nonolepetitrobot

Lunette perl étudiant (petit inventaire)

Recommended Posts

Ps : mon micro est en panne, mais dès que possible je pourrais scanner en entier mon catalogue Perl  (version 1969) et mettre les scan sur un post dédié. Je dois aussi avoir des catalogues d’autres marques de la même époque (moi aussi ils m’ont fait réver ) Unitron, Admiral et Ganimède de mémoire). Du coup j’ai pu acheterune Admiral de 76 mm focale 1250 avec laquelle j’ai observé des années après avoir fait mesprrmières armes avec la Perl étudiant. Admiral était d’un prix plus accessible (achetée neuve 1040 francs à Photo Europe Rue de Londres à Paris courant 1969, année Apollo XI vue en live : c’était quelque chose 😍😍😍

Bertrand

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, remy-33 a dit :

Je n’ai pas vu ce que donnait le télescope, qui a été installé dans une coupole réalisée en bois par l’atelier de menuiserie de l’Ecole, car l’installation n’était hélas pas terminée à mon départ.

 

Perso j'y serais retourné pour voir ! xD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est ce que j’avais fait mais le projet a été repris par un autre groupe l’année d’après et a pris beaucoup de retard, donc je n’ai pas su ce que c’était devenu 

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui moi aussi , je l'utilise de cette façon.. ou pour montrer le cosmos à des petits..

A noter qu'il existe deux types de cette lulu.. La première (avant 1982 je crois) avec une petite crémaillère ne pouvant recevoir que les accessoires en 24,5mm et la seconde avec une crémaillère au pas vissant 36,4mm comme ses grandes sœurs de 60mm et plus.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, hercule poirot a dit :

Oui moi aussi , je l'utilise de cette façon.. ou pour montrer le cosmos à des petits..

A noter qu'il existe deux types de cette lulu.. La première (avant 1982 je crois) avec une petite crémaillère ne pouvant recevoir que les accessoires en 24,5mm et la seconde avec une crémaillère au pas vissant 36,4mm comme ses grandes sœurs de 60mm et plus.

C'est la 2ème version que je possède et je l'ai mise en 31,75 mm afin d'utiliser une bague allonge dans ce diamètre car j'arrivais pas trouvé en 24,5 mm pour faire de la photo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, ça va la compagnie ? Avez-vous survécu à la dernière canicule 🥵 ? Heureusement que la fraîcheur est revenue 😊

 

Bon je reviens sur mon petit sujet sur la lunette perl étudiant. Le résultat de ce petit sondage est de 8 propriétaires pour 9 lunettes. Cela m'étonne un peu, alors je renouvelle ma demande de compléter l'inventaire, merci d'avance pour ceux qui vont compléter mon questionnement.

 

Je me pose une autre question : syw Yamamoto qui semble être la sté à avoir construit cette lunette existe t'elle toujours ou a-t-elle fait faillite ou a-t-elle été absorbée par une autre sté (si oui laquelle) ?

 

Merci d'avance pour vos réponses.

 

Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Concernant SYW Yamamoto, c'est une bonne question ... et je n'ai pas la réponse. Une brève recherche sur Cloudy Nights ne donne auxun résultat. Je peux poser la question sur CN.

 

Pour donner un avant goût de ce qu'étaient les constructions de lunettes et télescopes par les Japonais dans les années 60, 70 (et sans doute un peu avant), une petite visite sur cette page vous intéressera sûrement : https://www.cloudynights.com/articles/cat/articles/a-visit-to-the-museum-of-astronomical-telescope-r3040

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, alaindutexas a dit :

Bonjour,

 

Concernant SYW Yamamoto, c'est une bonne question ... et je n'ai pas la réponse. Une brève recherche sur Cloudy Nights ne donne auxun résultat. Je peux poser la question sur CN.

 

Pour donner un avant goût de ce qu'étaient les constructions de lunettes et télescopes par les Japonais dans les années 60, 70 (et sans doute un peu avant), une petite visite sur cette page vous intéressera sûrement : https://www.cloudynights.com/articles/cat/articles/a-visit-to-the-museum-of-astronomical-telescope-r3040

Bonjour,

 

Merci pour votre proposition pour poser la question sur CN, si c'était possible je vous en remercie d'avance 😊

 

Je vous remercie aussi pour le lien pour ce fantastique musée. Je vais le lire et voir si je trouve quelque chose sur cette sté. Si je trouve leur mail, je leur demanderai.

 

Cordialement Bruno 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, en fouillant un peu plus en avant via un moteur de recherche, je viens de trouver ces informations sur CN.
La source est Masvingo, membre de CN.

J'ai passé son texte dans un traducteur et en voici la traduction en français:

 

"Grâce à Galakuma, MASILMW et DaveTinning, j'ai pu en apprendre un peu plus sur Yamamoto Seisakusho Co. Ltd. Yamamoto était un petit fabricant (marque SYW) avec seulement quelques employés. M. Yamamoto concevait et fabriquait des télescopes, en faisant appel à des sous-traitants, entre 1965 et 1985 (?). (poste CN 1841617) Dans un message de MASILMW, il est indiqué que Yamamoto a fermé ses portes en 1970 et que Vixen a démarré avec certains employés (poste CN 3249509) et il se peut donc qu'après la fermeture de l'usine, M. Yamamoto ait continué à concevoir des télescopes, mais ceux-ci n'ont pas été produits sous le nom de Yamamoto. M. Yamamoto était un concepteur (ingénieur ?) en mécanique plutôt qu'un astronome et avait très peu de connaissances en astronomie. Il a conçu des télescopes comme les modèles de Kojima pour plusieurs fabricants dans les années 1960 environ. Il n'a fait que la conception et l'assemblage, toutes les pièces étant achetées auprès d'autres fabricants. Il se concentre sur le marché de l'exportation plutôt que sur le marché local japonais et exporte une dizaine de modèles, dont des semi-apos triplet et des Cassegrains. (poste CN 3268551) L'usine Yamamoto se trouvait à Itabashi, près de Takahashi, et le fondateur de Takahashi seisakusyo et le président de Yamamoto seisakusyo étaient des parents. (Post CN 1538528) Dans un message de Dave Tinning (F15Rules) sur Stargazers Lounge, l'affiche dit qu'il comprend que M. Yamamoto était lié par alliance à M. Takahashi qui a ensuite acquis la capacité de fabrication de Yamamoto. (poste SGL 2544239)".

 

Au cours de mes lectures, j'ai appris qu'il existait un tat de petites entreprises, certaines même de type familiale, au Japon qui construisaient du matériel. Ensuite est venu la disparition, fusion, etc, de nombre d'entre elles.

 

J'espère que cela éclairera un peu ton questionnement sur ce qu'était SYW/Yamamoto.

 

Alain.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, alaindutexas a dit :

Bon, en fouillant un peu plus en avant via un moteur de recherche, je viens de trouver ces informations sur CN.
La source est Masvingo, membre de CN.

J'ai passé son texte dans un traducteur et en voici la traduction en français:

 

"Grâce à Galakuma, MASILMW et DaveTinning, j'ai pu en apprendre un peu plus sur Yamamoto Seisakusho Co. Ltd. Yamamoto était un petit fabricant (marque SYW) avec seulement quelques employés. M. Yamamoto concevait et fabriquait des télescopes, en faisant appel à des sous-traitants, entre 1965 et 1985 (?). (poste CN 1841617) Dans un message de MASILMW, il est indiqué que Yamamoto a fermé ses portes en 1970 et que Vixen a démarré avec certains employés (poste CN 3249509) et il se peut donc qu'après la fermeture de l'usine, M. Yamamoto ait continué à concevoir des télescopes, mais ceux-ci n'ont pas été produits sous le nom de Yamamoto. M. Yamamoto était un concepteur (ingénieur ?) en mécanique plutôt qu'un astronome et avait très peu de connaissances en astronomie. Il a conçu des télescopes comme les modèles de Kojima pour plusieurs fabricants dans les années 1960 environ. Il n'a fait que la conception et l'assemblage, toutes les pièces étant achetées auprès d'autres fabricants. Il se concentre sur le marché de l'exportation plutôt que sur le marché local japonais et exporte une dizaine de modèles, dont des semi-apos triplet et des Cassegrains. (poste CN 3268551) L'usine Yamamoto se trouvait à Itabashi, près de Takahashi, et le fondateur de Takahashi seisakusyo et le président de Yamamoto seisakusyo étaient des parents. (Post CN 1538528) Dans un message de Dave Tinning (F15Rules) sur Stargazers Lounge, l'affiche dit qu'il comprend que M. Yamamoto était lié par alliance à M. Takahashi qui a ensuite acquis la capacité de fabrication de Yamamoto. (poste SGL 2544239)".

 

Au cours de mes lectures, j'ai appris qu'il existait un tat de petites entreprises, certaines même de type familiale, au Japon qui construisaient du matériel. Ensuite est venu la disparition, fusion, etc, de nombre d'entre elles.

 

J'espère que cela éclairera un peu ton questionnement sur ce qu'était SYW/Yamamoto.

 

Alain.

Un grand oui et merci pour vos recherches et transmission de l'information. Cordialement Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un membre Japonais de CN venant de poster des infos relatives à SYW, je joins ci-après la traduction de son texte :

" Yamamoto Seisakusho a été fondée en 1934 par Sei Yamamoto et fabriquait des outils mécaniques. Elle fut réorganisée en société par actions en décembre 1939. Selon un document publié en 1955, le président de l'entreprise, Tome Yamamoto (l'épouse de Sei Yamamoto ?), fabrique des pièces pour machines à coudre. Jusqu'en 1957 environ, Yamamoto Seisakusho fabriquait des machines-outils et des pièces de machines à coudre. À partir de 1959, il est écrit sous le nom de production de télescopes. Des documents publiés en 1969 indiquent que le président est Tome Yamamoto, qu'elle compte huit employés et que l'entreprise fabrique des télescopes et des équipements optiques. En 1991, Yamamoto Seisakusho décide de dissoudre l'entreprise et le processus s'achève en 1992. En 1990, le président était Isao Yamamoto (le fils de Tome Yamamoto ?). Je suppose que SYW signifie Sei Yamamoto Works. Il existe de nombreuses entreprises portant le nom de Yamamoto Seisakusho. Par conséquent, je suppose que Sei Yamamoto lui a donné son propre nom."

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, alaindutexas a dit :

Un membre Japonais de CN venant de poster des infos relatives à SYW, je joins ci-après la traduction de son texte :

" Yamamoto Seisakusho a été fondée en 1934 par Sei Yamamoto et fabriquait des outils mécaniques. Elle fut réorganisée en société par actions en décembre 1939. Selon un document publié en 1955, le président de l'entreprise, Tome Yamamoto (l'épouse de Sei Yamamoto ?), fabrique des pièces pour machines à coudre. Jusqu'en 1957 environ, Yamamoto Seisakusho fabriquait des machines-outils et des pièces de machines à coudre. À partir de 1959, il est écrit sous le nom de production de télescopes. Des documents publiés en 1969 indiquent que le président est Tome Yamamoto, qu'elle compte huit employés et que l'entreprise fabrique des télescopes et des équipements optiques. En 1991, Yamamoto Seisakusho décide de dissoudre l'entreprise et le processus s'achève en 1992. En 1990, le président était Isao Yamamoto (le fils de Tome Yamamoto ?). Je suppose que SYW signifie Sei Yamamoto Works. Il existe de nombreuses entreprises portant le nom de Yamamoto Seisakusho. Par conséquent, je suppose que Sei Yamamoto lui a donné son propre nom."

Merci beaucoup 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By transitmk1
      comment evité ce probleme de cercle avec cette lunette de 60mmx360mm et l'asi2600,photo ci jointe sur flat

    • By pfil
      Bonjour,
       
      Une question me trotte dans la tête depuis quelques temps. J'utilise une caméra avec guidage hors-axe par prisme. Pour préparer mon cadrage et la recherche d'étoiles-guide (pas toujours évident au foyer d'un C14, mais il m'arrive d'utiliser des instruments avec un f/d plus ouvert), j'utilise un logiciel de planétarium. La question est comment indiquer au logiciel l'écart entre le centre du champ principal et le centre du champ de guidage... et si possible le savoir avec des mesures au pied à coulisse avant d'aller sur le ciel.
       
      Sur Starry Night, Stellarium et TheSkyX Pro, on rentre une distance en millimètres (elle s'appelle Prism/CCD distance sur Stellarium). Le logiciel connaît aussi le télescope (diamètres, focale). Mais ce qui me surprend, c'est que la distance le long de l'axe optique entre le capteur et le prisme (en tenant compte le cas échéant de l'épaisseur des filtres) n'entre pas en ligne de compte. C'est bien sûr normal pour les caméras à double capteur, puisque le capteur de guidage est dans le même plan que le capteur principal. Mais avec un prisme, le capteur de guidage est "en avant"... il me semble que pour une distance entre le prisme et l'axe optique donnée, plus le télescope est ouvert plus le champ de guidage doit se trouver "près " du capteur principal.
       
      AI-je manqué quelque chose ? 
       
      Philippe
    • By goheleth
      Bonjour,
       
      Je vous expose un petit problème optique que j'ai constaté en faisant les premières lumières de mon télescope Newton adapté pour l'astrophotographie. Comme il était d'occasion j'ai fait une aluminure des miroirs primaire et secondaire. Après avoir remonté tout l'ensemble et fait la collimation, je constate une aigrette supplémentaire sur l'image de l'étoile (Vega) focalisée. Comme je savais que les chanfreins de bord de miroir pouvaient poser problème j'ai déjà positionné un masque de chanfrein devant.

       
      En défocalisant l'étoile, pour vérifier la collimation, je constate en bas à gauche de l'étoile que le miroir n'est pas parfaitement circulaire... Est-ce que cela serait dû à un serrage du miroir ? J'ai pourtant fait très attention à serrer à peine les vis de fixation de miroir car je sais que cela peut créer de l'astigmatisme en le pinçant.
       

       
      J'en fais appel à vos lumière si quelqu'un(e) aurait une explication et une solution à me proposer pour régler ce léger défaut.
       
      Merci par avance !!!
    • By Goofy2
      Hello 
       
      J'ai fait un essai pour voir comment réagit le Little Baby (Vespera Pro: 50x250) avec un filtre Dual Band en entrée. Ce filtre laisse passer uniquement l'hydrogène alpha/beta et l'oxygène II/III en émission, tout le reste du spectre visible est coupé.
      Cible pour ce test: la nébuleuse M20 Trifide dans la constellation du Sagittaire. Ce n'est pas le meilleur choix car toute la partie bleue en réflexion de cette nébuleuse est totalement coupée par le filtre DB.

      Ce filtre efficace permet:
      - de bien faire ressortir par contraste les zones hydrogène alpha en émission de la nébuleuse,
      - le champ stellaire est bien atténué et non saturé. Des étoiles fines, rondes et non saturées, ça change  

      Ici c'est un CROP, le champ couvert par le capteur est beaucoup plus grand (1.6° x 1.6°)


    • By Cratos
       
      Je partage quelques liens sur l'histoire de la société '' VIXEN '' avant de tout perdre.
      Au départ, je cherchais toutes les infos possibles sur la SP 102 M.
       
      Lien vers un site qui résume pas mal l'histoire.
      https://astrofan.pl/vixen/
       
      Vixen (entreprise)
      https://ja.wikipedia.org/wiki/ビクセン_(企業)
       
      Blog du responsable en ligne.
      http://vixenmarketing.seesaa.net/article/186210560.html
       
      Lo
       
  • Upcoming Events