christian viladrich

Image de la courone solaire prise au coronographe par George Hripcsak

Recommended Posts

C'est fait à 1200 pieds d'altitude, soit seulement 365m.

En tout cas, les détails collent bien avec ceux de SDO

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est un vrai coronographe avec les lentilles et le cône qui vont bien. Les calculs sont basés sur ceux décrits dans Solar Astronomy.

 

Le coronographe de George est présenté en détail dans la 2e édition d'Astronomie Solaire :)

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, en IR on ne verrait rien. Ici, on profite du fait que la raie d'émission Fe XIV est très forte (enfin ... tout est relatif) dans la basse couronne, ce qui permet grâce à l'utilisation d'un filtre double stack de 2 A de supprimer la contribution du fond du ciel.

 

L'autre possibilité (façon de parler ...) c'est d'observer en lumière polarisée. A ma connaissance, il n'y a que l'observatoire du Mona Loa (Hawai) qui arrive à sortir des images de la couronne K en lumière polarisée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, christian viladrich a dit :

Non, en IR on ne verrait rien. Ici, on profite du fait que la raie d'émission Fe XIV est très forte (enfin ... tout est relatif) dans la basse couronne, ce qui permet grâce à l'utilisation d'un filtre double stack de 2 A de supprimer la contribution du fond du ciel.

 

Pourtant c'est ce que faisait Lyot au Pic. J'ai loupé un truc ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, jldauvergne a dit :

Pourtant c'est ce que faisait Lyot au Pic. J'ai loupé un truc ?

 

Non, les images de la couronne faites par Lyot ont été réalisées avec des plaques panchromatiques et des filtres rouge ou orangé. Les temps de pose allaient jusqu'à 4 s !

Il observait surtout en spectro.

 

On voit sur cette figure (source : S. Koutchmy /IAP) que la couronne interne est la plus brillante dans la raie verte. Mais à l'époque de Lyot, on ne savait pas faire des filtres de 2 A.

 

image.png.f05554950db6a58611307c26ed92c357.png

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, christian viladrich a dit :

Non, les images de la couronne faites par Lyot ont été réalisées avec des plaques panchromatiques et des filtres rouge ou orangé. Les temps de pose allaient jusqu'à 4 s

Faut que je me replonge dans le grimoire que je m etais imprimé. Mais bon si c est 4s en R avec des cameras ça peut être 0.5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, christian viladrich a dit :

On voit sur cette figure (source : S. Koutchmy /IAP) que la couronne interne est la plus brillante dans la raie verte. Mais à l'époque de Lyot, on ne savait pas faire des filtres de 2 A

Y a pas de notion de longueur d'onde dans cette courbe. Le fond de ciel est plus sombre en Ir

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, jldauvergne a dit :

Y a pas de notion de longueur d'onde dans cette courbe. Le fond de ciel est plus sombre en Ir

 

Il s'agit de l'imagerie en lumière visible ou dans la raie verte (530.3 nm).

 

Les seules observations pro dans l'IR se font dans les raies d'émission de la couronne de plasma, comme par exemple Fe XIII à  1074.5 nm, 1079.8 nm et He à  1083.0nm. Mais il faut bien sûr utiliser un filtre interférentiel de quelques A.

 

Il n'y a personne qui image la couronne en IR (hors raies d'émission).

 

En pro, les seules observations se font dans :

- les raies d'émission (raie verte et raies proches infra-rouge)

- dans le rouge et en lumière polarisée.

 

Ce sont des observations très difficiles à réaliser. Le plus "facile", c'est la raie verte à 530.3 nm. Et c'est déjà un exploit d'y arriver. Actuellement, il n'y a qu'un observatoire chinois qui arrive à sortir des images de façon presque régulière.

 

L'observation en lumière polarisée semble plus difficile. Seul Mona Loa arrivait à sortir des images.

 

Personne n'observe dans l'IR (hors raies d'émission). En effet, c'est la couronne de plasma qui est intéressante (sa forme est sculptée par le champ magnétique du Soleil), et non la couronne de poussières (à symétrie sphérique). Pour "voir" la couronne de plasma, il faut donc observer dans les raies d'émission ou bien en lumière polarisée (et filtre rouge).

 

Pour être très précis, les pro font aussi des observations de la couronne de poussières en IR, mais lors des éclipses, comme par exemple lors de l'éclipse historique de 74 avec Concorde.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, christian viladrich a dit :

Il s'agit de l'imagerie en lumière visible ou dans la raie verte (530.3 nm).

 

Les seules observations pro dans l'IR se font dans les raies d'émission de la couronne de plasma, comme par exemple Fe XIII à  1074.5 nm, 1079.8 nm et He à  1083.0nm. Mais il faut bien sûr utiliser un filtre interférentiel de quelques A.

Ben ça ne parle pas trop de ça. Regarde page 6 là 

https://www.bibnum.education.fr/sites/default/files/lyot-analyse-43.pdf

Il faut que je retrouve la source de Lyot himself mais j'avais vraiment compris que c'est à bande large en IR. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, jldauvergne a dit :

Il faut que je retrouve la source de Lyot himself mais j'avais vraiment compris que c'est à bande large en IR. 

 

J'ai les articles de Lyot sous la main. Ils ont été compilés dans un très beau recueil de la SAF qui rassemble un certain nombre d’articles historiques, comme les premières observations de la couronne par Lyot (voir ce que j'ai indiqué plus haut) et les dessins de Mars d'Antoniodi à la lunette de Meudon.

 

L'extrait que tu mentionnes n'est pas complet :

 

image.png.6e85faf47d7b243c9f7ef13e21966fa5.png

 

Lyot dit ensuite :

"ces circonstances m'ont conduit à faire des épreuves ... à travers un écran Wratten alpha, au moyen des radiation du spectre continu compresses entre 6500 et 6600 A environ"

=> Article de juin 1932

 

Dans son article de mai 1937 il parle de "... à travers un filtre orange ..."

 

Dans son article de mai 1938, il parle de "plaque panchromatique Guilleminot ... à travers un filtre rouge avec des poses de 2/10 s ". Puis plus loin, il indique qu'il est passé "... filtre rouge plus foncé ... temps de pose de 4s".

C'est là qu'il indique qu'il a composité 10 plaques pour "atténuer le grain de la plaque"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, mais ce qu'il dit laisse penser que ce serait plus bô la vie en allant dans l'IR, et qu'il n'y est pas allé pour des raisons simplement techniques. Je pense que c'est pour ça que je m'étais dit qu'il fallait essayer avec divers filtres passe bas en IR pour voir ce qui se passe. C'est une vieille idée que je n'ai pas eu le temps de concrétiser car c'est forcément à faire du Pic. 

A 680, il était quasi en IR. Vu que ça fonctionnait (mal certes), je suppose qu'avec des moyens modernes en allant gratter plus loin, il y a un truc à jouer. L'idée c'est de mettre une vielle DMK que l'on prend le risque de faire fumer (j'irai pas mettre mon IMX533 sur le Soleil quasi sans filtre :), une coupure de courant et c'est fini).  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now