• 1
Banjo49

Premier télescope

Question

Bonjour, 

Après avoir parcouru de nombreux forums, vidéos... et pris contact avec le club astro du coin, il semble qu'un mak facilement transportable et rapidement mis en œuvre pourrait convenir, d'autant que je suis en ville. 

Que pensez-vous de cette configuration sur le plan qualitatif ? Et par quoi devrais je la compléter pour débuter ? 

https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/marques/skywatcher/telescopes-maksutov-cassegrain/maksutov-127-1500_detail

Je vous remercie. Pour la monture je pense à l'az gti. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

135 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

C'est exact c'est pour cela que je reprends ma réflexion au début. Mais au départ c'est bien sur le Dobson que je m'orientais et je n'ai pas pensé aux stocks. Est ce les ES sont biens ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

  • 0
il y a 7 minutes, Banjo49 a dit :

Est ce les ES sont biens ?

Ils sont très biens.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

les ES sont pas mauvais optiquement ...ils font le taf (testé uniquement sur le 300)
je regrette un peu le coté "chip" de la partie mécanique,mais ça fait le boulot ;)
c'est clair que pour l'encombrement/transport...ça rentre partout :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a une heure, xavier2 a dit :

les ES sont pas mauvais optiquement ...ils font le taf (testé uniquement sur le 300)

 

J'ai testé le ES 6,7 mm sur mon Mak127 hier. Je l'ai acheté il y a quelques jours et est encore remboursable.

 

Je le garde. Comme le 6,7 mm ne me servira pas si souvent, il ne me paraît pas justifié de payer deux fois plus cher pour un Delos. 

 

 

Il faut savoir que je suis astigmate. Du coup, je ne peux pas enlever mes lunettes pour l'astro. 

 

Si tu es aussi astigmate, tu ne pourras pas enlever tes lunettes pour l'astro.

 

Dans ce cas, il faut un grand dégagement oculaire. Le Delos coûte cher. Mais son 20 mm de dégagement oculaire le rend très confortable.

 

Le ES a aussi un bon dégagement oculaire. Celui qui j'ai acheté en a un de 15,7 mm. 

 

C'est bon. Mais moins confortable que le Delos 

 

Ça c'est pour le confort quand on est astigmate et que, du coup, on ne peut pas enlever nos lunettes.

 

Maintenant, si tu peux enlever tes lunettes, je te recommande ES. Excellente image pour son prix.

Si tu ne peux pas enlever tes lunettes, je te les recommande aussi si le budget fait défaut.

 

IMG_20220924_071610.thumb.jpg.7eb52f594f6c8b2b3c3465e84b613776.jpg

 

En plus, c'est un champs de 82°. C'est un avantage non négligeable quand on n'a pas de suivi à fort grossissement.

 

 

 

 

 

 

P.S. Je précise qu'il n'y a que l'astigmatisme qui oblige à garder ses lunettes pour l'astro. Les autres problèmes (myopie, hypermétropie, presbytie) permettent d'enlever les lunettes. L'ajustement se fait en deux secondes avec la mise au point du télescope.

 

Edited by MCJC
P.S.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

@MCJC il me semble que notre ami parlait d'un dobson ES et pas des oculaires ;).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 4 minutes, Maïcé a dit :

me semble que notre ami parlait d'un dobson ES et pas des oculaires ;).

Ok Merci de la précision ;)

 

Dis-moi donc Maïcé, pour le ciel profond, notre ami demeure en ville. Il n'a pas écrit "centre-ville" mais "ville". Donc, c'est clair qu'il sera confronté à la pollution lumineuse.

Crois-tu qu'il pourrait voir plus dans un 250 que dans un 200 mm ou crois-tu plutôt que 200 mm de diamètre est pas mal le maximum compte tenu de la pollution lumineuse ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

A mon avis (qui va rester très humble, vu que je n'ai pas de 200mm), même sous un ciel pollué, le 250 en montrera plus qu'un 200, sur les objets brillants qu'un grossissement adéquat fera sortir de la brouillasse. Il n'y a pas de ciel  parfait et chaque fois que j'ai observé quelle que soit la quantité de pollution lumineuse, le plus grand diamètre en montre plus que le plus petit, ne serait-ce que par le pouvoir séparateur supérieur. Maintenant entre 200 et 250,  je ne saurais dire.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a une heure, Maïcé a dit :

Maintenant entre 200 et 250,  je ne saurais dire.

Si, comme tu le dis, il en verrait plus au 250 qu'au 200 mm même sous un ciel pollué, il ne faut pas hésiter à prendre le 250 mm. 

J'ai vu dans les deux et je trouve que ça vaut la peine d'opter pour le 250 mm.

 

 

 

 

 

P.S. Banjo,

Tu dis vouloir quelque chose de facilement transportable et rapidement mis en œuvre qui pourrait plaire à ton épouse et qui serait un premier instrument.

Tu demandes pour le Mak127 en disant que, plus tard, tu te procurerais un Dob.

Comme je te l'ai expliqué, ce n'est pas une bonne idée. Tu n'utiliseras plus le Mak127 quand tu auras le Dob200 ou 250.

 

J'ai une proposition à te faire qui est excellente pour un premier tube qui va te plaire et plaire à ton épouse et que tu continueras d'utiliser même quand tu auras un Dob.

Achète-toi un Mak102 mm.

 

Il est tellement léger et compact que tu pourras l'apporter en randonnée dans le bois. Et tu ne seras pas déçu de pouvoir y voir Saturne, Jupiter. Au contraire, tu en seras agréablement surpris. Et tu pourras utiliser l'instrument pour du terrestre aussi. 

Et quand tu passeras au Dob200 ou 250 (je conseille le 250), la différence sera importante. Donc, l'achat du Dob ne sera absolument pas une perte d'argent car tu continueras d'utiliser les deux tubes pour des occasions différentes.

 

Edited by MCJC
P.S.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

même en ville, le gain apporté par le diamètre est indéniable en ciel profond, même si c’est bien loin du potentiel de l’instrument. A St Quentin en Yvelines lors des manifestations publiques ou même aux portes du club, nos engins permettent de montrer des choses relativement parlantes. La réciproque en ville est hélas vraie pour les galaxies/nébuleuses >>>> peu de diamètre = nada, rien de rien, que pouic......

 

Et les 250 transportables permettent d'envisager ce que l'on n'envisageait pas facilement, à savoir prendre la bagnole - voire le vélo - pour aller un peu à l'écart.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Oui, avant de choisir un télescope, il faut regarder comment on va l'emporter en rase campagne.

 

Ce qui est important, c'est de savoir qu'un petit télescope en rase campagne en montrera plus qu'un gros télescope en ville. (Après, ça dépend des objets : ce que j'ai dit ne concerne pas la Lune et les planètes mais la plupart des objets du ciel profond.)

 

On peut raisonner en terme de magnitude limite stellaire. Après tout, les objets vedette, quand on début, sont les amas d'étoiles (en plus de la nébuleuse d'Orion).

 

(MCJC, attention, je vais maintenant sortir la calculatrice, tu peux fermer les yeux ;) )

 

En ville (et pas une grosse), magnitude limite à l'œil nu = 4. À travers un télescope de 200 mm on atteindra la magnitude 11,6 − un peu plus en grossissant. Ça n'est pas assez pour résoudre le Grand Amas d'Hercule : il faut atteindre entre 12 et 13. On ne verra qu'une tache floue.

 

À la campagne, magnitude limite à l'œil nu = 6. À travers un télescope de 127 mm on atteindra la magnitude 12,6 − un peu plus en grossissant. Cette fois les étoiles périphériques de M13 seront visibles, surtout avec un grossissement assez fort, et l'amas sera spectaculaire.

 

On gagne 1 magnitude en passant d'un 127 mm à un 200 mm. Mais 1 magnitude, c'est vite perdu avec la pollution lumineuse. Avoir accès à un ciel bien transparent (si c'est possible) est primordial, et c'est ça qui justifie l'existence de télescopes compacts.

Edited by Bruno-
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 19 minutes, Bruno- a dit :

En ville (et pas une grosse), magnitude limite à l'œil nu = 4. À travers un télescope de 200 mm on atteindra la magnitude 11,6 − un peu plus en grossissant. Ça n'est pas assez pour résoudre le Grand Amas d'Hercule : il faut atteindre 12,5-13,0. On ne verra qu'une tache floue.

 

Merci beaucoup pour l'explication très précise :)

 

Donc, on atteindra une magnitude 11,6 dans une ville moyenne avec un télescope de 200 mm. Mais quelle magnitude pourrait-t-on atteindre dans la même ville avec un 250 mm pour les soirs majoritaires où on ne peut pas aller en rase campagne ?

 

 

 

Edited by MCJC
11,6

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 22 minutes, Bruno- a dit :

MCJC, attention, je vais maintenant sortir la calculatrice, tu peux fermer les yeux ;) )

HihihixD

 

il y a 24 minutes, Bruno- a dit :

On gagne 1 magnitude en passant d'un 127 mm à un 200 mm

Combien gagne-t-on de magnitude en passant d'un 127 mm à un 250 mm en pleine pollution lumineuse?

Je pose la question pour comparer la différence entre le 200 mm et le 250 mm pour savoir si, en ville, le 250 mm vaut vraiment la peine par rapport au 200 mm. On gagne ok mais pour la peine ou pratiquement rien ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

ma petite experience cette année... :D
Soirée astronomie à La Rochelle avec une observation dans un parc au 400.
M13 mouais... les étoiles sont résolues mais ça "pête" pas, c'est fade, laiteux , diffus dans le fond de ciel au final équivalent à un 250 sous un ciel correcte
M57 +OIII... bien contrasté , bien visible. le filtre y est pour beaucoup!
a choisir je resterais sur un 200mm en ville.
interessant en planétaire , on commence à s'amuser avec ce diametre
acces au ciel profond sur les objets les plus brillants (M42, M13 etc)
facile a ranger/transporter plus loin...

le 250 ça commence a faire plus gros quand meme... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

− Passer d'un 127 mm à un 200 mm = + 5 log(200/127) = + 1,0 magnitude

− Passer d'un 127 mm à un 250 mm = + 5 log(250/127) = + 1,5 magnitude

− Passer d'un 200 mm à un 250 mm = + 5 log(250/200) = + 0,5 magnitude

 

Ceci est valable dans les mêmes conditions. Par exemple :

− un 250 mm en plein Paris gagne 0,5 magnitude par rapport à un 200 mm en plein Paris ;

− un 250 mm en haute montagne gagne 0,5 magnitude par rapport à un 200 mm en haute montagne ;

− un 250 mm dans l'espace  gagne 0,5 magnitude par rapport à un 200 mm dans l'espace.

 

Et ce sont des magnitudes stellaires. Pour les objets étendus c'est beaucoup plus compliqué.

 

Bref, gagner 0,5 magnitude, ce n'est pas énorme. Mais ce n'est pas rien, notamment sur les amas globulaires.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 51 minutes, Bruno- a dit :

Bref, gagner 0,5 magnitude, ce n'est pas énorme. Mais ce n'est pas rien, notamment sur les amas globulaires.

Pour avoir regardé dans les deux, je trouve que la différence est importante.

Mais je dois préciser (c'est important) que je n'ai pas regardé dans les deux télescopes sous le même ciel. Elle est probablement là l'explication de la grande différence que j'ai vu entre les deux.

 

Par exemple, nébuleuse de la tête de cheval ou nébuleuse de la flamme au 200 : taches.

Au 250, sous le même ciel, je verrais plus que des taches ou pas ?

 

P.S. Je mets ici ton lien où on peut voir tout ce qu'on peut voir au 200 mm. 

http://astrosurf.com/bsalque/top.htm

Tu indiques que la nébuleuse de la tête de cheval est invisible au 200. Pourtant, je l'ai déjà vue. Une tache. Il est possible que ce n'était pas la nébuleuse de la tête de cheval quoi que ça me surprendrait car l'astram (le propriétaire du tube) était expérimenté. 

 

Edited by MCJC
Correction du correcteur

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci encore pour votre aide. Je vais continuer d'aller aux soirées astronomie du coin, écrire un cahier des charges, lister les différentes options et leurs caractéristiques et voir avec Mme. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 11 heures, Banjo49 a dit :

lister les différentes options et leurs caractéristiques

oublis pas un point crucial ...
le meilleur télescope c'est celui que tu sors souvent ...pas celui qui sera le top du top sur le papier ;)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 15 heures, MCJC a dit :

u indiques que la nébuleuse de la tête de cheval est invisible au 200. Pourtant, je l'ai déjà vue. Une tache. Il est possible que ce n'était pas la nébuleuse de la tête de cheval quoi que ça me surprendrait car l'astram (le propriétaire du tube) était expérimenté. 

Il faut faire la distinction entre un instrument avec filtre ou sans filtre. Je connais qqqun qui a vu la tête de cheval dans un télescope de 150. Je ne pense pas que Bruno parlait d'observer la tête de cheval avec le filtre H bêta qui va bien  sur son 200. Ton astram avait peut-être un filtre sans que tu le saches.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je viens de me relire : « La Tête de Cheval est dans le champ, à l'ouest, mais parfaitement invisible normalement... ».

 

Le « normalement » laisse la porte ouverte aux observations dans des conditions exceptionnelles.

 

MCJC : si tu as vu une tache, tu n'as peut-être pas vu Barnard 33 (la nébuleuse obscure surnommée tête de cheval) mais la nébuleuse IC 434 (la nébuleuse diffuse sur laquelle se projette la nébuleuse obscure), qui est en effet visible dans un 200 mm sous un ciel bien transparent. La tête de cheval, c'est une coupure dans IC 434. J'ai vu cette coupure dans un 300 mm + UHC en rase campagne, mais sans voir sa forme précise. Au 495 mm + Hβ la forme est bien visible, mais reste assez fantomatique (ce qui fait son charme).

Edited by Bruno-
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Encore merci pour vos contributions très intéressantes. Je vais prendre le temps de la réflexion, il n'y a pas le feu au lac😃

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bon, ça commence à mûrir dans ma tête 🤯 et je penche vers un Dobson tube de 200mm.

Le poids et l'encombrement sont acceptables et la qualité sera au rdv. Avez-vous un modèle à me conseiller ?je pense au GSO et les marques associées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

GSO/Skywatcher c'est kif kif en qualité optique
faut plus regarder le porte oculaire,le chercheur, les oculaires etc...bref tout ce qu'il y a autour

perso le GSO avec le chercheur coudé j'aime pas...mais ça se change :D
d'un autre coté j'aime bien son système d'équilibrage ,ça peut jouer sur des oculaires lourds
tu as un porte oculaire démultiplié sur le GSO ,pas sur le SW
d'ailleurs le PO SW...beuuurk!!! faut que je change celui du club ...vraiment pas terrible!
Mais le SW est moins cher que le GSO

pense aussi qu'il te faudra de quoi collimater le telescope... et plus tard changer les oculaires ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Le GSO est effectivement plus cher mais il me semble de meilleure facture mécanique et le PO est mieux. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le 23/09/2022 à 21:11, Banjo49 a dit :

Pour le moment je reste sur le 127

C'est très, très sympa le 127 ! C'est léger, facile à transporter et te procure de belles impressions en visuel et en photo...

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 12 heures, Franck_77 a dit :

et en photo

Photo et facilité de transport sont incompatibles. 

Photo exige monture équatoriale, motorisation, contre-poids, batterie, pc, caméra, intervallomètre, ...

 

Donc, on oublie la photo.

 

Reste le visuel. En visuel, priorité au diamètre.

 

 

Si l'auteur de la discussion veut aussi faire de la photo, il doit savoir qu'avec un Dob, ce ne sera pas possible. 

 

(En fait, ce sera possible en planétaire mais il sera impossible d'avoir de très belles photos et, pour le ciel profond, ce sera, à toutes fins utiles, impossible.)

 

Edited by MCJC
Orthographe et motorisation

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now