Sign in to follow this  
kds

Avant de commettre l'irréparable

Recommended Posts

Bonjour,

Sur le chemin périlleux de la désaluminure de mon 250, je souhaiterai garder l'aluminure sur la zone centrale du miroir afin de faciliter la collimaction laser.

Que ce soit avec l'acide chlorihydrique ou le perchlorate de fer, quelqu'un a t'il accompli ce tour de force ?

ex: grâce à un point protection de je ne sais quel produit visqueux que l'on pourrait retirer plus tard? ventouse ? autocollant ?

Edited by kds

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir  Kds,

J'ai beaucoup de mal à croire que c'est une bonne idée de laisser une portion (même petite) de réflecteur dans le trajet optique...

même si je comprends l’intérêt pour la collimation par laser...

 

Personnellement avec un camarade nous colimatons les Newton avec une caméra et un petit objectif sans utiliser de laser en filmant l’intérieur du tube.

Une sorte de version faite maison de l'OCAL :

http://www.ocalworld.com/en/Ocal2-en.html

On est plutôt content des résultats, mais c'est une activité de jour.

En l'absence de reflet, je ne sais pas si c'est transposable à votre futur instrument démoniaque !

Il est probable que poser un marqueur au centre après désaluminure soit bien utile.

 

Si vous voulez protéger votre miroir, je peux vous indiquer ce que nous utilisons en électronique pour graver des circuits (historiquement avec du perchlorure de fer sur des plaque de cuivre) :

On utilise un verni qui est déjà présent sur des plaques dites pré-sensibilisé, mais "dans le temps", on pouvait en vaporiser soit même sur le cuivre nu.

Ensuite recouvrir les zones à préserver avec un film transparent positif (noir sur les pistes), on pouvait aussi utiliser un stylo "encreur" directement sur le film.

Ensuite insoler aux UV pendant 3/4 minutes pour fragiliser le verni là où ça n'est pas masqué, passage au révélateur et rinçage à l'eau.

Il existait aussi des vernis négatif, qui eux vont durcir au UV et partir sur ce qui n'est pas insolé.

Ensuite direction la machine à "graver" dans le bain chimique de gravure,

Le tout est de savoir si ce genre de verni peut résister à vos agent de gravure.

 

Après il existe des vernis de tropicalisation pour la protection des cartes électronique (il faut bien viser pour le mettre), et il est possible que cela résiste à vos acides.

ça se nettoie probablement à l’acétone.

 

Sinon, peut être des pistes du coté des "artistes" qui gravent des pièces en les protégeant partiellement :

http://www.les-instants-essentiels.fr/les-gravures-chimiques-du-cuivre/

 

Bon courage,

Richard

Edited by RichardC
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bonne idée !
Je vois qu'il y a des stylos marqueurs dédiés à cet usage, même d'autres semblent aussi convenir. La question est effectivement d'enlever ensuite la couche encrée, apparemment à l'alcool.

Je vais étudier la proposition et expérimenter  !

Reste à trouver un miroir usagé qui fera office de cobaye.

 

Edited by kds

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this