guy03

Oméga Centauri

Recommended Posts

Le ciel austral qui nous fait tant rêver.

. Des objets remarquables comme il vient d'être dit, Les deux globulaires monstres, la mise en évidence du bulbe galactique de la Voie lactée, une Voie lactée particulièrement texturée et complexe agrémenté de trucs très sombres (le sac a charbon) ou très lumineux (neb eta carène) et les deux nuages de Magellan. Les détailler peut être le challenge d'une vie d'astram. J'ai tenté de m'y frotter durant mes 5 années passées sous les tropiques et je n'ai fait qu'effleurer le sujet...

 

Cela étant, le ciel boréal n'est pas en reste, des constellations plus affirmées, et aussi quelques objets spectaculaires..

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, merci Alexandre pour la fiche de 47 Toucan ! Au fait, tu sais pourquoi on l'appelle 47 ?  (Le Wikipédia anglais dit que c'est Bode qui l'a numéroté ainsi, mais ne nous dit pas pourquoi − ce n'est pas un n° de Flamsteed.)

 

il y a 2 minutes, serge vieillard a dit :

Cela étant, le ciel boréal n'est pas en reste, des constellations plus affirmées, et aussi quelques objets spectaculaires..

Même s'il y a de très belles galaxies dans le ciel austral, il me semble qu'on est mieux loti avec notre amas Virgo.

 

--------------------

Un jour j'avais fait un liste des Sept Merveilles du Ciel (j'ai déjà dû en parler ici) qui est essentiellement théorique puisque je n'en ai observées que deux... Qu'en pensez-vous ?

− NGC 3532 dans la Carène,

− le Double Amas de Persée,

− la nébuleuse d'Orion,

− la nébuleuse η Carène,

− ω du Centaure,

− 47 du Toucan,

− le Grand Nuage de Magellan (avec la Tarentule).

(C'est pour des télescopes « normaux », mais ce que dit Alexandre à propos des Dentelles suggère que la liste pourrait être différente pour un grand diamètre.)

Edited by Bruno-
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne me suis pas penché sur l'origine du numéro, mais je pense que Yann P. expert en catalogues perdus ou exotiques et leurs histoires en sait plus.

 

Je suis sûr que la fougue des mots et expressions de Serge peut "décrire" sur le coup à l'oculaire ces beautés célestes australes (en plus de ses dessins), mais je suis sûr aussi que le même Serge peut s'extasier en effet autant sur certaines cibles du ciel profond boréal aussi. Vive l'astro et à bas la grisaille ! (mais pas forcément la pluie de temps en temps pour laver le ciel entre autres)

 

Pour l'exemple des Dentelles, j'ai passé 3 nuits d'été une année pour simplement décrire toutes les portions et leurs aspects dans mon T 560 !! Donc je comprends bien que Serge n'a pas fait le tour des multiples NGC du Grand Nuage en 5 ans. Et je dis bien descriptions sous formes de notes et non de dessins.... 

Edited by Alexandre Renou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans hésiter, les Dentelles à la place du double amas (qui ne m'a jamais procuré  le moindre frisson)

Yaurait en 8e place M51, première galaxie montrant une spirale, qui ne fait que se magnifier jusqu'à l'extrême avec des paramètres d'observation à la hausse. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, Bruno- a dit :

Ah, merci Alexandre pour la fiche de 47 Toucan ! Au fait, tu sais pourquoi on l'appelle 47 ? 

C'est pas la convention de numerotation des etoiles de Flamsteed? (ie l'amas globulaire est pris comme une etoile de la constellation)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et je crois que la même question se pose pour 30 Dorado, la nébuleuse de la Tarentule. Le Wikipédia français parle avec erreur de la dénomination de Flamsteed ( « d'où la dénomination désuète de 30 Doradus dans la classification de Flamsteed » sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Nébuleuse_de_la_Tarentule ) Je pense que le Wikipédia anglais a raison lorsqu'il explique que le n° a été donné par Bode après la découverte de la nébuleuse : « Johann Bode included the Tarantula in his 1801 Uranographia star atlas and listed it in the accompanying Allgemeine Beschreibung und Nachweisung der Gestirne catalogue as number 30 in the constellation "Xiphias or Dorado". »

 

Apparemment ces numéros (30 Dor, 47 Tuc) seraient juste ceux de l'atlas de Bode. Peut-être dans le but de compléter la numérotation de Flamsteed ? Si oui, c'est dommage d'avoir abandonné ce numérotage. Je vais voir si on peut trouver sa liste d'étoiles (les étoiles australes ont juste des lettres de Bayer et leurs extensions en lettres romaines, du coup beaucoup d'étoiles bien visibles à l'œil nu n'ont pas de désignations simples).

Edited by Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu la chance de faire "le" voyage plusieurs fois (été, automne, printemps... il me manque l'hiver austral) et d'y observer à un peu tous les diamètres, du C14 au 530, sur les marches des Andes, dans un paysage de cratère où seule la voie lactée donne une ombre.

...Je tiens à préciser qu'en Alsace, où j'habite, il fait gris depuis plus de 3 mois xD. Ces périodes sont fréquentes et à une époque j'avais pris la résolution d'acheter du ciel - pardon pour cette expression, qui est laide - plutôt que du matériel et donc de voyager le plus souvent possible vers des cieux cléments, de ne plus acquérir d'instruments personnels, qui restent au placard la moitié de l'année (et je suis optimiste, au moins en ce qui me concerne...).

 

Bref tout cela pour dire que , une fois sur place, la certitude d'avoir chaque nuit un ciel coronal, où les étoiles se lèvent fixes au ras de l'horizon, avec le centre galactique au zénith, change toute la pratique : on sait désormais qu'implacablement, méthodiquement et sans faille, le ciel de cristal sera au rendez-vous de chaque nuit. C'en est presque effrayant, inhumain en tout cas, et ça renverse complètement les habitudes. C'est aussi une expérience qui comporte une dimension mystique (en tout cas c'est mon ressenti) pour un boréalo-nordiste comme moi, formaté depuis l'enfance par la vie sous une bâche grise.
A me relire j'en finirais presque à me rendre jaloux moi-même de moi xD, même si évidemment (ça va sans dire, mais ça va mieux...) rendre jaloux n'est pas le but : je voudrais simplement inciter chacun.e à faire le pèlerinage au moins une fois dans sa vie. Le voyage n'est pas cher et sur place il n'y a rien à acheter, uniquement des cailloux et des étoiles :).

 

Bref numéro 2, pour revenir à nos moutons, à une occasion j'avais écrit au sujet d'oméga :

"Le monstre globuleux étale une pâte stellaire qui emplit presque le champ. La tonalité générale est chaude, c’est un miel d’étoiles que l’oeil voit presque s’animer à force de le contempler, par un effet d’illusion d’optique ou de contraction des muscles oculaires bien plus certainement. Cet étalement de soleils sur une si grande surface est impressionnant. On pourrait palper, ou lécher ce miel stellaire. J’avais lu quelque part que sa nature d’amas globulaire pouvait être remise en cause, qu’il pourrait s’agir d’une galaxie naine. Je n’en serai qu’à moitié étonné, l’oeil rivé à une pâte dont j’ai cependant l’impression de pouvoir résoudre les grains un à un."

C'était au C14, avec un Panoptic 41.

Mais dans le genre je préfère 47 Toucan : moins étalé, plus dense, plus ramassé, mais brillant, il perce le ciel du sud comme une fontaine blanche...9_9

 

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Bigcrunch
      bonsoir ,

      cette image a été prise la même nuit que le triplet du Lion , en suivant,  mais ce coup ci sans la lune ,  
      toujours avec la FS60 et son correcteur et le Sigma FP refiltré.
      147 poses de 60 s à 1250iso 112 poses retenues Prétraitement et traitement sur PI 
      images présentées : full à 1850 px ; crop à 50%; crop à 100%

      bonne soirée 
       
      Olivier




    • By FranckiM06
      Bonjour à tous,
      Alors hier au soir, j'avais trop envie de faire de l'astro (observation + imagerie) et avec cette lune bien présente, j'ai juste fait M5 que je voulais rajouter dans ma petite collection  
      Pour cette image, j'ai fait 41 x 180s + 54 x 30s pour que je n'ai pas de surexposition au centre étant donné qu'il est déjà bien brillant au centre donc j'ai voulu assurer le coup pour pas le cramer. Bon, il n'y a rien d'extraordinaire mais je suis content d'avoir fait de l'astro cette nuit. 
       

       

    • By Pulsar59
      hello,
       
      image pas fraîche (de l'année dernière), mais traitement plus frais
      Il y avait 12 heures de poses avec une 2600MM à f/3,8, ca devait être sa première sortie ou pas loin.
      Avec une vue de plus près.
       
       


    • By rigo35
      hier soir  , après  une bonne collimation du c11 , avec l 'aide  d 'un astram sur discord , 467 images  avec  l 'asi 224mc . traitement siril . condition météo difficile en ce moment , beaucoup de nuages élevés .

    • By BobSaintClar
      Summer is coming !!
       
      Au petit matin de ce Dimanche 14 Avril, entre 3h et 4 h10, j'ai osé imager les premières vedettes du ciel d'été. Ce fut d'autant plus déraisonnable qu'en direction du Sud, mon poste d'observation souffrait d'une pollution lumineuse notable. Pour minimiser les risques d'échec, j'ai choisi mes deux cibles avec soin : un amas d'une part, toujours "facile" à extraire d'un ciel douteux, et une nébuleuse notoirement lumineuse et contrastée, sachant que le filtre intégré au Seestar allait m'aider.
       
      Je vous présente d'abord Messier 11, l'un des plus bel amas ouvert du ciel. Pendant que le Seestar l'enregistrait, je l'ai admiré aux binos 150 : il n'y pas l'ombre d'un débat, il est beaucoup plus beau en visuel qu'en photo !
       
      15 minutes (60x10s) sous un ciel Borthe 5 (vers le Sud)

      Le résultat est moyen, dirons-nous : les étoiles sont un peu empâtées à mon goût.
      Qui plus est, en visuel, l'un des attraits esthétique de cet amas tient à la présence d'une étoile beaucoup plus lumineuse que les autres, comme un diamant perdu dans un tas de verre pilé, "diamant" qui n'apparaît pas ici.
       
      La nébuleuse visée est M17. Je l'ai tentée en 16 minutes seulement, l'aube pointant et s'ajoutant à la pollution lumineuse anthropique du site. Je suis agréablement surpris par le résultat :

      16 mn de pose au Seestar, filtre interne "On"
       
      A partir de deux heures du matin, de la rosée a commencé à se déposer un peu partout. Mes binos sont très bien protégées contre ce phénomène (je vous épargne les détails de mon bricolage) et n'en soufrent pas, même quand les sièges eux-même commencent à ressembler à des latrines de campagne ! Le Seestar, en revanche, y est très sensible, ce pourrait être un problème sur le long terme : lorsque je l'ai éteint et replié, il dégoulinait littéralement de flotte, et ce n'est pas la première fois ! Je doute qu'il soit étanche et de toute manière, la condensation peut très bien se produire à l'intérieur... Bref, c'est un problème que je dois solutionner avant qu'il ne tourne à la catastrophe.
       
      Voilà ! Cette fois, je vous ai montré toutes les images de ma dernière sortie  
  • Upcoming Events