Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

bien joué, on reconnaît parfaitement le volatile ! Bien vu aussi pour les extensions qu'on a tendance à oublier.

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

qu'en voilà un très chouette dessin ! formidable

mais on ets tellement habitué à ce volatile celleste que de le voir inversé est un pue dommage....

 

Pour le scan, ou la photo

l'important est d'avoir tout le "signal", c’est à dire sans blancs et noirs saturés/grillés/cramés

on récupère tout ça en jouant sur les niveaux ou les courbes, et au besoin en faisant de la retouche locale comme les imageurs à l'aide de masques de fusion (c'est ce que je fais) :

- tu gardes ton dessin de base en négatif sur fond noir. Probablement que le fond est trop clair

- tu dupliques ce calque et en jouant sur les niveaux, tu amènes le curseur du noir au pied de la courbe de l’histogramme, pour obtenir un fond de ciel sombre à ta guise. déjà j'aime bien comment ça atténue l'objet, évoquant la vision difficile à l'oculaire. Si on aime ainsi, alors c’est fini. Personnellement, j'aime bien faire apparaitre TOUT ce que j'ai dessiné après de rudes combats

- dans ce cas, on met un calque de fusion et avec l'outil pinceau, on va "déboucher" les zones lumineuses et celles les plus ténues qui auraient disparues lors de la précédente opération mais qui étaient visibles sur le claque d'origine.

 

On peut faire ça en une ou plusieurs passes jusqu'à obtenir ce que l'on souhaite.

et au besoin on peut faire l'opération inverse si l'on juge les zones lumineuses pas assez marquées (cas par exemple des bulbes galactiques)

 

tout le secret est dans l'usage des masques de fusion pour doser finement les réglages et les appliquer localement là où l'on le juge nécessaire.

 

toute cette tambouille en postproduction permet de pallier à la difficulté d'obtenir de bons scan avec des dessins directement réalisés à l’oculaire peu contrastés, ce qui est généralement le cas avec le graphite sur papier blanc. Disons que l’intérêt de cet outil graphite permettant un travail précis et délicat se perd au prix d'un contraste atténué, de noirs manquant de profondeur. On pourrait s'acharner avec l'usage de grades de plus en plus gras (6B et plus, ce qu'on ferait dans le cas d'un dessin artistique et académique) mais c'est à l'usage plus délicat la nuit à l'oculaire, vite crado si l'on n'y prend garde, difficilement corrigeable, inconvénients pénalisants  où la bataille doit être plutôt  axée à l'oculaire que sur la feuille de papier - ce qui serait ballot et contre productif.

On pourrait résumer cette approche par ce vieux proverbe chinois plein de sagesse :

"observe et laisse vivre ton crayon" auquel on rajoutera "on récupérera la misère à la maison, poils aux rognons"

Edited by serge vieillard
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, serge vieillard a dit :

de le voir inversé est un pue dommage

ca va bientôt changer ca :D mais je l'inverserai en reprenant le scan ;) 

Il y a 2 heures, serge vieillard a dit :

"observe et laisse vivre ton crayon" auquel on rajoutera "on récupérera la misère à la maison, poils aux rognons"

à méditer :D 

 

Merci pour ces super conseils :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que c'est la vision de M17 dans mon premier 130 qui m'a amené à l'astronomie il y a 25 ans...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, JD a dit :

Je crois que c'est la vision de M17 dans mon premier 130 qui m'a amené à l'astronomie il y a 25 ans...

et maintenant tu tailles dans le lard des pano pour mieux l'observer en bino :D .... c'est vraiment un loisir à la con :D . Il y a 4 ans, après avoir raccroché pendant des années pour raisons d'études/ciel pourri/pas le temps/ bébés, j'ai cherché une 70/700 pour montrer saturne à ma petite qui me tannait pour la voir .... maintenant la maison est encombrée de bazard à zieuter les tachouilles la nuit :/ 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal de détails pour un 200, y compris la grande boucle du bas ! On est d'accord pour que ut nous abreuves d'autres dessins!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien vu pour la différence d'éclat / de flou entre la zone centrale brillante et les diffusions alentour, ainsi que pour les hachures dans le corps principal !

Je ne l'ai plus trop en mémoire au T300 mais l'ai dessinée l'an dernier à la FC-100, tu as logiquement plus de nuaces floues notamment dans l'arc derrière, dessous et plus de détails dans le corps (hachures sombres, à peine évoquées en VI à la FC).

L'UHC permet de simplifier le champ, car quand on l'enlève c'est un vrai foisonnement stellaire notamment à faible Gr !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui l’uhc à fait du nettoyage!

y a une perte de piqué aussi avec ce filtre. Et selon la position de l’œil ca donne des couleurs verte ou mauve aux étoiles brillantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dessin est vraiment très réussi ! C'est simple : s'il n'y avait pas l'inversion miroir, je l'aurais reconnu  (je plaisante, hein). En particulier j'aime beaucoup les extensions, qui sont vraiment pâles, et leur contraste avec la région brillante du cygne : c'est très réaliste.

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now