Icarulus

Monture “parfaitement équilibrée” ou pas ?

Recommended Posts

Bonjour,


Je dispose depuis peu d’une monture EQ8 RH pro opérée en remote. En guidage, le RMS n’est pas trop mal (généralement entre 0,25” et  0.40”) mais je cherche à l’améliorer.

 

Il est très souvent conseillé de laisser persister un très léger déséquilibre de ce type de  monture afin de réduire les effets des jeux mécaniques (« backlash ») et améliorer ainsi la qualité du guidage pour l’astrophotographie. En ascension droite, il s’agit de créer une très légère résistance du côté est de l’ensemble tube+contrepoids afin de toujours maintenir le contact entre roue dentée et vis sans fin. On peut pour cela notamment agir sur la position des contrepoids. En toute logique cependant, au retournement au méridien, il faut modifier en sens inverse leur réglage. Difficile à réaliser si la monture est à 1700km.

 

S’il n’est pas possible de modifier le réglage des contrepoids au passage du méridien, certains préconisent alors de laisser simplement persister une légère surcharge de leur côté. Il y aurait toujours alors une  certaine réduction du jeu mécanique (tantôt « en poussée »,  tantôt « en retenue ») entre vis sans fin et roue dentée.

 

Confirmation?

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 23 heures, Icarulus a dit :

Confirmation?

 

Personnellement, sur EQ6-R avec un C11, je fais mon équilibrage avec les caches optiques. Une fois l'équilibre atteint, je retire les caches, ce qui donne un léger plus du côté des contre-poids. C'est suffisant pour "caler" le jeu mécanique.

 

Avec le C11, je ne passe JAMAIS le méridien, sinon je devrais refaire ma collim au basculement du miroir. Ca me simplifie sérieusement la vie.

 

Sur la courbe RMS, tu as aussi intégré la dérive en déclinaison. Il est important d'avoir une mis en station aussi "parfaite" que possible, pour diminuer au maximum les besoins en autoguidage.

 

- Marc

Edited by Marc2b

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Marc,

 

Effectivement, ne pas passer le méridien est une option, mais avec un Edge HD dont je bloque le primaire je ne vois pas pourquoi m’en priver.

 

Mon erreur sur RMS inclut Dec et AD. La mise en station doit encore être fignolée ( j’y serai la semaine prochaine) et je gagnerai certainement alors en qualité du suivi du côté de la déclinaison. 

Ma question est vraiment de savoir si pour le guidage en AD en remote  il vaut mieux en rester à un équilibrage aussi parfait que possible de la monture ou préférer un très léger déséquilibre mais que l’on ne peut pas modifier après le méridien.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Marc2b a dit :

Sur la courbe RMS, tu as aussi intégré la dérive en déclinaison. Il est important d'avoir une mis en station aussi "parfaite" que possible, pour diminuer au maximum les besoins en autoguidage.

 

Si la monture a du backlash en déclinaison il vaut mieux que la mise en station ne soit pas trop parfaite, pour que la correction sur cet axe soit toujours dans le même sens.

 

 

Concernant l'AD, il existe une méthode pour que le déséquilibre soit toujours du bon côté (mais je n'ai jamais testé) :

 

https://www.cloudynights.com/topic/793392-string-method-of-east-heavy-balancing/

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, danielo said:

Concernant l'AD, il existe une méthode pour que le déséquilibre soit toujours du bon côté (mais je n'ai jamais testé) :

 

https://www.cloudynights.com/topic/793392-string-method-of-east-heavy-balancing/

 

Oui je connais la méthode du cordon et du poids. Sur une EQ8 nouvelle version, franchement je vois pas trop comment on peut placer ce genre de dispositif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 6 heures, Icarulus a dit :

mais avec un Edge HD dont je bloque le primaire je ne vois pas pourquoi m’en priver.

 

Absolument, je parlais d'un simple C11 XLT, qui n'a pas de blocage du miroir.

 

Pour l'équilibrage, compte tenu de la puissance de l'EQ8, je pense qu'un léger déséquilibre ne pose pas vraiment de problème ni de risque d'usure prématurée, l'EQ8 est un vrai Tank. :)

 

- Marc

Edited by Marc2b

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/05/2023 à 16:58, Icarulus a dit :
Le 17/05/2023 à 16:58, Icarulus a dit :

Il est très souvent conseillé de laisser persister un très léger déséquilibre de ce type de  monture afin de réduire les effets des jeux mécaniques (« backlash ») et améliorer ainsi la qualité du guidage pour l’astrophotographie.

 

 

Bonjour,

 

Oui c'est un sujet qui est parfois débattu sur les forums. J'ai souvent testé le déséquilibre en AD sans obtenir de résultat significatif sur la qualité du guidage, avec une G11 ou avec une AP900.

Alors depuis plusieurs années je fais un bon équilibrage en AD, il n'est pas forcément parfait (dans un sens ou dans dans l'autre) en fonction du poids de l'équipement, mais ça suffit pour le guidage.

Chez moi la qualité du guidage n'est pas fonction de l'équilibrage mais dépend surtout de la qualité du ciel. Un ciel turbulent ne donnera jamais un bon "RMS" même avec un déséquilibre de l'axe AD.

Donc la qualité du guidage peut varier d'une nuit à l'autre en fonction du niveau de "seeing", et cela est valable surtout avec de faibles échantillonnages, bien entendu.

Je possède également un C11HD et je n'utilise jamais le serrage du miroir qui ne sert à rien dans mon cas, même en passant le méridien. 

 

Alors déséquilibrer l'axe AD ? peut être... mais il faut faire des essais pour démontrer son efficacité, des essais avec ton propre matos, des essais le même soir et avec la même qualité de ciel.

Mais en remote ce n'est pas évident, je comprends. A mon sens ce sont des choses à mettre au point avant de placer son équipement en remote.

 

Amicalement

 

Christian

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Christian. Ton commentaire confirme la perplexité de beaucoup sur le sujet.  En remote, difficile de faire des essais.  A essayer lors de ma prochaine visite sur place. Je constate surtout l'importance majeure de la qualité du seeing et de la position de la cible  dans le ciel. Certaines nuits, il m'est arriver de descendre à  0.1" d'erreur en RMS (!) mais parfois il faut se contenter de 0.5", le courant c'est entre 0.25" et 0.40". Dans mon cas, la monture porte un C11 Edge HD et une lunette WO de 81mm (bientôt remplacée par une Takahashi FSQ106). Je peux imager avec l'un ou autre tube en fonction des circonstances.

 

Et que penser d'un léger déséquilibre en déclinaison?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Icarulus a dit :

Et que penser d'un léger déséquilibre en déclinaison?

 

Même avis, je n'ai jamais fait la démonstration qu'un déséquilibrage en DEC apportait quelque chose avec une G11 ou une AP900. 

La MES doit être bien faite, mais pas forcément parfaite et sur ce point je rejoins les propos de Danielo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 21 heures, danielo a dit :

Si la monture a du backlash en déclinaison il vaut mieux que la mise en station ne soit pas trop parfaite, pour que la correction sur cet axe soit toujours dans le même sens.

 

J'avoue avoir un peu de mal avec la logique qui consiste à corriger un problème en en créant un deuxième :) Sur les produits Sky-Watcher, il existe des vis de réglage pour optimiser le backlash. Et sur YouTube, il y a des tutos pour faire ça bien. Et si la mise en station est bien faite, normalement l'autoguidage en déclinaison ne sert plus à rien.

 

La question de la précision de l'autoguidage est liée à des tas de paramètres. Un paramètre qui n'est pas évoqué ici et qui est pourtant très important, est celui de l'échantillonnage. Ce n'est pas la même chose d'avoir un RMS d'autoguidage à 0.5" avec un échantillonnage à 0.26" ou un autre à 0.80".

 

Et un échantillonnage à 0.26" ne sert strictement à rien avec une FWHM à 3". Dans un cas comme celui là, mieux vaut passer en Bin 2x2 et/ou rajouter un réducteur de focale qui en plus, fera gagner en luminosité.

 

En conclusion, en astrophoto, il faut une approche holistique, plus que réductionniste. Et connaitre son matériel sur le bout des doigts est essentiel. Si l'on recherche une aide précise sur un sujet, il faut commencer par décrire le système en entier, pas seulement le composant dont on pense qu'il peut poser problème, parce que tout est lié. ;)

 

- Marc

Edited by Marc2b

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

D'après ce que j'ai lu, ceux qui ont fait des expériences un peu méthodiques pour tenter d'améliorer un suivi déjà correct avec un déséquilibre n'ont pas obtenu de résultats chiffrés significatifs. Ca rejoint ce que disait Christian.

La question que je me poserais plutôt, c'est de savoir s'il y a des problèmes en faisant comme cela ou non. Avec ma vieille CGEM à bout de souffle, il arrive que l'AD fasse un aller-retour qui correspond au jeu en AD, ce qui donne une gigantesque montagne en AD sur la courbe d'autoguidage. A ce moment-là, je déplace un peu un contre-poids pour éviter que le problème se reproduise. Mais ce n'est pas pour autant que les courbes seront meilleures après, ça ne fait que prévenir une défaillance.

Il me semble que les valeurs que tu donnes pour le guidage sont déjà excellentes au regard d'une EQ8, de l'échantillonnage qu'on peut raisonnablement avoir sur un C11, et de la turbulence même dans un bon ciel. Donc s'il n'y a pas de rupture brutale dans le fonctionnement de l'autoguidage, je ne me casserais pas la tête avec ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Marc,

 

Effectivement, ne pas passer le méridien est une option, mais avec un Edge HD dont je bloque le primaire je ne vois pas pourquoi m’en priver.

 

Mon erreur sur RMS inclut Dec et AD. La mise en station doit encore être fignolée ( j’y serai la semaine prochaine) et je gagnerai certainement alors en qualité du suivi du côté de la déclinaison. 

Ma question est vraiment de savoir si pour le guidage en AD en remote  il vaut mieux en rester à un équilibrage aussi parfait que possible de la monture ou préférer un très léger déséquilibre mais que l’on ne peut pas modifier après le méridien.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos commentaires. J’en conclus que s’il y a amélioration de la qualité du suivi grâce à ce genre de réglage elle est minime. 
Astroamicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By XavS
      Bonjour à toutes et tous,
       
      Petite semaine de vacances dans mon coin perdu (sans eau, sans électricité) de montagne à 1 000M d'altitude.  Heureusement, j'avais tout prévu pour tenir une semaine.  J'ai pu pendant cette semaine là refaire ma douche d'été extérieure et le soir direction le ciel
       
      Même si la météo n'est pas au top, j'ai pu imager quelques prises. Voici déjà les premières qui ont été traitées. Aujourd'hui, direction quelques objets de la constellation de Céphée
       
      Nébuleuse NGC7538 - Sh2-156 :
       
      NGC7538 est une toute petite nébuleuse en émission très visible dans la constellation de Céphée.Elle est située à environ 9 100 A.L.
       

       
      Matériel : C9 + EQ6
      Imageur : ASI 1600MMC
      Guidage : TS80ED + ASI 120 mini
      Lights : 65 x 300s
      Darks : 29 x 300s
      Flats : 23 x 140ms
      Offsets : 61 x 1 ms
      Temps total : 5h25mn
      Traitement : Sirilic, Siril et Gimp
       
      Amas ouvert NGC7510 :
       
      NGC7510 est un amas ouvert situé à environ 11 400 A.L dans la constellation de Céphée. L'objet le plus brillant de NGC7510 est une étoile géante de type spectral B1.5 III.
       

       
      Matériel : C9 + EQ6
      Imageur : ASI 1600MMC
      Guidage : TS80ED + ASI 120 mini
      Lights : 38 x 180s
      Darks : 29 x 180s
      Flats : 23 x 140ms
      Offsets : 57 x 1ms
      Temps total : 01h54mn
      Traitement : Sirilic, Siril et Gimp
       
      Le même soir, l'amas ouvert NGC7419 :
       
      NGC7419 (OCL 250) est un amas ouvert située à environ 18,793 kpc (∼61 300 a.l.) de la Terre dans la constellation de Céphée. Il a été découvert le 3 novembre 1787 par William Herschel.
       

       
      Matériel : C9 + EQ6
      Imageur : ASI 1600MMC
      Guidage : TS80ED + ASI 120 mini
      Lights : 37 x 180s
      Darks : 29 x 180s
      Flats : 23 x 140ms
      Offsets : 61 x 1ms
      Temps total : 01h51mn
      Traitement : Sirilic, Siril et Gimp
       
      Et pour terminer cette première série, voici la nébuleuse IC1470 :
       
      IC 1470 est une nébuleuse en émission dans la constellation de Céphée. Elle est située à environ 15 940 A.L.
       

       
      Matériel : C9 + EQ6
      Imageur : ASI 1600MMC
      Guidage : TS80ED + ASI 120 mini
      Lights : 41 x 300s
      Darks : 29 x 300s
      Flats : 23 x 140ms
      Offsets : 61 x 1ms
      Temps total : 03h25mn
      Traitement : Sirilic, Siril et Gimp
       
      Vos commentaires sont la bienvenue et la suite quand j'aurai traité le reste de mes prises
       
      Bon ciel à toutes et tous.
       
      XavS
       
    • By _Fred_
      Bonsoir,
      si vous trouvez les montures à entrainement harmonique, pourquoi ne pas la faire soi-même :-) : 
       
    • By mathieu80
      Salut à tous,
       
      Voici une vue rapprochée sur la Bulle, NGC7635 ou Caldwell 11, en 49h30 de poses réalisées en aout et septembre à Amiens avec :
      TOA 130
      EQ6-r
      ASI 2600mm & filtres SHO 3.5nm 
       
      J'ai pris le parti d'un grand nombre de poses afin d'optimiser le Drizzle et la pondération des brutes. La FWHM était excellente sur de nombreuses subs avec un minimum à 1.39" et un max sélectionné pour la Luminance à 2", ce qui a permis d'obtenir de très fins détails. Le temps de  pose conséquent a également permis de révéler les faibles nébulosités environnantes et leurs belles nuances de couleurs.
      Bien sûr c'est un crop important car le champ initial, que je traiterai plus tard, est bien plus grand à 1000mm de focale.
       
      Ha : 195 x 300s
      Sii : 152 x 300s
      Oiii : 247 x 300s
       
      Traitement Pixinsight & Photoshop
       
      Mathieu

    • By sebseacteam
      Bonjour,
       
      En fouinant sur le Net je suis tombé sur ce nouveau logiciel de traitement astrophoto opensource : Image16 
       
      Info et download ici:
       
      https://sourceforge.net/projects/image16/
      https://image16.sourceforge.io/
       
      Il a l'air de faire pas mal de choses en traitement photo:
      -stretch
      -astrométrie
      -gradient
      etc...
       
       
    • By frank-astro
      Bonsoir tout le monde,
      Une image de SH2-112 prise au Quattro 200 + ASI1600MC + Ircut. 28 poses de 240s sur deux nuits car les nuages me taquinent légèrement depuis un moment...
      Traitement SIRIL + Photoshop, gestion des poses sous Stellarmate.
       

      SH2-112_200-800_ASI1600MC-28x240s_20230911 by Frank TYRLIK, sur Flickr
       
      Et SH2-184 en 48 poses de 240s :

      SH2-184_200-800_ASI1600MC-48x240s_20230915 by Frank TYRLIK, sur Flickr
       
      Frank
  • Upcoming Events