2800 mais attention aux mauvaises surprises en tout cas fait tourner le miroir sur son support systématiquement même avec une moquette dessous

 

jean

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu étais au doucissage, je t'aurais incité à finir la rectification du dos. Je ne sais pas si c'est judicieux de le faire maintenant.

Si tu le laisses en l'état, je pense qu'il vaut mieux doubler l'épaisseur de ta mousse et surtout, comme le dit Jean, faire tourner régulièrement le miroir sur lui même quand il est dessous.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now