Fred_76

Miroir 1 m f/d 7

Recommended Posts

Bonjour

 

Je cherche à savoir quelle serait la masse d’un miroir newtonien de 1 m de diamètre et 7 m de focale, avec un verre plein tel qu’on aurait pu le faire à la fin du 19eme siècle.

 

Donc exit les verres cellulaires, coniques, les supportages multipoints en fibre de carbone, etc !

 

Etait-ce d’ailleurs possible de faire ça à cette époque ? 1 m oui, il y en avait même des plus gros, mais f/d de 7, j’en doute…

 

a+
 

Fred

Edited by Fred_76
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

À la fin du 19è siècle, l'un des premiers grands télescopes à miroir de verre (le premier ?) est le 80 cm de Foucault, installé à l'observatoire de Marseille (avec lequel Édouard Stephan a découvert son fameux quintette). Ce n'est pas 1 mètre, mais j'ai vérifié : sa focale était de 5m80, donc il a un F/D de 7,25. On y est presque.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, le 1m20 de l'OHP répond à la demande, il a un F/D plus court que 7 !

 

J'ai trouvé sur cette page http://www.obs-hp.fr/histoire/120/h120.shtml des précisions sur le 0m80 de Marseille et le 1m20 de l'OHP : « Inventeur du miroir de télescope en verre argenté, Léon Foucault construit en 1862 un télescope de 80cm, maintenant exposé à Marseille, et conçoit peu après un plus grand, de 120cm de diamètre, mais il meurt en 1868 avant son achèvement. Un premier miroir de 120cm coulé en 1863 par la Compagnie Saint-Gobain et taillé en 1876 par Adolphe Martin (élève de Foucault) ne donna jamais satisfaction. Il fut ensuite repoli par André Couder en 1931 et installé sur le telescope en 1942, reposant sur des leviers astatiques. Ce miroir fut accidentellement ébréché en janvier 1945 lors de sa deuxième argenture et donna des mauvaises images (il est maintenant exposé dans la salle de projection, mais l'éclat de 4cm n'est plus visible car Couder meula un biseau sur le bord). Un deuxième miroir, coulé en 1877, fut recuit par Saint Gobain et taillé par Couder, et remplaça le premier en 1953. Depuis 1957 il est régulièrement aluminé dans la cuve située au bâtiment du 193cm et installée au même temps que lui. »

 

Si j'ai bien compris, le 1m20 date de la fin du 19è siècle mais n'a donné de bonnes images qu'à partir de 1957. J'ai l'impression qu'il n'y avait pas beaucoup de grands télescopes (réflecteurs) en France avant les années 1950.

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici la liste des télescopes du XIXe siècle. Malheureusement ils ne donnent pas la focale ou le rapport d’ouverture :

 

https://en.m.wikipedia.org/wiki/List_of_largest_optical_telescopes_in_the_19th_century

 

Il faut regarder les ligne en bleu turquoise, celles en bleu ciel sont des miroirs métalliques.

 

Le premier qui a atteint 1 m est celui de Meudon, de F/D 3 !!! Même aujourd’hui les amateurs experts trembleraient à l’idée de faire un tel miroir… Je ne trouve pas d’info sur ce miroir qui correspondrait assez bien avec l’info que je cherche : sa masse…

 

En fait je cherche cette information pour démontrer qu’il était impossible pour un opticien de province de posséder un télescope de 7 m de long et avec un miroir de 1 m de diamètre dans un petit observatoire à Honfleur entre les années 1840 et 1868. Je suis en train d’écrire un article sur lui :

 

https://sahavre.fr/wp/rue-de-lobservatoire-au-havre/

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réalisations notables vers 1900, c'est à dire à la pointe de la technique de fabrication.

 

1909, le célèbre télescope de Baillaud au Pic du Midi, 60cm. C'est celui qui mit fin à la polémique des canaux martiens.

http://picdumidi.org/baillaud.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Baillaud

http://www.astrosurf.com/topic/142637-mars-hill-ou-rétrospective-sur-percival-lowell/

 

Observateur : Aymar de la Baume Pluvinel qui fit la préface de Lunettes et Télescopes de Danjon et Couder.

 

Le T1M du pic date de 1963. Il fit une carte de la Lune en préparation aux missions Apollo.

 

Le télescope de Hale , 1908, 880kg, 191mm d'épais.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Observatoire_du_Mont_Wilson

 

Je fais abstraction de certains de la liste postée par @Fred_76 car on a quelques culs de bouteille avant les années 1900, Seul Léon Foucault a initié des réflecteurs qui en valait la peine. Ensuite bon, Adolphe Martin n'était pas aussi doué pour le polissage mais il avait d'autres talents.

Le vrai précurseur des gros instruments de précision est André Couder avec ses calculs de leviers astatiques, les autres qui dépassent 1m ne sont que des collecteurs de photons.

 

https://www.webastro.net/forums/topic/189185-les-indispensables-pour-tailler-ou-contrôler-un-doublet-bk7-f2-ou-objectifs-divers/?do=findComment&comment=2849147

 

9237586573_009ab5706c_o.jpg.1f49a40eedd9

 

Même le 74" du Mont Stromlo 1955 en Australie, fabriqué en Angleterre (interférométrie par Grubb Parsons ci-dessus) est un cul de bouteille, uniquement destiné à apporter de la luminosité. C'est ce qui explique la demande expresse et le financement de la NASA pour le 1M du Pic du Midi. Sans vouloir vexer les américains, en 1960, c'est encore en France que l'on tenait le leadership grâce à Henri Chrétien et André Couder (entre autres)

Edited by lyl
changement de taille de l'image
  • Love 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Fred_76 a dit :

Malheureusement ils ne donnent pas la focale ou le rapport d’ouverture

Tu as des cassegrain en plus dans la liste (meudon entre autres)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

la masse se calcule facilement

Si R est le rayon du miroir

si F est la focale du miroir  la flèche f est f=R2/4F

Le volume de la calotte de verre enlevé due à la focale est 

V1=Pi(2Ff2-f3/3)

 

M=Pi*ro*(R2*h-V1)

ou ro est la densité du verre

au 19ieme siècle le verre était du verre sodocalcique de saint gobain ro=2.48 g/cm3

pour 1m de diamètre 7m de focale et h=10cm

M=186kg

pour h=16cm (h/D=1/6 règle souvent adoptée pour les vieux miroir)  

M=244kg

 

le télescope qui a fait gagner la bataille télescope versus lunette est le télescope Crossley  de Lick qui fait 36 pouces de diamètre et est ouvert à 5.8

par contre Le télescope qui a été un ratage complet et a retardé la prédominance des télescope sur les lunettes est le télescope de Melbourne 1.22 m de diamètre et F/D=7 construit en 1869. Le miroir était en bronze erreur fatale alors que Foucault avait déjà démontré la faisabilité des miroirs en verre argenté.

Ce ratage a conduit à la construction de la lunette de Lick (36 pouces)  et de Yerkes (40 pouces)

Heureusement Ritchey a construit le 60 pouces à F/D=5  (20cm d’épaisseur) en 1908 sous l'impulsion de Hale (M= 835kg) ,  télescope qui a été un grand succès et a induit le 2.5m du mont Wilson puis le 5m du mont Palomar 

 

jean

  • Like 3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, jean dijon a dit :

par contre Le télescope qui a été un ratage complet et a retardé la prédominance des télescope sur les lunettes est le télescope de Melbourne 1.22 m de diamètre et F/D=7 construit en 1869. Le miroir était en bronze erreur fatale alors que Foucault avait déjà démontré la faisabilité des miroirs en verre argenté.

F/41 le Great Melbourne Telescope (GMT), c'était un Cassegrain. Une des raisons du "ratage" d'ailleurs, car elle sont multiples. Le télescope avait comme but principal d'observer les nébuleuses décrites et dessinées par John Herschel (1834-8) afin de constater d'éventuels changements. Même si le F/D a peu d'influence sur l'observation visuelle, il y a un bon écart conceptuel entre un Newton de 46cm à F/13 et un Cassegrain de 122cm à F/41 !

Contrairement aux précédents géants en speculum assez efficaces (46cm d'Herschel, 91cm et 183cm de Rosse, 122cm de Lassell) conçus et construits par des amateurs autonomes et fortunés et leur équipe regroupant de multiples compétences (les "wealthy victorian astronomers"), le GMT était un télescope d'état commandé à une firme privée (Grubb) fabriqué en Angleterre et utilisé en Australie (pas facile pour le SAV) par des astronomes observateurs mais sans techniciens spécialisés compétents à demeure pour maintenir l'état des miroirs qui nécessitaient un repolissage régulier pour ne pas s'oxyder.

Après, bien d'accord avec toi, le ratage (instrument techniquement défaillant dédiée à une mission que l'on sait maintenant vaine) a certainement desservi l'essor des grands réflecteurs à miroir métallique mais certainement favorisé l'émergence des miroirs en verres de Steinheil, Calver ou Foucault.

On se met quand même à rêver (cauchemarder?) quand on pense aux oculaires de type Huygens de ø23cm et 30cm de long qu'il fallait pour obtenir 220x avec ce Cassegrain, c'était une autre époque…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By ngc_7000
      Bonjour
       
      Je souhaiterai connaître l’écart de performance entre les « petites lunette s» genre ASKAR (200mm~500mm) et les téléobjectifs en fixe Canon en série L.
      Sachant que je suis avec une camera avec capteur APS-C
       
      Je regarde plus le Canon 300 f4 d’occase en comparaison avec l’Askar FRA 300
       
       
      Qq'un a fait un comparatif ?
    • By Albireoo
      Salut la communauté.
      J'ai acheté un EvScope 2 d'occasion sur Astroshop. Je n'arrive pas à avoir une image nette. J'ai été aux deux extrêmes de la mise au point (la grosse molette à l'arrière du tube). On a toujours cet effet "grosse boule" quand on vise une étoile. Du coup le scope ne se met pas en station avec un ciel aussi pourri et cet objet improbable dans son champ.
      - J'ai l'appli dernière version
      - Voyant rouge allumé
      - A priori pas de problème de collimation. L'araignée est bien centrée. J'ai mis une photo qui n'est pas de moi (piquée sur le forum :-) )mais c'est ce que je vois.
      - J'ai contacté le support Astroshop qui m'a fait une première réponse rapide mais pour avoir plus d'infos.

      Quelqu'un aurait une idée ?
      Merci d'avance.

    • By olivufu
      Bonjour,
      J'expérimente une petite isolation thermique d'un c9 (et d'un c6) pour limiter le différentiel température du primaire (et de l’intérieur) encore à température ambiante, avec le tube qui lui se refroidit très vite en extérieur. En limitant ces échanges thermiques, j'espère pouvoir obtenir une image très propre rapidement, voire dès la sortie du tube, à fort grossissement.
      J'avais déjà des résultats très intéressants avec une isolation grossière (pare soleil de voiture) et avec en bonus une lame qui ne s'embuait pas sur des sorties de quelques petites heures, et je pense que cela sera encore mieux désormais (ou pas, ça reste expérimental).
       
      Étape 1 : isoler le tube avec 5mm de mousse isolante qui passe sous les queues d’aronde. En plus c'est clair au lieu d'être noir.

       
      étape 2 : pare-buée

       
      étape 3 : uniformiser avec 5mm d'isolant sur toute la longueur

       
      On verra si :
      1) la buée parvient quand même à s'installer avec un tube qui ne se refroidit plus du tout à la même vitesse en recherchant à retarder ce processus.
      2) je peux pousser fort dès la sortie du tube sans constater d’échanges thermiques néfastes, repérables sur startest rapidement
       
      Si vous avez un avis sur la question, je suis peut-être totalement à côté de la plaque mais ce n'est pas désagréable d'essayer par mauvais temps de toute façon, n'hésitez pas à échanger.
       
    • By Maurice Briend
      Bonjour à tous,
      Je publie  cette Mosaïque de deux images  réalisée à l'aide de mon Astrographe Rasa 11''le temps de pose  total représente 10heures en sections de 300sec,on peut remarquer une Nébuleuse  Planétaire  assez discrète  au sud ouest  de l'image, je pense  il s'agit  de PK-111,la liste des objets en présence  et mentionnée  en bas de l'image; Merci à vous

    • By Showto
      Bonsoir, je souhaite faire l'acquisition d'un télescope, j'ai un budget max de 450€ j'habite en campagne donc peu de pollution lumineuse, j'aimerai voir du planétaire mais surtout du ciel profond. Je suis débutant enfin j'ai une lunette astronomique mais pas terribles mais j'ai quand même déjà un peu observer et donc j'ai beaucoup entendu dire que les Dobson ont un très bon qualité/prix et je sais qu'un gros diamètre capte + de lumière et je voulais savoir si le Dobson skywatcher 203/1200 était vraiment mieux pour 100€ de plus que le 150/1200 car c'est vraiment 450€ max si il y a une différence ? Merci pour votre aide !
  • Upcoming Events