Kaptain

Catastrophe culturelle chez les 11–24 ans…

Recommended Posts

il y a 16 minutes, JPP 78 a dit :

quel est l'intérêt pour un état qui ne veut aucune forme de rebellion sur son territoire, d'avoir une population au sens critique éveillé ?..

Est-ce que l'enseignement scientifique est gage de sens critique éveillé dans tous les domaines? J'ai un gros doute.

 

La science ne peut pas se substituer à tout dans tous les domaines de la vie...

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

La réponse de ChatGPT citée plus haut par stéphane relayée par penn est surprenante, pleine de sagesse, de compassion même , reflétant la complexité de l'humain.

J'adopte, pour aujourd'hui, cette définition car ça rassure de savoir qu'on a des excuses a avoir été con parfois  ;)

Et puis les 11 / 24 ans cons et  crédules ,  ne le resterons pas toute leur vie ,  à 18 ans je croyais aux ovnis et j'avais été fasciné par le livre de Lobsang Rampa "le troisième œil " ( arnaque de destruction massive ) , j'en ai honte mais c'est dire si j'étais con .

Si une enquête de ce genre (sujet de ce post) avait été faite dans les années 70 avec les thèmes de l'époque ,  je doute fort que le résultat eut été plus brillant .

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, JPP 78 a dit :

non renouvellement de jeunes amateurs : plus d'ados intéressés, quelques inscriptions de ~18-35 ans, souvent pour un temps limité...Bref, l'astronomie qui a captivé les jeunes à l'époque de P. Bourge (oui, je sais, c'est très loin...) est , selon moi, totalement révolue...

 

Complètement peut être pas, mais on ne la pratique plus tout à fait de la même manière... cette activité a fait d'énormes progrès, il y a eu le temps des pionniers, il en reste certes, qui ont conservé l'esprit pionnier, mais dans l'ensemble on est passé à un autre stade, on ne se contente plus de regarder dans un cul de bouteille, faut du sérieux... et ça coûte cher même si on constate une démocratisation qui a rendu l'accès plus facile aux instruments de qualité. Avant de pouvoir m'offrir mon 300 j'ai pratiqué pendant presque 40 ans avec des jumelles... et pas des grosses... et la technique aussi fait un peu peur aux débutants, c'est devenu vachement pointu et on y entre pas comme dans un moulin, même si justement elle permet de s'affranchir de bien des difficultés. 

 

Ce qui aurait tendance à m'inquiéter un peu, c'est que parmi les effectivement plus rares entrants, il en est hélas qui n'y viennent que pour se conforter dans des voies assez douteuses... l'astrologie par exemple, ou toute sorte de préconçus déraisonnables, empreints d''ufologie bercée par une profusion de science fiction qui n'a de science que l'appellation commerciale. Et il ne faut pas aller chercher très loin, on en trouve jusque sur le forum où dès le premier message pour demander conseil en vue de s'équiper d'un instrument le néophyte  poursuit avec une publicité pour un parent mystique du genre gourou prétendu artiste qui commercialise des jeux de tarot divinatoires...

 

Ce qu'il y a de terrible avec les croyances c'est qu'elles s'insinuent dans chaque interstice qui leur est possible, car il ne suffit pas de croire, il faut en plus faire en sorte que les autres croient aussi...;)

 

 

Edited by Daniel Bourgues
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, polorider a dit :

Non pas d'accord: j'ai pu moi même constater que les "croyants en la théorie de l'évolution" ne nient pas la théorie de l'évolution... 

 

Précisément, la théorie de l'évolution, ni la science en général, ne sont des "croyances". Ce sont des faits dûment constatés et revérifiés. Ce qui n'interdit pas des remises en question ultérieures, même brutales, qui prouvent bien qu'il n'y a pas de dogme figé.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest iblack
Le 14/01/2023 à 09:39, Kaptain a dit :

La Fondation Jean-Jaurès et la Fondation Reboot ont commandé à l'Ifop une enquête auprès des jeunes « visant à mesurer leur porosité aux contre-vérités scientifiques au regard de leur usage des réseaux sociaux ».

 

Pour compléter ton message : source ici https://www.jean-jaures.org/publication/la-mesinformation-scientifique-des-jeunes-a-lheure-des-reseaux-sociaux/

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest iblack
Le 15/01/2023 à 17:54, Claude PEGUET a dit :
Le 15/01/2023 à 17:33, JPP 78 a dit :

quel est l'intérêt pour un état qui ne veut aucune forme de rebellion sur son territoire, d'avoir une population au sens critique éveillé ?..

Est-ce que l'enseignement scientifique est gage de sens critique éveillé dans tous les domaines? J'ai un gros doute.

 

 

Je suis d'accord mais là n'est pas le problème soulevé. Savoir que la Terre n'est pas plate ou que l’espèce humaine  a évolué au fil du temps me semble plus relever de la culture générale.

D'ailleurs entre 11 et 24 ans je ne pense pas que beaucoup ai le bagage scientifique pour affirmer ou infirmer ces théories. Petit rappel, dans l'étude on précise qu'on a interrogé :

- 1 061 jeunes de 11 à 17 ans
- 942 jeunes de 18 à 24 ans

 

En conclusion je dirais qu'en effet on est face à un réel problème de connaissance et de sens critique.

 

 

Edited by iblack

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest iblack
il y a 3 minutes, Thierry Legault a dit :

Il faut tout de même mettre un bémol sur "l'astrologie est une science",

 

Tu m'as coupé l'herbe sous le pied :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai fait la semaine dernière une petite séance astro devant une quinzaine d'enfants de 6 à 10 ans à Trappes (milieu plutôt dévaforisé donc), avec photos et questions/réponses. On a parlé d'un peu de tout, surtout de la Lune, des fusées, des astronautes (la plupart connaissent TP !), je n'ai pas eu une seule allusion au doute sur Apollo mais je ne sais pas ce que ça aurait donné s'ils avaient été plus âgés, à leur âge on fait encore pas mal confiance aux adultes.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étant dans cette tranche d’âge, je ne peux que confirmer une attirance en augmentation pour les croyances en tout genres. D’ailleurs les plus touchés sont effectivement ceux qui sont le plus accros aux réseaux de ce que j’ai pu constater.

Aussi, les professeurs (lycée/IUT) et moi même ont remarqué une différence assez flagrante avant/après confinement. En effet, à partir de la génération 2004, le niveau ne fait que baisser, la concentration une légende, et la politesse un mythe pour certaines classes.

Comme ce que nous apprenons à mon BUT, l’erreur la plus grande provient toujours de la méthode ! 

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Thierry Legault a dit :

la plupart connaissent TP !

 

Attention, pour les jeunes, TP c'est Tony Parker. :)

 

  • Haha 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Logos" vient du verbe de l'ancien Grec "λεγειν" [legein] = à l'origine "cueillier les baies", qu'on trouve encore aujourd'hui dans le verbe Français "(é)lire", en Allemand "(er)lesen" qui vient, comme en Français, de "Beeren (aus)lesen". De "élire les baies" le mot a évolué vers "lire des lettres," vers le "discours" et ensuite vers la "science" (au sens de "raisonnement logique" = "élire ses mots avant de parler"). A l'époque grecque, les scientifiques étaient les "astro-LOGUES". Avec les siècles qui passaient, ces scientifiques ont évolués vers les "compteurs de cercles" des planètes, à savoir les "compteurs de pois" ("Cendrillon"). Aujourd'hui "Pons" traduit par "pinailleur". Mais le mot se trouve aussi encore dans le terme "logique". Le tout est de savoir s'il n'y a qu'une logique ou plusieurs B|.

 

"Nomos" a deux significations en Grec ancien. Il vient (probalement) du verbe Grec "νοίζειν" [nomizein] = "reconnaître/accepter comme un usage" / "être habitué à" / "être convaincu". Les noms (substantifs) en résultant (à l'époque grecque) étaient

1. "nomos" (avec l'accent sur le second "o") = "pré"  et "champ" et

2. "nomos" (avec l'accent sur le premier "o") = "usage" et finalement "loi".


Mon prof de Grec ancien a raconté une belle histoire à propos de l'existence de ces deux mots: à l'époque où il y avait encore plus de "nomades" que des "sédentaires", les nomades emmenaient chaque printemps les moutons des sédentaires à leur transhumance. En automne quand ils revenaient, on faisait une grande fête, car il fallait partager les bébés mouton. Il y a un autre verbe en Grec ancien qui se dit "νεμειν" [némein] qui veut dire "partager" / "brouter", mais aussi "posséder" (et dont dérive encore un autre mot très important grec: le "νοuσ"). le ens principal semble donc être "justice" (non pas au sens formel, mais au sens "d'équité" / partage. Aujourd'hui le mot "nomos" est surtout affecté à tous qui a à faire avec la loi ou la convention. Mais le mot "nomade" en est dérivé aussi.

 

Je suppose que le changement de l'attribution des termes "logos" et "nomos" à la "science du ciel" (pour trouver une formule neutre), donc de "astro-logie" vers "astro-nomie" est venu avec la grande découverte que la terre n'était pas au centre du système solaire. Les "scientifiques" de l'époque, à savoir les "compteurs de pois" avaient alors fière allure. On ne pouvait tout simplement plus être "scientifique", lorsqu'on était astrologue.

 

Mais quid, si la même chose se passait aujourd'hui dans le sens inverse ? :)

Edited by AstroRudi
  • Like 3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, AstroRudi a dit :

Je suppose que le changement de l'attribution des termes "logos" et "nomos" à la "science du ciel" (pour trouver une formule neutre), donc de "astro-logie" vers "astro-nomie" est venu avec la grande découverte que la terre n'était pas au centre du système solaire.  On ne pouvait tout simplement plus être "scientifique", lorsqu'on était astrologue.

 

Mais quid, si la même chose se passait aujourd'hui dans le sens inverse ?

 

Ben quelque part les scientifiques "l'auraient dans l'os".... euh..... enfin le "logos" j'veux dire...  

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, AstroRudi a dit :

Mais quid, si la même chose se passait aujourd'hui dans le sens inverse ?

 

Mais quid, si la même chose se passait aujourd'hui dans le sens inverse ?

 

C'est un fait, les anciens grecs étaient parvenus à unifier leurs différentes peuplades chacune soumise à leur mythos, cad leur religion, leur coutume, leur éducation (sacré différence entre lacédémoniens et athéniens) et à les dissoudre dans le creuset d'un nomos, une entente, une loi. De là le Logos, le discours raisonné, dialectique, philosophique, scientifique, s'est affirmé annonçant l'âge d'or de la civilisation.

Si à notre époque on assiste au retour du mythos dans nos façons de penser au détriment de la rationalité, doit-on en conclure que nous avons depuis longtemps franchi le col de la connaissance pour glisser sur la pente de la dégénérescence du savoir ? C'est ce que l'étude "La mésinformation scientifique des jeunes à l’heure des réseaux sociaux" nous laisse penser.

 

Pourtant, nous, les boomers ! (sic), qui avons grandi sans Internet, et appris les lettres, les sciences rien qu'avec des profs et des livres ! Quand nous observons cette génération de quatrième singes (No hear, No see, No speak) obnubilés par leur smartphone et accro aux réseaux sociaux, devons nous maudire la jeunesse, sombrer dans le passéisme et nous noyer dans le défaitisme ? D'ailleurs de tous temps, les adultes se sont toujours indignés du comportement de la jeunesse. Platon a écrit dans La république :

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque les jeunes méprisent les lois, parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien et de personne, alors, c'est là, en toute beauté et toute jeunesse, le début de la tyrannie".

 

Mais essayons de revenir deux minutes dans la peau d'un djeun…

Tout compte fait, non, on a déjà donné... et quand on est jeune, on n'est pas très libre, on est fauché, on est captif qu'on le veuille ou non de la façon de penser de ses parents, de ses copains de classe, des peurs du monde qu'on a pas encore appris à surpasser. Ensuite, plus ça va, plus la jeunesse devient ce que les adultes ont façonné de vous. Finalement mais après coup, on se rend compte que le problème de la jeunesse c'est avant tout le problème des adultes ! Rappelez-vous dans les années 60-70, lorsque Thimothy Leary, le pape de la révolution Flower Power, de la marijuana et du trip à l'acide disait aux jeunes "Ne faites jamais confiance à quelqu'un de plus de 40 ans !" Epoque révolue de liberté sans égal et sans précédent pour la jeunesse. Que sont-ils devenus ces hippies qui ne pensaient qu'à s'éclater la tête et à baiser, au grand dam de leurs aînés ? Des écrivains, des journalistes, des politiques, des profs, des ouvriers, des riches, des pauvres, des chefs ou des sans grades… Ils ont fait le monde à leur image comme les jeunes feront le leur.

 

Donc, ces jeunes qui sont critiques à l'égard de la science, qui sont superstitieux, qui gobent les fake news, qui font une confiance immodérée aux créateurs de contenus, youtubeurs et autres influenceurs, qui perdent leur temps à faire des jeux vidéos, à scroller sur Tik Tok et à écrire des textos, que vont-ils devenir en vieillissant, ces cons ?

 

C'est là le nœud du problème.

Ils deviendront certainement des adultes.

Entre un jeune con et un vieux con, finalement ce n'est qu'une question d'âge !

 

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Hoth a dit :
Le 15/01/2023 à 01:05, Mercure a dit :

Le wokisme

 

Euh , c'est quoi le "wokisme" ?!?

Cancel culture je comprends bien , par exemple dire que son messie est né le jour d'une fête païenne pour effacer l'ancien culte

 

Pareil, qui peut expliquer clairement ce terme ? Je n'ai pas vraiment compris ce que veulent dire les journalistes quand ils l'évoquent, je me demand emême s'ils savent de quoi ils parlent ?

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il m'est arrivé un truc rigolo sur Twitter : je vois une prof qui se lamente parce que ses élèves de 3 eme sont débiles : elle donne comme exemple qu'ils répondent quasiment tous "24 heures" à la question "En combien de temps tourne la Lune autour de la Terre ?".

J'ai mis un temps fou, et beaucoup d'ironie comme d'hab, à lui faire comprendre que cette réponse était tout sauf conne...

 

 

  • Like 3
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Superfulgur a dit :

cette réponse était tout sauf conne...

Compréhensible certes mais quand même très conne !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Superfulgur a dit :

J'ai mis un temps fou, et beaucoup d'ironie comme d'hab, à lui faire comprendre que cette réponse était tout sauf conne...

 

Lorsque à l'école du village mon fils en était à la découverte du système solaire, j'ai sorti les jumelles ce soir là pour lui montrer les lunes de Jupiter accessibles, le lendemain naturellement il le raconte en classe et s'est fait traiter de menteur par l'instit... au motif qu'on ne pouvait les voir...

Mais heureusement, le fils du chef de gendarmerie, dans la même classe, était passé devant le jardin la veille et nous avait vus, ce dont il a témoigné... moralité: nos enfants sont élevés dans l'idée que le doute ne profite jamais à l'accusé, sauf si un témoignage empreint d'une d'autorité supposée se porte caution... :P;)

 

Sur le moment ça m'a paru assez inquiétant...:)

Edited by Daniel Bourgues
  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Corrélation n'est pas causalité. 
Pourquoi questionner Tik Tok (qui est certes un bas fond de la misère humaine), plutôt que youtube et/ou l'éducation nationale. Et sans doute que d'autres causes sont possibles. 
Ce n'est pas parce que on retrouve des pompier dans 100% des incendies qu'ils sont à la cause des incendies dans 100% des cas. Je veux dire par là que l'addiction à cette merde de tik tok peut être la conséquence d'un mal plus profond. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, pierre_charpentier a dit :

Pareil, qui peut expliquer clairement ce terme ? Je n'ai pas vraiment compris ce que veulent dire les journalistes quand ils l'évoquent, je me demand emême s'ils savent de quoi ils parlent ?

C'est juste une construction médiatico-politique pour cliver les gens entre eux. Une de plus après gauchiste, bobo, islamogauchiste, et j'en passe. Le plus beau est bien-pensant. On est arrivé en 2023 dans une société ou bien penser est devenu une insulte. C'est une façon de légitimer tous les extrémismes et les injustices. 
Je ne sais pas bien ce qu'est le wokisme, mais pour le peu que j'en ai compris c'est une idée d'équité et d'égalité entre des gens. Et bien ça c'est une insulte en 2023. Belle société.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Daniel Bourgues a dit :

sauf si un témoignage empreint d'une d'autorité supposée par se porte caution... :P;)

Ah la caution de l'autorité :)

Voilà qui me rappelle l'expérience de Milgram :

 

Bonne journée,

AG

  • Like 4
  • Love 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, PhVDB a dit :
il y a 35 minutes, Superfulgur a dit :

cette réponse était tout sauf conne...

Compréhensible certes mais quand même très conne !

 

Tu réponds exactement comme cette prof... A cela, je lui ai répondu que j'observais la Lune depuis un demi siècle, et que, aucun doute, elle tournait bien, (environ) en une journée autour de la Terre. Je lui ai même administré une preuve qui l'a laissé coite : j'utilise un moteur qui tourne en 24 heures pour suivre le mouvement de la Lune autour de la Terre.

Bref, je l'ai trouvé très sévère, je lui ai mis 0, à ses élèves (bons observateurs et excellente réflexion) 20.

 

 

  • Like 4
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

le truc qui m'inquiete le plus est le champs lexical utilisé par certains dont un mot en particulier qui me parait tres signifiant du probleme actuel : 

- Le scientISME

 

en rajoutant ce isme on identifie la science à une croyance ( christianisme, judaisme , ....) De fait la science n'est plus la collection de fait demontré par l'experience mais une opinion comme une autre . 

Alors oui d'aucun se defendront en disant qu'il y la science et le scientisme mais lors de debats sur des faits que certains ne sont pas pres à considerer objectivement le mot scientiste est degainée et du coup l'argumentation scientiifque se retrouve neutralisé à une simple profession de foi comme une autre ...

 

et je suis triste de constater que c'est la gauche "sciences sociales" qui en use le plus souvent . 

Edited by Mehdi
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

La réponse c... aurait pu être, "mais c'est quoi la lune?", "La lune ça appartient à la NAZA"... Déjà s'ils ont l'impression que la lune tourne autour de la terre, c'est qu'ils ont levé le nez au ciel, parceque il y a ceux qui ont besoin d'une appli sur smarttruc pour savoir s'il peuvent traverser la rue... B|

  • Like 4
  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now