xavierc

Nuit du 23 au 24 août 2022

Recommended Posts

Dobson Strock 254/1200
Au centre de mon jardin de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres

4 dessins : 10166 à 10169.

Je me suis installé à 22h40 mais un cirro-stratus statique traîne plus d'une heure avant de commencer à se résorber.
Il fait bon en tee-shirt.

Je commence par un amas ouvert de la Lyre malgré le nuage qui stagne et peine à se résorber.

Observation 10166 : NGC6791.
Cet amas ouvert est vu malgré le nuage à 75x mais il faut composer avec l'épaisseur variable de ce dernier qui l'efface par moments. Sur fond nébuleux très faible à 75x et 109x, il fourmille d'étoiles à travers ce voile nébuleux à 109x.
NGC6791obs10166.jpg

Le nuage ayant disparu, je passe à des cibles plus faibles, quelques galaxies d'Hercule vers M13.

Observation 10167 : NGC6207.
La galaxie voisine de M13 est facile à 75X, son centre ponctuel est faible à 150X. Elle est allongée et diffuse.
NGC6207obs10167.jpg

Observation 10168 : NGC6196 et IC4614.
NGC6196 se montre très faible à centre proéminent à 150x, après sa détection à 75x et sa confirmation à 109x.
IC4614 est vue VI2, perceptible à 109x et confirmée à 150x.
Un petit nuage gêne.
NGC6196_IC4614obs10168.jpg

Je pars à la cuisine pour la pause casse-croûte à minuit.

Je suis toujours en tee-shirt mais les moustiques deviennent menaçants, je vais mettre le manteau pour me protéger.

Des petits nuages restes du cirro-stratus gênent par moments mais courts.

J'entends un chevreuil au nord.

J'observe une galaxie du Verseau, là aussi un nuage isolé gêne bien que petit, pile au mauvais endroit et stagnant.

Observation 10169 : NGC7198.
La galaxie est assez petite à 150x, détectée à 75x et sûre à 150x.
Elle est VI2 à VI1, à centre ponctuel.
Je crois que je l'ai vue récemment aussi au Dobson 508.
NGC7198obs10169.jpg

J'entends comme un bruit de bétonnière à l'Est, elle tourne donc la nuit chez le gars aux yourtes qui semble toujours être dans des travaux?
A 1h je remballe.

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Cet amas de la Lyre, j'ai toujours eu un peu de mal ...A la lunette y a des étoiles en avant plan qui induisent en erreur.

Pour la voisine de M13 c'est tout-à-fait cela dans cette tranche de diamètre, avec pour ma part une vision indirecte nécessaire tout de même à la lunette.

T300 :

56 X : petit fuseau d’allongement SO/NE de rapport 2.5 env, vu en VD3 dans le même champ que M13.

Centre nettement plus brillant.

 

96 X / 170 X : plus facile, VD2, plus allongé, 3/1. Centre facile.

 

270 X : beaucoup plus développé et facile, allongement 4/1.

Extension S semble plus brillante et marquée, forme globale un peu irrégulière.

 

(bizarre cela sur l'extension S, à vérifier car rien de probant sur photos)

 

Les autres je ne les ai pas en stock.

 

Sympa tes commentaires d'ambiance toujours ! :)

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

NGC 6791, c'est un de mes meilleurs souvenirs au 495 mm, alors qu'on ne voit presque rien à 200 ou 300 mm. Tiens, je vous copie-colle mes descriptions :

 

C8 : nuage flou peut-être allongé, très faible mais vu du premier coup d'oeil, au 25 mm. Il est légèrement à l'est de la zone où je cherchais et fait environ 5'. Le SP 15 mm n'améliore rien, c'est toujours aussi faible. Et pourtant c'est une nuit à la transparence exceptionnelle (pour ce site de plaine.)

 

Orion Optics 300/1200, T=2 : vague nuée au milieu d'un riche champ stellaire. Elle semble un peu allongée.

 

Lukehurst 495/2032, T=2 : amas très intéressant avec cet instrument. Il offre une image curieuse : près d'une centaine d'étoiles faibles, assez serrées, formant un groupe allongé dans la direction SE-NO, semblent cachées derrière les nombreuses étoiles brillantes de la Voie Lactée. Celles-ci gênent l'observation et il faut en faire abstraction pour bien repérer l'amas, c'est pourquoi il ne se détache pas très bien à première vue. Ce qui trahit sa présence, c'est le plus grand nombre d'étoiles faibles. Je ne connais aucun autre amas qui donne cette impression d'être dissimulé derrière la Voie Lactée.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà c'est exactement ça Bruno pour NGC 6791, il semble masqué. En plus d'être à faible brillance de surface, si j'ose reprendre un terme galactique. Pour moi c'est un peu comme le vieux NGC 188 (mais en + difficile), jamais trop sûr de la localisation et de ses limites.

Cependant, dans l'échelle des difficultés extrémistes, il n'est pas encore au taquet si le ciel est très bon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Bruno- a dit :

NGC 6791, c'est un de mes meilleurs souvenirs au 495 mm, alors qu'on ne voit presque rien à 200 ou 300 mm.

 

Bizarre car malgré les conditions pas optimales, il montrait déjà un paquet d'étoiles au Strock 254.

Je ne l'ai pas encore observé au 508, ça devrait donc être un feu d'artifice stellaire d'après ton témoignage.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Xavier : il est possible que tu aies une très bonne vue, comme le suggèrent tes observations (toutes ces faibles galaxies que tu détectes au 250 mm). Nous ne sommes pas égaux sur ce point, je sais (je l'ai vu) que des gens peuvent voir une magnitude de plus que moi, à l'œil nu comme au télescope, tu en fais peut-être partie ? Ou alors c'est la qualité optique du télescope (ton 250 mm a un miroir artisanal ?) : si les étoiles faibles sont plus piquées, elles ressortent mieux du fond du ciel, ça améliore la magnitude limite.

 

Bon, il faudra attendre l'an prochain que tu le voies au 508 mm pour résoudre le mystère...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bruno- a dit :

ton 250 mm a un miroir artisanal

 

C'est un Skywatcher dans la moyenne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

17.000 années-lumière en pleine Voie Lactée dans la Lyre pour NGC 6791, ça doit provoquer la contamination par pas mal d'étoiles d'avant plan (j'avais noté dans les remarques astrophysiques pour cet objet que les étoiles membres les plus brillantes démarraient à m=15).

 

T115= à 36x, à 30’ de 2 étoiles de m=6-7, large tache très faible et peu détachée; à 72x, une demi-douzaine d’étoiles faibles (m=13) sur fond nébuleux.

T203= à 87x, 10 étoiles faibles de m=10-11 avec 10 autres de m=12-13 sur fond flou et nébuleux; à 100x, partie floue et nébuleuse à l'E et partie fourmillante (proche de la résolution) à l'O; à 145x, joli, environ 13' de ø.

T445= à 125x, amas moyen en taille, de forme irrégulière, aux limites floues; se détache légèrement; 3-4 étoiles de m=12-13 se trouvent au N; pas de nébuleuse associée visible; 50 à 75 étoiles de m=13 à 15 (10 de m=13 et le reste de m=14-15); forte densité stellaire, pratiquement complètement résolu, avec une légère condensation centrale. [H=83° (100%)]

Edited by yapo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/12/2022 à 14:59, etoilesdesecrins a dit :

faudra revenir voir du coup ...Sympa ces CROA ça pousse à revenir sur tel objet avec plus d'attention

 

J'ai donc atteint l'un de mes buts en partageant ces dessins :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Au milieu du jardin de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres

      8 dessins : 10263 à 10270

      Après un mois et demi sans observations, entre les affres de la météo et une trachéite persistante, me revoilà aux affaires, reprenant doucement les activités avec le demi-508.

      Il fait froid mais c'est supportable avec les affaires chaudes, bottes, gants et bonnets compris.
      Le village est éteint depuis 19h30 sauf le stade, d'où me parviennent les clameurs des joueurs, bien courageux vu les températures.

      J'ai oublié de recharger la lampe à dessin, dont la batterie est évidemment à plat.
      J'utilise en secours ma lampe de poche pendant les 2 heures nécessaires au rechargement de l'autre.

      Je suis prêt à observer à 20h43 après le dîner.
      Je commence avec des galaxies de la Baleine, car comme disent les collègues des forums, il faut sauter sur cette constellation quand on peut vu la météo variable en automne et le faible temps de culmination de ces constellations automnales quasi australes (avec Sculpteur, Fourneau et Eridan).

      Observation 10263 : NGC271.
      Pas vue à 75x, la galaxie est finalement détectée à 109x, et c'est parce qu'elle est presque collée à une étoile brillante de magnitude 8 qu'elle m'avait échappé à plus faible grossissement.
      Son centre condensé considérablement faible est presque stellaire.
      Un halo faible à perceptible diffus l'encercle.
      La turbulence est importante.


      Le train va passer à 21h puis à 21h30 son horaire habituel.
      J'entends des bruits d'oies, puis ce qui serait un paon. Bizarre dans une basse-cour, ça me rappelle le bois de Vincennes.
      Une mobylette bruyante est passée dans ma rue.

      Observation 10264 : NGC279.
      Je la vois à 109x dans le même champ que NGC271, puis à 75x, mais avec difficulté pour la différencier des étoiles faibles aux alentours.
      Elle est très faible et très diffuse, à la forme incertaine.
      Un avion passe dessus.


      Le ciel s'embrume par là, la Voie Lactée aussi est moins bien visible plus haut, la transparence chute. Je soupçonne aussi un voile côté sud.

      Une petite bise glaciale souffle, heureusement pas longtemps.
      Le chien à l'est donne un peu de la voix.
      A 22h, je vise plus haut des galaxies dans le Bélier vers les 60°-70° de haut où le ciel est meilleur.

      Observation 10265 : NGC691.
      Elle est faible et évidente à 75x bien que diffuse.
      A 109x, sa forme reste ardue. Une étoile semble s'afficher près du centre.


      Des voix délire hautes perchées fusent loin au nord-est.
      Je marque une pause chauffage à 22h30.

      Observation 10266 : NGC694.
      Cette galaxie n'est pas vue à 75x, par contre elle est facile à 150x, bien que minuscule, mais contrastée. Elle est très faible à VI1.


      Je reprends la séance sur la suite des galaxies du Bélier.

      Observation 10267 : NGC695.
      Faible et condensée, elle reste minuscule à 109x.


      Observation 10268 : NGC794.
      Vue dès 75x, toute rikiki, elle évoque à 150x une faible étoile floue.


      J'enchaîne sur un amas ouvert de Persée, le pointage est horrible car il est au zénith.
      C'est dur avec mes courbatures!

      Observation 10269 : NGC1496.
      C'est un petit amas ouvert faible à 75x, dessiné à 150x.


      Le givre se dépose sur les affaires et les télescopes, mais la transparence est meilleure, c'est donc cette humidité dans l'air, tombée depuis au sol, qui flinguait la transparence?

      Après une nouvelle pause chauffage à 0h15, je termine par une nébuleuse diffuse de Persée.

      Observation 10270 : NGC1491.
      La nébuleuse est vue tout de suite à 75x puis détaillée à 109x.
      Elle répond bien au filtre Oxygène 3 et pas du tout au filtre HBêta.
      Elle est faible et très diffuse, incurvée sans filtre et plus étendue qu'avec.
      Je note à contrario qu'avec le filtre Oxygène 3 sa forme est plus arrondie.


      La Voie Lactée hivernale est bien visible de Persée à la Poupe.
      Je me permets une autre pause chauffage et repos à 1h pendant une demi-heure, mais je suis encore trop fatigué.
      J'essaie de me remotiver en regardant une magnifique M42 pleine de détails et Mars qui à 343x montre aussi des détails bien que turbulente, mais la fatigue est la plus forte.
      Je ne pourrai remballer qu'à 3h30 après un cycle de sommeil, sous le croissant lunaire à un tiers.
      Je n'ai pas encore repris l'habitude des nuits blanches, j'espère faire mieux la prochaine fois.

       
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Au nord du jardin de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres
       
      3 dessins : 10260 à 10262

      Je suis installé à 0h30 après 3 heures de sommeil, pour patienter avec la météo changeante et incertaine, en bordure d'une perturbation qui s'évacue.
      Un passage de voiles s'incruste d'ailleurs à la fin de l'installation, accompagné d'un peu de vent.
      Une fête d'Halloween se laisse entendre au nord-ouest chez un voisin dans ma rue.

      Aïe quelques gouttes de pluie arrivent, d'ailleurs je ne retrouvais plus la petite bâche pour couvrir la table IKEA, finalement je l'avais mise dans la chambre d'amis sous ma tente en réparation.

      Le ciel est redégagé à 1h.
      Je fonce sur les galaxies de la Baleine, pas d'hésitation à avoir en cette saison, les créneaux sont rares.

      Observation 10260 : NGC558/60/64.
      Ce trio est vu à 109x.
      NGC564 est considérablement faible à faible, la galaxie peut être prise pour une étoile floue au début.
      NGC560 est faible et allongée en vision indirecte.
      NGC558 vue VI3 est soupçonnée à 109x puis confirmée à 150x.


      Un chat miaule dans le coin.

      Je pointe l'amas de galaxies Abell 194 dans la Baleine mais un voile arrive, le ciel se couvre. Zut!
      A 2h50, ça s'améliore mais comme la Baleine a plongé trop bas, je vais pointer dans l'Eridan d'autres galaxies.

      Observation 10261 : NGC1618/22.
      NGC1618 n'est pas vue tout de suite à 150x car diffuse, puis une fois repérée elle me semble faible à très faible.
      NGC1622 vue dès 75x est condensée et faible.


      Canards et chiens se manifestent, puis un hoquet gênant à 2h30.

      Observation 10262 : NGC1625.
      La troisième galaxie du trio, trop loin pour un dessin global, est très faible, diffuse à 150x, parmi des nuages qui gênent par moments.


      Je subis ensuite un coup de fatigue.
      A 3h30 la fête d'Halloween reprend après une accalmie.
      Le bruit de la pompe de la fosse septique me fait sursauter.

      A 3h50 ça se recouvre.
      J'entends des moustiques.
      Je rentre les affaires posées sur la table IKEA et le télescope tels quels dans la cuisine au cas où.
      Puis je dors dans le lit jusqu'à 4h40, passe une tête dehors pour constater que le ciel reste couvert, et vais dormir pour de bon.
      Satanés nuages qui auront bien entrecoupé puis coupé pour de bon la séance!
    • By Adamckiewicz
      Enfin un créneau calme ces deux dernières nuits  
      Le 400 a pu enfin causer en planétaire depuis sa première lumière en septembre!! Il a encaissé 800x sur Mars et sur la Lune!! (j'avais déjà eu une ou deux belles nuits sur Jupiter)
       
      Voici donc un dessin de Gassendi du 3 janvier, ou plutôt une ébauche, il me manque une foule de détails que je n'ai pas eu le temps de retranscrire, d'autant que j'étais gelé, pas top pour dessiner tranquillement  
       

       
      Puis ce soir le petit cratère Sirsalis, qui ressemble à un petit fantôme  
       

       
      Il faut que je mette au propre un petit dessin de Mars  
  • Upcoming Events