• 0
Rag83

Aide pour acquisiton de filtres

Question

Bonjour,

 

J'aurais besoin d'un peu d'aide pour l'acquisition de filtres, sur lesquels je ne comprends pas grand chose, pour faire du visuel et de la photo.

 

Mon matériel : Celestron Nextstar Evolution Edge HD 8" avec renvoi coudé Baader 2", une caméra couleur ZWO et le réducteur de focale O,7x Celestron.

 

Mon problème est que la majeure partie du temps, j'observe depuis la terrasse de mon immeuble en zone urbaine et que donc, j'ai de la pollution lumineuse qui fait que je ne vois pas grand chose (mais alors vraiment pas) en ciel profond. J'ai deux lampadaires ronds fermés qui émettent de la lumière blanche à droite et à gauche de ma terrasse, sans que je ne sache de quel type d'éclairage il s'agit. Je suis de plus restreint au sud et à l'est pour mes observations.

 

Je me déplace de temps en temps à la campagne avec un joli ciel, mais j'aimerais améliorer mes observations / mes photos depuis mon domicile avec l'acquisition de filtres.

 

Cela sera de la qualité car je ne veux pas reproduire mes erreurs du passé en prenant du matériel bas de gamme non évolutif qui n'est plus adapté aux évolutions de mon matériel (j'ai quasiment tout revendu, à perte bien sur, pour monter en gamme).

 

Que pouvez-vous me conseiller, déjà simplement pour voir galaxies et amas d'étoiles plus proprement qu'une tache floue dans mes oculaires, mais ensuite le reste bien évidemment ?

 

Je vois après recherche qu'on parle de CLS, UHC ou encore OIII de marque optolong, astronomik ou lumicon, mais lequel ou lesquels me conseillez-vous pour ce que je veux faire (les 3 ?) ? On m'a conseillé le filtre IDAS LPS-D3 mais qu'est ce qu'il vaut ?

 

Pour le planétaire aussi (toujours visuel et photo), y a t-il des modèles plus utiles que d'autres pour commencer ? (3 ou 4 maximum)

 

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

21 answers to this question

Recommended Posts

  • 0
Posted (edited)

Bonjour ! Pour ce qui concerne l'observation visuelle je ne pense pas que ce soit possible : les filtres interférentiels sont utiles sur les nébuleuses à émission, pas les amas d'étoiles ni les galaxies, de plus en ville ça n'améliore pas grand chose, c'est en rase campagne qu'ils sont vraiment utiles.

 

Puisque tu peux observer depuis chez toi et en rase campagne, je pense que le mieux est de t'adapter : le ciel profond réservé aux sorties à la campagne, le planétaire à la maison (où il est possible de sortir souvent, donc d'être là quand le ciel est stable). Ce sont en fait deux activités complémentaires.

 

En visuel planétaire, le truc qui change tout, je trouve, c'est la tête binoculaire. Ce n'est pas le même budget que les petits filtres colorés, mais je préfère une grosse dépense pour un accessoire qui me servira toute la vie que des petites dépenses sans intérêt (les filtres colorés, je les ai toujours, ils ne sortent jamais).

 

Pour la photo je ne sais pas. Il me semble que les astrophotographes n'utilisent pas les mêmes filtres que les observateurs visuels, mais ce sont souvent des filtres adaptés aux nébuleuses à émission, je crois. Après, l'imagerie CCD (générale − pas seulement les nébuleuses à émission) est possible en ville : il faut accumuler de nombreuses poses courtes, ça finit par compenser. Mais là ce n'est pas une question de filtre.

Edited by Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

  • 0

Bonjour Bruno,

 

Ah j'avais cru comprendre que certains filtres coupaient la pollution lumineuse urbaine et que ça me permettrait de voir un peu mieux amas d'étoiles et galaxies depuis mon domicile :|

Ni CLS ni UHC donc ?

 

Bien sur observer / imager le CP en rase campagne et les planètes depuis ma terrasse est cohérent, mais je suis quand même beaucoup plus souvent à mon domicile pour mes activités astronomiques et c'est un peu frustrant de n'avoir accès qu'aux planètes :(

 

La bino c'est prévu mais plus tard, il y a pas mal de choses que je dois acheter avant (de bons oculaires notamment).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Bonjour,

En photo, le filtre CLS ou "Clear Light Sky" est très bien pour diminuer un peu la pollution lumineuse.

Ensuite, toujours en photo, pour mieux faire ressortir les nébuleuses et surtout l'hydrogène, le filtre H-Alpha est recommandé.

Pour faire des photos type "Hubble" en SHO, on peut ajouter les filtres O3 et S2.

Pour les filtres interférentiels, préférer une largeur de bande max de 6 nm

 

Edited by olivierr31

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 5 heures, Rag83 a dit :

 

Ah j'avais cru comprendre que certains filtres coupaient la pollution lumineuse urbaine et que ça me permettrait de voir un peu mieux amas d'étoiles et galaxies depuis mon domicile :|

Ni CLS ni UHC donc ?

 

La lumière émise par les étoiles comprend l'ensemble des longueurs d'ondes, c'est ce que l'on appelle un spectre continu caractéristique d'une émission de corps noir.

Les nébuleuses émettent une lumière concentrée dans des raies particulières et caractéristiques de certains atomes.

 

L'éclairage urbain est en grande partie (néon, lampes à sodium ...) concentrée dans des raies d'émissions qui ne sont pas les mêmes que les raies d’émission des nébuleuses.

 

Les filtres CLS, UHC ... réduisent fortement l'intensité lumineuse des fréquences lumineuses où il y a le plus de pollution lumineuse mais ils en laissent passer quand même une partie car l'objectif est aussi de laisser passer le plus de lumière possible dans les fréquences où il y a peu de pollution lumineuse. Ces filtres réduisent donc modérément la lumière des étoiles (et donc des amas, galaxies ...) et laissent passer la lumière des nébuleuses.

 

Mais dans ce que tu décrit de chez toi, c'est probablement insuffisant d'où le conseil de t'orienter vers des filtres qui ne laissent passer qu'une (parfois 2)  étroite bande de lumière correspondant aux raies d'émission des nébuleuses mais ces filtres ne vont laisser passer que très peu de lumière notamment de la lumière émise par les étoiles.

En visuel, il ne restera que presque rien, en photo, avec des poses adaptée, cela doit passer.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci pour vos réponses, il n'y a pas vraiment de solution pour améliorer le visuel sur les galaxies et les amas d'étoiles sous un ciel pollué si j'ai bien compris alors :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 15 heures, Rag83 a dit :

Merci pour vos réponses, il n'y a pas vraiment de solution pour améliorer le visuel sur les galaxies et les amas d'étoiles sous un ciel pollué si j'ai bien compris alors

...et le diamètre qui améliore (un peu) la vision; il faut aller alors vers 300 mm mais le mieux c'est un bon ciel et donc sortir de la ville.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

alors pour les galaxies, il est ILLUSOIRE d'observer ça comme il faut en ville, il faut s'en faire une raison !!!!!!!

Ce sont des objets qui demandent un excellent ciel en termes de pollution lumineuse, de transparence et de seeing si l'on veut en sortir des détails, c'est ainsi.

Donc

- soit on se résout à faire du planétaire, sujet qui quand même peut occuper deux ou trois vie d'astram, et probablement davantage

- soit on se fait violence pour aller sous des ciels meilleurs - ce qui assurément est la meilleure piste à suivre

- soit on regarde la télé, ou  on se met aux mots fléchés, voire à la dentelle du Puy ou tout autre occupation plaisante.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

En milieu urbain, fais une croix sur les objets faibles à "spectre continu", en particulier les galaxies.

Les amas sont malgré tout accessibles mais la mag limite des étoiles peut en prendre un coup.

Il y a un espoir pour les nébuleuses relativement brillantes telles que les nébuleuses planétaires et la grande nébuleuse d'Orion.

Les nébuleuses à émission plus faibles sont accessibles en photo avec un filtre assez sélectif dit "UHC" qui laisse passer H alpha,  et azote dans le rouge et H beta et OIII dans le vert. Les lumières polluantes telles que Sodium et  mercure sont partiellement éliminées. Pour une observation visuelle, c'est principalement les raies vertes qui seront utiles.

Le filtre H-alpha est bien en photo pour les nébuleuses à emission (oeil non sensible en vision nocturne) et caméra monochrome

Le filtre OIII est particulièrement sélectif (j'ai reussi à observer (discerner) les dentelles au 200mm à côté d'un stade de foot tout allumé) mais les objets concernés par l'utilisation de ce filtre sont assez peu nombreux , neb planétaires essentiellement.

 

planètes, Lune, Soleil... pas de pb a priori

 

Glob

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci pour ces précisions.

 

Qu'est ce que le filtre IDAS LPS-D3 dont je parle dans mon post initial me permettrait de faire ? en visuel ? en photo ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le 22/08/2022 à 18:45, Rag83 a dit :

il n'y a pas vraiment de solution pour améliorer le visuel sur les galaxies et les amas d'étoiles sous un ciel pollué si j'ai bien compris alors

Ben les galaxies, ça va être difficile...:o Par contre certaines nébuleuses (Orion par exemple) ressortent bien avec un UHC, avec et sans, tu vois bien la différence !

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je vais acheter quelques filtres pour les essayer, je ne les garderai pas si le gain n'en vaut pas la peine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Tu vas perdre des sous. Attends plutôt des témoignages de gens qui utilisent des filtres pour observer le ciel en zone urbaine. J'ai essayé il y a bien longtemps, pour moi ça ne sert à rien en visuel. Dans une grande ville, un filtre "Deep Sky" rend le ciel plus noir mais n'améliore pas les nébuleuses ; dans une petite ville le filtre UHC améliorait un peu (Dentelles, Amérique du Nord) mais pas assez pour que je ne revende pas le filtre. C'est quand j'ai pu observer en rase campagne que j'ai pu réutiliser les filtres interférentiels.

 

D'ailleurs tu parles de zone urbaine, mais c'est quoi exactement, grande ville ou petite ville ? Tu as une idée de la magnitude limite ? Tu vois la Voie Lactée d'été ? 

 

Edited by Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 1 heure, Bruno- a dit :

dans une petite ville le filtre UHC améliorait un peu

J'habite une petite ville du Sud de la Seine et Marne (avec éclairage urbain à LED), je vois bien la Voie Lactée (ces deux derniers jours, mais ça n'a pas duré longtemps, foutus nuages d'altitude >:(). Le UHC, franchement améliore beaucoup (sur Orion en tout cas, pas visible en ce moment pour sur xD)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 9 heures, Bruno- a dit :

Tu vas perdre des sous. Attends plutôt des témoignages de gens qui utilisent des filtres pour observer le ciel en zone urbaine

Non car je me rétracterai de mon achat si l’amélioration n'est pas suffisante.

 

Il y a 9 heures, Bruno- a dit :

D'ailleurs tu parles de zone urbaine, mais c'est quoi exactement, grande ville ou petite ville ? Tu as une idée de la magnitude limite ? Tu vois la Voie Lactée d'été ? 

Ville moyenne, je ne saurai pas dire la magnitude limite mais j'ai quelques maison et petits immeubles en face de moi sur une colline sur environ 500m et surtout 2 petits lampadaires ronds qui émettent de la lumière blanche à gauche et à droite de ma terrasse :| Je ne vois pas la voie lactée car le ciel est toujours laiteux, pour donner un ordre d'idée quand je fais l'alignement (manuel) avec la starsense de mon nexstar evolution, je pointe entre en 30 et 50° en hauteur sur 3 endroits différents (sur 120-180°) et la caméra détecte en moyenne 50-60 étoiles par point d'aligenement. Le mieux que j'ai eu c'est 100 étoiles mais c'est rare.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)
Le 26/08/2022 à 10:07, Rag83 a dit :

Ville moyenne, je ne saurai pas dire la magnitude limite mais j'ai quelques maison et petits immeubles en face de moi sur une colline sur environ 500m et surtout 2 petits lampadaires ronds qui émettent de la lumière blanche à gauche et à droite de ma terrasse

 

La pollution lumineuse, c'est le fait que l'atmosphère au-dessus de nous est éclairée par les lampadaires de la région. On observe à travers l'atmosphère, si l'atmosphère est éclairé il n'est plus assez transparent. Comme l'atmosphère fait plusieurs km d'épaisseur, même plusieurs dizaines de km, cet éclairage ne vient pas des deux petits lampadaires ronds, ni même des maisons à 500 mètres, mais de l'ensemble des lampadaires situées à des kilomètres à la ronde (typiquement 20 ou 30 km, ou plus : l'agglomération parisienne éclaire l'atmosphère sur pas loin de 100 km).

 

Pour avoir une idée du niveau de pollution lumineuse, tu peux vérifier s'il y a des villes, petites ou grandes, dans un rayon de 20 ou 30 km.

 

(Quand j'habitais dans l'Yonne, j'étais dans un village situé à environ 10 km de Sens, la sous-préfecture. C'est bien sûr les lampadaires de Sens qui détérioraient le ciel. Mais comme il n'y avait pas d'autres villes à plus de 30 km, le ciel était quand même pas mal. Si mon village avait été situé à 10 km d'Orléans, par exemple, j'aurais eu un ciel pourri. Quant au lampadaire situé à 10 m de la maison, il n'avait aucune influence sur la transparence du ciel, il fallait juste que je me mettre dans son ombre pour ne pas avoir de reflets.)

 

Bref : si tu ne vois pas la Voie Lactée d'été à l'œil nu, je suis sceptique sur l'utilité d'un filtre pour l'observation visuelle des amas et des galaxies.

Edited by Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 10 heures, Bruno- a dit :

l'agglomération parisienne éclaire l'atmosphère sur pas loin de 100 km)

Ah non ! En Cheine et Malne (chud) (à 70 km à vol d'oiseau de Paris) j'ai une belle voie lactée, pas du tout de foutue pollution parisienne ... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Hello,

Je viens apporter mon petit témoignage de junior en astro : j'habite en banlieue toulousaine, et ai fait l'acquisition de quelques filtres pour tenter de provoquer quelques miracles dans le trou de mon petit Newton : filtre colorés, filtre UHC, filtre polarisant, sky glow. Mon objectif était identique au tiens @Rag83 : tenter de mieux voir un peu tout. J'en ai tiré deux conclusions :

  • aucun résultat probant à l'observation
  • je me suis tourné vers du pas cher : je le ferais plus :P
Voilà, si ça peu servir :)
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Hello Orel,

Merci pour ton témoignage.

J'ai aussi fait l'erreur encore récemment d'acheter du matos bas voire milieu de gamme qui ne m'a pas donné satisfaction (des oculaires notamment).

Résultat, j'ai tout revendu pour monter en gamme et je ne le regrette pas.

Je ne ferai donc plus cette erreur, je pense qu'il vaut mieux essayer de prendre des accessoires de qualité tout de suite quitte à étaler ses dépenses dans le temps et anticiper les futures évolutions de setup pour ne pas avoir de regret ensuite.

Pour les filtres, je n'ai toujours rien acheté mais si je le fais, ce sera de la marque, probablement Astronomik ou IDAS comme mentionné plus haut.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

C’est en effet un belle et bonne démarche :

- on sort des achats compulsifs, du tout tout de suite, des trucs miracles, on va à l'essentiel

- et donc ça prend du temps de juger de ses besoins au regard de ses pratiques et envies (qui peuvent évoluer dans le temps). Ça demande de se forger une petite expérience avant tout et de rencontrer d'autres astrams de terrain est probablement la meilleure piste.

- et comme tu le dis, mieux vaut un truc acheté bien réfléchi qui durera et donnera entière satisfaction, que 50 bidouillettes à la mode du jour qui ne tarderont pas à meubler les PA et feront la joie des marchands.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now