Alef

Gaia-2b : 676 AL

Recommended Posts

@AlefTu devrais faire des poses unitaires un peu plus longue. Etoile de magnitude 11.277V avec un 200mm, tu as de la marge.

 

Marc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Marc, sauf si les étoiles de comparaison, surtout une, sont plus brillantes et satureraient le capteur avec un temps de pose plus long...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu peux défocaliser pour éviter la saturation du capteur.

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est déjà fait.......................................................... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un p'tit transit hier avec la quasi pleine Lune, donc si vous aimez l'astro mais pas la Lune, sachez qu'on peut faire de la science dans ces conditions, de la spectro ou de la photometrie.

Qatar-9b

Et j'ai aussi fait BL Cam, cette belle facile variable. Quelques passages nuageux vers la fin de BL Cam.

Vive l'astro :)

qatar-9b_final.png

blcam_final.png

  • Like 3
  • Love 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super résultats Étienne!

 

La variabilité  de BL Cam est très impressionnante, on doit voir des trucs au LHIRES non? 
 

Meilleurs vœux photométriques pour 2023 !

 

 

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour BL Cam, j'ai essayé il y a 2 ans avec un train C11 + réducteur + Lisa, en faisant des poses de 14 mn (soit le quart de la période) pendant 3 heures. J'ai ensuite combiné les poses de chaque phase ensemble. Plusieurs personnes ont regardé mes spectres, mais rien de significatif n'a pu en être extrait. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot ...

Par contre, effectivement, en haute résolution, il y a peut-être plus de choses à voir.

 

Bonne année à tou.te.s

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est qu'il faudrait regarder avec une grande résolution comme R=10 000 au moins, mais là on frôle les magnitude 13 avec BL Cam et là c'est encore autre chose avec nos moyens d'amateurs, surtout qu'il faut empiler les poses, et que l'on a besoin de beaucoup de temps de poses pour sortir du signal à magnitude 13, on peut y arriver si il y a une émission mais en posant au moins 1200 secondes unitairement voir en binning 2x2.

Et comme la variable bouge énormement avec des poses de 60s, il faudrait faire des poses de 60 secondes à R=10 000 donc l'observer sans doute avec un telescope de 1m voir 2m... Le TBL pourra le faire.

Faudrait lire les articles scientifiques et savoir les raies à observer...

Edited by Alef
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui j’avais loupé la magnitude de BL Cam, en effet c’est hors de portée du LHIRES.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf si on peut le monter sur un 2m. Tu as quel diamètre toi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Alef a dit :

Sauf si on peut le monter sur un 2m. Tu as quel diamètre toi ?

 

Un 2m, ça tombe bien..ah mais zut, 2m de focale :-D C'est un 400f5. Poussé à F/8-10 ça commence a faire une grosse focale pour les fentes de 15 et 19um  du LHIRES pour mon seeing de plaine. De là, perte de flux au niveau de la fente, ça semble complexe sur une étoile aussi faiblarde non? Il faudrait voir ce que ça donne avec la fente de 35um, mais la résolution sera peut-être un peu limite.

 

EDIT: J'ai fait le calcul de la magnitude limite avec le fichier ETCL.xls http://astrosurf.com/thizy/lhires3/f_etcl.html et enregistrer des variations sur des durées courtes reste vraiment complexe à observer pour une étoile de Mv=13. La seule porte de sortie est de passer plusieurs nuits en saucissonnant par phase de 15 à 20 min.

Posons l'observation d'un maximum et d'un minimum par nuit, avec une pose de 20 min pour chacun, la ST10xme au derrière du LHIRES muni de la fente de 35um, en binning 2x2.

On a donc 1200 sec/phase/nuit. Sur 10 nuits (ça veut dire 6 mois avec la météo pourrie qu'on a pour le moment :D ), ça donne donc 10x1200 sec/phase. Le S/B résultant tourne alors autour de 5 (dixit toujours le fichier xls). Ce n'est quand même pas la panacée...

 

La résolution est néanmoins très bonne, autour de 13500.

 

EDIT2: Bon en me relisant je me dit qu'en fait ça vaut tout de même le coup de le tenter :D

 

EDIT 3: J'ai oublié de paramétrer correctement le type de l'étoile, malheureusement je ne le trouve pas dans la littérature. D'après les données dans Simbad c'est un objet qui poutre assez fort dans le rouge et l'IR. Pas forcément une étoile froide vu l'absorption par les poussière de la VL, mais la température effective à prendre en compte dans la modélisation du flux est probablement assez basse. Et ça augmente un peu la détectivité en Ha.

 

Après dans la classe des SXPHE il y a d'autre cibles intéressantes et plus faciles à tenter en premier, par exemple

 

AE UMa (Mv 10.86->11.52, P=2 heures)

CY Aq(Mv 10.42->11.2, P=1.4 heures)

DY Pegasi (Mv 10->10.56, P=1.75 heures)

 

Non seulement on gagne un facteur 3 en lumi, mais les périodes étant un peu plus longues on peut se permettre des poses unitaires plus longues également, ou inversément saucissonner de manière plus fine les périodes de pulsation.

 

Edited by AlSvartr
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Avec une fente à 35µm la résolution est de 13 000 voir 15 000 si le doublet est bien focalisé. Après je suis pas trop fan de faire des spectres sur plusieurs nuits en fonction de la phase et d'additionner les spectres, si l'astre varie ça peut fausser les données, bon je ne suis pas expert si un pro dit qu'on peut le faire je le crois mais je pense qu'il vaut mieux éviter. D'ailleurs dans le suivis des étoiles Be tout l'intérêt est de suivre les étoiles en fonction du temps pour voir les évolutions. Faut trouver un 2m qui veuille du Lhires, bref le TBL au Pic serait top pour ça...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois les choses un peu différemment, bien sûr que moyenner sur plusieurs nuits l’observation d’une étoile variable peut masquer certains aspects de l’évolution de l’étoile. Mais on peut aussi prendre le problème dans l’autre sens: si la comparaison de deux phases moyennées sur plusieurs nuits montre quelque chose de significatif c’est en soi un résultat important qui invite à une recherche plus approfondie. 
 

L’accès au 2m du Pic c’est bien mais avec un spectro adapté: à moins d’accepter d’utiliser une fente très large de plus de 100um et la perte de résolution qui en découle, le LHIRES n’y serait pas d’une grande utilité pour des cibles aussi faibles. 

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est certain que quand tu vois le TBL ils ne vont pas défaire le spectropolarimetre pour mettre une ptit spectro qui analyse 200 Angstroms en à R=13000 mais ça aurait de la gueule ! sinon à voir sur le T1M ça serait chouette.

Pour les phases, je ne sais pas, on peut tout faire mais comme l'étoile varie sur 60s c'est pas la plus adaptée à ce type de travail. Tu as trouvé quelque chose dans les papiers scientifiques sur cette BL Cam ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Stéphane Fauvaud (amateur charentais) aidé de Jean-Pierre Sareyan (professionnel, à la retraite maintenant) ont écrit plusieurs papiers sur cette étoile. On en trouve sur arxiv (https://arxiv.org/search/?query=BL+Cam&searchtype=all&source=header), mais aussi dans (excusez du peu) Astronomy and Astrophysics (https://ui.adsabs.harvard.edu/abs/2006A%26A...451..999F/abstract) .

Il a récemment fait en collaboration avec Benjamin Mauclaire une présentation assez complète incluant la spectro aux dernières RCE. D'où il ressortait que l'étude sur plusieurs années des pulsations de BL Cam (périodes de 56 min, ~30h, ... ) laisse penser qu'elle serait une étoile double, et -peut-être- triple.

 

 

 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Bertrand,

 

Je vois que tu maitrise bien les transits.

Pour info il y a le projet exoclock (https://www.exoclock.space/) qui a été lancé pour préparer la mission ARIEL le  but étant d'améliorer les éphémérides des transits pour que le satellite observe au bon moment. 

ETD c'est bien mais au final on a jamais de retour sur les données qu'on leur envoie (enfin moi je n'en ai jamais eu) contrairement à exoclock qui est un projet très actif avec beaucoup de communication et un but clairement défini.

 

Lionel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu le site exoclock mais je trouves vraiment dommage de multiplier les bases de données, c'est parfait pour ne plus s'y retrouver.. Les tchèques ont la base ETD depuis longtemps avec beaucoup d'étoiles variables, donc je ne comprends pas trop le but d'exoclock dans cette multiplication de bases.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ETD a une antériorité, c'est vrai. Mais c'est aussi un vrai foutoir. Il n'y a aucun filtrage, si quelqu'un envoi des données complètement foireuses, elles apparaissent quand même. Il y a bien un système indiquant la qualité/précision des mesures avec l'indice DQ (5 pourri, 1 excellent) indice qui se base sur le résidu entre les mesures et le fit attendu du transit.

 

ExoClock, c'est justement tout l'inverse.

Le but premier d'ExoClock, c'est de mettre à jour les éphémérides pour le futur télescope Ariel.

Et pour ça, il faut donc qualifier les données, exclure ce qui est déviant (aussi bien au niveau du résidu qu'au niveau de la précision pour déterminer les dates début/milieu/fin du transit)

Et si possible mesurer les choses de la même manière. C'est possible avec le package logiciel HOPS.

 

Et après plusieurs années d'existence, ExoClock a permis de recaler les éphémérides de plusieurs Exo-planètes. Donc l'intérêt scientifique est bien là. A noter que les mesures dans ExoClock ne se limitent pas à la période depuis la création du projet. Beaucoup d'amateurs ont remesuré leurs données acquises avant le lancement du projet pour les soumettre dans ExoClock.
 

Je t'invite vraiment à te pencher sur la question si tu aimes mesurer des transits d'exo-planètes.

Mesurer des choses c'est une première étape.

En faire quelque chose au niveau scientifique, c'est l'étape d'après. Et c'est la partie gratifiante avec plusieurs publications scientifiques sorties où les amateurs qui ont contribué sont co-auteurs. C'est vraiment un projet de science participative.

 

Et rien ne t'empêche de publier tes mesures sur les 2 sites (moi c'est ce que je fais). De plus, sur ExoClock, les cibles sont plus restreintes puisqu'en vue de la mission spatiale Ariel.

 

Marc Deldem

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ton message.

C'est sur que si on peut être publié ça devient interessant, mais alors il faut que je retraite tous mes transits avec le logiciel HOPS ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais plus quel format autre que celui de HOPS on peut soumettre. Peut-être Muniwin.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now