starjack

Sondage express: PPEC ?

Recommended Posts

Bonjour les astrams,

 

Juste pour voir : qui utilise vraiment le PPEC ? 

 

Permanent Periodic Error Correction pour parler français...

 

- PPEC tout sel sans autoguidage ?

- PPEC et autoguidage quand même ?

- pas de PPEC car pas nécessaire quand je mets l'autoguidage ?

 

Bien sûr, cela dépend de quantité de paramètres... la qualité de la monture, l'échantillonnage, la durée des poses, et j'en passe et oublie.

 

Mais voilà, le PPEC est-il avant tout un argument commercial ou bien une réelle aide ?

 

Merci de vos réponses.

 

Jacques

 

PS: jamais eu l'occasion d'utiliser le PPEC et justement cela vaut-il le coup de m'y lancer ?

 

PS2: que les possesseurs des montures posant sans autoguidage ne se moquent pas... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut,

Ben, si t'as une monture avec +/-3"arc d'EP et que tu photographies avec un objo de 50mm de foc, alors bien sûr ça suit tout seul...

Si tu passes à 300mm de foc, insérer la PEC (correctement enregistrée ! ) sera avantageux. Avec une focale plus longue vaut mieux se fier à l'autoguidage (et désactiver la PEC). Après, comme tu dis, ça dépend de beaucoup de paramètres...

J'ai une Eq6 R, j'ai utilisé la PEC avec 3mètres de foc, j'ai été sidéré de la précision du suivi: avec 30 sec d'expo et pixels de 3,8 microns seulement, 25 à 30%  de déchets. C'est le précédent propriétaire de la monture qui l'a enregistrée. Même ma G11 avec vis Ovision ne fait pas si bien !

Jean Marc

 

  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

J'utilise toujours le PEC de la monture avec l'autoguidage pour imager avec une 80ED et une monture AVX Celestron.  J'ai jamais fait le test avec/sans PEC et autoguidage pour comparer mais j'étais persuadé que dans tous les cas il valait mieux conserver le PEC.

PHD2 possède aussi un algorithme de PEC, j'ai jamais testé non plus mais la même question pourrait aussi se poser, à savoir faut-il cumuler l'autoguidage, le PEC monture et l'algorithme PEC de PHD2.

 

Salutations.

 

Roland 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais qu'il est possible de : Enregistrement d'une PEC pour une AP avec Pempro puis utilisation de la monture avec AsiAir avec autoguidage. En rms, la monture doit descendre à 0.2"d'arc rms sur de longues minutes... ce qui divise par deux à minima l'erreur

 

Ma G11 revue et corrigée me donne 50% de bonne images à 1,5m de focale sans PEC.

Mais en analysant finement chaque image sur des séquences de plusieurs heures je me suis rendu compte que les mauvaises images arrivent par séries. (10 im de bonnes soit 20min de pose et 5 tours de VSF puis 4im.  de mauvaises puis de temps en temps une bonne parmi plein de mauvaises) Ce qui pourrait indiquer que la cause des images à rejeter (étoiles allongées voire dédoublées) serait des minis vibrations dues au vent.

Edited by Pascal C03

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le PPEC sur ma monture (AP900) fait descendre l'EP de ±2,5" à ±0,4", je le laisse toujours allumé en me disant que ça ne peut qu'améliorer les choses (moins de boulot pour l'autoguidage).

 

Je n'ai jamais fait de test comparatif direct avec/sans, ça pourrait être intéressant de tester une nuit de pleine lune suffisamment calme...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un exemple sur mon AP1200.

Sans le PEC :

AP1200-5mai2013-no-PEC.jpg

 

Avec le PEC :

AP1200-5mai2013-with-PEC.jpg

 

Faudra d'ailleurs que je fasse une mise à jour un de ces jours.

 

PS : Bien évidemment, ces courbes sont obtenues sans autoguidage.

 

Edited by christian viladrich
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, christian viladrich a dit :

Un exemple sur mon AP1200

 

Petite question, j'ai toujours fait mes relevés avec une étoile à l'est. environ 1h avant le méridien... Pourquoi vers lunette à l'ouest ?

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Pascal C03 a dit :

Petite question, j'ai toujours fait mes relevés avec une étoile à l'est. environ 1h avant le méridien... Pourquoi vers lunette à l'ouest ?

 

Il y a toujours un moment où la lunette est à l'est ou à l'ouest. Il n'y a donc pas de raison particulière à faire le relevé à l'est ou à l'ouest. Le point important pour les AP (et peut-être pour d'autres montures un peu costaudes), c'est de déséquilibrer volontairement la monture. De cette façon, on réduit les jeux le plus possible (et on améliore peut-être un peu la résistance au vent).

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Suivi sans PEC avec PHD 2 , monture Losmandy G11, caméra de suivi Sbig Sti.

 

Capture1.PNG

Capture2.PNG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Suivi sans PEC avec PHD2, monture EQ-6 R Pro Goto (+ GSS) et caméra de suivi Starshoot Autoguider sur une Skywatcher 80/400 mm. Lunette imageur 80ED/500 mm + caméra ZWO 290 Mini.

1 brute de M81 pose 5 minutes.

Bonne journée.

Mick

Autoguidage du 19 septembre 2022.jpg

Calibration autoguidage du 19 septembre 2022.jpg

Histogramme M81 pose 5 min ZWO 290.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Le PEC permet de réduire les écarts en AD uniquement, bien utile pour s'affranchir d'un autoguidage avec un échantillonnage pas trop court.

Je l'ai souvent pratiqué autrefois avec une SPDX et la Boxdoerfer pour un C8 à 1.5"/pix. 

Le principal soucis était la "dérive" de la courbe PEC par rapport à la "vraie" courbe périodique de la VSF, un peu à la fois les 2 courbes n'étaient plus en phase et il fallait réétalonner le PEC (toutes les 3 sessions environ). Cela est du aux écarts mécaniques de la VSF (rattrapage du jeu surtout au moment des Goto), mais ce jeu dépend également des montures, bien entendu.

 

Bref c'est bien avec une monture correcte sans trop d'écarts périodiques et avec des échantillonnages importants, j'ai constaté que ce n'était pas stable dans le temps avec une monture type SPDX.

Avec un échantillonnage plus fin il est plus prudent de passer à l'autoguidage.

 

 

Amicalement

 

Christian

 

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/09/2022 à 15:11, starjack a dit :

PPEC et autoguidage quand même

 

Oui, mais ça dépend des montures. Sur certaines Vixen tu ne peux pas faire les 2 en même temps.

 

Par contre sur AP ou Losmandy, tu peux mémoriser la PEC dans la monture. Les AP sont livrées avec une PEC faite en usine d'ailleurs.

 

Comme le montre Christian ci dessus sur son AP1200, l'EP déjà très faible au départ tombe à +/-1 sans guidage, donc facile à autoguider. Beaucoup de de montures arrivent en à ce chiffre mais avec autoguidage.

 

Plus l'EP bouge vite, plus on a intérêt à utiliser la PEC pour limiter l'erreur à une valeur plus acceptable entre deux corrections de guidage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je n'ai jamais utilisé la PEC. Je fais des poses jusqu'à 30 min (en spectro), mon azeq6 guide sous la seconde d'arc.

Bon ciel,

Jean-Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

PPEC + autoguidage = pas bien sur EQ8.

Seul bénéfice : en cas de perte d'étoile guide

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, olivdeso a dit :

Comme le montre Christian ci dessus sur son AP1200, l'EP déjà très faible au départ tombe à +/-1 sans guidage, donc facile à autoguider. Beaucoup de de montures arrivent en à ce chiffre mais avec autoguidage.

 

@olivdeso et @christian viladrich, avez-vous comparé directement les performances de l'autoguidage, avec et sans PPEC, sur une monture AP ?  Quel est l'ordre de grandeur de l'amélioration en PTV et RMS ?

 

 

Edited by danielo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, danielo a dit :

@olivdeso et @christian viladrich, avez-vous comparé directement les performances de l'autoguidage, avec et sans PPEC, sur une monture AP ?  Quel est l'ordre de grandeur de l'amélioration en PTV et RMS ?

 

Pour ma part, je ne l'ai jamais fait. L'intérêt du PEC, c'est pour les cas où l'étoile guide est très faible (utilisation d'un diviseur optique) et que l'on utilise des temps de pose (pour le guidage) très longs (par ex 5 à 10s). On améliore alors le suivi pendant ces 5 à 10 s. Mais je n'ai jamais fait de mesure pour mettre cela en évidence quantitativement.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, christian viladrich a dit :

Quel est l'ordre de grandeur de l'amélioration en PTV et RMS ?

 

Oui mais tu ne va pas forcément le voir sur l'autoguidage, surtout que ça dépend énormément de la turbulence.

 

Ce qui compte c'est plutôt la FWHM : ça va se voir en cas de conditions très calmes. Plus c'est calme, plus tu vois apparaître les défauts de suivi de la monture, c'est le à dire une différence entre l'AD et le DEC (puisque le suivi est uniquement en AD). Ça résulte par une élongation des étoiles.

Là je parle de FWHM en dessous de 2". Avec la PEC sur AP+autoguidage, tu va pouvoir gratter 0,1 à 0,2" de FWHM sur une FWHM de 1,5 / 1,6". Donc ça paraît peu, mais ça compte vraiment quand les conditions sont cellentes. Mais AP c'est quand même hors normes, on n'aura pas les mêmes chiffres sur des EQ6 par ex, mais ça donne une idée du fonctionnement.

 

Sur une EQ6 (et encore plus sur une ED8) la PEC va permettre de contrer les variations rapides et là encore tu verra une diminution de l'élongation de des étoiles quand les conditions sont très bonnes. Typiquement quand on arrive vers 0,35" avec une EQ6 bien réglée. Là on va gratter encore un peu, surtout si on a une EP bien sinusoïdale (le kit courroies peut aider dans ce cas).

 

Bref plus ça se calme, plus la PEC a de l'utilité, car c'est là qu'on voit apparaître une élongation des étoiles due à l'EP, car l'autoguidage ne corrigé l'erreur qu'à posteriori, avec quelques secondes de décalage (1 à 5). Alors que la PEC va corriger l'EP en temps réel. Donc avec la PEC activée, l'erreur résiduelle CV à corriger par l'autoguidage sera moindre

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @olivdeso et @christian viladrich. Et puisque nous discutons dans la perspective de grappiller qq dixièmes de FWHM dans de bonnes conditions de turbulence, n'a-t-on pas intérêt à coupler l'utilisation de la PPEC avec une  vitesse de suivi de King prenant en compte approximativement les effets de la réfraction atmosphérique ?

 

Si l'EP passe sous la seconde d'arc grâce au PPEC la question se pose peut être.

Edited by danielo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, danielo a dit :

une  vitesse de suivi de King prenant en compte approximativement les effets de la réfraction atmosphérique

S'il y a bien un truc qui ne sert à rien, c'est la vitesse de King :)

Si on revient à l'étude qui avait été faite par King, c'était de calculer la vitesse en alpha et delta à appliquer pour avoir un suivi parfait en prenant en compte la réfraction en fonction de la hauteur de l'astre et de la latitude du lieu. A l'époque, il jouait ensuite sur l'entrainement du télescope (avec des contrepoids et des régulateurs à boule) pour ajuster la vitesse "instantanée" à la vitesse calculée.

Plus tard, à l'époque des motorisations en 220 V pilotées par variateur de fréquence, il y a eu certains variateurs de fréquence qui permettait d'afficher la bonne vitesse en alpha en fonction de la réfraction. J'en ai encore un sous la main ;)

Plus récemment, les montures direct drive, quand elles sont associées au bon logiciel, peuvent prendre en compte les effets de réfraction sur la vitesse instantanée (en alpha et delta) de l'astre comme calculée par King.

 

Mais la vitesse dite de "King", c'est juste une vitesse moyenne, qui n'est ni mieux ni pire que la vitesse sidérale quand on fait de l'autoguidage.

 

Quelques graphiques intéressants :

decdrift_refrac_4.png

 

decdrift_refrac_5.png

 

Source :

https://canburytech.net/DriftAlign/DriftAlign_3.html

 

 

Edited by christian viladrich

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au vu de la variation de vitesse au cours du temps, il est clair que l'autoguidage absorbe sans problème cette variation. en gros 0.6"d'arc /min de temps en 1 heure pour la courbe bleue dans la phase de variation la plus forte. (zone que l'on n'utilise pas en CP)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Christian c'est instructif.  Donc King est une fausse bonne idée... Reste quand même la question : jusqu'à quel point est-il utile de réduire l'erreur périodique par PPEC sous la seconde d'arc lorsque la dérive due à la réfraction peut être de l'ordre de 1" / minute ou plus ?  

 

Pascal nos messages se sont croisés mais 0,6" / min de dérive est à comparer avec l'erreur périodique sur la même durée, avec une PPEC activée l'erreur périodique est probablement significativement inférieure à la dérive due à la réfraction.

 

C'est là où je voulais en venir, ça ne vaut pas le coup de tenter d'améliorer la PPEC à partir d'un certain point.

Edited by danielo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, danielo a dit :

de 1" / minute ou plus

 

0.01"arc/s en 1h de temps

image.png.302f48ff5bde2ff7fb7d8a09a6ca1759.png

 

si tu images à longue focale, l'erreur de guidage minimum est requise.

 

Mes bonnes images ont été récupérées dans cette zone là de la nuit

image.png.a3573015743360eb4de2309676c83352.png

 

pas dans celle-ci (un peu plus tard)

image.png.097689632db61a536f5a06e97cc6cb65.png

 

Même s'il me donne "ça" en rms, pour moi, seul le crête à crête est significatif

image.png.e84e91e3aafdb7acf5fd3896e7043bda.png

 

Edited by Pascal C03

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Puisqu'on parle d'autoguidage, pourrait-on m'expliquer svp pourquoi j'ai une "RA Osc de 0,11" ?

Configuration : Caméra guide Starshoot Autoguider sur une 80/400 mm et caméra Imageur ZWO 290 Mini sur une 80ED/500 mm sur une EQ-6 R Pro ?

 

Ci-joint image autoguidage + M33 en 119 poses de 30 s + DOF.

Merci par avance et bonne journée.

Mick

Autoguidage du 28 septembre 2022 bis.jpg

Calibration autoguidage du 28 septembre 2022.jpg

M33-PS 2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Pascal C03 a dit :

0.01"arc/s en 1h de temps

 

En ordonnée ce sont des secondes d'arc par seconde de temps, donc 0,02" /sec te donne une dérive de 1,2" / minute.  L'axe des abscisses correspond à  l'écart en ascension droite par rapport au méridien.

 

Une seconde d'arc de dérive par minute,  c'est supérieur à l'erreur périodique corrigée par  PPEC pour une bonne monture, sachant que cette dernière est en plus donnée pour un cycle complet de VSF (de l'ordre de cinq minutes).

 

 

Évidemment l'utilisation d'un modèle de pointage permet de s'en affranchir.

Edited by danielo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now