soleil rouge

Mon nouveau tube ! APO 203 Fluorite Lichtenkneker

Recommended Posts

il y a 19 minutes, Olivier Meeckers a dit :

don’t argue with idiots. They will drag you down to their level and beat you with experience!

excellent , bravo ;) 

  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir sur le long post sur la FTM, et quelques éléments complémentaires entre temps. 

 

a) Les analyseurs de détails (oeil+cerveau, caméra+algos) sont souvent sensibles au contraste absolu de la scène analogique qu'ils observent - et d'ailleurs même au rapport contraste à bruit de l'image capturée (dans notre cas, le bruit vient des photons et les capteurs, ou le bruit analogique de l'oeil). 

b) on peut avoir une super FTM, mais si le contraste d'un détail est, faute de lumière, trop faible en valeur absolue, il ne sera pas vu, faute d'une transition suffisante "détectable" dans le bruit.

 

Donc, ce que l'on perd  -potentiellement- en contraste relatif (faute à une FTM moins élevée), on peut le regagner par un meilleur contraste absolu (=grâce à plus de lumière).

J'ajoute qu'à la diffraction 'géométrique' de l'optique (qui crée cette perte de contraste), on peut ajouter diverses sources de diffusions (dans/sur le verre).

 

Dans ce cadre, il me semble qu'un diamètre supérieur, dans tous les cas, sera en mesure de montrer des détails avec un meilleur contraste, même avec une FTM dans l'absolu moins bonne.

Car enfin, la FTM est une courbe continue : on ne "coupe" pas deux fois plus loin, on est juste 'meilleur' à une fréquence donnée. et dans l'axe, on est 10%-15% meilleurs sur ces dessins ?

 

Il faut enfin se poser la question de la chaîne globale - l'œil, avec son pouvoir séparateur de 1 minute d'arc, avec un grossissement 120x, sépare donc des détails (une transition noir vers blanc) de 1s d'arc.

Pas folichon. Fo grossir plus. Mais si on grossit plus, la luminance de l'objet diminue, et on se retrouve avec un signal d'autant plus bruité.

 

---

 

Deuxième sujet : il me semble peu pertinent de vouloir comparer l'image à la caméra, et l'image à l'œil. Si jamais certains y pensaient ;-)

Ou alors, il faudrait régler la caméra comme l'œil humain : l'œil intègre, et la caméra, beaucoup moins (50ms vs. classiquement 10 ou 20ms).

 

En conséquence, regarder (sur un écran...) une image avec la caméra à 50ms d'exposition, avec un filtre photopique "décalé" (=simulant le décalage de la sensibilité de l'œil vers le bleu en vision nocturne) pourrait être intéressant, pour comparer avec une sensation à l'oculaire.

Et là, les paramètres atmosphériques rentrent en jeu, et viennent encore perturber le sujet.

 

Attention : c'est clairement pas le bon set-up pour évaluer ou comparer les performances d'une optique en soi - mais ça on est tous convaincus je pense.

 

----

 

Par contre, ça explique tout de même un peu aussi que dans une lunette, une image légèrement plus contrastée (au moins à basse fréquence & donc grossissement moyen) soit plus flatteuse qu'au télescope, à diamètre équivalent.

Mais les courbes données ici me semblent montrer que cet écart est faible : 10-15% peut être (pour une très bonne lunette, et un très bon télescope).

Mais dans un cerveau humain naturellement avide de détails contrastés (on cherche les fruits mûrs, fo se nourrir !) , le ressenti peut nous dire que c'est majeur (alors que la caméra, elle, nous dira que c'est 10 ou 15%).

 

Remarque : et on suppose que la lunette est hyper-achromatique : si on commence à avoir une image rouge et bleu qui sont 'floues'...ça va pas le faire. Mais laissons cela de côté.

 

Vu la raisonnement au dessus, j'ai envie de dire qu'à ces 10-15% près, une excellente lunette et télescope de facture comparable, ..ben c'est assez proche, non ?

15%, en rapport signal à bruit, donc 15% en diamètre (tous ces trucs sont au carré, non ?).

 

Donc un très bon 230, ça doit faire comme une très bonne lunette de 200. Pas besoin d'un Mewlon 350 ? 

Même visuellement, je veux dire, donc.

 

Je dis des bêtises, ou j'enfonce des portes ouvertes, ou les deux ?

Edited by loulou13
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/09/2023 à 18:55, Adamckiewicz a dit :

si on voulait faire un match lunette/télescope faudrait plutôt prendre la 185 de jm-fluo ou celle de jd.

N'oublie la CFF 200 de TL :-)

Après, tu voulais dire quoi exactement ?

nb : c'est l'inverse, 185 est à JD :-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, loulou13 a dit :

Donc un très bon 230, ça doit faire comme une très bonne lunette de 200. Pas besoin d'un Mewlon 350 ? 

Même visuellement, je veux dire, donc.

En visuel, un test déjà a été réalisé : un très bon 300 à fait jeu égal avec une très bonne 230, donc 30% de diamètre en plus pour le télescope :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Olivier Meeckers a dit :

« don’t argue with idiots. They will drag you down to their level and beat you with experience! »

 

Ici ça ne fait pas de mal, on ne peut que sourire. Mais plus généralement leur capacité de nuisance peut s'avérer redoutable, on le voit bien en ouvrant le journal. Thierry Legault l'avait illustré une fois avec un type qui contestait je ne sais plus quoi dans son travail. Après avoir expliqué plusieurs fois la chose, il entend: "Mais je ne le crois pas." A se taper la tête quoi.

Edited by rolf
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, loulou13 a dit :

Deuxième sujet : il me semble peu pertinent de vouloir comparer l'image à la caméra, et l'image à l'œil. Si jamais certains y pensaient ;-)

Ou alors, il faudrait régler la caméra comme l'œil humain : l'œil intègre, et la caméra, beaucoup moins (50ms vs. classiquement 10 ou 20ms)

J'ai parlé de faire des vidéos et de juger une vidéo.  

Si tu regardes une vidéo,  ton oeil intègre aussi les details qui sortent du bruit et du seeing.

La grosse difference c'est surtout la reponse log de l'oeil, mais même ca on doit pouvoir le simuler en touchant un peu au gamma. 

Quand tu fais de l'imagerie tu es habitué à ce qu'à l'écran tu ais en gros le même niveau d'info qu'à l'oculaire. 

C'est à la fois plus lisible sur l'écran (ilage agrandie) mais plus bruité. L'un dans l'autre on en voit autant.

 

Sur le gamma il m'arrive de contraster un peu des vidéos que je montre pour limiter la destruction de l'info par la compression très forte de youtube.

 

Je ne pense pas qu'en planétaire la vision soit totalement photopique. On a de la lumiere. Dans tous les cas ça ne change pas fortement l'aspect de la planète. 

 

il y a 32 minutes, loulou13 a dit :

Donc un très bon 230, ça doit faire comme une très bonne lunette de 200. Pas besoin d'un Mewlon 350 ? 

C'est fortement dépendant de l'obstruction. Si tu prends un télescope de bonne facture obstrué à 20%, je pense que c'est l'ordre de grandeur oui.

Mais si tu prends une optique vallonnée, obstruée à 35%, là il faudra probablement monter a 350 mm (et ce 350 va moins bien supporter la turbu).

Donc tout le monde a un peu raison et la réputation des lunettes (comme des mak d'ailleurs), tient au fait que l'on va souvent mettre un sct mal réglé à côté, ou un dobson mal réglé lui aussi.

Un peu les situations décrites par André finalement  (qui a bien forcé le trait puisqu'on sait qu'il a déjà mis l'oeil à un bon télescope en réalité )

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ajoute qu'en vidéo tu peux aussi jouer à te mettre dans le noir à bonne distance de l'écran pour approcher la taille angulaire à  500x par exemple. Le rendu doit être très proche de la vision réelle.

Tu peux aussi moduler la luminosité de l'écran. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

9 hours ago, jldauvergne said:

Je n'ai rien compris à la logique de ce passage. Des pixels de 5µm dans tes 2 cas sont sous échantillonnés. 

 

La taille du pixel à 5 est juste pour le calcul d'une taille image pour faire la comparaison.

Ca n'a aucun sens par rapport à la pratique.

 

9 hours ago, jldauvergne said:

Et dans le monde réel il faut voir aussi comment on est au niveau de la qualité d'usinage des optiques puisque tu compares à un télescope haut de gamme bien pourvu sur ce plan. Sur un télescope comme mon 250 mm, je suis à Strehl de 0,96 et si on tient compte de l'obstruction je reste à 0,8.

C'est bien là le point. Le piqué final en prends un coup dès qu'il y a de l'obstruction. C'est ce qui explique l'effet APO avec le grossissement facile.

Tu est obligé de tenir compte de l'obstruction en visuel. C'est discriminant.

En photo l'obstruction avec les PSF, ondelette et autre, on s'en fout un peu on augmente le diamètre et on compense la perte de résolution.

 

9 hours ago, jldauvergne said:

Est ce que ta simulation de lunette tient compte du chromatisme et du sphérochromatisme ? 

Car la "connerie" de base sur les lunette est de supposer que ce sont des optiques parfaites. A diamètre égal, une bonne lunette dépasse un télescope ça s'est entendu (même avec peu d'obstruction un télescope n'a pas la même transmission). En filtrant la lunette pulvérise même carrément les télescope de même diamètre. Mais en polychromatique, une lunette ce n'est pas si bon comme ça a déjà été évoqué ici (strehl théorique typiques de l'ordre de 0.85 à 0.95, qui deviendra plutôt du 0.,8 à 0,9 avec les défauts d'usinage de l'optique et d'alignement). C'est meilleur que l'EER de la majorité des télescopes, mais il n'y a pas forcément un gouffre.

La simu de la 140 est sur une bande spectrale de 430 à 750nm avec une lentille CaF2 au centre.

C'est fait avec des verres standard et pas ceux de TEC...

64f6015953af5_strehlTEC140FL.jpg.97617d810a2521b38497817ba7cc2fe6.jpg

Je parle en visuel. Pour de la photo c'est autre chose étant donné que je utiliser la PSF.

J'ai mesuré la mienne à 0.96 en situation réelle.

J'aurais pu prendre une polychromate à 4 lentilles.

64f611a7c52b7_Strehlpolychromate140.jpg.22aab0223342b7494164a3188c19ee07.jpg

Y a des 200 sympa à acheter. Nobert le fondateur a pris en compte tout ce qu'il faut pour que ce soit des Lulu utime.

https://apq.de/de/produkte/polychromate/200-1600.htm

 

 

9 hours ago, jldauvergne said:

Tu as dans ce fil eu l'exemple donné d'un test croisé entre la 230 d'André et un 300. Le 300 tient face à la lunette. Tu t'es mis des conditions très théorique, et très pénalisées par l'obstruction. Si tu explores les caractéristiques des Newton tu vois que tomber à 20% d'obstruction c'est assez facile. Et à 20% la FTM change énormément par rapport à 30% Je rappelle que l'EER est en (1-p²)², donc tu passes de 0.82 à 0.92 en passant de 20 à 30%. Soit l'équivalent du strehl polychromatique d'une APO bien calculée, ....

Je me suis mis sur ce que je connais  et testé en réel à coté de la 140: mon ex mewlon 210.

Les caculs restent théorique. Je l'ai marqué deux fois ;-)

Avec une faible obstruction ca devient évidemment plus serré.

 

Après, au delà de la turbu, la collimation, la qualité des surface d'un réfracteur, sa stabilité mécanique, il y a l'effet des gradient de T° qui est une plaie sur les primaires et le secondaires.

C'est pas le tout de mettre en T°, si durant la nuit la T° chute ca va avoir un impact direct sur la surface. Ou la lame de fermeture.

Le centre va évoluer moins vite que les bords.

Ca crée de l'aberration sphérique.

C'est très bien expliqué ici :

http://www.loptics.com/articles/fourlessons/fourlessons.html

 

C'est aussi pour cela que les observation en fin de nuit sont souvent meilleures. Y a plus ces gradients.

La solution c'est les miroirs en quartz ou zerodur.

 

9 hours ago, jldauvergne said:

Ton histoire de devoir prendre un 350 pour se mesurer à une lunette de 200 mm, c'est sans doute vrai si tu prends une 200 mm sans défaut (chaud déjà), et qu'en face tu mets un C14 qui aura sa grosse obstruction plus son sphérochromatisme, plus ses défauts de polissage. Un C14 de mauvaise qualité doit même pouvoir se faire doubler je pense. Mais quand on compare une lunette à 20 000e à un télescope, autant prendre un télescope vraiment optimisé pour le planétaire, ce qui n'est pas le cas des C14 plutôt conçus pour être polyvalents et la compacts. 

C'est pas une histoire, c'est un calcul avec des hypothèses ;-) Et il n'y a pas le prix.

 

Dans ma pratique, le problème restera le même : une perf maximale uniquement au centre, c'est bon pour une CDD avec une barlow.

Ca veut dire aussi une monture équatorial obligatoire et pas de push to.

C'est des choix.

Dans ma pratique j'ai pas envie de me faire suer à sortir la batteirie, les fils et autres pour jeter un oeil au ciel.

Ma lulu est utilisée comme un dobson. A la main, pour le planétaire.

Je soir la monture pour la photo du CP. Et évidement elle est excellente aussi dans ce domaine.

 

Ce post ne parle que de visuel au départ.

En visuel, je n'aime pas me faire suer à centrer pile poil la planète pour en profiter.

Je grossis, je décalle, je laisse filer avec le pentax.

Avec mon 210 c'était simplement pas viable : temps 'attente pour la mise en T°, mise au point, suivi obligatoire.

Dans une Apo, même si je suis pas pile poil au centre c'est bon.

Et je parle pas de la Lune.

Un dobson avec sont correcteur de coma reste encore dans la course.


 

9 hours ago, jldauvergne said:

Je n'ai aucun doute qu'elle ira se rhabiller des dizaines de soirs face à un "simple" Mewlon 250 ou autre Newton 250 avec optique doucie. Il faudrait que tu regardes dans ce genre de télescope un jour au lieu de gratter du papier :) 

Ah ca c'est un bon conseil ! :D Maintenant quand je regarde ton nombre de post et le mien, je suis très inquiet pour toi :D 

Ou alors tu parles pou r toi ? D'ailleurs je ne vois que cette réponse comme plausible .

 

Je blague, je comprends (enfin je crois) ce que tu veux dire.

J'ai pris le temps pour faire les calculs et poser les hypothèses.

Et c'est vrai qu'hier soir j'ai raté une soirée astro avec ce post :D.

 

Cyrille

Edited by Cyrille Thieullet
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, loulou13 a dit :

Donc un très bon 230, ça doit faire comme une très bonne lunette de 200. Pas besoin d'un Mewlon 350 ? 

 

En pratique non. Il faut 1,4 à 1,5 x la lulu pour s'y retrouver avec un télescope.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Pascal C03 a dit :

Quel est le sujet de départ déjà ? :)

 

Un joyeux luron content de présenter une jolie lulu qui est super parce que les télescopes c’est nul :) 

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Cyrille Thieullet a dit :

J'ai pris le temps pour faire les calculs et poser les hypothèses.

Et c'est vrai qu'hier soir j'ai raté une soirée astro avec ce post :D.

 

Dommage en effet :-)

Tu as un dobson 600 aussi si je ne me trompe pas ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Cyrille Thieullet a dit :

C'est ce qui explique l'effet APO avec le grossissement facile.

Tu est obligé de tenir compte de l'obstruction en visuel. C'est discriminant.

C'est plus que discriminant en visuel

 

Pour l'histoire du chromatisme et sphérochromatisme, c'est plus complexe que ça.

Et Roland Christen a fait des designs visuel exprès pour en tenir compte.

Normalement l'optimisation des apos "courtes" c'est de croiser les raies F et C pour qu'on ait qu'un seul "best" focus, du moment qu'on respecte le strehl diffraction limited en même temps.

 

Pour un design planétaire, tu allonges un peu et tu mets le crossing à 100% de la pupille ... surtout pour diminuer le sphérochromatisme.

Pour la partie de F à g', on s'en fout un peu, on la garde juste sous contrôle.

Cependant la lunette est toujours compatible photo, donc tu respectes les critères de chroma :

l/4 pour F et C et l/2 sur la raie g' ; enfin plutôt en strehl rms que du PtV. Il y a très peu de designer à part CFF et quelques cadors qui restent collés au critère PtV.

 

Lzos fait pareil avec la 130 f9 -> tu concentres plus dans le disque d'Airy.

 

En photo, on s'en fout un peu, on arrose 4 photosites ou 1 seul avec une roue à filtre.

En visuel par contre, tu arroses plus de cônes (5x5, 6x6 ...) parce que le contraste de l’œil fonctionne par différences agrégées (de façon binaire, il analyse une transition entre luminosité) entre cônes. Donc si ton spot est baveux, ça se ressent sur la sensation de contraste.

Edited by lyl
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Cyrille Thieullet a dit :

Tu est obligé de tenir compte de l'obstruction en visuel. C'est discriminant

Ben oui. Mais tu ne peux pas ne tenir compte que de ce qui t'arrange. Oublier les défauts des APO, le gain de luminosité d'un télescope, la possible vision bino, etc

Le mythe de l'APO qui écrase tout vient des télescopes mal utilisés  avant tout.

C'est assez simple à comprendre, il y a le même sur les Mak.

Il faut que vous regardiez dans de bons telescopes réglés (et pas trop obstrués, ca va sans dire). Désolé d'insister :)

 

Sur la mise en temperature tu caricatures le problème.  Certains tubes se comportent mal, on les connait.

Avec un Cassegrain 250 GSO tu n'auras rien de tout ça (c'est un exemple, il y en a d'autres)

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma petite pierre à l'édifice, que peut on observer avec une Lunette de qualité (APO, semi-APO et Achromat la qualité existe pour les 3 catégories, si si je vous assure) autour de 100 mm de diamètre ?

Pourquoi ce choix de diamètre ? Parce que c'est le plus courant chez les Astrams et parce que c'est celui que j'utilise... ça tombe bien.

 

Préambule : on ne le dira jamais assez mais ce qui décidera de la qualité de vos observations avant toute autre chose c'est la qualité de votre ciel au moment de votre observation et ce, quelque soit le type d'instrument.

Je ne parlerai pas de théorie optique ni de simulation et pas de courbes non plus mais juste de l'expérience et du vécu sur le terrain en visuel uniquement.

 

C'est parti! du plus évident au moins évident :

 

- Le Soleil avec les accessoires adéquats, en lumière blanche ou en H-alpha. 

En lumière blanche, tâches et facules et par moment un début de granulation.

Je ne suis pas un spécialiste du solaire, j'en fait très peu.

 

- La Lune facile au premier abord, objet de grande taille, lumineux et contrasté mais...ne pas hésiter à sortir des sentiers battus, avec un bon éclairage (colongitude) il faut une vie pour bien étudier tout ce qu'elle offre. Une bonne 100 mm est excellente pour la découverte de failles, de rimae et de dômes.

La chasse aux minuscules cratelets et pics, trouver des terrasses sur le bord des cratères est un bon test aussi pour votre optique, le Graal c'est de trouver des dépressions de terrain (faible contraste).

 

- Planétaire :

. Saturne sans problème, en période favorable d'ouverture des anneaux, des nuances colorimétriques et la division de Cassini.

Encke jamais vu avec 100 mm.

Nuances de quelques bandes sur la planète, assombrissement du pôle visible, structure hexagonale vue parfois.

L'anneau de crêpe je n'ai jamais su/vu/identifier avec certitude.

. Jupiter, pleins de choses à voir ! Ses satellites bien sûr avec leur transit et occultation sans oublier leur ombre sur le disque jovien.

Le disque planétaire lui même avec 4 à 5 bandes visibles avec quelques nuances de couleurs et parfois même les plus gros WOS, début des festons sur les bandes équatoriales avec quelques "structures" et bien évidemment la grande tache rouge que je vois plutôt orange/rose.

. Mars : bof! Jamais enthousiasmé même en période favorable d'opposition, des nuances de surface oui mais ça va pas plus loin...du moins pour moi.

. Vénus : à observer de jour avec un filtre bleu/violet, croissant et une estompe de différence d'aldébo.

. Le reste : Mercure jamais fait, Neptune/Uranus des jolis points bleu et vert et puis c'est tout.

Pluton un point tout court, à part son déplacement apparent sur plusieurs jours, aucun intérêt.

Ah non! Pluton c'était au 354 mm 🫢

 

- Ciel profond :

. Étoiles doubles/multiples, toujours un beau spectacle, les plus serrées accessibles avec 100 mm sont un excellent test optique.

. Étoiles carbonées, à faire absolument, c'est très esthétique.

. Amas ouverts et asterismes, là il y a du monde à observer, la rose de Caroline un "must have", le put de golf ou la cascade de Kemble, le vaisseau pirate etc etc...

. Nébuleuses planétaires, les plus brillantes et les plus grandes, pas beaucoup de détails (manque de diamètre) mais très esthétique et certaines "blinke" effet waouh assuré.

. Nébuleuses diffuses avec filtre UHC, les dentelles c'est ok et là aussi les plus brillantes sont accessibles.

J'ai fait Hélix aux Causses noirs et celles du Sagittaire, mention pour M17, M16 et M8

. Amas globulaires, début de résolution pour certains, M5, M3, M13, M92 etc... De

. Galaxies, oui mais ce n'est pas le point fort d'une Lunette de ce diamètre, toutefois sous un bon ciel les grands classiques sont accessibles (M81/82, M104, M31/32 etc... Le triplet du Lion est observable).

 

Finalement ont peut observer un paquet de choses en visuel avec une Lunette de qualité autour de 100 mm de diamètre !!!

Privilégiez en ciel profond les objets Messier, Caldwell (et les NGC abordables), ce sont les plus accessibles.

 

Juste du vécu, partage de mon expérience personnelle.

 

Edited by zirkel 2
  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jldauvergne a dit :

J'ai parlé de faire des vidéos et de juger une vidéo.  

 

Oui Oui je sais bien, et dans ce cas, l'idée c'est de comparer deux instruments (ou d'avoir une idée de ce que ça donne, en soi, pour un instrument donné, et de façon explicite et factuelle).

 

Je voulais parler du fait d'être capable d'avoir un rendu proche de l'oculaire, mais avec une caméra (ce que tu évoques dans le post suivant) - ce que je trouve intéressant en soi, de tenter de s'en rapprocher.

et passer sur des intégrations à 50ms est une option aussi.

Je note pour le fait de regarder une "grosse" image à distance. C'est parfois plus confortable aussi pour l'oeil....  

 

 

il y a 41 minutes, JD a dit :

En pratique non. Il faut 1,4 à 1,5 x la lulu pour s'y retrouver avec un télescope.

 

OK. Je n'ai pas assez d'expérience en lunettes 'sérieuses' (>80mm, et de vraie bonne qualité). Donc je m'en remets à vous tous.

 

il y a 12 minutes, jldauvergne a dit :

Le mythe de l'APO qui écrase tout vient des télescope mal réglés avant tout.

 

il y a 4 minutes, jldauvergne a dit :

Il faut que vous regardiez dans de bons telescopes réglés

 

Là, je rejoins @jldauvergne

En ce qui me concerne, j'ai mis des années à me mettre à vouloir régler de façon un peu appliquée - et je suis encore tout neuneu sur le sujet.

Je croyais que ça allait bien assez ce que je faisais (collimation basique). Ben non, ça change vraiment du tout au tout de regarder dans un bon instrument, et surtout quand il est réglé.

 

La première fois qu'on se rend compte que le terminateur de la lune, c'est un truc qui passe du blanc au noir, sans jamais baver dans le gris avec des reflets cheulous, et que les étoiles, ce sont des trucs hyperbrillants et pas des trucs un peu tâchouilles, surtout pour les faibles (ce qui n'est pas si gênants pour du visuel en ciel profond, donc pas si grave non plus), ben...ça fait une claque, j'avoue.

 

Et je pense qu'on a cette sensation de piqué dont parlent, j'imagine, les utilisateurs de lunettes. On comprend le plaisir que c'est :x

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jm-fluo a dit :

C'est quoi cette lunette ? :-

Pfff je ne vais pas te lister tout ce que j'ai passé sur banc en 20 ans.

Tu peux aussi aller voir le site d'Airylab.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un domaine où je trouve que les lulus sont très agréables, c'est l'observation des étoiles doubles serrées... Je n'ai jamais vu la double-double de la Lyre comme une fois dans mon ancienne lulu 120/1000 par un soir très stable, des disques d'airy collés, magnifique.... 

C'était ma petite contribution à ce post fleuve 😜

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, zirkel 2 a dit :

Pluton un point tout court, à part son déplacement apparent sur plusieurs jours, aucun intérêt.


Waouw! Vraiment Pluton avec une 100mm? N’est-il pas de la magnitude 14? Je peux me tromper. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, loulou13 a dit :

et passer sur des intégrations à 50ms est une option aussi

Oui, ca dans tous les cas, je dirais plutôt 40 ms pour chipoter (cinéma ). Et comme ça le niveau de bruit est faible.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Olivier Meeckers a dit :

Waouw! Vraiment Pluton avec une 100mm? N’est-il pas de la magnitude 14? Je peux me tromper. 

 

Pluton? J'ai mis Pluton ? Oups! Bien vu Olivier, c'est une coquille ! C'était avec mon ancien Dobson de 354mm 😁

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Normalement Pluton dans 100 mm tu ne peux pas. Dans un 200 non plus. 

 

Nos messages se sont croisés 

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Qui veut de beaux achromates ?  Japonaise et équipé d'un chercheur astucieux ?

 

yuusei1.jpg

15yu.jpg

 

Bon ciel achromatique

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Loup Lunaire

Séverin au risque de te décevoir les Japonais de Scopetech ne sont pas les créateurs du chercheur astucieux (peep hole finder), Zeiss avait la même chose sur la célèbre Lunette Telementor.

Je trouve l'intérêt assez limité, ça peut dégrossir ok.

J'ai le même chose sur ma 80 f/15 , je ne m'en sert jamais.

Puis 50 mm de diamètre là c'est vraiment trop faible, perso en dessous de 80 mm de diamètre ça ne m'intéresse pas.

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By ngc_7000
      Bonjour
      La question peut paraitre simple, mais plus j'y réfléchi plus j'ai un doute .
      Sur une lunette , j'ai du tilt sans correcteur. Si j' insert le correcteur de champ, je dois mettre une bague de tilt avant le correcteur ?
      Mais si j'ai encore du tilt , c'est que j'ai un souci avec les bagues de tirage (respect de la distance correcteur/foyer) ou que le capteur camera est incliné)
      Dans ce cas il faut une deuxième bague de tilt ?
      Je n'ai pas beaucoup vu de setups avec deux bagues de tilt !!
       
       
    • By bricodob300
      Bonsoir
      Pour ceux qui aiment voir naître un refracteur... Et sa monture.
       
    • By pierre2nice
      Bonjour à tous
       
      Mon SetUp:
      spectro UVEX4  réseau 1200UV au foyer d'un RC8, acquisition ASI 183MM pro
       
      Hier j'ai vérifié les divers parties optiques pour en conclure malheureusement (je crois) que ca se passe sur le capteur.
      J'avais dans le temps sur caméra AUDINE le mem genre de taches suivant la la vitesse de refroidissement.
      Sur la cam ASI183MM pro quelque soit les paliers de refroidissement c'est toujours le même taches au même endroit.
      Faut-il remplacr le Dessicant ? cela va--t-il regler le probleme ?
      J'ai nettoyé le hublo mais c'est pas le problème.
      Et bien entendu le spectre passe parfois par l'une de ces taches au final ca ajoute des pics sur les spectres !

       
      Je ne vais pas m'amuser à gratouiller le capteur , avez vous des pistes pour supprimer ces "taches" qui n'ont pas toujours été là.
       
      Merci pour vos expertises.
       
      Pierre
       
    • By Arnaud17
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je poste ce petit message car j'essaye, en vain, de faire la m.a.p. de la caméra de guidage sur un StarEx tout neuf. L'optique de reprise pour cette caméra donne une image nette à seulement 38 mm environ de la face du cube de guidage. Le système hélicoidal de m.a.p. ZWO étant plus haut que ça, il est impossible de voir la fente avec la caméra de guidage. Est-ce que l'un d'entre vous aurait déjà eu ce problème? Est ce que ça pourrait venir d'une inversion de sens des lentilles de l'optique de guidage? Vos idées et expériences sont les bienvenues !
       
      Bonnes observations à toutes et tous,
       
      Arnaud
    • By Bohns
      Bonjour à toutes et tous 
       
      J’ai acquis d’occasion un très beau Mewlon 210. Je sais qu’il est préférable de le colimater sur une « vraie » étoile, mais depuis 15 jours que je l’ai, la météo a été déplorable et le ciel très couvert.
       
      J’ai voulu dégrossir la colimation avec une Flexstar 9 microns. Je me suis mis de jour à environ  25 mètres de la Flexstar et n’ai pas réussi à « choper » la lumière, malgré une pile neuve et le potar au maxi. Je vois très bien le boîtier, j’ai centré le « point blanc » autour de la fibre, mais je n’ai pas réussi à voir les anneaux de diffraction pour vérifier la colimation.
       
      Ai-je loupé quelque chose ?
      Si l’usage doit se faire dans la pénombre, alors l’intérêt de l’étoile artificielle est très modeste 
       
      Cordialement,
      Stef.
  • Upcoming Events