mak178

re aluminure filtre solaire, ou poubelle ?

Recommended Posts

Bonjour,

tout est presque dans le titre.

J'ai un filtre solaire en 150mm utiles, qui présente de nombreuses piqures du traitement.

Il est à présent inutilisable, et les solutions suivantes ont été envisagées.

J'ai acheté une feuille de filtre souple que j'envisage de mettre dans la monture à la place de la plaque de verre.

Pour le verre, y a il possibilité de re aluminer la plaque ? Où et à quel prix si c'est possible ?

Dans le cas contraire, le verre poubelle verre ou poubelle à déchets ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne s'agit pas d'une aluminure. Je vous propose de contacter MCM mais je doute que cela soit rentable (nonobstant le fait qu'à de rares exceptions près, une feuille d'Astrosolar est meilleure).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Poubelle :) Les filtres verre sont de très mauvaise qualité optique (à moins que tu aies un Zeiss ou un Lichtennecker ...).

 

Achète un Baader Astrosolar que tu monteras dans la monture à la place du verre. En prime, tu auras gagné en qualité d'image.

 

Et si tu as acheté autre chose qu'un Baader, et bien achète un Baader à la place ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour tout dire,

j'avais acheté un filtre équipé d'une feuille de Astrosolar et j'ai été assez déçu de la qualité par rapport au filtre en verre.

J'ai acheté pour essayer une feuille de Solarix. je verrais bien.

En attendant, je vais démonter le verre et le remplacer par la feuille de Solarix.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela me rappelle un moment de mes débuts en solaire : j'étais déçu de mon Daystar par rapport à un Coronado de 60 mm (perso, c'était 102 aux RAP). L'homme, celui qui connaissait, pris le temps de m'expliquer. Deux années durant, je n'observais que les spicules : je les comptais une à une (là n'était pas leur principal intérêt xD). Je partage mille fois l'avis de Christian. Je propose toutefois, en visuel et lumière visible, un diamètre plus réduit mais surtout un hélioscope ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Mon expérience personnelle me pousse à conseiller aussi le film Astrosolar ou autre au filtre en verre. L'image est un peu meilleure, sans doute du fait de la finesse du support. Par contre, il faut bien respecter les instructions de montage et ne pas tendre la feuille sur son support comme un bourrin pour faire esthétique car apparemment, c'est là que ça devient moins bon que le verre à cause des tensions optiques !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By bricodob300
      Bjr
       Tout est ds le titre...
      Merci
    • By Goofy2
      Hello 😎
       
      Le Ouistiti (mon eVscope2 de chez Unistellar) a désormais un petit frère "le Little Baby" (un Vespera Pro de chez Vaonis). Plus petit, plus compact et plus léger.
      Tandis que le Ouistiti (diamètre 114 mm, focale 450 mm, F/D 3.95) capturera des objets plus petits, le Little Baby (diamètre 50 mm, focale 250 mm, F/D 5) capturera des objets plus grands et en champ plus large.
       
      Champs capturés:
      - eVscope: 34.2'x45.6' (capteur Sony IMX347, 4MP,  pixels de 2.4 µm)
      - Vespera Pro: 1.6°x1.6° ou en mode mosaïque automatique: 4.18°x2.45° à 3.2°x3.2° modulable (capteur Sony IMX 676 Starvis II, 12.5 MP, pixels de 2 µm)
      Tandis que l'eVscope 2 est un réflecteur (miroir), le Vespera Pro est un réfracteur quadruplet APO (lentille).
      Il est possible de placer devant l'objectif du Vespera Pro des filtres interférentiels (j'ai un CLS et un Dual Band).
       
      Le Vespera Pro pousse l'automatisme encore plus loin que l'eVscope 2:
      - mise au point automatique (y compris en cours d'acquisitions), pas de collimation à faire (lunette)
      - résistance chauffante dont la mise en route est automatique en fonction du taux d'humidité ambiante (capteur hygrométrique intégré).
      - une fois le Vespera Pro sur ON et connecté à la tablette en Wifi, je lui demande simplement de s'initialiser en toute autonomie (pointage à son initiative, reconnaissance du ciel auto, mise au point auto). Une fois l'initialisation réalisée, il est prêt pour faire des Goto à mon initiative (objets issus de la base de données incluse ou aux coordonnées équatoriales J2000 à saisir). Pour le live stacking, 2 modes: le mode normal (c'est le champ du capteur) ou le mode mosaïque automatique dont les dimensions sont ajustables sans toutefois dépasser les limites autorisées (en gros on peut aller jusqu'à 4 fois la surface couverte par le capteur).
       
      Exemple d'utilisation simultanées du Ouistiti et du Little Baby:
      Pendant que je fais de l'observation en vision amplifiée avec l'eVscope 2, le Vespera Pro fera une intégration de longue durée autonome sur un unique objet pendant toute la séance astro. Deux instruments connectés nécessitent l'usage deux tablettes indépendantes (ou smartphone).  
       
      Le Little Baby sur trépied Gitzo et platine de nivellement:

       

    • By Crabs
      Bonjour,
       
      Je souhaite acheter un télescope solaire qui me permettrait de rester flexible et de pouvoir évoluer vers des diamètres plus grands aussi en double stack. Je suis axé sur du visuel vu que je débute, mais imager pourrait être possible dans le futur.
      L'idée serait d'acheter un filtre bloquant B1200 ou B1800 + un LS50FHa ainsi qu'un autre LS50FHa pour possibilité de double stack.
       
      De cette manière, je pourrais acheter par exemple une ED APO 80 mm f/7 (je ne trouve pas de diamètre plus petit, un diamètre de 50 serait suffisant vu que le LSFHa va quand même masquer à 50mm) et visser les deux étalons en position frontale comme sur cette photo. Avec cela, je devrais avoir l'équivalent d'une LS50THa si ma compréhension est correcte. Cela devrait me permettre d'avoir des vues du disque entier.
       
      D'un autre côté, le setup pourrait être flexible et je pourrais utiliser ce même matériel B1800 et deux LS50FHa (un seul investissement sur les filtres) sur une lunette plus grande via un montage télécentrique derrière une plus grosse lunette, par exemple cette 130mm F/D 7 couplée à un Baader Telecentric TZ-4. Il y aurait même également moyen de "double stacker" les deux filtres en télécentrique. Donc, avec ce setup, je pourrais bénéficier du double stack dans les deux configurations: frontale petit diamètre, télécentrique plus gros diamètre. Est-ce que ce raisonnement tient la route? Est-ce que ce setup est une bonne idée pour rester flexible?
       
      Maintenant, je suis en train de lire le livre "Astronomie Solaire" (https://astronomiesolaire.com/), et en page 203, il est indiqué qu'un montage télécentrique pour des étalons à lame d'air fait élargir la FWHM en fonction du rapport F/D. Un rapport F/D de 40 ou 50 est conseillé. Dans le cas de la 130mm ci-dessus, le F/D est de 7, et donc avec le TZ-4, cela ferait 28. Donc, au final, ma compréhension actuelle est que cette lunette de 130mm n'est pas adaptée car F/D final trop petit? Ou y a-t-il moyen d'ajouter quelque chose pour augmenter ce F/D? Faut-il masquer l'ouverture pour la réduire? Est-ce que ca augmentera le F/D? Les étalons en mica demandent un F/D plus petit de 30, mais au vu de la "loterie" niveau DayStar Quark, je ne privilégie pas cette solution.
       
      Enfin, pour du visuel principalement, est-il conseillé un montage télécentrique (perte de bande passante générale mais uniforme sur toute l'image) ou un montage collimaté (bande passante plus fine mais dans un sweet spot)?
       
      Merci!
    • By Blink
      Bonjour !
      J'ai acheté récemment un Celestron 9.25 XLT fastar d'occasion (fabriqué en 2015)
       
      Or il s'avère que le support du secondaire tourne : on lui fait faire facilement 360° à la main. D'où les questions épineuses suivantes : 
       
      -Vais-je pouvoir le collimater? (sur étoile)
      -Faut-il que ce support du secondaire soit fixe, et ne me sentant pas l'âme d'un aventurier de l'optique, sauriez-vous qui peut arranger cela (région bordelaise)?
       
      Merci pour les conseils
       

    • By lpalbou
      Bonjour à tous,
       
      Je suis dans les expérimentations ces jours-ci, notamment car je viens tout juste de racheter un Takahashi 76-DC à Simon (merci Simon !). A priori, ce scope est idéal avec un Quark puisqu'à F7.5, on atteint F31.5. Sans doute un peu d'over sampling avec la 174mm, mais ça dépend aussi des conditions d'observations, comme toujours. L'avantage du scope : sa taille (53cm), sa portabilité (1.5kg) et bien sûr, son optique.. 76mm n'aura jamais la même résolution qu'un 120 ou 150, mais c'est assez pour voir des détails assez fins et surtout, ça rentre dans mon sac à dos.
       
      Ce n'est pas un test complet car nous n'avons que de la pluie et des nuages et je n'ai pu faire que de l'imagerie opportuniste entre les nuages.. et parfois même au travers de nuages fins.. Les conditions sont donc bien loin d'être idéales, mais en attendant, j'ai testé ce que j'ai pu.
       
      Commençons par l'une des meilleures captures.
       
      Original sans gamma, sortie AS4 :

       
      Même image traitement simple avec IMPPG:

       
      Et en sortie photoshop (stretch / contraste):

       
      Avec couleurs:

       
       
      PS : pour ceux qui sont curieux et parce qu'il y a 1001 façon de traiter l'image sur IMPPG:


       
       
       
  • Upcoming Events