symaski62

comète HN00003 = C/2023 P1 (Nishimura)

Recommended Posts

mise à jour     mais   "observations"   

 

O.o  

 

image.png.7db0c1b2b013e25b5ac17b7aaaf977b6.png

 

Edited by symaski62
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Chris277 a dit :

Très bonne nouvelle, merci et pour completer :

https://starwalk.space/fr/news/new-comet-c2023-p1

 

Citation

Quel est le meilleur moment pour voir C/2023 P1 (Nishimura) ?

La comète devrait atteindre la magnitude 4,9 le 11 septembre. C'est assez brillant pour observer C/2023 P1 à l'œil nu. Alors, saisissez votre chance ! La comète sera visible quelques heures avant l'aube dans la constellation du Lion. Elle deviendra encore plus brillante au cours des jours suivants à mesure qu'elle atteindra le périhélie, mais sera également plus proche du Soleil dans le ciel, ce qui la rendra plus difficile à repérer.

 

"Visible quelques heures avant l'aube" va falloir viser juste pour la voir. Il ne se passera pas beaucoup de temps entre le moment ou elle devient assez haute sur l'horizon et le moment ou le ciel devient trop clair. Le 11 septembre 2023, depuis Paris, lorsque le soleil sera 12 degrés sous l'horizon C/2023 P1 (Nishimura) ne sera que 6 degrés au dessus de l'horizon. Autant dire qu'il va falloir avoir un bon ciel bien pur pour espérer voir quelque chose.

 

Comme toujours avec les comètes, il faut être prudent. Surtout pour une comète qui est observée pour la première fois et avec encore très peu de jours d'observations.

 

Je serai curieux en effet d'entendre l'avis de @biver.

 

jf

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dirais : comme toujours on nous donne la magnitude mais pas l'élongation.

 

Ce que je vois, c'est une comète assez faible (magnitude 11) qui va devenir de plus en plus brillante  mais lentement, sauf quand elle sera tout proche du Soleil. Attention, le 14/09 elle est peut-être de magnitude 4 mais elle a la même ascension droite que le Soleil, elle est juste environ 13° au nord. Une comète de magnitude 4 sur fond de ciel bleu, c'est pas toujours très spectaculaire...

 

Edited by Bruno-
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est surtout remarquable, c'est que la comète a été découverte avec une magnitude autour de 11, donc un phare.

Alors il est vrai qu'elle arrivait côté Soleil et donc toutes les surveys pros ne peuvent pas détecter ces objets depuis le sol.

Mais quand même, découverte à magnitude 11, moi cela me laisse rêveur.

 

Marc

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest iblack

Moi ce qui m’étonne c'est qu'il n'y a rien concernant cette comète sur Heavens-above, ils sont en vacances ?!

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter que les 19 et 20 août au matin, la comète sera à moins de un degré de la nébuleuse planétaire de l'esquimau (NGC 2392). Une belle opportunité de photographier deux objets d'un coup.

 

jf

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
    C/2023 P1 (Nishimura)                                                       
Epoch 2023 Sept. 13.0 TT = JDT 2460200.5                                        
T 2023 Sept. 17.64051 TT                                Rudenko                 
q   0.2250782            (2000.0)            P               Q                  
z  +0.0223730      Peri.  116.33874     +0.38188290     -0.62870742             
 +/-0.0143317      Node    66.79598     -0.85583144     -0.51724923             
e   0.9949643      Incl.  132.52041     +0.34888107     -0.58067220             
From 167 observations 2023 Aug. 11-19, mean residual 0".7.    

https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K23/K23Q33.html  

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://ssd.jpl.nasa.gov/tools/sbdb_lookup.html#/?sstr=C%2F2023 P1

 

period :   519.9730464105536  ans  

 

https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K23/K23QF0.html

 

    C/2023 P1 (Nishimura)                                                       
Epoch 2023 Sept. 13.0 TT = JDT 2460200.5                                        
T 2023 Sept. 17.64112 TT                                Rudenko                 
q   0.2251637            (2000.0)            P               Q                  
z  +0.0161710      Peri.  116.28908     +0.38236795     -0.62749778             
 +/-0.0006602      Node    66.84341     -0.85509439     -0.51846683             
e   0.9963589      Incl.  132.46439     +0.35015473     -0.58089473             
From 421 observations 2023 Aug. 11-28, mean residual 0".6.       

 

F4sv8ZHXMAA4IFw?format=png&name=small

 

Edited by symaski62
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour compléter ce que dit Nicolas @biver  à propos de l'activité gazeuse de la comète, voir le spectre fait par Stéphane Ubaud du côté de Nice:

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, biver a dit :

Maintenant son aspect périodique (longue période de ~ 500ans) semble avéré d'autant plus qu'elle est probablement associée à l'essaim météoritique des sigma-hydrides.

Qu'en déduire sur son comportement?

- Soit elle est le parent unique de ces météores est alors a survécu a plusieurs passages près du soleil et se comporte comme une comète ancienne qui monte rapidement en éclat à l'approche du périhélie, et c'est assez prometteur

- soit elle n'est que le fragment d'une comète plus importante et peu se désintégrer à tout moment comme C/2019 Y4.

 

Merci pour ces précisions @biver. Ça soulève deux questions pour le béotien des comètes que je suis :

 

1. Si il s'agit effectivement de la source des sigma hybrides (je ne connaissais pas cet essaim, pas super impressionnant), est-ce que ça veut dire qu'on va peut-être avoir un regain d’activité de cet essaim pour cette année ?

 

2. Si c'est un fragment d'une comète plus importante, est-ce que le gros morceau ne devrait pas suivre d'ici peu ?

 

Merci d'avance d’éclairer ma lanterne.

 

Et pour l’élongation, bien d'accord avec toi. Va falloir un ciel pur et un bon horizon pour en profiter. Bref, avantage aux montagnards. Mon rêve c'est de voir une nouvelle Hyakutake. J’étais un peu jeune en 1996 (12 ans) et j'aimerai bien revivre ça.

 

jf

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonnes questions... merci de les avoir posées... ;)

Seules les observations permettront d'y répondre et donc raison de plus pour observer!

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec une carte de repérage... (et sigma Hydra dans le champ aussi pour la source des météores):

 

cartec2023p1sep2023b.jpg

Edited by biver
  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

À l'œil nu ? Son élongation va diminuer et, quand la Lune ne sera plus qu'un croissant (à partir du 10), la comète sera aussi difficile que Mercure, qui est d'ailleurs dans les parages (je crois que c'est la petite étoile dessinée entre Régulus et l'indication « est-nord-est »).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour
Quelle drôle d'idée de dessiner le Lion comme ça! J'ai bien du mal à m'y retrouver.
Pouvez vous lever mes doutes :
Algenubi est tout près de la comète le 7
Algieba est à droite de la comète le 10 (et un peu plus haut)
À gauche de la comète le 12, c'est Zosma?
Merci de vos avis éclairés

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, michelectron a dit :

Quelle drôle d'idée de dessiner le Lion comme ça! J'ai bien du mal à m'y retrouver.
Pouvez vous lever mes doutes :
Algenubi est tout près de la comète le 7
Algieba est à droite de la comète le 10 (et un peu plus haut)
À gauche de la comète le 12, c'est Zosma?
Merci de vos avis éclairés

 

Exact ! Elle rentre dans l'oeil du Lion le 7 et en sort par la queue le 15. :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By biver
      La belle du moment, mais sans un ciel extraordinaire (à 50km de Paris entre les cirrus), 13P/Olbers qui pointe à son maximum de brillance ces jours-ci vers m1=6.5 (estimation aux jumelles) au NNO à une 15aine de degrés de l'horizon dans le Lynx:
      le 4 juillet au soir, 123s au foyer du T407:

      le 6 juillet au soir 154s au T407Et au 135mm en 4min:

       
      A l'autre horizon (ouest), C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS) est en train de disparaitre dans les lueurs du crépuscule: à 6° de l'horizon le 6 à 21h39 UT:

      Nicolas
    • By eroyer
      Bonsoir,
      voici un dessin de la comète 13P Olbers qui est visible à la tombée de la nuit à l'ouest, dans les pattes de la grande ourse. Le dessin date d'hier soir, il est fait avec des jumelles 25x100. Malgré mon ciel pollué dans la direction du nord-ouest, avec cet instrument une queue discrète était visible. La comète était déjà visible facilement (mais sans détails) aux jumelles 15x70.

    • By COM423
      Bonjour,
       
      Comme promis avec la publication de l'OSC dès le 13 juin, voici donc cette fois l'image traitée qui montre bien plus de détails (heureusement !) :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
       
      Nuit du 12 au 13 juin 2024 entre 23h32 et 02h32 utc
       
      68 poses de 02min à -10°C, Temps d'intégration de 02 h 16 min
       
      Traitement Siril-1.2.1, Finition avec Gimp 2.10.28 et GraXpert 3.0.0
      Échantillonnage natif de 1.25"/pixel
       
      J'ai perdu une dizaine de poses à cause des passages nuageux, mais je ne vais pas m'en plaindre puisqu'à l'origine les prévisions météorologiques donnaient la nuit totalement couverte...
      C'est en fait grâce au fait de m'être lancé dans un traitement d'images ,au lieu d'aller tôt au lit, que j'ai vu arriver la trouée sur l'animation satellite (checkée juste avant d'aller dormir)  : exit le repos du coup, j'ai sorti le matos et me suis lancé dans l'aventure
       
      Je n'ai pas fait de crop, les protagonistes sont suffisamment visibles sur l'image telle qu'elle apparaît sur le forum, mais je vous invite bien sûr à la parcourir à pleine échelle
       
      C/2021 S3 (PANSTARRS) montre :
      une chevelure fait 2.2' de diamètre et une queue de poussières, très évasée, de près de 4.6' de longueur, vers PA=240°  
      Voici les mesures photométriques :
      magnitude totale, m1 = 11.9 (rayon d'ouverture de 1.5') magnitude nucléaire : m2 = 14.1 (rayon d'ouverture de 6")  
      On ne présente plus NGC6946, il y a quelques autres tâchouilles dans le champ, dont la longue et diffuse UGC 11583 en bas de l'image :

       
      Cette séquence a été acquise une fois la Lune couchée.
      La Lune grossissant chaque jour un peu plus, le beau temps s'est installé ensute (un peu trop classique) et j'ai donc pu refaire le champ dans la nuit du 15 au 16 juin, au clair de Lune mais avec NGC 6939 en bonus cette fois.
      Traitement de cette seconde séquence à venir...
       
      Bon week-end et très bon ciel à toutes et tous
    • By COM423
      Bonjour,
       
      La lunaison du mois de juin a démarré sous les meilleurs auspices puisque dès la première nuit d'observation, C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS) - une de mes comètes prioritaires - était particulièrement bien entourée !
      Après vous l'avoir présentée le mois dernier accompagnée d'une belle galaxie :
      je vous la propose donc cette fois avec non plus une mais deux belles galaxies (plus plein de tâchouilles) et même un petit bonus puisqu'en plus de cette conjonction comète-galaxie, il y a aussi une conjonction entre comètes , bref une offre irrésistible, ce sont les soldes avant l'heure
       
      (I) Commençons par la vedette prometteuse de cet automne, C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS) dont la période de visibilité en début de nuit se réduisait malheureusement drastiquement, un peu plus chaque nuit :

      Si on est encore loin du show promis pour l'automne, c'est déjà une comète bien photogénique :
      la chevelure fait 4.6' de diamètre et la queue est visible sur près de 15' de longueur, de PA=103° s'incurvant vers PA=100° à son extrémité, se projetant cette nuit-là près d'une belle petite galaxie  
      Voici les mesures photométriques :
      magnitude totale, m1 = 10.4 (rayon d'ouverture de 2.1') --> c'était 10.6 le 08 mai dernier magnitude nucléaire : m2 = 12.8 (rayon d'ouverture de 6") --> c'était 12.7 le 08 mai dernier Après une activation assez brutale début avril, son éclat stagne un peu.
       
       
      (II) et le gros plan sur les deux belles galaxies :

      révélant, au passage, le petit bonus : la petite comète périodique 207P/Neat, passée au périhélie le 31 janvier dernier et au plus près de la Terre au début du mois de mars, je vous en avais parlé ici :
      Elle est totalement indétectable sur les poses de base, et ne se révèle qu'au terme d'un compositage cométaire calculé car elle a bien vite faibli.
      D'aspect quasi-stellaire, avec une petite coma de 12,5" de diamètre à peine, voici ses mesures photométriques :
      magnitude totale, m1 = 19.6 (rayon d'ouverture de 12.5') --> c'était 13.8 le 01 mars dernier magnitude nucléaire : m2 = 19.8 (rayon d'ouverture de 6") --> c'était 16.7 le 08 mars dernier  
      C'est vraiment son passage à 0,2 ua de la Terre qui l'a rendue assez brillante de façon éphémère, sa descente d'éclat a été aussi brutale que sa montée, il fallait vraiment la pointer au bon moment pour en profiter :

       
       
      (III) Pour le plisir, voici donc le champ complet :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering pour une pose sur deux
       
      Nuit du 30 au 31 mai 2024 entre 20h28 et 22h17 utc
       
      97 poses de 60s à -10°C, Temps d'intégration de 01 h 37 min
       
      Traitement Siril-1.2.1, Finition avec Gimp 2.10.28 et GraXpert 3.0.0
      Échantillonnage ramené à : 1.5"/pixel
       
      Trois galaxies sortent clairement du lot (NGC 4123, NGC 4116 et UGC 7035), mais il y a plein de tâchouilles dans le champ, voici de quoi les identfiier :

       
      Cette image restera comme  un excellent souvenir : mine de rien, C/2023 A3 était déjà assez basse (h=45° en début de séquence et 31° sur la fin), je souhaitais l'imager tôt dans la lunaison et j'ai eu la chance de pouvoir le faire dès le 30 mai, qui plus est par une nuit plutôt stable et récupérer au passage 2 très belles galaxies plus une seconde comète, j'ai trouvé çà génial
       
      Pour la petite histoire, c'est aussi le champ que j'avais commencé à traiter le 12 juin dernier, au lieu d'aller me coucher tôt, et grâce à quoi j'ai vu arriver l'éclaircie non prévue qui m'a permis au final de shooter la belle conjonction entre C/2021 S3 (Panstarrs) et NGC 6946 :
       
      Bref que du bonheur , j'espère donc que vous apprécierez tout autant le spectacle céleste de ces conjonctions multiples ! 
      Très bon week-end à toutes et tous.
       
    • By COM423
      Salut les amis,
       
      La météo de ces dernires jours dans le Sud-Est est assez changeante mais révèle aussi de bonnes surprises
      Initialement, il devait faire beau à/c de mardi soir, puis les modèles ont changé d'option
       
      Hier soir, plutôt que d'aller tôt au lit, je me suis lancé dans un petit traitement et grand bien m'en a pris puisque vers 23h30 loc, en faisant un petit contrôle sur l'image satellite avant d'aller dormir, j'ai senti qu'il y avait finalement un truc à tenter, en dépit des prévisions des modèles du soir qui donnaient la nuit couverte...
       
      Le miracle a bien eu lieu, j'ai donc le plaisir de vous montrer cette image sans prétention de la rencontre entre la comète C/2021 S3 (PANSTARRS) et la belle galaxie NGC 6946 :

       
      C'est juste une brute de 5min de pose au Quattro 200 mm.
       
      J'ai fait une belle série du coup, mais le traitement arrivera, lui, plus tard...
       
      Si vous avez des éclaircies chez vous, la comète continue de se rapporcher de la galaxie, ce sera encore mieux cette nuit :

       
      et les nuits suivantes
       
      Bon ciel à vous !
  • Upcoming Events