jldauvergne

Mesurez votre optique facilement

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Je me rends compte que je n'ai pas mis dans la bonne rubrique. Je ne sais pas si la modération @Maïcé par exemple peut déplacer en Astro Pratique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, christian viladrich a dit :

Juste un truc, et c'est du pinaillage du 3e ordre, l'obstruction n'a pas un effet de diffusion mais de diffraction.

ah oui exacte, on tombe vite dans les abus de langage en optique. Merci de corriger. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, CASTOR78 a dit :

Peut être intéressant pour faire un appairage.

Oui c'est sûr, sans même mesurer prendre des images de PSF en tournant une lame (par exemple) de 45° en 45° ce sera instructif. Il y aura certainement un angle de moindre astig et puis il y est toujours possible d'affiner quand on sait dans quel quart se trouve la meilleure zone. C'est du boulot, mais pour les longues nuits d'hiver sans planète c'est bien pour réchauffer les mimines. "Tu aimes la collimation ? Hummm ... tu vas en manger mon coquin". 

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jldauvergne a dit :

Oui c'est sûr, sans même mesurer prendre des images de PSF

Et si je tourne mon miroir de cassegrain ça fonctionne aussi xD

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/10/2022 à 13:22, CASTOR78 a dit :

Peut être intéressant pour faire un appairage.

 

Le 05/10/2022 à 14:46, jldauvergne a dit :

Il y aura certainement un angle de moindre astig

 

Si le strehl baisse c'est forcément à cause de l'astig ?

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, zeubeu a dit :

baisse c'est forcément à

Oui sur cet exercice si on ne touche qu'à ca. Maisbl'aspect de la psf parlera de lui-même 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant, merci.

 

Question : pourquoi faut-il un f/d supérieur à 25?

Est ce une question de luminosité de l'étoile ou bien c'est lié à la géométrie de l'optique ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, morbli a dit :

Question : pourquoi faut-il un f/d supérieur à 25?

Est ce une question de luminosité de l'étoile ou bien c'est lié à la géométrie de l'optique ?

On veut avoir de la résolution sur la psf, tout simplement. Ce sera plus hasardeux en dessous sauf peut être à faire du drizzle. Sans doute que ca permet à as3 d'être plus précis. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne initiative et bonne méthode avec des résultats qui collent beaucoup mieux avec le côté théorique.

Cela change des bulletins de contrôle à 99% de strehl...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'appuie la précaution du préambule sur le Roddier.

Intéressant avec l'avantage que c'est une méthode directe et proche du résultat effectif en photographie.

Mais, effectivement inapplicable pour les achromats pour lesquels l'étude des anneaux de diffraction en monochromatique (méthode Roddier) est plus adaptée.

Pour une mesure correcte : un apochromat, c'est à dire lambda/4 sur les raies F et C, ne fausse pas ou peu le test en terme de ratio d'intensité.

Au vu des ratios de contraste, ça reste peu précis pour les strehls élevés, à la louche je dirais, en prenant 2% de marge sur le ratio périphérique vs central que c'est efficace jusqu'à ~strehl 0.95-0.96

L'interférométrie prenant le relais au-delà.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

Mais, effectivement inapplicable pour les achromats pour lesquels l'étude des anneaux de diffraction en monochromatique (méthode Roddier) est plus adaptée

Il est possible de filtrer. Conseillé même. Pareil pour les sct.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour 

Lorsque vous parlez dans le domaine des mesures optiques de "premier"  ou "deuxième" ordre : à quoi cela correspond t'il svp ?

Merci 

Jp

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, bricodob300 a dit :

Lorsque vous parlez dans le domaine des mesures optiques de "premier"  ou "deuxième" ordre

C'est quelle phrase ? Pour le contexte. Je pense qu'il s'agit de défaut principaux et défauts secondaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons qu'un peu plus haut dans ce fil tu parles de pinaillage du 3eme ordre. Ce n'est peut être pas dans ce contexte précis, mais il arrive de voir des comptes rendus de tests optiques d'instruments et il est indiqué que telle aberration ou telle autre est du 2 ème ou 3 ème ordre. J'ai un peu cherché sur le net sans jamais avoir de réponse 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

en optique géométrique, les aberrations de 3ème ordre font référence aux aberrations dites de Seidel qui sont l'aberration de sphéricité, la coma, l'astigmatisme, la courbure de champ et la distorsion.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur les comptes rendus d'instruments par contre il est peut être fait appel à une décomposition en polynômes de Zernike d'un front d'onde mesuré et là les premier, second et troisième ordre font référence à autre chose, probablement le degré radial du polynôme ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Polynôme_de_Zernike )  .

 

(edit: dans le contexe de la phrase du fil où c'est utilisé par christian viladrich, "3ème ordre" est équivalent à "très peu important")

Edited by asp06
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mieux que Asp06, selon le contexte où tu as lu ça, ça peut vouloir dire une chose ou une autre, mais le plus probable est la famille d'aberration. 
Tu peux aussi les ranger par degré du polynôme dans la décomposition de Zernike. 
les-polynomes-de-Zernike-au-5-premiers-o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Albireoo
      Salut la communauté.
      J'ai acheté un EvScope 2 d'occasion sur Astroshop. Je n'arrive pas à avoir une image nette. J'ai été aux deux extrêmes de la mise au point (la grosse molette à l'arrière du tube). On a toujours cet effet "grosse boule" quand on vise une étoile. Du coup le scope ne se met pas en station avec un ciel aussi pourri et cet objet improbable dans son champ.
      - J'ai l'appli dernière version
      - Voyant rouge allumé
      - A priori pas de problème de collimation. L'araignée est bien centrée. J'ai mis une photo qui n'est pas de moi (piquée sur le forum :-) )mais c'est ce que je vois.
      - J'ai contacté le support Astroshop qui m'a fait une première réponse rapide mais pour avoir plus d'infos.

      Quelqu'un aurait une idée ?
      Merci d'avance.

    • By olivufu
      Bonjour,
      J'expérimente une petite isolation thermique d'un c9 (et d'un c6) pour limiter le différentiel température du primaire (et de l’intérieur) encore à température ambiante, avec le tube qui lui se refroidit très vite en extérieur. En limitant ces échanges thermiques, j'espère pouvoir obtenir une image très propre rapidement, voire dès la sortie du tube, à fort grossissement.
      J'avais déjà des résultats très intéressants avec une isolation grossière (pare soleil de voiture) et avec en bonus une lame qui ne s'embuait pas sur des sorties de quelques petites heures, et je pense que cela sera encore mieux désormais (ou pas, ça reste expérimental).
       
      Étape 1 : isoler le tube avec 5mm de mousse isolante qui passe sous les queues d’aronde. En plus c'est clair au lieu d'être noir.

       
      étape 2 : pare-buée

       
      étape 3 : uniformiser avec 5mm d'isolant sur toute la longueur

       
      On verra si :
      1) la buée parvient quand même à s'installer avec un tube qui ne se refroidit plus du tout à la même vitesse en recherchant à retarder ce processus.
      2) je peux pousser fort dès la sortie du tube sans constater d’échanges thermiques néfastes, repérables sur startest rapidement
       
      Si vous avez un avis sur la question, je suis peut-être totalement à côté de la plaque mais ce n'est pas désagréable d'essayer par mauvais temps de toute façon, n'hésitez pas à échanger.
       
    • By Maurice Briend
      Bonjour à tous,
      Je publie  cette Mosaïque de deux images  réalisée à l'aide de mon Astrographe Rasa 11''le temps de pose  total représente 10heures en sections de 300sec,on peut remarquer une Nébuleuse  Planétaire  assez discrète  au sud ouest  de l'image, je pense  il s'agit  de PK-111,la liste des objets en présence  et mentionnée  en bas de l'image; Merci à vous

    • By Showto
      Bonsoir, je souhaite faire l'acquisition d'un télescope, j'ai un budget max de 450€ j'habite en campagne donc peu de pollution lumineuse, j'aimerai voir du planétaire mais surtout du ciel profond. Je suis débutant enfin j'ai une lunette astronomique mais pas terribles mais j'ai quand même déjà un peu observer et donc j'ai beaucoup entendu dire que les Dobson ont un très bon qualité/prix et je sais qu'un gros diamètre capte + de lumière et je voulais savoir si le Dobson skywatcher 203/1200 était vraiment mieux pour 100€ de plus que le 150/1200 car c'est vraiment 450€ max si il y a une différence ? Merci pour votre aide !
    • By ClaudeS
      Bonjour à tous,
       
      J'ai consulté la liste OU comme beaucoup d'entre vous: https://www.telescopes-et-accessoires.fr/Files/131989/destockage2023.pdf
       
      Je vois sur le premier article:
      "TLK21000NR Matériel d’exposition Mewlon 210 avec chercheur 7x50, queues d’aronde mâle et femelle type Vixen. Télescope ayant déjà servi, quelques poussières sur le primaire. Shifting important".
       
      Appel aux spécialistes:
      Que doit-on en penser? Que le primaire est tilté, et nous avons affaire à un shifting continu lors de la MAP ou qu'il n'est pas tilté, et que le shifting se fait lors de la bascule de la MAP en intra extra focale? Ou les deux?
      Par expérience, sur le Rumak Maksutov 200mm, j'ai eu longtemps un primaire tilté pour y avoir touché plusieurs fois sans jamais parvenir à le récupérer comme en sortie d'usine (peut-être ai-je réussi tout récemment, je l'espère lors de mon dernier travail au banc). Le constat que j'ai fais (pas sûr à 100%), c'est qu'avec un primaire tilté, même en ayant compensé la collimation avec le secondaire, j'ai toujours eu plus ou moins de la coma au centre du champ (je n'en avait pas lors de la réception du tube reçu en article neuf).
      Qu'en pensez-vous?
       
      ClaudeS
       
      PS: J'ai cru lire que l'on pouvait trouver une collimation parfaite en cherchant dans le champ. Là, je ne sais pas faire et je n'ai pas envi d'apprendre à le faire.
  • Upcoming Events