zirkel 2

Les différents Astrams et leur pratique

Recommended Posts

Après bientôt 30 ans de pratique astro, j’ai eu l’occasion de croiser en club ou dans les rassemblements plusieurs types d’astrams.

Un petit récapitulatif de mon vécu qui n’a de valeur qu’indicative et qui n’est en aucun cas un jugement.

 

-        L’observateur visuel assidu de campagne, privilégie le plus grand diamètre possible (Dobson/Newton majoritairement), observe le plus souvent possible ciel profond et planétaire, très bon observateur, confirmé.

-        L’observateur assidu visuel des villes, utilise des diamètres plus modestes, souvent des Lunettes ou Maksutov, observe pour l’essentiel la Lune et les planètes à chaque occasion. Très bon observateur mais limité par son environnement.

-        L’observateur occasionnel en visuel, l’astronomie est juste un passe-temps, en général utilise une lunette ou un télescope de petit diamètre, observe quand il y pense ou lors d’événements astronomiques particuliers.

-        L’astro dessinateur, un passionné qui dessine les détails lunaires, les planètes et les objets du ciel profond, en général patient et très bon observateur.

-        L’astro photographe, passionné par les belles images, exigeant sur la qualité de son matériel et de ses prises de vues/traitements, activité en général très chronophage et qui exige des moyens techniques, financiers et des compétences informatiques importants.

-        L’astro bricoleur, fabrique lui-même ses instruments, à la fois passionné de la bricole et de l’observation, pour l’essentiel des Dobson/Newton de diamètre important, observe de tout, de la campagne en général.

-        L’astro itinérant, se déplace le plus souvent possible, on le croise à tous les rassemblements ou presque, possède à peu près tout type d’instrument, visuel et/ou photo, bien équipé en terme de moyens logistiques (camion, van, remorque…) exige disponibilité (souvent des retraités) et des moyens financiers.

-        L’astro insatisfait permanent, bricole/améliore/corrige sans arrêt son instrument, ça ne va jamais ! il passe le plus souvent son temps à bricoler qu’à observer… apporte des solutions intéressantes.

-        L’astro théoricien, passionné pour transmettre ses connaissances optiques/mécaniques, éprouve le besoin de tout expliquer, possède parfois de solides connaissances…observe moins que la moyenne, il fait surtout des tests.

-        L'astro collectionneur, collectionne des instruments et des oculaires, souvent anciens (Vintage), observateur visuel pour l'essentiel et bricole/répare souvent (Merci @serge vieillard)

-        L'astro animateur , un(e) passionné (e) adore animer et transmettre sa passion aux néophytes en particulier aux plus jeunes (Merci @RIGEL33)

-        L’astro j’épate la galerie, celui-là on le croise dans les rassemblements, le plus gros, le plus beau et l’instrument le plus cher possible (et les accessoires qui vont avec) et le fait bien savoir, parfois très bon observateur mais pas toujours, heureusement pas majoritaire !

-        L’astro débutant, pose plein de questions et ne comprends pas toujours tout, perdu dans l’offre et ses besoins, ne sait pas encore vraiment quelle va être sa pratique…nous sommes tous passé par là.

 

Cette liste n’est pas exhaustive et les différentes pratiques sont perméables comme par exemple un astro photographe peut faire du visuel.

 

Le dénominateur commun à tout ce beau monde c'est souvent la passion, pas toujours raisonnée ni objective... moi le premier !

 

Et vous ? vous retrouvez vous dans cette liste ?

Edited by zirkel 2
ajout
  • Like 6
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yes mon Sergou :-) je rajoute ! toi tu es dans plusieurs catégories...tu sais lesquelles xD

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, zirkel 2 a dit :

Cette liste n’est pas exhaustive et les différentes pratiques sont perméables comme par exemple un astro photographe peut faire du visuel.

 

Exactement !  Pour ma part : 100% astrophotographe à la maison (car le visuel CP en banlieue Parisienne n'a aucun intérêt), 100% visuel en vacances avec le Dobson

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour , et bravo ;) 

mais il en manque un, le plus nul, je postule ;) 

prems ;) 

Edited by PETIT OURS
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah ah ! Excellent ! comme déjà dit les ensembles ne sont pas disjoints, on peut appartenir à différentes catégories.

Par ex les 1 et 4, ainsi que 2 et 4 vont bien ensemble. Et ainsi de suite ...

Marrant comme j'en reconnais certains, quasi exclusivement dans une des catégories ci-dessus et de façon donc caricaturale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant, cette typologie !

 

Mais au fond, pourquoi scrutons-nous le ciel selon toutes ces pratiques variées ? o.O

 

Plutôt que la pêche à la mouche, le train miniature, le quad, la chasse, le bridge ?...

 

Que cherchons-nous quand nous passons des heures à discerner une tache blanche, diffuse, floue que nous savons être très très loin ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 5 heures, zirkel 2 a dit :

Le dénominateur commun à tout ce beau monde c'est souvent la passion

 

il y a 19 minutes, starjack a dit :

Que cherchons-nous quand nous passons des heures à discerner une tache blanche, diffuse, floue que nous savons être très très loin ?

Bien que notre pratique de l'astronomie nous rappelle à chaque instant notre désespérante solitude d'Etres Humains dans l'Univers, c'est une merveilleuse façon d'oublier notre solitude. 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, etoilesdesecrins a dit :

et de façon donc caricaturale

 

Forcément mais certains correspondent très bien à la caricature :D

 

il y a 24 minutes, starjack a dit :

Que cherchons-nous quand nous passons des heures à discerner une tache blanche, diffuse, floue que nous savons être très très loin ?

 

Je ne sais pas pour les autres mais en ce qui me concerne c'est le côté contemplatif et parfois l'envie d'une certaine solitude.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien ta catégorie "astro insatisfait permanent", à laquelle je ne m'identifie pas du tout car je ne vois pas l'intérêt de démonter dégraisser/regraisser une monture tous les 20 000 tours de  l'axe horaire mais enfin à chacun ses névroses...

 

Pour le reste,  comme pas mal d'amateurs, observant la voûte céleste depuis 50 tours de Soleil, je relève ici ou là de certains points de tes catégories.

 

Tu pourrais peut-être en rajouter une :

L'astronome amateur de moins de 18 ans car il y a un moment que je n'en vois plus dans mon Club...

Edited by JPP 78

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Zirlel 2,

 

Après avoir lu la carte des menus, je prendrais ces 4 plats.

A emporter SVP....

 

Il y a 8 heures, zirkel 2 a dit :

-        L’astro photographe, passionné par les belles images, exigeant sur la qualité de son matériel et de ses prises de vues/traitements, activité en général très chronophage et qui exige des moyens techniques, financiers et des compétences informatiques importants.

 

Il y a 8 heures, zirkel 2 a dit :

     L’astro bricoleur, fabrique lui-même ses instruments, à la fois passionné de la bricole et de l’observation, pour l’essentiel des Dobson/Newton de diamètre important, observe de tout, de la campagne en général.

 

Il y a 8 heures, zirkel 2 a dit :

-        L’astro insatisfait permanent, bricole/améliore/corrige sans arrêt son instrument, ça ne va jamais ! il passe le plus souvent son temps à bricoler qu’à observer… apporte des solutions intéressantes.

 

Il y a 8 heures, zirkel 2 a dit :

-        L'astro collectionneur, collectionne des instruments et des oculaires, souvent anciens (Vintage), observateur visuel pour l'essentiel et bricole/répare souvent (merci Serge !)

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me vois bien naviguer d'une catégorie vers une autre. Le principal, vu de ma fenêtre, est de comprendre. Je me documente, ce qui prend beaucoup de temps et finalement ... J'observe :P Il  a bien mille et une façons de pratiquer notre passion ! En tout cas, merci Stéphane pour cette analyse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il manque l’astram passionné mais feignant ou dilettante :D qui s’emmerde pas à perdre du temps pour faire des photos alors que les potes font ça très bien pour lui, qui a un peu de mal à se concentrer pour comprendre toutes la théorie en optique /meca …

 

et l’astram qui fait pas ce qu’il veut parce qu’il a des contraintes en tous genres , qui se contente le plus souvent du ciel qu’il a chez lui…. beaucoup s’y retrouveront….

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, zirkel 2 a dit :

-        L’astro photographe, passionné par les belles images

 

Il y a un deuxième type d'astrophotographe, celui pour qui l'intérêt de l'image n'est pas sa beauté mais sa signification (astrophysiquement parlant). C'est celui qui souhaite suivre l'évolution de la calotte martienne (pas forcément pour la science, hein), qui veut obtenir des courbes de lumière d'astéroïdes (idem), qui fait des spectres d'étoiles particulières (itou), etc.

 

Pour le premier, la photo est un but. Pour le second, la photo est un moyen. Tous les deux doivent parfaitement maîtriser la technique, mais ce n'est pas forcément la même technique.

Edited by Bruno-
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a aussi les allumés de la photo de la boiboite en métal en orbite autour de la Terre... ceux qui s'obstinent à la faire passer devant la Lune ou même le Soleil... Comme si c’était de l'astronomie :ph34r::D

Edited by maire
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup de passionnés d'astronomie n'ont même tout simplement aucune pratique de terrain.
Le sujet les passionne... mais ils ne ressentent pour autant pas le besoin d'avoir ou d'utiliser un télescope ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce qu'on ne les appelle pas, alors, des amateurs d'astronomie, et non des astronomes amateurs − qui sont astronomes, c'est-à-dire qui pratiquent l'astronomie ?

 

(De même que je suis amateur de football : j'aime regarder des matchs de foot, mais je ne suis pas footballeur amateur : je ne pratique pas le football en amateur.)

Edited by Bruno-
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Bruno- a dit :

Il y a un deuxième type d'astrophotographe, celui pour qui l'intérêt de l'image n'est pas sa beauté mais sa signification (astrophysiquement parlant). C'est celui qui souhaite suivre l'évolution de la calotte martienne (pas forcément pour la science, hein), qui veut obtenir des courbes de lumière d'astéroïdes (idem), qui fait des spectres d'étoiles particulières (itou), etc.

 

Oui, il manquait la classe plus rare, mais très active, des amateurs observateurs scientifiques :)

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens de ma  terrasse après 1h30 d'observation planétaire à la 80 ED et je viens de lire vos messages à l'instant.

 

J'ai bien précisé dans mon message initial que ma liste n'était pas exhaustive les gars... j'ai précisé aussi que c'était des astrams que j'ai croisé en club où dans des rassemblements et de MON vécu. Forcément elle est incomplète puisque je n'ai jamais croisé, par exemple, des amateurs observateurs scientifiques...ou alors je n'ai pas fait attention 😁 

J'ai oublié aussi la radio astronomie et le fameux visuel assisté croisée aux NAT.

C'est intéressant que vous complétiez... c'est un peu le but.

 

En ce qui me concerne je suis plutôt dans le menu :

- L' observateur assidu des villes (pas tellement le choix).

- L' astro collectionneur.

Edited by zirkel 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, starjack a dit :

Mais au fond, pourquoi scrutons-nous le ciel selon toutes ces pratiques variées ? o.O

 

Parce que nous sommes tous amoureux de la beauté du monde... 9_9

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, zirkel 2 a dit :

j'ai précisé aussi que c'était des astrams que j'ai croisé en club où dans des rassemblements et de MON vécu. Forcément elle est incomplète

Tu manques de data quoi….. pas très scientifique :D 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, starjack a dit :

Mais au fond, pourquoi scrutons-nous le ciel selon toutes ces pratiques variées ? 

Pour se foutre la trouille sur le temps et sur l’espace…. La recherche d’une sorte de vertige qui devient addictif …

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y avait aussi l'astrophotographe passionné par l'argentique et que les traitements informatiques font  ch.er !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, MARCOPOLE a dit :

il y avait aussi l'astrophotographe passionné par l'argentique et que les traitements informatiques font  ch.er !

Ah oui, je vote pour cette catégorie!

avec une sous catégorie pour photo 6x6 diapo, que j'ai arrêté avec la fin commerciale de Ektar E200 qu'on pouvait pousser à 800 ISO au développement:x

Edited by Sébastien Lebouc
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now