Recommended Posts

Bonjour la Team!

 

Je cherche à améliorer ma précision temporel pour une datation la plus précise possible lors de mes prises de vues.

j'exclu les serveurs ntp accessibles depuis internet (précisions et connexion internet).

Je me suis donc tourné vers un récepteur gps en Usb qui sont a priori bien plus fiables.

Maintenant, comment synchroniser l'heure de mon module gps et de l'heure de mon PC?

J'ai cherché sur le web, mais rien trouvé mis a part le logiciel Dimension 4,mais ne sais pas comment le configurer avec mon module gps.

Prism intègre cette fonctionnalité, mais y a t'il une alternative?

 

Merci de vos infos.

 

Manu

 

 

Edited by manu33

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Facilement 100ms de différence réelle sont réalisables via une synchronisation internet par ADSL, sur Linux et sur windows récent.

As-tu besoin de mieux et de combien.

 

Stabilité de l'horloge d'un PC basique : 30ppm (XO) à 1ppm soit de 2.63s/j à 88ms. Pour un PC de qualité (horloge TCXO, serveur) c'est plutôt 10ms / jour.

Sur des délai court : on descend à 0.02ppm sur une période d'une seconde.

 

XO : 25ppm, c'est un quartz libre.

 

article-2019february-how-to-select-fig5.image.png.9bcb06728bcae1f5bce49cc6d0c60d67.png

https://www.rfglobalnet.com/doc/xo-clock-oscillators-0001

image.png.f8c3a0b8dd17297329b6ec7ec39373c7.png

exemple : https://doumai.pagesperso-orange.fr/16F628/Oscillateur_32kHz/Oscillateur_32k.htm

 

TCXO et sources fiables :

les TCXO sont des quartz avec une électronique de compensation adaptée à un modèle de cristal connu.

Vu la modernité des cartes mères, certaines sont probablement TCXO mais je vais creuser.

https://pratique-rfcircuits.monsite-orange.fr/page-5c25f4b71dbcd.html

En intégré : 18,5€ HT

article-2019february-how-to-select-fig6.  image.png.d4c93b446a12325839c24af3ae62a059.png

option de qualité : contrôle du vieillissement du cristal et bonne régulation de voltage => Dallas DS3231 / Connor Winfield séries T ou TV pour les telecoms ex. T602-025.0M

DS3231 est connue sous forme de module Arduino : 2ppm (dérive de 20ms / jour ) entre 0 et 40°C

 

les OCXO sont des quartz sous étuve chauffée (O pour oven, C pour compensated) et régulée (une à 2 parois) : c'est plus gros et ça consomme plus

article-2019february-how-to-select-fig7. image.png.ae740660451fe3d454a798057df07349.png

https://www.meinbergglobal.com/english/specs/gpsopt.htm

image.png.6d058c62fa7e8c60156faac2277b8126.png

Exemple : Connor Winfield OH4 séries, OH4610LF-025.0M, 56€ HT.

l 13mm x L 20mm x h 16.5mm

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 100ms sont acceptable pour de l'occultation d'astéroïdes (je penses),mais surtout en l'absence de réseau internet comment fais tu avec les serveurs de temps? sachant que les mises a jour en ligne se font périodiquement sur des tranches habituelles de 20 a 30 minutes (paramétrables), les dérives temporelles sur 20 a 30 minutes doivent déjà être conséquentes?

 

Manu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Partage de connexion depuis ton mobile ? Est-tu vraiment complètement hors réseau ? Même en montagne aujourd'hui on a de la 3G/4G.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, manu33 a dit :

surtout en l'absence de réseau internet comment fais tu avec les serveurs de temps? sachant que les mises a jour en ligne se font périodiquement sur des tranches habituelles de 20 a 30 minutes (paramétrables), les dérives temporelles sur 20 a 30 minutes doivent déjà être conséquentes?

L'intérêt du ntp est non seulement de te mettre à l'heure mais surtout de corriger la dérive de l'horloge interne de ton PC, c'est l'intérêt de mettre cela en place.

Avec un système de temps sous windows moderne W32Time ou Linux (ntpd et maintenant chronyd)

 

Pour Windows : 

https://learn.microsoft.com/fr-fr/windows-server/networking/windows-time-service/windows-time-service-tools-and-settings

Un serveur de référence (il faut s'enregistrer par mail sinon on risque de vous bloquer)

https://syrte.obspm.fr/spip/services/ref-temps/article/diffusion-de-l-heure-par-internet-ntp-network-time-protocol

 

Le principe est de calculer la dérive sur une période assez longue et d'enregistrer la différence de fréquence de ton quartz dans un fichier, le programme autocorrige la vitesse de ton horloge avec une granularité par "tic" (le plus petit écart de temps possible chaque fois que c'est nécessaire.

Il calcule quand et fait faire un petit bond en avant ou en arrière régulièrement.

 

Ce n'est pas simplement le mettre à l'heure mais aussi garantir que tu puisses être autonome en mode déconnecté sur une longue durée. (jours)

C'est moins efficace qu'un quartz à PLL programmée mais presque efficace qu'une montre à quartz une fois calibré.

La plupart des ordis maintenant utilisent un système horloge TCXO, quartz compensé avec une capacité. ( fréquence 10ms/jour de 86400s ou 0.1ppm )

 

Citation

À la différence d'un mouvement mécanique, le mouvement à quartz ne dérive pratiquement pas : de l'ordre de 0,1 ppm (parties par million), soit 0,3 seconde par mois, là où la dérive d'un mouvement mécanique varie généralement entre 10 secondes par jour et 6 secondes par mois

 

En déconnecté (l'ordinateur doit rester en service pour que la correction se maintienne), on peut espérer 30ms / jour pour la dérive et une centaine de ms pour le temps absolu

 

Sur une boucle réseau informatique fermée de serveur on obtient un horodatage absolu précis ~10ms.

Sur un réseau bureautique/internet, ~100ms c'est facile avec des PC standards

 

Ma référence : 

https://www.groupeadsn.fr/

https://siaf.hypotheses.org/125

 

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, manu33 a dit :

Les 100ms sont acceptable pour de l'occultation d'astéroïdes

Non il faut 10ms ou mieux.

 

Si tu es un peu bricoleur il y a une solution à base de raspberry et gps : http://www.nocturno.fr/timeserver/timeserverstrate1.html

Le raspberry prend la référence de temps dans le signal gps et fait office de serveur ftp par exemple en utilisant chrony.

Nous sommes quelques observateurs d'occultations a en avoir fabriqué un, ça fonctionne très bien, avec ça tu atteins la ms voir un peu mieux.

 

Lionel

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, teko38 a dit :

 

La time box, l'idéal, mais un peu cher pour moi !!!

ton logiciel a l'air super intéressant, par contre pour connaitre sa précision, il faudrait pouvoir comparer, mais pourquoi pas !

Prism intègre bien une interface pour récupérer le temps d'un module gps!

 

Merci de ton message :)

 

 

Edited by manu33

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, astroluma a dit :

Non il faut 10ms ou mieux.

 

Si tu es un peu bricoleur il y a une solution à base de raspberry et gps : http://www.nocturno.fr/timeserver/timeserverstrate1.html

Le raspberry prend la référence de temps dans le signal gps et fait office de serveur ftp par exemple en utilisant chrony.

Nous sommes quelques observateurs d'occultations a en avoir fabriqué un, ça fonctionne très bien, avec ça tu atteins la ms voir un peu mieux.

 

Lionel

 

Bonjour Lionel,

 

Merci de ta précision :)

Pour le timing, j'avais lu cet article :

http://astrosurf.com/sogorb/articles/asm96_occultations_2018.pdf

 

J'avais également identifier cette possibilité avec un Rasp.

j'ai trouvé ce lien en cherchant avec Chrony : https://www.framboise314.fr/lheure-gps-sur-votre-raspberry-pi/

 

Merci :)

 

Manu

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, astroluma a dit :

serveur ftp par exemple en utilisant chrony.

Nous sommes quelques observateurs d'occultations a en avoir fabriqué un, ça fonctionne très bien, avec ça tu atteins la ms voir un peu mieux.

Sur quel type de connexion entre les machines ?

 

De mon expérience, un lien ADSL à bon ping (20-30ms) permet une précision de 100ms après convergence

En dessous, il faut assurer que la latence soit limitée entre 20 et 30% du jitter (dispersion statistique) désiré, idéalement 10% sinon la convergence statistique est difficile. (plusieurs heures)

Même une connexion par câble éthernet 100Mbit/s croisé c'est illusoire pour la milliseconde. Par contre 10ms on tient la précision.

 

Avec un câble catégorie 5e et du Gbit/s, ça passe. on est sur base de temps à 100Mhz au lieu de 31Mhz en 100Mbit/s et le code reste pauvre, 5 moments, il faut quelques périodes, on atteint vite les 10% rien que par le transit.

 

Explication :

1) La partie physique PHY et MAC (media access coding & control)

Pour le Gbit, on est à 5us de temps de propagation pour 100m, c'est tout petit mais on voit que certains paquets vont dépasser ce temps : il faut que le paquet d'horodatage passe.

64 octets = 0.5us.

1518 octets ~=12us.

https://perso.liris.cnrs.fr/alain.mille/enseignements/emiage/emiage - ModuleC214/MB/214_3_3.htm#Le Path Delay Value en 100 Base T

 

On est à 1/50eme, potentiellement ça passe, la latence dans le câble et les équipements électroniques est petite.

 

* En 100 Mbit/s, on est à 1/5ms, c'est la taille de paquet qui est lente, pas la transmission : on tape déjà dans la limite des 20-30% de jitter sans compter le traitement informatique dans le système d'exploitation.

 

2) La partie informatique

Il faut former le paquet à transmettre sur le déclenchement de la PPS qui arrive de l'antenne GPS, sur une solution type pilote bas niveau c'est par une interruption rapide prioritaire.

Ensuite curieusement, on passe par le remplissage du buffer de la carte réseau, le paquet ethernet transite déjà une fois du cpu vers un périphérique (première latence à une vitesse pas beaucoup plus élevée que ce que le périphérique va mettre à transmettre)

2eme latence : la transmission

3eme latence dans la carte réseau distante.

Ceci explique la limite à 30% de ping de carte à carte, globalement on multiplie cette base par trois (en fait plutôt x2 quand la carte réseau est bien conçue).

 

Maintenant, si on compte les temps CPU, on voit qu'il faut se mettre en mode temps réel pour le pilote, parfait pour un raspberry, moins sur windows malgré la haute fréquence d'horloge des CPUs des PCs.

Sur un Raspberry Pi 800Mhz, j'ai vu des benchs "siege" dont un à 1300 hits/s sur un apache 2.2 en 2019. On est proche du fonctionnement demandé.

 

Ça reste juste pour de la milliseconde mais j'y crois.

 

Sur PC : W32Time version 2016 (dans windows 10 aussi) a corrigé pas mal de bêtises qui ont fait la mauvaise réputation de windows pour la synchro horaire. Microsoft a enfin lâché l'affaire pour passer à une reprise de la norme NTP.

Mais rien ne vous empêche d'installer un produit en mode noyau, ma confiance en microsoft là-dessus n'est pas meilleure que vous :P.

 

Mon expérience en entreprise. (j'y suis depuis fin 2020)

Nous fonctionnons en carte intégrée° sur les serveurs, seule les multiples antennes GPS sont externalisées sur trois sites distants de 660km environ (dont un est double). Le produit est du Lantime de chez Meinberg, qui est aussi, connu dans ses pires bêtises du début mais c'était dans les années 2000. C'est du sérieux maintenant.

La solution a été créée "from scratch" et fonctionne depuis 2003, et nous avons fêté 20 millions de contrats horodatées eIDAS cette année soit des millions de transactions horaires intermédiaires.

 

https://www.meinberg-usa.com/products/pci-and-pcie-slot-cards.htm

image.png.9b0e3c08a47568072cccd973fcdafcb9.png

 

°Faut pas rêver, ça ressemble furieusement à la solution citée par astroluma, c'est juste l'enrobage pro, le support et la redondance pour assurer du 4h max de coupure de service par an. (panne et maintenance)

Bon, on a quand même des doubles attachements fibre optique (entre les serveurs) mais le comble c'est que ça ralentit un peu en comparaison des câbles direct sur un réseau si peu encombré en mode silo.

Pour vous faire sourire (je n'étais pas là à l'époque), la dernière perturbation sérieuse date des éruptions solaire autour de Sept 2017 si je me souviens.

 

Ce soir là j'étais à Annecy et j'ai vu une aurore boréale en France (il y a un post Astrosurf sur le sujet), ciel rose au zénith, et des rideaux de vert, du violet quand je suis montée au Semnoz pour profiter du spectacle (très tênu certes) : la quatrième dimension et quelques gens qui s'attendaient à la fin du monde, d'autres qui sortait du bar l'Horloge en pensant qu'ils avaient trop bu mais aussi 80% de la population qui ne lève jamais la tête et qui finira con sur son appartenance à l'échelle cosmique.

Sur cette période de Septembre Octobre, il y a eu de nombreux incidents électroniques au Canada et nord des USAs. La magnétosphère terrestre (notre bouclier magnétique) a été arraché à 70%. Un flare de plus et c'était le black-out mondial. Les particules émises sont arrivées une dizaine d'heures plus tard, nous, européens, étions protégés et avons profités du spectacle.

Pour les amateurs d'histoire : https://youtu.be/LLO9WxVO9s8

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plus simple c'est effectivement NTP avec partage de connection internet.

Tu télécharge le soft Meinberg NTP est c'est réglé...tu seras facilement à < 20ms

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens d'essayer Meinberg avec mon gps pps,

Meinberg a un "retard" entre guillemet, je suppose que c'est mon ordi win11 I7.. de 11 à 13ms par rapport à la led du gps/pps

Le mieux c'est d'utiliser NMEATime2, de régler l'offset avec une caméra rapide usb3 pointé sur la LED.

6366a3209bb57_NTPGPSppsb.jpg.8ade709e6ffc21a5e9f3de8f5eea6939.jpg

Edited by Saci-

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, lyl a dit :

Sans déc. ça ne sert à rien de mettre des pairs level 3 si tu prends une référence GPS : tu fais juste diverger l'algorithme.

je n'utilise pas ce soft étant itinérant, mais si tu as un tuto pour les paramètres avec un gps/pps et Meinberg .

le 21 Novembre j'ai une occultation depuis chez moi...ça serait sympa d'essayer avec.

merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/11/2022 à 19:33, Saci- a dit :

Meinberg

Je n'utilise pas Meinberg, j'ai donné la documentation pour l'adaptation ntp de Microsoft :  W32TIme (W10 minimum) dans mes premiers posts.

Pas besoin de surcouche avec un produit noyau natif qui peut faire le boulot.

 

https://learn.microsoft.com/fr-fr/windows-server/networking/windows-time-service/windows-time-service-tools-and-settings

 

 

ma configuration en 3 minutes après relance du service

 

Citation

w32tm /config /manualpeerlist:"ntp.obspm.fr" /syncfromflags:manual /update
net stop w32time
net start w32time

puis

Citation

 

C:\WINDOWS\system32>w32tm.exe /query /status
Indicateur de dérive : 3(Non synchronisé)
Couche : 0 (Non spécifié)
Précision : -23 (119.209ns par battement)
Délai de racine : 0.0181334s
Dispersion de racine : 9.0364456s
ID de référence : 0x00000000 (Non spécifié)
Heure de la dernière synchronisation réussie : 05/11/2022 21:02:08
Source : ntp.obspm.fr
Intervalle d’interrogation : 10 (1024s)


C:\WINDOWS\system32>w32tm.exe /query /status
Indicateur de dérive : 0(Aucun avertissement)
Couche : 3 (Référence secondaire, synchronisée par (S)NTP)
Précision : -23 (119.209ns par battement)
Délai de racine : 0.0172329s
Dispersion de racine : 7.7971323s
ID de référence : 0x91EECB0A (IP de la source :  145.238.203.10)
Heure de la dernière synchronisation réussie : 05/11/2022 21:02:25
Source : ntp.obspm.fr
Intervalle d’interrogation : 10 (1024s)

 

Dans quelques heures, je devrais être à 50-100 ms

Pour l'instant c'est pas mal du tout en 7 minutes mais il faut laisser l'algorithme calculer la dérive de l'horloge interne du PC.

Objectif atteint : < 20ms

Citation

C:\WINDOWS\system32>w32tm  /stripchart /computer:ntp.obspm.fr
Suivi de ntp.obspm.fr [145.238.203.10:123].
L’heure actuelle est 05/11/2022 21:07:04.
21:07:04, d:+00.0179743s o:+00.0067495s  [                           *                           ]
21:07:06, d:+00.0186845s o:+00.0067216s  [                           *                           ]
21:07:08, d:+00.0184983s o:+00.0068125s  [                           *                           ]
21:07:10, d:+00.0182220s o:+00.0069865s  [                           *                           ]
21:07:12, d:+00.0179311s o:+00.0070569s  [                           *                           ]
21:07:14, d:+00.0182544s o:+00.0070263s  [                           *                           ]
21:07:16, d:+00.0178749s o:+00.0071476s  [                           *                           ]
21:07:18, d:+00.0181505s o:+00.0068541s  [                           *                           ]
21:07:20, d:+00.0183744s o:+00.0072244s  [                           *                           ]
21:07:22, d:+00.0180561s o:+00.0071374s  [                           *                           ]
21:07:25, d:+00.0177928s o:+00.0072516s  [                           *                           ]
21:07:27, d:+00.0186234s o:+00.0072116s  [                           *                           ]
21:07:29, d:+00.0179220s o:+00.0077250s  [                           *                           ]

-------------

1/2h plus tard : dérive de 35ms, on est toujours près de la marge de 3* le Path Delay Value du moyen de transmission.

Citation

C:\WINDOWS\system32>w32tm  /stripchart /computer:ntp.obspm.fr
Suivi de ntp.obspm.fr [145.238.203.10:123].
L’heure actuelle est 05/11/2022 21:36:37.
21:36:37, d:+00.0178572s o:+00.0339986s  [                           *                           ]
21:36:39, d:+00.0181891s o:+00.0341533s  [                           *                           ]
21:36:41, d:+00.0183924s o:+00.0344824s  [                           *                           ]
21:36:44, d:+00.0180092s o:+00.0342090s  [                           *                           ]
21:36:46, d:+00.0178210s o:+00.0341335s  [                           *                           ]
21:36:48, d:+00.0180093s o:+00.0343788s  [                           *                           ]
21:36:50, d:+00.0183847s o:+00.0343153s  [                           *                           ]
21:36:52, d:+00.0183673s o:+00.0344651s  [                           *                           ]
21:36:54, d:+00.0180779s o:+00.0340963s  [                           *                           ]

21:36:56, d:+00.0177430s o:+00.0343822s  [                           *                           ]

Le prochain de train de synchro est prévu à t0 + n*1024s (toutes les 17minutes)

Ce n'est pas en 1/2h que le paramétrage se stabilise.

--------------

1h, les paramètres sont remplis dans la registry windows, ça dérive moins : ~200us / 30s (7ppm) contre 1ms / 25s (40ppm) au début de la synchro.

Dans l'algorithme, il va, je pense, se passer un petit saut pour régler l'offset quand on arrivera vers 1ppm

Citation

 

21:56:13, d:+00.0182625s o:+00.0484766s  [                           *                           ]
21:56:15, d:+00.0181039s o:+00.0488147s  [                           *                           ]
21:56:17, d:+00.0176224s o:+00.0490077s  [                           *                           ]

 


C:\WINDOWS\system32>w32tm  /stripchart /computer:ntp.obspm.fr
Suivi de ntp.obspm.fr [145.238.203.10:123].
L’heure actuelle est 05/11/2022 21:57:04.
21:57:04, d:+00.0174701s o:+00.0491809s  [                           *                           ]
21:57:06, d:+00.0180992s o:+00.0493835s  [                           *                           ]
21:57:08, d:+00.0178406s o:+00.0492424s  [                           *                           ]
21:57:10, d:+00.0178433s o:+00.0491977s  [                           *                           ]
21:57:12, d:+00.0180524s o:+00.0493426s  [                           *                           ]
21:57:14, d:+00.0181650s o:+00.0491585s  [                           *                           ]
21:57:16, d:+00.0183205s o:+00.0493185s  [                           *                           ]
21:57:18, d:+00.0183698s o:+00.0490006s  [                           *                           ]
21:57:20, d:+00.0182053s o:+00.0495224s  [                           *                           ]
21:57:22, d:+00.0183912s o:+00.0491463s  [                           *                           ]
21:57:24, d:+00.0186520s o:+00.0496294s  [                           *                           ]
21:57:26, d:+00.0178701s o:+00.0495763s  [                           *                           ]
21:57:28, d:+00.0180006s o:+00.0494914s  [                           *                           ]
21:57:30, d:+00.0188286s o:+00.0492289s  [                           *                           ]
21:57:32, d:+00.0177433s o:+00.0494944s  [                           *                           ]
21:57:34, d:+00.0182691s o:+00.0493956s  [                           *                           ]

 


---------

 

Paramétrages finaux : il y a une valeur large sur un paramétrage par défaut qui est à 5 secondes.

 

largephaseoffset à 3-10 fois le délai PDV (ou ping), ici le ping est ~18ms => 54 à 180ms

 

Pour moi en ADSL vers l'observatoire de Meudon, je peux espérer 100ms.

 

=> w32tm /config /manualpeerlist:"ntp.obspm.fr" /syncfromflags:manual /largephaseoffset:100 /update

 

Sur le GPS en câble croisé : tu peux mettre bien moins comme expliqué au-dessus : 1 ou 2 ms.

 

w32tm /config /manualpeerlist:"<ip du GPS> ntp.obspm.fr" /syncfromflags:manual /largephaseoffset:1 /update

 

l'ip du GPS est celle simulée par l'équipement. En externe (câble croisé) ou en carte interne (par le driver via la pile TCP)

et voilà une configuration simple contrôlée avec Meudon en secondaire.

 

Ensuite quand la synchro est faite sur une longue période, tu peux déconnecter le GPS et partir en autonome avec la dérive d'une horloge TXCO à 10ms / jour.

Je ne conseille pas de triturer les minpoll et maxpoll à 6 (64s), ça ne sert qu'à synchroniser rapidement l'offset sans faire le boulot d'ajustement de fréquence. C'est du cache misère.

 

Avec une source  <= 1ms /j et un ordi à 10ms / j (horloge TCXO XO, j'ai ouvert la bête ) il faut environ 2 à 3 dixième de jour ou 2h30 - 4h pour que le coefficient d'ajustement de fréquence soit bien calculé.

Edited by lyl
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Saci- a dit :

 de régler l'offset avec une caméra rapide usb3 pointé sur la LED.

 

C'est une solution économique? et pourquoi ton logiciel connaîtrait mieux l'instant d'arrivé de l'image que celle d'un PPS sur une entrée quelconque (fil d'un port série ou // par exemple).

 

Sérieusement n'importe quel processeur peut dater un évènement (par exempla le PPS rdu GPS elié à une ligne d'interruption) entre 5 et 10 micro seconde presque tout le temps et en 20 à 40 microsecondes (selon les processeurs) absolument tout le temps. Pour que cette capacité devienne accessible, le truc s'appellent un OS temps réel (acronyme anglais RTOS). Cela existe sous formes d'extensions de linux (Xenomai) et de Windows (RTX peut être d'autres).

 

Avec un PC si il y a de vrais ports série ou parallèle, ils ont des entrées qui peuvent déclencher une interruption. Sinon, ce PC n'est pas fait pour çà.

 

 

Edited by crub

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, crub a dit :

et pourquoi ton logiciel connaîtrait mieux l'instant d'arrivé de l'image que celle d'un PPS sur une entrée quelconque (fil d'un port série ou // par exemple).

CE logiciel ne connait rien du tout c'est toi qui règle l'offset du pc via une caméra et SharpCap.

6366e0180dbb3_GPSPPSNMEATime2.jpg.c26b75a937720c037ed1ed81d49b374a.jpg

ici une comparaison avec le gps/pps et une antenne dcf77

GPS pps VS DCF77.lc

Edited by Saci-

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les chamailleries ne servent à rien, on est là pour proposer des réglages qui fonctionnent.

Il est 23h14 soit ~2h15 après que j'ai lancé ma configuration

Je suis à 135ms de dispersion statistique sur de l'ADSL.

Encore un peu de patience (mais là c'est dodo) et l'objectif de 100ms de dispersion sur le temps réel avec une confiance très élevée sera atteint.
 

Citation

 

C:\WINDOWS\system32>w32tm.exe /query /status /verbose
Indicateur de dérive : 0(Aucun avertissement)
Couche : 3 (Référence secondaire, synchronisée par (S)NTP)
Précision : -23 (119.209ns par battement)
Délai de racine : 0.0184363s
Dispersion de racine : 0.1350701s
ID de référence : 0x91EECB0A (IP de la source :  145.238.203.10)
Heure de la dernière synchronisation réussie : 05/11/2022 23:01:53
Source : ntp.obspm.fr
Intervalle d’interrogation : 11 (2048s)

Décalage de phase : 0.0596518s
Fréquence d’horloge : 0.0156249s
Ordinateur d’état : 2 (Synchroniser)
Indicateur de source de temps : 0 (Aucun)
Rôle de serveur : 0 (Aucun)
Erreur lors de la dernière synchronisation : 0 (La commande s’est terminée correctement.)
Durée écoulée depuis l’heure de la dernière synchronisation réussie : 680.1942512s


C:\WINDOWS\system32>w32tm  /stripchart /computer:ntp.obspm.fr
Suivi de ntp.obspm.fr [145.238.203.10:123].
L’heure actuelle est 05/11/2022 23:13:32.
23:13:32, d:+00.0178938s o:+00.0761706s  [                           *                           ]
23:13:34, d:+00.0179820s o:+00.0761214s  [                           *                           ]
23:13:36, d:+00.0173586s o:+00.0764032s  [                           *                           ]

 

 

 

et enfin rendre le service actif à chaque démarrage, j'ai constaté qu'il est en manuel

https://learn.microsoft.com/fr-fr/windows-server/administration/windows-commands/sc-config

 

C:\WINDOWS\system32>sc.exe config W32Time start=delayed-auto
[SC] ChangeServiceConfig réussite(s)

 

Note : ne pas démarrer le service quand windows est en pleine charge lors du démarrage, le faire à la fin quand tous les services principaux ont été lancés.

Le service ntp lance des paquets de synchronisation à son lancement. Si le système est chargé, ceci a tendance à créer de mauvais ajouts aux statistiques et à fausser les deux variables de corrections (offset & fréquence)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, lyl a dit :

on est là pour proposer des réglages qui fonctionnent.

tout à fait

en tout cas ce qui compte c'est l'horodatage précis lors d'une occultation..

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour confirmation, aujourd'hui relance du PC à 11h30 : 107ms de l'heure théorique à T+2h de la reprise de synchro 

J'ai un ping moins bon qu'hier : 22ms

 

Citation

C:\WINDOWS\system32>w32tm /query /status
Indicateur de dérive : 0(Aucun avertissement)
Couche : 3 (Référence secondaire, synchronisée par (S)NTP)
Précision : -23 (119.209ns par battement)
Délai de racine : 0.0222615s
Dispersion de racine : 0.1071138s
ID de référence : 0x91EECB0A (IP de la source :  145.238.203.10)
Heure de la dernière synchronisation réussie : 06/11/2022 13:12:46
Source : ntp.obspm.fr
Intervalle d’interrogation : 11 (2048s)

 

A la relance il s'est produit une correction d'offset mais le service a gardé la correction de fréquence du crystal, on converge plus rapidement.

Je conseille quand même de laisser le PC connecté sur le net une vingtaine de minutes pour récupérer 2 échantillons de la part de vos serveur de temps préféré.

 

Pour la configuration avec GPS connecté, je dirais que quelques minutes suffisent, il s'agit juste de recaler l'offset avec le GPS au lancement du PC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour et merci pour vos contributions :)

 

Serait il possible de synthétiser les différentes méthodes et manipulations à effectuer  que ce soit en méthode soft ou hard?

 

 

Edit : je viens de télécharger le Logiciel : NMEATime2, lien de Daniel @teko38 (merci Daniel ;)) , il m'a reconnu mon antenne GPS immédiatement , il s'agit dune antenne GPS à base de chipset u-blox 8, 

Le soft est censé ajuster automatiquement l'heure du pc avec l'antenne GPS, maintenant, comment vérifier sa précision?

il s'agit d'une version d'essai, mais licence possible pour 20.48$.

 

 

Merci encore de vos retours !

 

Manu.

 

 

 

 

Edited by manu33

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, manu33 a dit :

Le soft est censé ajuster automatiquement l'heure du pc avec l'antenne GPS, maintenant, comment vérifier sa précision?

Tu as toute l'explication dans mes posts pour l'outil natif et gratuit de windows.

Il n'y a que deux commandes à passer mais il faut lire la documentation de ton GPS.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

Il n'y a que deux commandes à passer mais il faut lire la documentation de ton GPS.

Si tu peux faire un tuto pas à pas ça nous arrangeaient,  de plus comment trouver le port com du gps dans l'invit de commande ?

 

Il y a 9 heures, manu33 a dit :

Le soft est censé ajuster automatiquement l'heure du pc avec l'antenne GPS, maintenant, comment vérifier sa précision?

Tu cliques sur tool dans NMEATime2----> Set time différence offset-----> Apply Calibration Value ---> OK .. aussi il faut te connecter mais ça reste imprécis si je le compare avec la led/pps(100ms)

Si tu veux une grande précision à la milliseconde prés il te faut un gps avec une led qui envoie les pulses par seconde puis tu règles toi-même l'offset, pour ça il te faut SharpCap(horodatage, turbo, etc) un pc usb3(1000fps/s en fen^trant) et une caméra ub3..

ici quelques explications et liens en bas de page dans mes tests:

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Saci- a dit :

Si tu peux faire un tuto pas à pas ça nous arrangeaient,  de plus comment trouver le port com du gps dans l'invit de commande ?

Non je ne peux pas sans la doc du GPS

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Matthieu Conjat
      Bonjour à tous,
      je me suis amusé à suivre pendant ~4 heures un astéroïde hier soir (2176 Donar), car il passait près de M96. Sa période n'était pas connue, pour autant que je sache, alors j'ai tenté le coup.
      Finalement, en 1 heure, il avait gagné 1 magnitude, comme on peut le voir sur la courbe de lumière. Ca se voit même très bien sur l'image finale (il est à droite du champ). Il doit être très allongé pour gagner un facteur 2.5 en éclat au cours de sa rotation.
      Je vais continuer à le suivre ce soir, pour bien confirmer sa période de ~4.7 heures.
      (92 images de 120" de pose, T400 f/5, QSI 583ws sans filtre)

       
      Un zoom:

       
      Un petit gif animé de 2h30, pour lequel j'ai recalé chaque image de l’astéroïde pour qu'il reste fixe:

       
       
      Et la courbe de lumière:

       
      Il y a un 2è astéroïde au dessus de M96 (42693 1998 KQ38), mais il ne varie pas autant.
      Ce soir je fais la même image au-dessus de M95.
       
      Matthieu
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Lors de la lunaison du mois de novembre, j'ai pu retourner sur le champ de l'astéroïde 65803 (Didymos) dont le compagnon a été choisi comme cible de la sonde Dart le 26 septembre dernier et les restes de cette collision sont toujours parfaitement visibles !
      C'est dans la nuit du 26 au 27 novembre que j'ai pu l'imager et la comète 107P/Wilson-Harrington se trouvait alors toute proche de Disymos, ce qui a donc permis de capturer deux astres pour le prix d'un
       
      Bon en guise de "guest-star", c'est le second mot qui est le plus important, car il se trouve que cette comète est quasiment toujours d'aspect stellaire (une faible queue fut détectée uniquement en 1949, sans aucune chevelure) et en plus elle est faible (mag 18) sauf les années où elle frôle la Terre à 0,1 ua (ce fut le cas en 1979, prochaine fois en 2039...). Rien de transcendant donc, l'objet le plus intéressant reste l'astéroïde Didymos, qui du coup prend une allure de comète : les rôles sont inversés
       
      Pour bien repérer les deux protagonieste, l'animation reste le meilleur outil. Je l'ai proposée, sous forme de jeu, sur un post d'hier soir que vous pouvez aller voir ici :
       
      Je vous propose ici de voir, cette fois, le résultat du compositage de l'ensemble des poses :
       
      1°) Astéroïde 65803 (Didymos)
           --------------------------------------------
      La traînée résultant de l'impact est vraiment bien visible, sur une longueur de 5.7' (vers PA=282°) :

      et il semblerait qu'elle ne soit pas uniforme, on devine des parties plus brillantes (fragments ?) :

       
      Didymos reste plus brillant qu'avant l'impact, avec une magnitude mesurée V=16.4.
      Je ne l'ai pas suivi suffisamment longtemps pour tenter de voir une variation d'éclat cette fois...
       
      2°) Comète 107P/Wilson-Harrington
           ------------------------------------------------------
      Elle est passée au périhélie le 24 août dernier. Aspect complètement stellaire : m2= 17.7
      107P est le seul objet ponctuel dans l'image
      Les étoiles sont filées E/W puisque le compositage est calculé sur le déplacement de la comète.
      La traînée verticale, toute proche, est celle laissée par Dydimos
       
      Et pour finir, voici le montage réalisé afin de figer l'astéroïde Didymos et la comète 107P avec le fond stellaire :
       
      Pour voir l'image à l'échelle de 100%, clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet ou une Nouvelle Fenêtre

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - guidées avec dithering pour une pose sur deux
      Le 27 novembre 2022 entre 01h26 et 02h50 utc
      36 poses de 2min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 12 min
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené  à 2"/pixel
       
      A regarder à pleine échelle bien sûr, même s'il y a peu de belles galaxies dans cet environnement.
       
      Bon week-end à tous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Comme il ne fait pas très beau en ce moment, je vous propose un petit jeu :
       
      En imageant l'astéroïde 65803 (Didymos), celui heurté par la sonde Dart, dans la nuit du 26 au 27 novembre, j'ai capturé au passage la petite comète 107P/Wilson-Harrington puisqu'elle était dans le même champ !
      Normalement :
      une comète c'est un objet diffus, un astéroïde c'est un objet ponctuel et d'aspect stellaire  
      Alors saurez-vous les trouver dans l'animation de la séquence ?
       

      36 poses de 02 minutes le 27/11/2022 de 01h26m51s à 02h48m46s utc
       
      Oui, je sais c'est pas cool, il n'y a même pas de flèche et, en plus, bien sûr il y a un piège
       
      C'est à ce stade juste un teaser, je dois encore faire les mesures photométriques et bien sûr le montage figeant à la fois les étoiles, la comète et l'astéroïde...
      Il y aura donc bien sûr une suite plus complète.
       
      Bon week-end.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Je vous ai proposé hier soir un petit fil sur l'observation d'un duo cométaire :
      mais ne vous avais pas tout dit...
       
      Le compositage calculé pour révéler la petite C/2022 S4 (Lemmon) a, par le plus pur des hasards, révélé au passage 4 astéroïdes de plus
       
      Pour tout dire, il y en a même un qui a un mouvement si proche de celui de la comète, que quand j'ai fait les mesures photométriques quelques jours après le compositage lui-même, je me suis trompé de cible et c'est lui que j'avais d'abord mesuré
       
      Cette mésaventure illustre bien, je trouve, toute la puissance du compositage pour révéler les astres faibles : un exercice plus délicat pour les cibles en mouvement puisque le compositage doit être spécifique au déplacement de l'astre imagé.
       
      Deux astéroïdes seulement avaient laissé une traînée visible sur le compositage stellaire du champ :

       
      Alors que l'on détecte cette fois la traînée laissée par 6 astéroïdes sur le compositage calculé sur le déplacement théorique de C/2022 S4 (Lemmon) :

       
      Il faut dire qu'il y a du monde qui se baladait dans ce champ :

       
      Je ne me suis pas amusé à faire un compositage calculé pour chacun (faut pas exagérer ), mais il est intéressant de voir qu'il y en a de bien faibles qui, du fait de leur mouvement apparent assez proche de celui de la comète, sont mis en évidence :


       
      Amusant de révéler des astéroïdes en calculant le compositage sur le mouvement d'une comète !
      Ça rappelle la technique de recherche par "tracking synthétique" merveilleusement exploitée notamment par Alain MAURY et Georges ATTARD  (Cf les posts passés intitulés "deux français à l'honneur").
       
      Cette illustration de la technique, purement fortuite ici, m'a amusé et j'ai eu envie, du coup, de la partager avec vous
       
      Bone soirée.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Il y a quelque temps que l'occasion de capturer deux comètes dans le même champ ne s'était plus présentée. Je suis donc content de vous proposer un nouveau duo imagé durant la lunaison de novembre entre :
      P/2022 L3 (ATLAS) dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois(1), et la très discrète C/2022 S4 (Lemmon), découverte le 19 septembre dernier.  
      Deux astéroïdes se sont également tapés l'incruste, en laissant une petite traînée sur le compositage stellaire :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 19 au 20 novembre 2022 entre 19h00 et 21h25 utc
      62 poses de 02min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 04 min
       
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
       
      P/2022 L3 (ATLAS)
      ================
      Elle est passée au périhélie le 29 cotobre, et elle commence déjà à faiblir un peu :
      magnitude nucléaire : m2 = 16.4 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 14.7 (rayon d'ouverture de 2.1')  
      Côté mensurations, l'image révèle :
      une chevelure encore étendue de 1.6' de diamètre et une  queue de poussières qui a bien diminué en 3 semaines : 7.3' de longueur vers PA=214°
       
       
      C/2022 S4 (Lemmon)
      ================
      C'est donc une toute nouvelle comète, découverte deux mois plus tôt (à la magnitude 20.6). C'est encore un astre faible :
      magnitude nucléaire : m2 = 19.4 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 19.2 (rayon d'ouverture de 38")  
      Côté mensurations, l'image révèle :
      une chevelure diffuse de 12" de diamètre seulement et une  possible queue de 25" de longueur vers PA=31°, si faible que je n'en suis pas sûr...  
      La voici en gros plan, zoomée 2x, donc à 0.63"/pixel :

      Elle ne passera au périhélie que le 17 juillet 2024, où elle devrait alors monter vers m1=14.5.
       
      Bon dimanche.
       
      *** Edit 04/12/2022 - 13h11 loc *** : changement de l'image avec le bon libellé pour C/2022S4, merci @ALAING de me l'avoir signalé
       
      (1) : dernier post ici
       
  • Upcoming Events