thesmiths

H-alpha et Ca-H imagés avec un nouveau spectrohéliographe basé sur le 80ED

Recommended Posts

J'ai expérimenté différentes configurations pour utiliser le télescope Skywatcher 80ED avec la technique du spectrohéliographe. Voici le résultat de mes derniers efforts. Les résultats sont assez bons et la conception est assez simple. Il a été facile à assembler et à utiliser.

 

file.php?id=87572

H-alpha 80ED SHG. Filtre Baader 35nm H-alpha comme ERF. Pile de 14 balayages sur 20.

Exposition de 1,6 ms, gain nul. 386 fps, 21x SR scan en DEC. 5 septembre 2023.

 

file.php?id=87573

Ca-H 80ED SHG avec un masque d'ouverture de 60 mm. Filtre GSO IR bloc (KG3) comme ERF. Pile de 20 scans sur 27.

Exposition de 4 ms, gain de 80 (17%). 241 fps, 13x SR scan en DEC. 4 septembre 2023.

 

265785622-955d5ed9-8b12-4878-8dd8-a991fd

 

Les parties mécaniques sont principalement basées sur des composants standard de la société ADM Accesories.

Le montage est très rigide et le focalisateur du télescope doit supporter un poids relativement faible (seulement la lentille du collimateur).
 

265785658-dadc54ad-2e51-4767-9bfe-68f44c

 

Il n'y a pas de focaliseur hélicoïdal supplémentaire, mais seulement ceux qui sont intégrés dans les objectifs Pentax. Le réseau de diffraction était de 50 mm x 50 mm, 1800 l/mm.

La fente chromée sur quartz est intégrée directement à l'arrière d'un objectif Pentax 150 mm f/4, qui fait office de collimateur. L'orientation de la fente peut être facilement ajustée en cours d'utilisation. 

Un ZWO 183MM a été utilisé avec un deuxième objectif Pentax 150mm f/4. 

 

250146289-475e94a9-c04c-442d-af21-434d82

 

Au lieu de construire une boîte étanche à la lumière, j'ai trouvé qu'une simple couverture faite d'une double couche de coton noir était suffisante. 

J'ai découvert que je pouvais ajuster la mise au point des objectifs Pentax à travers la couverture en coton noir.

 

file.php?id=87617

 

Edited by thesmiths
  • Like 5
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, une très belle config dont la base est toujours le Sol'Ex

 

L'EAF semble déconnecté et ne pas servir;

quelle est l'utilité du double filtre bleu que l'on voit à la sortie d'un des Pentax ?  Je pense pour une saisie en CAH; et pour isoler le bleu des autres couleurs ?

 

A+ Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, mizar11 said:

une très belle config dont la base est toujours le Sol'Ex

 

L'EAF semble déconnecté et ne pas servir

 

quelle est l'utilité du double filtre bleu que l'on voit à la sortie d'un des Pentax ?  Je pense pour une saisie en CAH; et pour isoler le bleu des autres couleurs ?

 

Le Solex est la source d'inspiration de la plupart des conceptions récentes de spectrohéliographes ; l'INTI est la source d'inspiration de tous les développements récents de logiciels de spectrohéliographie.
 

Le ZWO EAF n'a pas de câble connecté sur l'image (mais le ZWO 183MM ou le HEQ5 Pro n'en ont pas non plus). Cette situation est due au fait que j'ai installé l'appareil pour prendre une photo. En fait, je trouve que l'EAF est essentiel pour obtenir une bonne mise au point. Même avec une mise au point FeatherTouch, comme c'est le cas ici, l'EAF est extrêmement utile. La mise au point du télescope va dériver en raison des changements de température et nécessite donc de petits ajustements assez fréquents.

 

La double cellule filtrante est simplement ce que j'utilise pour maintenir la fente, montée sur un disque de cuivre, qui agit comme un dissipateur de chaleur. La cellule filtrante arrière comporte un second disque de cuivre qui sert de masque pour empêcher toute lumière parasite provenant des bords du quartz de pénétrer dans le spectromètre.

 

La fente est large de 9 microns et longue de 12 mm, ce qui permet de capturer le disque complet en un seul balayage à la longueur focale de 600 mm du télescope. De plus, comme le substrat est en quartz plutôt qu'en verre, aucun filtre ND n'est nécessaire (j'ai constaté que seul un filtre UV/IR est nécessaire pour éviter d'endommager la couche de chrome).
 

236874974-1d3bf82b-adff-4129-9049-bf50ab

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc rien de bleu la dessous !   C'est une tromperie; je plaisante bien sûr ;)

 

Merci pour ces explications ; je pense aussi qu'avec la chaleur, la mise au point doit être souvent réajustée.

 

L'ensemble donne vraiment de bonnes images, encore bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Crabs
      Bonjour,
       
      Je souhaite acheter un télescope solaire qui me permettrait de rester flexible et de pouvoir évoluer vers des diamètres plus grands aussi en double stack. Je suis axé sur du visuel vu que je débute, mais imager pourrait être possible dans le futur.
      L'idée serait d'acheter un filtre bloquant B1200 ou B1800 + un LS50FHa ainsi qu'un autre LS50FHa pour possibilité de double stack.
       
      De cette manière, je pourrais acheter par exemple une ED APO 80 mm f/7 (je ne trouve pas de diamètre plus petit, un diamètre de 50 serait suffisant vu que le LSFHa va quand même masquer à 50mm) et visser les deux étalons en position frontale comme sur cette photo. Avec cela, je devrais avoir l'équivalent d'une LS50THa si ma compréhension est correcte. Cela devrait me permettre d'avoir des vues du disque entier.
       
      D'un autre côté, le setup pourrait être flexible et je pourrais utiliser ce même matériel B1800 et deux LS50FHa (un seul investissement sur les filtres) sur une lunette plus grande via un montage télécentrique derrière une plus grosse lunette, par exemple cette 130mm F/D 7 couplée à un Baader Telecentric TZ-4. Il y aurait même également moyen de "double stacker" les deux filtres en télécentrique. Donc, avec ce setup, je pourrais bénéficier du double stack dans les deux configurations: frontale petit diamètre, télécentrique plus gros diamètre. Est-ce que ce raisonnement tient la route? Est-ce que ce setup est une bonne idée pour rester flexible?
       
      Maintenant, je suis en train de lire le livre "Astronomie Solaire" (https://astronomiesolaire.com/), et en page 203, il est indiqué qu'un montage télécentrique pour des étalons à lame d'air fait élargir la FWHM en fonction du rapport F/D. Un rapport F/D de 40 ou 50 est conseillé. Dans le cas de la 130mm ci-dessus, le F/D est de 7, et donc avec le TZ-4, cela ferait 28. Donc, au final, ma compréhension actuelle est que cette lunette de 130mm n'est pas adaptée car F/D final trop petit? Ou y a-t-il moyen d'ajouter quelque chose pour augmenter ce F/D? Les étalons en mica demandent un F/D plus petit de 30, mais au vu de la "loterie" niveau DayStar Quark, je ne privilégie pas cette solution.
       
      Merci!
    • By astrolamine
      Bonsoir à tous
       
      quelques images de notre étoile
      SetUp habituel
      Pour la mosaïque Halpha , j'ai fait une réduction de la taille de l'image.
      Sinon elle fait un carré de 3780 pixels
       
      Bon ciel Patrick
       
       


    • By lpalbou
      Bonjour à tous, je n'ai eu littéralement que quelques minutes de percés entre les nuages, mais ça m'a permis de prendre quelques shots rapidement:
       
      AR3712 BW:

       
      Et une version négatif + couleur:
       
       
       
      AR3716 BW:
       
      Et une version juste colorisée:

       
       
      Et juste 2 prises sur des protubérances:


    • By Shaihulud
      Hello hello
       
         Je passe très très rarement alors, je fais un ptiot post résumé
       
      Pour la big animation. Par ici https://www.flickr.com/video_download.gne?id=53789063563
       
       
      Une belle éruption M1.6

       
       

       
       

       
       

       
       
      C'est la première fois que je vois un jet sortir d'une AR en HA
      En visuel à l'écran, cela faisait hyper bizarre
      On croyait qu'il y avait une fuite de gaz

       

       
       

       
       
      Bon, la pluie est de retour
      A+
      David
    • By melix
      Bonsoir,
       
      J'étais en train de lire la mine d'information qu'est le bouquin "Astronomie Solaire" (2ème édition) quand je suis tombé sur les pages qui montrent des images effectuées avec des filtres dont la bande passante est plus ou moins large.
       
      Je me suis dit qu’il devait être possible de simuler ça assez simplement avec le Sol'Ex. Les résultats que j'obtiens semblent tout à fait cohérents avec les observations. J'ai pour celà utilisé un script dans JSol'Ex que voici:
       
      [params] # Dispersion inverse disp=1/0.063 # Un facteur multiplicatif juste pour augmenter la luminosité sans altérer les détails mul_lum=1.5 # La largeur du filtre que l'on veut simuler width_angstrom=2 # Décalage de pixels à appliquer shift=width_angstrom * disp /2 width=width_angstrom + "Å" [tmp] # Calcul de la médiane des images entre -shift et +shift med=rl_decon(median(range(-shift;shift))) # Correction de luminosité pour mieux voir les détails correct=adjust_contrast(mul_lum * med; 0; 255) # Redimensionnement à 50% redim=rescale_rel(correct;.5;.5) [outputs] result=draw_text(redim; 64; 128; "Largeur " + width;32;"ffff00")  
      Pour l'adapter à vos besoins, vous n'avez que quelques paramètres à changer : dans `disp`, on a la dispersion en angstrom/pixel. "mul_lum" est tout simplement un facteur multiplicatif appliqué aux images pour les rendres plus lumineuses sans altérer les détails. Enfin, dans "wdith_angstrom", on entre simplement la largeur du filtre qu'on souhaite simuler.
       
      Mes images ont été réalisées en bin1 avec une ASI178MM pour avoir le maximum de résolution. En Ha, la dispersion est de 0.063A/pixel :
       
      On commence par une image en H-alpha, réalisée le 12 juin :
       
       





       
      Les résultats sont tout aussi intéressants sur une image Calcium H du 5 mai dernier (dispersion 0.078A/pixel) :





       
      Et l'image de référence à 0.078A/pixel :
       

       
      On voit bien les filaments "apparaître" progressivement en réduisant la largeur du filtre. L'exercice n'est d'un grand intérêt pour la production d'images, mais je trouve assez fascinant de voir tout ce qu'on peut exploiter à partir d'un seul fichier SER... A ce sujet j'ajoute une animation qui montre l'image générée entre -3 et +3 Angströms. Notez comme les variations de luminosité épousent bien la courbe du profil spectral :
       

       
       
  • Upcoming Events