Discret68

Cherche conseil de traitement pour M57

Recommended Posts

Bonsoir à tous.

J'essaie de traiter plusieurs images de M27 réalisées avec 3 filtres IDAS différents : LPS-D2, NB1 et NB3

Sur les empilements respectifs, lorsque je visualise le résultat en mode linéaire avec STF, on voit une petite corole très faible qui enveloppe la nébuleuse :

 

image.png.a47feea39ba850b803cadd53d3ea79c4.pngimage.png.06637cff57299c13b4c0deb9ff4f976b.pngimage.png.dbc75417ff63180861729f756fe56e4a.png

 

Dès que je passe en mode non linéaire, quel que soit la position des curseurs, à aucun moment, je n'arrive à faire apparaitre cette corolle. J'ai essayé avec Astro Pixel Processor, Pixinsight et Siril. Échec dans 100% des cas :(

 

Quelqu'un aurait-il une astuce pour me permettre de récupérer cette corolle ?

 

Merci à vous

 

jean-Pierre

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La différence de dyanmique est telle que je ne pense pas qu'il soit possible de tout faire ressortir de gaçon optimale juste par des transformations d'histogramme (Asinh ou HGS)...

La solution doit passer par une composition de deux calques :

  • l'un pour le coeur et le reste de l'image (HGS classique)
  • et l'autre dédié à la corolle

en jouant ensuite sur le masque de calque (Gimp) pour fusionner les deux, ce qui ne sera tout de même pas simple.

 

En tout cas, c'est comme çà que je tenterai le coup ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, COM423 a dit :

La solution doit passer par une composition de deux calques :

Je vais tenter cette méthode pour voir si cela répond à la difficulté. Merci pour le conseil.

Je pense que ça va être coton vu le peu de différence de luminosité par rapport au fond de ciel.

 

Il y a 12 heures, Nebulium a dit :

Un traitement "HDR" avec Iris...

Vu que je n'utilise pas Iris, je ne vais pas me lancer dans cette voie. Merci quand même

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jean-Pierre,

 

Le 20/11/2023 à 19:37, Discret68 a dit :

Dès que je passe en mode non linéaire, quel que soit la position des curseurs, à aucun moment, je n'arrive à faire apparaitre cette corolle. J'ai essayé avec Astro Pixel Processor, Pixinsight et Siril. Échec dans 100% des cas :(

 

La visualisation auto d'une image linéaire n'est qu'une visualisation d'une une transformation arbitraire de l'histogramme (déterminé par un algorithme d'auto ajustement de l'histo) et il est donc forcément possible de reproduire cette transformation avec les outils de modification de l'histogramme

 

Dans Pix, il existe une manip (très alambiqué!) pour reproduire exactement cette transformation sans avoir à jouer sur les curseurs:

 

1)choisir ton image linéaire de M57 comme image active

2)Ouvrir l'outil ScreenTransferFonction (STF) et cliquer sur Autostretch (l'icone nucléaire)

3)Ouvrir l'outil HistogramTransformation (HT) et le mettre en mode "track view" (l'icone ✓ en bas à droite du process)

4)Prendre l'icone "New Instance" du process STF et la glisser sur le process HT (sur la barre du bas). Cela va avoir pour effet de copier la transformation de l'outil d'auto ajustement vers l'outil de transformation de l'histo.

5)On peut alors appliquer le process HT. A noter que l'image risque alors de devenir toute blanche car on applique alors une double transformation (celle de STF + celle de HT qu'on vient d'appliquer). Il faut donc désactiver ou réinitialiser l'outil STF pour visualiser normalement son image.

 

Tu retrouveras ainsi exactement l'image non linéaire que tu visualisais en mode linéaire.

 

Attention cependant: cette méthode n'est pas conseillé en temps normal pour étirer une image. Les algo d'auto ajustement font ce qu'ils peuvent mais ils correspondent rarement à ce qu'on souhaite obtenir et on peut en général faire beaucoup mieux en passant par d'autres méthodes d'étirement.

Personnellement dans Pix et dans Siril j'utilise souvent l'outil GHS qui donne je trouve des très bons résultat . Je pense qu'il pourrait être efficace aussi sur cette image (avec plusieurs passes en se concentrant sur la cœur puis sur la corolle)

 

Concernant le traitement HDR, l'outil existe également dans Pix (HDRMultiscaleTransform). Cet outil est à utiliser sur l'image non linéaire et il est indispensable pour une image avec une telle dynamique.

 

Nico

 

Edited by nico1038

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Je pense que Nico est de bon conseil.

 

Tu n'utilises pas de filtre Ha pour capturer la corolle de M57 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Nico et merci pour ta réponse

Il y a 14 heures, nico1038 a dit :

4)Prendre l'icone "New Instance" du process STF et la glisser sur le process HT (sur la barre du bas). Cela va avoir pour effet de copier la transformation de l'outil d'auto ajustement vers l'outil de transformation de l'histo.

J'utilise les différents process auxquels tu fais référence. Par contre, je ne connaissais pas la pratique présentée à ton point 4 à l'aide du STF sur le HT. J'utilise cette pratique pour réaliser certaines opérations sur des lots d'images en prenant un "Image Contenair". Par exemple, "cropper" un lot de brutes avant traitement pour gagner du temps.

 

Je pense que dans mon cas, il faudra peut-être que j'utilise des masques pour avoir un traitement différencié sur les différentes zones, à terminer par un Pixel Math pour tout recombiner. Je vais tester pour voir ce que j'arrive à produire.

 

Il y a 14 heures, nico1038 a dit :

Personnellement dans Pix et dans Siril j'utilise souvent l'outil GHS qui donne je trouve des très bons résultat .

Là, par contre, je ne vois pas à quel process tu fais référence.

 

Il y a 14 heures, nico1038 a dit :

Concernant le traitement HDR, l'outil existe également dans Pix (HDRMultiscaleTransform).

Lui aussi, je l'utilise couramment, mais tu ne pouvais pas le savoir. Donc, c'est bien de l'avoir abordé également ^_^

 

Il y a 4 heures, christian_d a dit :

Je pense que Nico est de bon conseil.

Je le pense aussi B|

 

Il y a 4 heures, christian_d a dit :

Tu n'utilises pas de filtre Ha pour capturer la corolle de M57 ?

Eh bien en fait, je ne m'attendais pas vraiment à cette corolle. Rares sont les images de cette nébuleuse avec cette corolle présente. J'ai donc été étonné de la voir sur mes images empilées.

 

Je n'ai pas de filtre Ha "pur" dans ma RAF. Par contre, j'ai un IDAS NB1 qui filtre le Ha et le OIII ainsi qu'un NB3 qui filtre le OIII et le SII. Par séparation des composantes, je peux obtenir séparément Ha, OIII et SII. De quoi disposer d'une couche Ha pour mon image. Je pourrais même faire du HOO et du SHO.

 

A voir la corolle bien présente sur l'image avec le filtre NB3, il y a présence d'OIII de manière assez abondante, je dirais même plus que du Ha.

 

Bonne soirée

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Discret68 a dit :

 

Il y a 22 heures, nico1038 a dit :

Personnellement dans Pix et dans Siril j'utilise souvent l'outil GHS qui donne je trouve des très bons résultat .

Là, par contre, je ne vois pas à quel process tu fais référence.

 

GHS (pour Generalised Hyperbolic Stretch) est une méthode d'étirement pour les images astro. Elle fait désormais partie des outils inclus d'office dans Siril et elle est disponible dans pixinsight à l'aide d'un répertoire à ajouter. Tu trouveras toutes les infos ici: https://ghsastro.co.uk/information/

 

C'est une méthode qu'il faut apprivoiser (il y a pas mal de ressources sur le site ghsastro) mais qui peut donner de très bons résultats. Le principe est d'avoir plus de contrôle sur la courbe de transformation de l'histo par rapport aux outils classique. On contrôle notamment le point d'inflexion de la courbe (appelé Symmetry Point dans GHS) ce qui permet de gérer le contraste sur la zone de son choix.

Par exemple sur ton image on peut imaginer un étirement en 2 temps: un premier étirement pour révéler le cœur de la nébuleuse puis un deuxième dans lequel on va placer le point de symétrie sur une valeur correspondant à la corolle et on va essayer de révéler cette dernière sans (trop) modifier le reste de l'image. C'est une façon de faire qui permet d'éviter de travailler avec des masques (avec lesquels il est parfois difficile d'obtenir un résultat naturel du fait des effets de transition).

 

En tous cas,  avec des images où on veut révéler des détail sur des niveaux aussi variés de luminosité, il faudra quoi qu'il arrive utiliser des fonctions de type HDR pour maitriser la plage dynamique (dans le genre, le pire objet que je connaisse est la nébuleuse de l'oeil de chat avec un cœur hyper lumineux et une corolle très diffuse!)

 

D'ailleurs sur M57, il existe une 2ème corolle (on la distingue notamment sur ta première image). Celle là je pense qu'il ne sera pas facile de la mettre en valeur sur l'image finale!

Edited by nico1038
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, on voit effectivement du signal Ha et OIII dans la corolle. 

 

Pour avoir un rendu équilibré, GHS et masques obligatoires à mon avis 😉

 

JF 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, nico1038 a dit :

C'est une méthode qu'il faut apprivoiser (il y a pas mal de ressources sur le site ghsastro) mais qui peut donner de très bons résultats

J'ai installé GHS. Maintenant, il me faut apprivoiser cet outil afin que je puisse espérer en sortir quelque chose.

 

En attendant, j'ai suivi quelques pistes, ou plutôt de probables impasses pour essayer de faire ressortir la corolle. Autant dire que pour le moment, c'est caca-boudin, mais au moins, je vois la corolle.

Vu que je suis dans les essais, je ne peaufine pas d'une manière ultra les images. Mais cela me permet d’avancer.

 

J'ai pu tester également la méthode de l’icône "New Instance" du process STF qu'on glisse sur le process HT. Et effectivement, j'obtiens bien le même résultat que la visu avec le STF, avec la corolle qui est visible. C'est déjà un premier pas.

 

J'ai donc traité mon empilement d'images faites avec le LPS D2 uniquement en faisant abstraction de la corolle qui donne un résultat "standard" :

image.png.7bdbcc5d4356c2b309ffda450105ffe0.png

 

Et une version un peu plus "boostée" avec intégration d'une couche avec HDR MT. Mais comme dit, je suis sur de l'empirique pour le moment :

image.png.74e1e05cc93d8e1386f43e2b8b286be3.png

 

Pour extraire la corolle, j'ai passé un petit coup de StarNet2 pour ne garder que les nébulosités sur lesquelles j'ai utilisé le process Curve Transformation pour supprimer les parties sombres et les parties lumineuses. La courbe faisait une bosse et cela a permis d'isoler la corolle (bien laide, mais corolle quand même) :

image.png.5c509f30e919f710095972d26be5a954.png

 

Les 2 images ont été associées via un Pixel Math

 

image.png.159c1ef3eab4817067d3bc87b0c2055e.png

 

Bon, nous sommes d'accord, c'est moche comme tout, mais c'est un début. Il faut dire que le niveau de la corolle est très proche du fond de ciel et ce n'est pas facile de l'isoler.

 

J'avais également créé un masque avec le process RangeSelection mais le résultat n'est pas probant pour l'instant. Peut-être une piste à poursuivre néanmoins avec un bon nettoyage du masque:

 

 image.png.f61a42c58903bd26dd14a6addfac3605.png

 

Je vais donc me lancer dans l'apprentissage de GHS pour voir si je m'en sors mieux avec ce process.

Il serait peut-être aussi plus probant de récupérer la corolle sur les images faites avec les filtres NB1 et NB3.

 

Affaire à suivre

 

JP

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello JP,

 

Ce genre de masque très contrasté ou ce genre de manip  sur les courbes pour isoler une partie de l'image ne peut pas donner de bons résultats à mon avis. Tu vas forcément avoir une transition visibles et peu naturelle entre les zones au final.

 

J'avais traité une image assez de M57 un peu similaire (réalisée au C8 + caméra 533MC + L-extreme). Voilà en gros les étapes du traitement. Bien entendu ce n'est qu' une façon de faire parmi tant d'autres mais ça te donnera peut être des idées.

 

1) En phase linéaire: suppression du gradient, calibration des couleurs, déconvolution et diminution du bruit

 

2) 1er étirement avec GHS, le but est de révéler le cœur de la nébuleuse. Ici j'y ai été trop fort par ce que je souhaitais étirer mes étoiles en même temps.

65670e359137d_I1_GHS(Small).jpg.f06e477611b2eb46625427e3203311d8.jpg

 

3)Passage en starless

65670e4a744e8_I2_Starless(Small).jpg.77ab8732aab08a1663c0da284a100b84.jpg

 

4)Traitement HDR (avec un masque de luminance sur la partie la plus lumineuse de la nébuleuse)

65670e7cd6f80_I3_HDR(Small).jpg.dcc27dc9a0647b74d29b79b872dba215.jpg

 

5) 2ème étirement avec GHS pour accentuer la corolle (en essayant de préserver le coeur)

65670ed18c8f3_I4_GHS(Small).jpg.d563fcf20b5879efe18485b69d2db250.jpg

 

6) Traitement avec l'outil courbes (avec un masque de luminance sur le coeur) pour diminuer l'intensité du cœur et augmenter les contrastes

65670f1843f43_I5_Curve(Small).jpg.68153004a8d5d859cdf96c8559a82173.jpg

 

7) Saturation des couleurs avec un masque de luminance sur l'ensemble de la nébuleuse

65670faacf1fe_I7_saturation(Small).jpg.c87efb9e96d490358cb12ffb64d64dc8.jpg

 

8) Sharpenning avec l'outil MLT + masque

65670fc53f967_I8_sharpenning(Small).jpg.5d10caf6cd99bc01161857fd57854eb5.jpg

 

9)denoise

65671036db493_I9_denoise(Small).jpg.1fd8cfc81a630b1375150ae543c0528d.jpg

 

10) Pour la suite, il s'agit de traiter et de réintégrer les étoiles à l'image.

M57_V3.thumb.jpg.c4798fbd550084443c65301dd9857ef8.jpg

 

Voila, pour l'ensemble de ces traitements je n'ai utilisé que 2 masques de luminance pour choisir ou protéger des zones de la nébuleuse. Ces masques sont simplement réalisés en extrayant la luminance de l'image et en jouant sur son histogramme.

 

Nico

Edited by nico1038
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Nico et merci pour tes conseils ... que je vais mettre en œuvre sans tarder.

 

JP

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By FrancoisGAP
      Et oui encore M42 mais cette fois ci en version française. 
      Cette fois ci le cœur est nettement plus visible, les étoiles bizarres ou en vacances ont disparues. Les 4h de traitement devant mon écran suite à vos nombreux conseils ont payés !!!! 
      La full est enfin "regardable" à la loupe sur mon site Web. J'ai laissé l'ancienne version pour pouvoir effectuer la comparaison, mais honnêtement je suis plutôt satisfait de la version plus douce (0.6x non HDR + 0.4xHDR) !!!! 
      https://planetediy.fr/index.php/2024/02/16/a-la-conquete-dorion-un-regard-intense-dans-le-coeur-de-m42/
       

    • By FrancoisGAP
      Bonsoir à tous,
       
      Je viens de tester mon nouveau workflow sur une cible que j'avais déjà traitée mais le résultat est vraiment meilleur.
      Je penses que je vais devoir retraiter tous mes anciens fichiers.
       
      Détails et la full visible sur mon site web : 
      https://planetediy.fr/index.php/2024/02/25/exploration-en-profondeur-dic410-un-nouveau-regard-sur-une-nebuleuse-captivante/
       
       
       

    • By Team OURANOS
      7e image de la Team, avec la nébuleuse du Croissant (accompagné de la petite "bulle" à proximité) en HOO et avec une très bonne résolution !

      Cherchez la bulle 
       

       
       
      La full est évidemment conseillée, pour profiter au mieux des plus fins détails dans les filaments de la nébuleuse : https://astrob.in/pvyi5q/0/
       
      Située à environ 5000 années-lumière de distance, cette enveloppe de matière est produite par une étoile d’un type très particulier, une « étoile Wolf-Rayet » du nom des deux astronomes de l’observatoire de Paris qui ont découvert grâce à la spectroscopie ce type d’étoiles en 1867 : il s’agit d’étoiles chaudes, probablement issues d’étoiles de type spectral O et B (c’est à dire les étoiles les plus chaudes et les plus massives existantes) qui viennent de quitter la séquence principale et abordent donc les dernières étapes de leur vie.
      Le Croissant matérialise la zone d’influence du vent stellaire de l’étoile centrale WR-136, dont la température de surface est extrêmement élevée et estimée à 70 000K. Cette bulle est de dimension considérable puisqu’elle s’étend sur 25 années-lumière de longueur ! A titre de comparaison, l’héliosphère du Soleil, c’est à dire la zone d’influence de ses vents solaires, n’excède pas les 12 heures-lumière.
      La matière composant l’enveloppe ayant été éjectée de l’étoile il y a 400 000 ans, il est donc possible d’estimer sa vitesse d’expansion actuelle à environ 50 km/s. Lors de l’éjection, la vitesse était cependant beaucoup plus importante, estimée à 1400 km/s.
      Les chercheurs estiment que WR-136 devrait exploser en supernova dans un futur « proche » (à l’échelle de l’Univers), d’ici 100 000 à 1 million d’années.
      ----------------
      TEC140 - EM200 Tema 2 - ASI 6200 MM Pro
      Ha : 217 x 120s
      OIII : 910 x 120s
      Total : 37h34
      Corse - 20/07 au 23/08/2023
      Traitement : Pix & Photoshop
      Bon ciel à tous !
    • By Laurent51
      Bonjour à tous,
       
      Voici quelques nuages obscures en LRVB que nous avons trouvé au hasard lors de la recherche d'un "truc" à photographier en utilisant Aladin. Il est vrai que nous ne réalisons pas souvent de champ avec des nébuleuses obscures, alors que c'est généralement très beau, au milieu d'un champ étoilés denses.
      Malgré quelques recherches, j'ai bien eu du mal a trouver un nom (ou les noms) à ces nébuleuses obscures, mais j'ai au moins pu trouver G351.85+2.25.
      Pour le reste peu de choses, j'ai trouvé au moins une petite NP dans le champ: PN K 5-26. Je laisse les plus courageux la rechercher dans le champs:-).
       
      Le coté  technique:
      Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili.
      Temps de pose: Couche L, 8h50mn de pose. Couche R, V et B: 1h05mn de pose par couche.
      Poses élémentaires de 5min.
      Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.2 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.2 sec d'arc. L'image finale a un seing d'environ 1.8 sec d'arc pour les étoiles les plus fines sur l'image L avant traitement.
      Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5.
      Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel.
      Camera ZWO 6200MM-PRO.
      Filtres  Baader LRVB avec la roue à filtres ZWO.
      Motorisation Directdrive Alcor System.
      Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST.
      Piloté en automatique sous NINA, vérification des images sous Prism V11, prétraitement sous PixInsight, et traitement final sous PixInsight et CS2022. Utilisation de BXT.
       
      Voici l'image:

       
       
      Bonne astro à tous!!
       
      La JANUS Team
      Michel Meunier et Laurent Bernasconi
      http://team-janus.astrosurf.com/
      https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

    • By COM423
      Bonjour,
       
      Il y a 2 ans, j'avais imagé la belle nébuleuse de la Rosette mais j'étais resté sur ma faim malgré 05h de pose (*)...
       
      J'ai donc remis le couvert lors de la lunaison de janvier dernier et je suis heureux de vous présenter le résultat du compositage des deux séries d'images, espacées de 2 ans du coup :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
       
      Sur 05 nuits et deux lunaisons :
      les 26/27 février, 05/06 et 07/08 mars 2022
      puis 13/14 et 15/16 janvier 2024
      127 poses de 05 min à -20°C puis -15°C et Gain 120, Temps d'intégration de 10 h 35 min
       
      Traitement Siril-1.2.0, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage natif : 1,25"/pixel
       
      Même si le pourtour externe de la nébuleuse reste encore un peu faible en signal, je suis cette fois satisfait du résultat Les couleurs et le contraste sur les belles structures de la nébuleuse sont cette fois au rendez-vous !
      J'espère que cette version 2024 vous plaira aussi
       
      Bon dimanche à toutes et tous.
       
      (*):
       
  • Upcoming Events