Nebulium

Une nouvelle méthode pour améliorer la résolution des images planétaires ?

Recommended Posts

Bonjour à toutes et à tous :)

 

Sur l'IPOL
https://www.ipol.im/
cet article vient de sortir:
https://www.ipol.im/pub/art/2023/460/

 

En voici le résumé en traduction automatique :


Aujourd'hui, les appareils photo des smartphones prennent des photos brutes en rafale dès que l'on appuie sur le déclencheur. Ces photos sont ensuite fusionnées pour produire une image unique de meilleure qualité. Cet article détaille la mise en œuvre de la méthode "Handheld Multi-Frame Super-Resolution algorithm" de Wronski et al. (utilisée dans l'appareil photo Google Pixel 3), qui effectue simultanément un démosaïquage et un débruitage de super-résolution multi-images à partir d'une rafale d'images. Les tremblements de la main pendant l'exposition provoquent des mouvements sous-pixels, qui, combinés au réseau de filtres colorés de Bayer du capteur, donnent une collection de photographies brutes aliasées et décalées de la même scène. L'algorithme aligne et fusionne efficacement ces signaux en un seul signal haute résolution en tirant parti du repliement pour reconstruire les hautes fréquences du signal jusqu'au taux de Nyquist du capteur. Cette approche permet d'obtenir des images numériques zoomées jusqu'à un facteur 2, qui est la limite naturellement fixée par l'intégration des pixels du capteur. Nous présentons une description approfondie de cet algorithme, ainsi que de nombreux détails d'implémentation que nous avons trouvés pour reproduire les résultats de l'article original, dont le code n'est pas accessible au public.

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Bien que cette méthode soit destinée à compenser les tremblements des prises de vue à main levée, il m'a paru intéressant de l'évaluer en astrophoto planétaire.
Le traitement "en ligne" se fait sur des lots d'images brutes en DNG, un convertisseur depuis d'autres formats est disponible:
https://helpx.adobe.com/camera-raw/using/adobe-dng-converter.html

Une première évaluation directe est possible pour la Lune avec un APN.

Voici une image trouvée en p 12 des archives qu'il est préférable de télécharger directement :

 

Experiment #656292.

2023-06-01 08:14:19 UTC

(done in 110.197 s)

 

9d0c4c22e38f0ca8412fcc10788d9ef0056ef759

 

Pour les planètes on peut envisager un certain niveau de pré-traitement en convertissant ensuite les TIF en DNG :

https://www.converter365.com/image-converter/tiff/tiff-to-dng

 

Qui s'y colle ?
Merci  :)

 

Edited by Nebulium
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou Jean,

ça fait un bon moment que je t'ai vu par ici !

J'espère que tout roule pour toi !

J'ai pensé à toi y'a pas longtemps, j'utilise toujours le marque-page qui présente nos productions de l'époque avec Stéphane Guisard !

Salon du livre à Paris de 2008 il me semble...

20230716_180559.thumb.jpg.465cc582b1c1d867364a6ea013498b02.jpg

 

20230716_180727.thumb.jpg.67542c48d17b79527e8c7cc5932cca32.jpg

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Nebulium a dit :

Qui s'y colle ?

 

Super...mais tu veut que l'on fasse quoi?

Tu veut quoi avec ton cliché?

Le traiter?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne connais pas cet algorithme mais d'après le texte il semble combiner le Bayer drizzle (pour le démosaïquage ou debayering) et le drizzle tout court (pour le suréchantillonnage.). AutoStakkert!3 peut combiner ces opérations depuis longtemps. Donc quelle est la nouveauté?

 

Daniel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/07/2023 à 18:12, ValereL a dit :

ça fait un bon moment que je t'ai vu par ici !

J'espère que tout roule pour toi !

 

Hello Valère

A cause du poids des décennies, ça roule commen ça peut, avec tout ce qui va et ne va plus avec... ;)

 

Le 16/07/2023 à 18:12, ValereL a dit :

Salon du livre à Paris de 2008 il me semble..

 

Oui, je l'ai aussi, envoyé par la charmante personne qui tenait le stand de ? et qui avait beaucoup apprécié la vidéo "L'étoile et les trois rois" je crois me souvenir, au point de la faire tourner en boucle sur le stand :)

 

J'ai retrouvé la page de présentation .

et un lien de téléchargement de la version "Export" en MP4

 

L'étoile qui apparaît avec la musique est notre Soleil :)

 

 

 

__________________________________________________________________

 

Le 16/07/2023 à 19:19, deep impact a dit :

Super...mais tu veut que l'on fasse quoi?

 

Bonjour @deep impact

Par exemple, tester la méthode sur tes prises, j'y reviens plus loin

____________________________________________________________

 

Le 16/07/2023 à 19:45, Daniel B a dit :

Donc quelle est la nouveauté?

 

Bonjour Daniel

Peut-être tout simplement la parution sur l'IPOL de la possible redécouverte d'une méthode  par des chercheurs ignorant tout des logiciels d'astronomie.

 

J'ai profité de l'occasion pour me remettre à la chose, avec un smartphone à 200€ et un ETX 70 (D = 70 mm, F=350mm) , une véritable affaire à l'époque  : 60€ chez L..l   plus maniable que mon Dobs de 15" ;)

avec une cible en plein jour dont voici une prise unitaire en afocal au grossissement x87,5 (oculaire 4mm) :

 

 

IMG_20230718_175924_.png.705ccfa60a137b11e3e0b87b08198a96.png

 

Et une vidéo (70 images à 30 ips) des conditions de prise de vue  détourée, redimensionnée et "GiFée " avec VirtualDub :

 

VID_20230718_180059.gif.d24ac2f108eb18a66e66751d6c8f70ea.gif

 

J'utilise l'appli Android fort intéressante et  gratuite "Open Camera" qui permet de sortir du smartphone des DNG en pleine résolution pour essayer de tirer le maximum de jus du mode "Démo", mais la conversion  IPOL en JPG de l'image résultante est trop simpliste, l'affaire est loin d'être gagnée !

Edited by Nebulium
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/07/2023 à 23:38, sebseacteam a dit :

Tu peux faire tourner le programme Python sur windows ?

 

Hello Seb

J'ai su faire ça dans le temps...

Dans l'immédiat, je rélucte à my remettre.

Dans cette évaluation rapide on line, je recherche l'amélioration de la résolution plus que la qualité du rendu . Sur l'IPOL les hautes lumières en fin de traitement sont massacrées comme d'ailleurs le font la plupart des logiciels de visualisation d'images Windows alimentés en RAW, qui utilisent très probablement la DLL "dcraw" alors que ceux du phone en montrent par défaut un rendu correct où les DNG et les JPG sont visuellement identiques :

 

Presse-papier01.png.7d9a638ff61bca43436698798b4424f5.png

 

De gauche à droite :

- Capture de l'écran du phone affichant le RAW

- Le JPG associé par  Open Camera dans le phone, réglages de conversion par défaut

- Le RAW  affiché  dans le PC avec IrfanView, rendu similaire à l'IPOL

 

Je vais de nouveau jouer avec l'IPOL, traitement d'une rafale de 100 prises.

 

A suivre...

 

 

 

 

 

 

Edited by Nebulium

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, polo0258 a dit :

polo

Hello Paul

Merci pour ta visite :)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello :)

Je continue mes investigations :

Ci-dessous le rendu de base  par défaut de l'une des unitaires DNG, à gauche avec  IrfanView  (pratiquement identique aux sorties IPOL ) et à droite  avec  FitsWork (après téléchargement de la DLL "dcrawfw1477"  proposée sur le site.)

 

Presse-papier04.png.2f23c1f27dfc3f60b21c271f26b1c6c7.png

 

J'ai passé une rafale de100 prises dans la démo IPOL, paramètres par défaut, réduction des résultats en 25% pour un affichage réaliste :

Presse-papier02_.png.59f7f20c8511625e7db36023716daa92.png

 

 

De gauche à droite : 1 2 3

1 :  Prise unitaire, visualisée avec IrfanView

2 :  Image de référence "input_0", calculée en premier, je n'ai pas trouvé comment  ???

3 :  Image finale "output" , calculée je pense avec la séquence d'algorithmes indiquée dans l'article

 

Au premier coup d'oeil, au problème de l'écrasement des hautes lumières près, la 2 me semble la meilleure (de peu...)

 

Mesure des FFT2D :

 

Presse-papier03_.png.a18db1d55fa8be698d92248f76df8fbc.png

 

Reste à faire un essai en réel sur la Lune, avec l'entraînement Alt azimutal de l'ETX, le principal problème restant  l'adaptateur idoine,  voir :

 

De mon côté, je vais tester un bidouillage personnel à partir de mes  gadjets, photo à venir si valable

Edited by Nebulium
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello :)

 

 

Le problème avec cet adaptateur pas cher :

 

71A1v5AcLgL._AC_SY355_.jpg

 

est que le support du phone en presse les boutons en haut à droite, rédhibitoire ! :(

 

J'ai finalement utilisé une barette porte-flash pour déporter les pinces ;

 

adapt1_.jpg.a05502c3716bb68244d233cd0d4072a7.jpg

 

Ca donne aussi un peu plus de liberté pour le réglage, qui reste toujours bien pénible !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello :)

Je m'apprête à conclure sur l'usage astronomique de cette (nouvelle ?) méthode.

Les circonstances atmosphériques de ces derniers jours ne m'ayant  pas permis de faire un test sur la Lune, j'ai peaufiné les essais statiques sur cette même cible.

La turbulence était plus faible, le soleil était voilé et j'ai sous-exposé d'un petit diaphragme pour évaluer le comportement des "dcraw.dll".

Les images publiées ci-dessous à partir des prises DNG n'ont subi que rotation et redimensionnement :

 

240719.png.a1911b919cb0c08386fa5025693abb6f.png

 

De gauche à droite 1  2  3  4 :

1. Traitement par FitsWork (dcrawfw.dll) d'une unitaire *

2. Traitement par IrfanView (dcraw.dll) de la même unitaire

3. Image de référence de la méthode testée (Zip de 100 prises)

4. Image de sortie de la méthode testée (Zip de 100 prises)

 

Je crois que je vais arrêter là mes investigations...

----------------------------------------------------

* Pour info, l'EXIF de l'unitaire :

Filename - IMG_20230724_191500.dng
ImageWidth - 4000
ImageLength - 3000
BitsPerSample - 
Compression - 1 (None)
PhotometricInterpretation - -32733
ImageDescription - 
Make - Xiaomi
Model - 2201117SY
StripOffset - 696
Orientation - Bottom right
SamplesPerPixel - 1
RowsPerStrip - 1
StripByteCount - 12696
XResolution - 72
YResolution - 72
PlanarConfiguration - 1
ResolutionUnit - Inch
Software - Redmi/fleur_eea/fleur:13/TP1A.220624.014/V14.0.4.0.TKEEUXM:user/release-keys
DateTime - 2023:07:24 19:15:00
CFARepeatPatternDim - 2
CFAPattern - 
Copyright - 
ExposureTime - 1/100.1 seconds
FNumber - 1.89
GPS-IFD-Offset - 24828
ISOSpeedRatings - 52
DateTimeOriginal - 2023:07:24 19:15:00
FocalLength - 5.89 mm

GPS information: - 
GPSVersionID - 2.3.0.0
GPSLatitudeRef - N
GPSLatitude - 43  25  6.1 (43.418361)
GPSLongitudeRef - E
GPSLongitude - 6  47  53.45 (6.798181)
GPSTimeStamp - 17  15  0
GPSDateStamp - 2023:07:24
 

Edited by Nebulium

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jeffbax
      Bonjour à tous,

      Assez patienté, de toute façon j’en peux plus l’image est mûre et si je la touche encore je vais la gâcher… Voici donc la 4e image faite début juillet par la Team Omicron avec le T1000 du C2PU à F/3.2.

      Il s'agit de la très connue nébuleuse de la trompe d’éléphant, alias IC 1396 dans la constellation de Céphée.

      L’idée de capturer une région avec des poussières me trottait dans la tête depuis quelques temps. Je pressentais que l’absence de filtre IR cut en luminance alliée à la sensibilité du capteur de la QHY 600 M dans l’infrarouge permettrait de révéler des étoiles au sein de ces poussières ainsi que de détailler les structures.
      Un test d’une heure dans la nuit du 11 juillet nous a ravis. Non seulement un cadrage esthétique était possible, mais effectivement les structures au sein de la nébuleuse étaient déjà bien visibles.

      Quand j’ai montré ma trompe à @Superfulgur, il m’a dit « Vas-yyyyyyyyy ». . J’ai compris que sa fibre esthétique légendaire avait été touchée. Donc go !

      Il est toujours difficile de s’attaquer à un objet aussi classique. L’un des plus photographiés, avec et sans filtres à bandes étroites. Néanmoins, comme à chaque fois, nous avons essayé d’apporter une vision nouvelle. En LRVB pur, avec un traitement colorimétrique équilibré et un travail sur les contrastes permettant de mettre en valeur les volutes subtiles et l’aspect de relief. Les prises de vues par filtre ont dès le début été optimisées en pensant au résultat final. Plus de R et un mixage 0,75xL + 0,25xR pour la luminance. Il y a 2h de L et RVB = 100/61/45 mn avec un filtre Sloan SDSS g’ pour le bleu.

      On est super contents de cette image. Les couleurs, le relief, les structures complexes,...
       
      J’espère qu’elle sera également à votre goût. Un gros merci à toute l’équipe du C2PU. Ce type d’image ne serait pas possible sans la confiance de notre ami JP Rivet qui dirige ces instruments incroyables.
       
       
      La full donc :
       

       
       

      Et quelques crops à 250% pour les flemmards du clic, qui n’ont aucune excuse :
       

       

       
       

      Le petit lien Astrobin :
       
       

      Bons ciels et … A bientôt.
       
      JF
       
    • By Romain Guillou
      "La nébuleuse de l'Iris, également connue sous le nom de NGC 7023, est une nébuleuse par réflexion située dans la constellation de Céphée. Découverte par William Herschel en 1794, elle est située à environ 1 400 années-lumière de la Terre. La nébuleuse de l'Iris tire son nom de la couleur bleue brillante produite par la réflexion de la lumière des étoiles voisines sur les grains de poussière interstellaires.
      Cette nébuleuse est particulièrement remarquable pour son aspect visuel saisissant, avec un centre brillant entouré de nuages de poussière sombres et complexes. Au cœur de la nébuleuse se trouve une étoile jeune et chaude de type spectral B, appelée HD 200775, qui éclaire la nébuleuse environnante et en accentue les détails."
       
      Photo prise la nuit du 24/07/24 en Charente (depuis mon jardin)
       
      Exifs :
      Canon 60d Défiltré + Filtre CLS Telescope SW Quattro 250P Monture EQ6 r Pro Auto Guidage Lunette 60mm GPcam Altair 80x120s à 800 iso de brutes DOF 25 Traitement et complication : Siril + LR

      Version lissée et en dessous la version retraité avec mon commentaire :
       

    • By jeffbax
      Bonjour amis astronomes,
       
      Comme vous l'avez déjà compris dans les 2 posts de @Superfulgur, nous avons la chance d'avoir eu de belles nuits avec le T1000 du C2PU début juillet. Il y a encore des données en cours de traitement. 
       
      Cette fois, la Team a décidé de combler un vide dans sa collection : un amas ouvert. Ces objets sont un peu délaissés parfois lorsqu'ils ne sont pas accompagnés de nébulosités. Pourtant certains valent vraiment le détour, comme l'amas du canard sauvage.
       
      Nous avons choisi M11, pour ses étoiles aux couleurs riches, sa compacité et l'océan d'étoiles de la voie lactée qui l'entourent.
       
      J'ai commencé les prises le 5 juillet et Serge l'a terminé le 12.  Il y a tout juste 1h30 de données en RVB = 30/25/35 au foyer du T1000 à F/3.2. La couche bleue provient d'un filtre SLOAN SDSS gp et l'ensemble est ensuite calibré photométriquement avec SIRIL. Une version complètement résolue, en pur RVB pour le plaisir des yeux. J'espère qu'elle vous plaira.
       
       
      L'image Full :
       

       
       
       
      Le crop des flemmards du clic :
       

       
       
       
       
      Et, le petit lien Astrobin : 
       
      Bon ciel,
      et restez dans les parages cet été, y'en a encore à venir 
       
      JF
    • By Cosmonaute fantome
      Salut a tous  
       
      L'été semble enfin se décider de pointer le bout de son nez dans les Vosges !
      Du coup petit test d'une monture de fabrication maison qui me permet de faire des time lapse avec une rotation lente de la caméra, tout en aillant la possibilité de synchroniser le déclenchement et la rotation.

       
      Ca permet d'avoir une rotation bien fluide à la vitesse que je veux avec en plus un petit effet de parallaxe sur les objets du premier plan.
      Ca donne un petit truc en plus des time lapse sur trépieds classique.
       
      Voilà la vidéo du time lapse avec une présentation de la monture + quelques plans au drone de nos belles montagnes :
       
      Pas si simple de faire le traitement des images :
      Après traitement DOF sous Siril, la dynamique des images d'origines était pas mal écrasée et que ce soit avec PixInsight ou Siril, je n'arrivais pas à scripter l'expansion de dynamique auto. 
      J'ai donc fini par demander à ChatGPT de m'écrire un script python qui va cliquer automatique sur les bons endroits dans Siril pour faire l'expansion de dynamique auto, puis enregistrer l'image et ensuite charger la suivante.
      C'est très long et complètement inefficace, mais ca fonctionne bien !
       
      A noter que chaque image du time lapse a été passée par noise exterminator. 
       
      _______________________________
       
      Et puisque j'ai tout un tas d'images de la voie lactée avec une pollution lumineuse relativement faible, j'ai aussi fait un petit empilement de 20 images du time lapse (20*15s ISO1250) 
      Il fallait juste trouver celles sans cirrus, puisqu'il y en a presque toujours un qui traine 

       
      Pour la partie ciel : noise et blur exterminator sous Pixinsight, une extraction de gradient sous siril et un peu de jeu avec les courbes sous Gimp et hop ! Ca le fait nickel ! 
      Pour la partie paysage, c'est tout simplement l'image brut de référence de l'empilement, traiter avec DOF + compositage sous Gimp.
       
      Images prises non loin de la station de ski du lac blanc.
      - Optique : Sigma ART 14mm F1.8 ouvert à F2.2
      - Caméra : Canon 90D défiltré par EOS for Astro
       
      Et voilà 
      A la prochaine 
    • By Benjamin Poupard
      Bonjour à tous,
       
      Un peu plus tôt cette semaine, j'ai imagé le Soleil en H-Alpha avec l'idée de faire un time-lapse de son activité de surface : un film de 100 images toutes les minutes, pendant une heure, et au final, une petite soixantaine d'images traitées - magie du traitement par lot
       
      Globalement, après un passage à la moulinette de Registax (pour le traitement par lot) et de PIPP (pour réaligner mes 60 images), j'obtiens un résultat sympa.
       
      Mais comme j'ai imagé en alt-az, reste le souci de la rotation de champ ... Et impossible de trouver la solution dans ma boite à outils informatique - les seules solutions d'alignement/rotation que j'ai pu trouver ne concernent que les images stellaires.
       
      Pour l'instant, ça ressemble à ça :
       
       
      Vous avez des idées ?
       
      (Et oui, faudra également que je m'occupe de virer les poussières de mon capteur !)
       
      Benjamin
  • Upcoming Events