yapo

[VA] explorations estivales

Recommended Posts

Voici les croquis de l'été obtenus en Visuel Authentique depuis les Alpes avec le Dobson Coulter de 445/2002 entre le 22 juillet et le 7 août.

(le titre est putaclic et taquin, mais c'est pas moi qui ai commencé à foutre la merde. 9_9)

 

IMG_4223.jpg

 

Conditions caniculaires le jour (27/29°C le jour à 1650m) et souvent chaudes la nuit : 14°C en fin de nuit alors que d'habitude c'est moins de 10… Le temps devenait souvent orageux en fin de journée ce qui menaçait le début de nuit, parfois avec succès (d'où la bâche). Mais tout de même deux poignées de nuits exploitables partiellement ou totalement sur l'ensemble du séjour et 45 dessins. Je vous mets les croquis enrobés de quelques commentaires, les DAAOs suivront (enfin, dès que j'aurais terminé ceux de février, je procrastine). Ils sont vraiment crados et je me rends compte que je les bâcle de plus en plus (sous prétexte que la remise au propre informatique me permet d'annuler tous les défauts du dessin), alors ne les considérez que comme des évocations schématiques.

 

 

  • Like 3
  • Love 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Nuit du 24 au 25 juillet

 

Je commence en douceur par un objet brillant, NGC 6210, la nébuleuse de la Tortue. Je n'avais pas assez prêté attention aux "pattes" jusqu'à présent, obnubilé par une recherche de détails plus internes. Elles sont finalement presque faciles quand on les cherche.

 

1.jpg

NGC 6210, T445x364, OIII

 

Ensuite, un petit groupe de galaxies (11) réparties en chaîne assez longue (33' Est-Ouest).Pas vraiment de détail, mais une mosaique en DAAO sera spectaculaire. De NGC 6261 à NGC 6272, à 125x pour la vue d'ensemble, huit galaxies sont accessibles. Il faut grossir davantage pour les plus faibles, mais elles sont toutes physiquement liées dans le même amas de galaxies (ZwCl 1701.4+2830). 

 

2.jpg

ZwCl 1701.4+2830, T445x125-286

 

3.jpg

ZwCl 1701.4+2830, T445x125-286

 

Un couple atypique ensuite : l'amas ouvert NGC 6846 et la nébuleuse planétaire PK 68+1.1 (K4-41). Alors bon, l'amas est partiellement nébuleux et la nébuleuse reste stellaire, mais les filtres OIII ou NPB mettent bien en évidence cette dernière. Rapprochement ici apparent car les distances ne correspondent pas. Truc étrange, une étoile figurant sur l'image de référence dont il m'arrive de me servir sur le terrain pour voir si il n'y pas qqchose qui m'échappe n'était pas visible (indiqué sur le croquis). Elle est très rouge sur les images, mais je ne comprends pas bien pourquoi elle m'a échappé.

 

4.jpg

NGC 6846 & PK 68+1.1, T445x286 avec et sans OIII

Au chercheur 12x50, j'ai remarqué lors de la recherche un large groupe stellaire de type astérisme autour de NGC 6813 (une petite nébuleuse que j'ai déjà dessinée) : il s'agit d'ASCC 105 d'après les listes de référence.

 

J'ai terminé par le groupe réel de galaxies NGC 7273, 7274 et 7276 (avec UGC 12013 non loin). Le trio principal est assez bien aligné, mais hormis leur noyau prépondérant, les membres du groupe ne montrent que des variétés de formes et d'orientation subtiles, sans autre détail.

 

5.jpg

LDCE 1520, T445x182

 

L'aube astronomique pointe le bout de son nez alors j'arrête là.

 

  • Like 3
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon frangin m'a bricolé un SQM maison à base de TSL-237 que j'ai un peu essayé sous le ciel du Queyras, histoire d'avoir une référence correcte.

 

IMG_4112.jpg

 

Avec des intégrations de 20 secondes le 26 juillet au soir, le ciel d'une nuit correcte après le crépuscule astronomique et sans lune tournait autour de 9 à 10 unités en visant le zénith à 21h15TU (la correspondance en mag.sec.^2 reste à contrôler et affiner); on obtient 613u avec le soleil à 9° sous l'horizon à 20h00TU (crépuscule avancé, 82u dans le crépuscule nautique à 20h20TU. En passant ma tête légèrement éclairée par un lampadaire lointain à travers les mélèzes, cela monte vite à 113u. Et bien sûr, en passant la main entre le ciel et l'objectif, on descend à 2u voire 0 si l'on obstrue complètement la vitre.

Les subtiles différences de qualité des nuits sur le séjour (d'après mon estimation pifométrique) n'apportent cependant pas de variations au compteur, donc on approche des limites du système (certainement une optique pas optimisée). Je vais tester en région parisienne pour avoir des données à l'autre bout du spectre de pollution lumineuse…

Edited by yapo
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

La nuit du 26 au 27 juillet commence sous un ciel complètement dégagé, mais des éclairs côté italien illuminent sporadiquement le ciel nocturne. Cela n'affecte bizarrement pas le SQM bricolé, par contre les éclairs perturbent un peu l'observation. Progressivement pendant la session, ce phénomène va gagner en intensité jusqu'à atteindre un degré jamais vu pour ma part (les italiens sous les orages ont dû passer un sale quart d'heure) : vraiment une ambiance stroboscopique de boite de nuit. Le phénomène va devenir insupportable même à l'oculaire puisque le voile nuageux s'épaississant (nebbia), la nuit va s'interrompre…

 

Elle débute pourtant bien avec Messier 20 que je ne vous montre pas pour l'heure (vous aurez les gribouillages un peu plus tard car j'y ai passé 2-3 débuts de nuits, la nébuleuse se couchant rapidement sur l'horizon sur-élevé des mes montagnes au Sud). Et ensuite, je bascule du côté obscur avec PK 25-11.1 (Abell 60), nébuleuse planétaire dans le Sagittaire : extrêmement faible, homogène, invisible sans filtre (NPB, OIII).

 

6.jpg

PK 25-11.1, T445x182, OIII

Ensuite, me croyant lancé dans une frénésie d'exotisme, j'ai pointé la galaxie de Seyfert PGC 89173. A près de 800 millions d'années-lumière, c'est une faible tache homogène un peu allongée tout contre une étoile. Bizarre que son noyau apparenté quasar n'ait pas émergé de la zone centrale… Je n'ai sans doute pas été assez attentif, ou bien la nebbia envahissant la voûte céleste l'a noyé dans la masse.

 

7.jpg

PGC 89173, T445x223

Le ciel se dégradant de plus en plus, ma frénésie éteinte, j'ai plié bagage assez tôt (00h30TU).

 

Edited by yapo
  • Like 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Adamckiewicz a dit :

VA c’est pas mal pur Véritable Astronomie du coup? :D 

C'est déjà le bordel sémantique, si on y rajoute des jugements de valeurs, ça va tourner à la guerilla... :P

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Haaaaaaaaaaaaaaaa, que voici de la production estivale potierèsque

j'adore ! j'adore le choix des cibles improbables, mais aussi les croquis de terrain (c’est pas un scoop que je les préfère aux bidules 100% numériques), c'est très précis et détaillé, on comprend ce qui s'est passé à l'oculaire.

- la cascade galactique aura une sacrée bouille une fois assemblée,

- Abell 60, il faut que je la choppe sans faute l’été prochain !

- la tortue, quelle drôle de bestiole. J'en ai 2 dessins radicalement différents l'un de l'autre, ce qui est étrange. probablement l'effet du truc complexe qui échappe à une analyse fine, on sent plein de trucs, mais dont il est difficile de les organiser dans l'espace. Sur le dernier, je n'ai eu que 3 pattes de la bestiole, mais aussi une coucougnette détachée au bout du plus long appendice., cela avec une ouverture identique.

- bien évidemment, ton titre est pile-poil dans l'air du temps !!!!!!

- et très amusant le bricolage SQM maison..... a voir si ça donne quelque chose de pertinent et d'étalonnable. Remarque : un SQM-L ça coute pas très cher et c’est vachte utile pour savoir la température nocturne - mon principal usage. Ca fait longtemps que je n'y trouve pas d’intérêt, mon seul indicateur étant l'état de la Voie Lactée, la visibilité et la netteté des nuées obscures

- et très intéressant ta remarque sur une étoile visible en image alors qu'elle en l'est pas en visuel - et j'ajoute réciproquement. C’est un truc que je remarque souvent quand j'utilise un document de référence, mais qui me fait dire aussi combien il est "délicat" de scotcher un dessin à l'oculaire sur un fond de carte dont on aurait pas validé chacune des étoiles (au moins sa visibilité, au mieux sa magnitude visuelle).

 

La suite-la suite-la suite !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, yapo a dit :

(le titre est putaclic et taquin, mais c'est pas moi qui ai commencé à foutre la merde. 9_9)

Tu as raison c'est assez putaclic... Je me suis demandé ce qui t'était arrivé cet été... Un peu comme si tu nous avais abreuvés de dessins de Saturne et Jupiter :D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, serge vieillard a dit :

- Abell 60, il faut que je la choppe sans faute l’été prochain !

 

Nul doute que tu ne réussisses à lui sortir son aspect dumbell-esque.

 

il y a 5 minutes, serge vieillard a dit :

- la tortue, quelle drôle de bestiole. J'en ai 2 dessins radicalement différents l'un de l'autre, ce qui est étrange. probablement l'effet du truc complexe qui échappe à une analyse fine, on sent plein de trucs, mais dont il est difficile de les organiser dans l'espace. Sur le dernier, je n'ai eu que 3 pattes de la bestiole, mais aussi une coucougnette détachée au bout du plus long appendice., cela avec une ouverture identique.

Je croyais qu'elle faisait partie de ces objets qui dépendent de la turbulence, mais j'ai l'impression que sa structure externe est bien plus aisée (malgré la faiblesse) à analyser que l'interne (qui doit se complexifier proportionnellement à la turbulence donc c'est un cercle vicieux).

 

il y a 7 minutes, serge vieillard a dit :

- bien évidemment, ton titre est pile-poil dans l'air du temps !!!!!!

oui, un bon titre c'est important;). J'avais pas trop réagit à l'époque de l'émergence du sous-forum à côté (mais j'aurais du davantage) et pour le coup, Bruno a complètement raison même si on peut juger cela accessoire, c'est quand même bien perturbant pour un débutant.

 

il y a 12 minutes, serge vieillard a dit :

- et très amusant le bricolage SQM maison..... a voir si ça donne quelque chose de pertinent et d'étalonnable. Remarque : un SQM-L ça coute pas très cher et c’est vachte utile pour savoir la température nocturne - mon principal usage. Ca fait longtemps que je n'y trouve pas d’intérêt, mon seul indicateur étant l'état de la Voie Lactée, la visibilité et la netteté des nuées obscures

oui, c'est davantage mon frère qui m'y a poussé pour le plaisir de bricoler de l'électronique/informatique. Maintenant qu'il est retraité, je vais l'orienter vers une version cheap de push to (qui me sera d'aussi peu d'utilité que le SQM je pense, mais c'est à voir pour pointer rapidement une zone du ciel peu fréquentée).

 

il y a 15 minutes, serge vieillard a dit :

- et très intéressant ta remarque sur une étoile visible en image alors qu'elle en l'est pas en visuel - et j'ajoute réciproquement. C’est un truc que je remarque souvent quand j'utilise un document de référence, mais qui me fait dire aussi combien il est "délicat" de scotcher un dessin à l'oculaire sur un fond de carte dont on aurait pas validé chacune des étoiles (au moins sa visibilité, au mieux sa magnitude visuelle).

Bien d'accord avec toi, je fais attention sur mes daaos quand je couvre une zone où je n'ai pas dessiné toutes les étoiles de corréler ça avec des données de magnitude visuelle précise cataloguées et pas la "taille" des étoiles sur une image.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Maïcé a dit :

Tu as raison c'est assez putaclic... Je me suis demandé ce qui t'était arrivé cet été... Un peu comme si tu nous avais abreuvés de dessins de Saturne et Jupiter :D

T'inquiète j'ai quand même déconné (Bertrand va pas être content, j'ai honte), il y aura 2-3 dessins de comètes à cause du  post de Serge qui m'a incité à la comparaison :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, serge vieillard a dit :

utile pour savoir la température nocturne - mon principal usage.

Tu en as quel usage de la température du coup?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, serge vieillard a dit :

j'adore le choix des cibles improbables

Alors attention, l'improbabilité de la tachouille, ça se travaille à temps complet, faut sélectionner avec des critères bien obscurs pour "faire croire" au choix hasardeux. ;)

Moi c'est des vitesses radiales concordantes, des effets de marées quasi-invisibles, une appartenance à un catalogue spécifique (FGC, Arp, VV, Seyfert, etc.), des rapprochements angulaires serrés, des appellations ne contenant -si possible- ni M, ni N, ni G, ni C, etc...

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Adamckiewicz a dit :
Il y a 2 heures, serge vieillard a dit :

utile pour savoir la température nocturne - mon principal usage.

Tu en as quel usage de la température du coup?

Comme le SQM commercial indique aussi la température, Serge sait s'il doit avoir froid ou chaud ! :D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est-ce que c'est que ces trucs et ces machins ? 2MASX J16575462+2752167 ? D'après Simbad, B = 17,3 donc magnitude V dans les 16 et quelques. Fouyouyouye ! C'est pas pour rien que tu vas en altitude !

 

Du coup je suis curieux de voir M20...

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bruno- a dit :

Qu'est-ce que c'est que ces trucs et ces machins ? 2MASX J16575462+2752167 ? D'après Simbad, B = 17,3 donc magnitude V dans les 16 et quelques. Fouyouyouye ! C'est pas pour rien que tu vas en altitude !

oui, j'ai vu après coup que c'était extra-galactique car on aurait dit une étoile faible à l'oculaire. Effectivement, c'est entre 17.7 en Gmag et 17.1 en Rmag dans la photométrie Panstarrs, soit à peu près 17.4 en visuel. Peut-être une supernova (?) parce qu'habituellement je culmine sous les 17 en magnitude visuelle (non-assistée).

 

il y a une heure, Bruno- a dit :

Du coup je suis curieux de voir M20...

Tu vas être assez déçu je pense. :$

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Great gig in the sky a dit :

C'est bien ici le post de l'astronome amish ? xD

Tu parles de celui qui va observer les nuages en marchant une heure avec 20kg sur le dos ? Si oui, c'est le même. ;)

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

La 3ème nuit (27-28 juillet) fut bien meilleure que la veille (T1/S1, mvlonUMi=6.8/25%) avec encore un peu de travail sur la Trifide en début de soirée (à vous présenter plus tard), puis j'ai subis un échec sur PK 031+05.1 (K 3-3) pourtant vue par Alexandre avec un T400 (en tout cas, c'est ce que j'avais noté). Je ne sais pas trop pourquoi, elle n'a pas l'air trop difficile sur les images, certes petite mais dense. Faudra que j'y retourne, pour sûr.

 

Je me rabats sur la nébuleuse par réflexion vdB 123 dans le centre du Cygne, un beau halo assez évident même si très faible autour d'une étoile centrale de m=10. Elle ne réagit pas au filtre NPB bien sûr, mais on découvre avec de l'attention un halo encore plus ténu vers le Nord-Est autour de deux étoiles bien écartées de m=9: LBN 98.

 

8.jpg

vdB 123 & LBN 98, T445x125

Ensuite, c'était au tour de la galaxie spirale NGC 6632 d'être scrutée pour qu'elle me révèle difficilement quand même deux morceaux de bras. Après coup je me suis rendu compte que je l'avais déjà observée en 2020 avec quasi exactement le même résultat (ça, ça arrive quand tu oublies de côcher la case "vue" dans ton fichier de cibles…). 

 

9.jpg

NGC 6632, T445x286/x364

Puis, le groupe de galaxies WBL 693 composé de NGC 7445, NGC 7446, NGC 7449, UGC 12298 et LEDA 2143126, toutes éloignées de près de 250 millions d'années-lumière. Un bon alignement rectiligne de 4 d'entre elles.

 

10.jpg

WBL 693, T445x286

 

Une galaxie par la tranche pour alterner ensuite, UGC 433 pas évidente à faible grossissement, homogène aux extensions presqu'indélimitables.

 

11.jpg

UGC 433, T445x286

Encore un trio bien rangé/aligné avec NGC 311, 315 et 318. Toutes un peu sur le même modèle : un noyau stellaire et une brillance dégradée vers des bords mal définis. L'orientation des ovales respecte une belle anarchie !

 

12.jpg

NGC 311-315-318, T445x286

J'ai arrêté là dessus parce qu'il commençait à se faire tard tôt.

Edited by yapo
  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En interlude pour les amateurs d'oculaires, voici la gamme que j'utilise.

 

IMG_4233r.jpg

 

De gauche à droite, ES 24mm/82°, maxvision 40mm/68°, Nagler 16mm/82°, ES 11mm/82°, ES 9mm/100°, APM 7mm/100°, ES 5.5mm/100°, perl 3.5mm/110°; j'ai tout mis en 2" et parfocalisé pour le côté plus pratique (on perd un peu moins de temps en mise au point et en re-pointage. La tablette est sur le côté du tube pour pouvoir changer rapidement depuis le PO.

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle brochette d’oculaires! J’ai pensé à une tablette du genre, mais ça prend pas la buée?

 

mention spéciale pour vdb123!!

Edited by Adamckiewicz

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Adamckiewicz a dit :

Belle brochette d’oculistes! J’ai pensé à une tablette du genre, mais ça prend pas la buée?

J'observe dans le Queyras, mec ! B|:D

Même quand c'est "humide", il ne m'est jamais arrivé de mettre en place un oculaire embué (ici, quand c'est très humide, il neige ou il pleut et les oculaires ne sortent pas du coup. C'est plutôt un long stationnement l’œil derrière l'oculaire qui provoque parfois la buée dans ces conditions, j'évente un peu l'oculaire d'un mouvement rapide de la main et cela suffit généralement à la faire partir la condensation.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok ! :D 

Moi j'élève des tétards des fois dans mes bonnettes, et mon carnet se transforme en lasagnes :D 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela ressemble plutôt à du VBA (Visuel Bio Authentique) xD

Jolis dessins.

Edited by joko
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yep !!!!!! bon ben là j'ai rien de rien.....

Arrrfffff, les oculaires à l'air.............. je les laisse toujours dans la mini valisette, capot rabattus mais capuchons tous ôtés, même en plein désert

 

sinon un hors sujet,

au regard de tes immenses connaissances en documentation cosmique,

et commençant à prendre gout aux catalogues plus exotiques notamment pour les NP,

Connais-tu un site où l'on  pourrait voir de bonnes images de la totalité de ces objets ?

il me semble que (quasiment ?) toutes sont identifiées par un numéro PK ou PNG pour une entrée facilitée. J'ai récupéré un tableau avec  1167 items, est-ce le bon compte ou juste une extraction d'une liste plus conséquente ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now