CPI-Z

Déconvolution aveugle avec AstroSurface ?

Recommended Posts

Les déconvolutions sont de vieux sujets plusieurs fois débattu sur astrosurf. Il en existe diverses formes et bons nombres d’algorithmes sont disponibles sur le net. La "Déconvolution Wiener" d’AstroSurface en est un très bon exemple.

 

La première fois de mon coté j’en ai parlé en 2019-2020. C’était pour vous recommander de capturer dans la foulée la vidéo d’une étoile proche dans les mêmes conditions que la planète lorsqu’une étoile ne peut pas être capturée directement dans le même champ de la caméra, ce qui est le cas le plus fréquent.

La statistique de la turbulence coté planète sera alors identique à celle de l’étoile proche, et dans ce cas la déconvolution sur « psf d’étoile proche » fonctionnera bien.

 

Un de mes meilleurs exemple réel datant de 2020 est une zone lunaire dont voici les 2 tif d’empilement en version 16bits (les png affichés dans astrosurf étant directement transformés en 8 bits réducteurs).

lune_2.tif

et-100_2.tif

Capt-lune.PNG.917d539ffdcb1d1518332d4f16ef4641.PNG

Vous pouvez donc directement faire le test avec l’outil de "Déconvolution  Wiener" d’AstroSurface pour en constater vous même l’efficacité.

Pour encore améliorer l’image après la "Déconvolution Wiener" on peut compléter le post-traitement par un filtrage bruit si besoin et réduire le contraste accentué par cette déconvolution en modifiant simplement la « FFT/courbe des fréquences 2D » de l’image avec Fitswork. De plus les artefacts dus aux bord du champ de l’image peuvent être supprimés par une extension de l’image par les images miroirs correspondantes. Ainsi le résultat sera propre sur l’ensemble de l’image.

 

Remarque : lorsqu’on regarde la psf étoile, on constate non seulement que le télescope n’avait pas une bonne collimation et que l’étoile était allongée puisque je n’avais pas utilisé d’ADC. La déconvolution sur étoile proche, corrige parfaitement tout ces manques.

Ici l’erreur aurait été d’utiliser une psf théorique ou une psf qui correspond à la réponse impulsionnelle du télescope, puisque l’influence des turbulences du ciel du moment, n’aurait pas été prise en compte dans la psf.

 

Dans le cas où on ne dispose pas de psf étoile proche, une alternative est d’utiliser un algo de « déconvolution aveugle » , un algo qui calcul une psf à partir de l’image, dans l’image, nommée généralement «son Kernel » ?

Je n’ai pas trouvé un tel outil dans AstroSurface. Cependant je vous propose aujourd’hui quelque chose qui s’en approche, toujours avec l’outil de "Deconvolution Wiener" d’AstroSurface.

Cette méthode ne s’applique pas à un morceau de lune qui remplit le champ, il faut que l’objet soit à l’intérieur du champ. Jupiter avec son contour en est un exemple.

 

La Déconvolution Wiener d’AstroSurface à besoin d’une donnée en lieu et place de la psf. Et bien choisissons son « masque » (des 1 dans l’objet des 0 hors de l’objet).

 

Voici une vue de l’image floue et sa version en tif 16bits pour utilisation

Conv-24-16.tif

Conv-24-16.png.c5b478a632c8b69dccc42d1611644792.png

 

Et une vue du « masque »de la planète aussi en version tif 16bits pour utilisation

Un masque peut facilement être construit avec un outil de simulation puisque la planète est connue en forme et en saturant l’image.

Masque.tif

Masque.png.c20801ba76d1c3577a16a7df059d13cc.png

 

Et bien déconv(Jupiter floue) par (masque) calcule cela :

PS : Attention aux paramètres ils sont plutôt extrêmes

Capt_24-1a.png.598c264730604dee34c9f14e1a06c536.png

 

Capt_24-2a.png.1a436fe019c6d854c84d89b5f0c6ce26.png

 

Dans la zone centrale de l’image une psf se dessine, elle est bien déformée, c’est plus une tavelure qu’une psf classique faiblement déformée.

 

Opération de nettoyage de la psf

L’image affichée

Capt_24-3a.png.0fe5d5b1ba8076e7f659f40f5253264a.png

 

On trouve le seuil avec le bouton LM

Capt_24-4a.png.2e3e383f569cda66f017c40f68e610e0.png

 

On assombrit le fond sans nuire à la forme de la psf en choisissant une zone add-hoc

Capt_24-5a.png.2e7bfe566a1a281cd7cd6438bebe7592.png

 

Capt_24-6a.png.5ead9a0cd49586c05a9777a526e22750.png

 

.../...

Edited by CPI-Z

Share this post


Link to post
Share on other sites

.../...

On crop la psf

Capt_24-7a.png.6d8360c7cf96901d2a3559eb8e52ad2f.png

 

Capt_24-8a.png.051df4b110db2aa6f735af709c89a91f.png

 

Capt_24-9a.png.9158f029b895c9f708934bd9f49a2e5d.png

 

et on sauvegarde l’image, ici en p-24_crop.tif

Capt_24-10a.png.4829a82337e980de5d0244a317f2cdd8.png

 

En rechargeant l’image, on constate que le gain est maintenant logiquement à 1.00

Capt_24-11a.png.d96f75eac24dd37f8b297fc0bf0a7a70.png

 

On augmente le gain jusqu’à bien voir le fond résiduel

Capt_24-12a.png.fd24e53c7bca5d32b0fc0683d24ea43b.png

 

On supprime les zones qui relèves d’artefacts, avec l’outil de dessin level à zéro

Capt_24-13a.png.56601f5ea2883e9458a6aa796d339b1a.png

 

Et on sauvegarde l’image p-24_crop.tif après bien sûr avoir remis le gain à 1.00

Capt_24-14a.png.5588753bff1ca30ac496ba55f321b821.png

 

Ainsi la psf retrouvée par déconvolution Wiener de l’image floue de Jupiter par un masque, est nettoyée et utilisable.

Remarque : Il a bien fallu que @Lucien  modifie la taille maximale des psf utilisables jusqu’au format de l’image source et que la plage des paramètres soit élargie pour que cela fonctionne. Merci à toi.

.../...

 

Edited by CPI-Z
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

.../...

Passons au résultat

Déconvolution de Jupiter floue par la psf retrouvée

Capt_24-15a.png.4b46a8e07dcf5ebbc789f5a09df9c280.png

 

Capt_24-16a.png.1c3844a99f4f43f542397c1771a2fa42.png

 

Réglage du seuil automatique de vision avec le bouton LM

Capt_24-17a.png.13543d27d1bc5714bdf838002f2e81d2.png

 

La vue du résultat et sa version en tif 16bits pour utilisation

Deconv-24-16.tif

Deconv-24-16.png.d70dd899982bf2b1d02a8fef2909f00d.png

 

Perso je suis agréablement surpris de la bonne correction qu’apporte cette méthode novatrice même s’il apparaît quelques artefacts puisque ce n’est qu’une psf calculée. Mais vu la déformation très importante de la psf retrouvée, le résultat au RDV est bon.

 

Je vous propose de réaliser les mêmes opérations avec les 3 vues suivantes

les 3 versions tif 16bits pour utilisation

Conv-29-16.tif

Conv-29-16.png.cd5b2b6d57a51cea89fd7c2180ac8e06.png

 

Conv-31-16.tif

Conv-31-16.png.3f812c6f44b27c90c97e8c3c0e6b2524.png

 

Conv-37-16.tif

Conv-37-16.png.e6bc391ddae5b7fcce78a7abb74f30e3.png

 

Normalement vous devriez retrouver les 3 psf respectives

p-29_crop.tif

p-29_crop.png.c322cd76de7f874a9574465631d27150.png

 

p-31_crop.tif

p-31_crop.png.40b82c36198ceb806e2f56542ff77a0f.png

 

p-37_crop.tif

p-37_crop.png.b4e9053e26193c42d706785dafc9fd25.png

 

.../...

 

Edited by CPI-Z
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

.../...

Et obtenir les 3 résultats suivants :

Deconv-29-16.tif

Deconv-29-16.png.eda56442690bec4ea3ba55b3ca6eeea5.png

 

Deconv-31-16.tif

Deconv-31-16.png.93308f113b88072fafd175fb96d320ca.png

 

Deonv-37-16.tif

Deonv-37-16.png.13ec8ca65ee6afbf8db3f7f30c2ce606.png

 

 

En alignant + empilement des 4 résultats, j’obtiens ici avec IRIS:

res_1.tif

res_1.png.84bee4b29151333bb2755fffbd7ad9b7.png

 

Et avec une petite modification de la courbe de fréquences avec FitsWork+assombrissement du fond, le résultat final devient :

res_2.tif

res_2.png.df2ab26c04f6584d6db48f68c31bee82.png

On est très proche de l’originale.

 

En résumer, avec seulement 4 images très fortement floues, avec le masque et la "Deconvolution Wiener d’AstroSurface" on retrouve les 4 psf (Kernels) efficaces. Cette méthode s’apparente à une déconvolution aveugle.

Avec l’empilement des déconvolutions (ici seulement 4), on obtient un très bon résultat final.

 

Pour info, je joins les 4 speckle vrais pour comparaison et retrouver la vraie originale.

p1-24.bmp

p1-29.bmp

p1-31.bmp

p1-37.bmp

 

Bon test ...

CPI-Z

 

 

Edited by CPI-Z
  • Like 4
  • Love 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

:o

Put** la déconvolution marche super bien dans ton cas !

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Purée ! impressionnant  !

Juste une question @CPI-Z :  mais c'est quoi cet instrument de ouf (vu la finesse des détails qui en sortent, je dirais 300 de course a minima ?), mais qui est 'si mal réglé' ??? cette PSF carrée, c'est qd même déroutant ?

Ca n'aurait pas du sens de travailler aussi sur les raisons de ce mauvais réglage sur l'image brute ?

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la grande famille des outils de post-traitement, les outils de déconvolution sont des outils de "restitution" au même titre que les traitements Wavelets, Sharpen, etc …

Leurs efficacités et leurs mise en œuvre dépendent de beaucoup de facteurs. Par exemple si le télescope est parfait et que les conditions de capture météo sont bonnes, une déconvolution apporte peu ou rien par rapport aux Wavelets . Chaque outil a ses avantages selon beaucoup de conditions.

 

Au début du fil je vous est donné un de mes exemples réels de captures prises en 2020 au T180 pour vous montrer l’efficacité de la déconvolution sur étoile proche. Il suffit de réaliser le teste avec les 2 tif (lune et étoile) fournis.

 

Pour l'évaluation d’un filtre bruit, on prend une image parfaite et on la bruite avec différents types de bruits connus. De là on compare les différents résultats d’outils de dé-bruitage et normalement on retrouve le plus ad-hoc.

 

Dans ce fil je vous propose une méthode novatrice qui s’apparente à une déconvolution aveugle réalisable directement avec AstroSurface. Pour tester et comprendre, toutes les images tif paramètres et capture d’écrans sont joins. Cela peut constituer une aide pour le traitement de vos propres images.

 

Il y a 18 heures, patry a dit :

Put** la déconvolution marche super bien dans ton cas !

Là tu parles de l’exemple de déconvolution sur étoile proche de la lune ?

 

Il y a 18 heures, Pascal C03 a dit :

Que donnerait un traitement sans déconvolution histoire de comparer ??

...histoire de comparer??   Tu disposes des tif. Il te suffit de les télécharger. Cela donne quoi avec tes propres outils ?

 

Il y a 16 heures, loulou13 a dit :

cette PSF carrée, c'est qd même déroutant ?

Une psf vraie (télescope + atmosphère) avec un diamètre encore d’amateur, c’est cela :

psf étoile et-5.gif.d2e9c95543726a72ca129026623e8eb2.gif       ou pour une double eps-5.gif.5860456c8d5451df8856fab14ca436e8.gif

J’en ai simplement extrait 4 pour les exemples. Donc les dégradations correspondent à une situation réelle. Sur ces mêmes exemples je suis curieux de voir ce que produit tes propres post-traitements avec tes outils habituels ...

 

CPI-Z

Edited by CPI-Z

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, CPI-Z a dit :

Pour l'évaluation d’un filtre bruit, on prend une image parfaite et on la bruite avec différents types de bruits connus. De là on compare les différents résultats d’outils de dé-bruitage et normalement on retrouve le plus ad-hoc.

 

ah, donc ton image de départ, c'est une super image issue du web ou d'ailleurs (tu nous la montrerais ?), que tu as floutée avec des bruits de tout poil, puis tu tentes une méthode en aveugle dessus ?

parce que là, je pensais que c'était des images réelles  à toi de 2020...

...ou alors j'ai rien compris ?

 

Edited by loulou13
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

C'est toujours intéressant des essais comme tu fais ici. Pas le temps pour réellement y participer et j'avoue avoir lu un

peu en diagonale.O.o

 

Quelques remarques en ordre dispersé :

 

- dans AstroSurface il existe un outil Clone Stamp ( tampon correcteur qui parfois est bien plus pratique que l'outil (Drawing) Dessin : voir dans Edit puis Clone Stamp :

 

Bon, on va rajouter une seconde tache rouge par exemple : :D

 

65846603153ce_Capturedcran2023-12-21171949.jpg.10dcf47c506c8ebf3ea139492ee8ba03.jpg

 

- faisons attention à ce que le niveau minimal du fond de ciel soit à 0 pour les images PSF !

- tout " le noir " autour de la PSF ne sert qu'à ralentir le calcul de la Déconvolution et pas qu'un peu !

 

 - pour les démonstrations de l’efficacité de ces déconvolutions PSF ( ou d'autres outils d'accentuation aussi), pourquoi ne pas utiliser des images lunaires ?

 

- les fins détails sur Mars, Saturne ou Jupiter sont toujours discutables, pas vraiment sur la Lune si l'on capte

des zones avec des cratères de toute petite taille et qui sont répertoriés. C'est le cas de quasiment toutes les images lunaires.

Pour ne pas être poli avec Jupiter, je dirais que ses (nos) images sont plutôt baveuses !  :D:D:D

Et parfois souvent on se fait piéger à juger comme meilleures des images qui ont des détails 'tranchés' même si on

n'en voit pas plus (et parfois moins aussi).

Je pense au temps des images argentiques par exemple ou des films diapos KODACHROME 200 ;

malgré un grain plus important et une sensibilité supérieure à des 64 ou 100 ASA, avaient une pêche (acutance = contraste de bord), qui étaient très flatteurs.

 

J'avoue malheureusement ne jamais avoir vu utiliser des images lunaires pour ces tests comme ici. :ph34r:

La restitution des petits cratères est pourtant plus facile à comparer.

Lucien

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, loulou13 a dit :

...ou alors j'ai rien compris ?

 

Si je résume ;

tu as pris une image de Jupiter super bien résolue (celle que je voudrais voir si c'est possible :D).

tu as pris une (en fait 4, pour montrer les différents cas) PSF de ton télescope, et tu as convolué les deux.

tu dis que ça, c'est ton image floue de départ.

 

ensuite, tu as déconvolué l'image floue avec ton masque de bordure extrait (en clair, tu vires tout ce qui est haute fréquence, pour limiter les effets d'aliasing de la FFT discrète, qui serait encore amplifié lors de l'inversion de Wiener ?). Si mes souvenirs sont bons, cette phase me semble critique, car c'est toujours le sujet, lors de l'inversion de Wiener, de ne pas amplifier trop (et de bien évaluer le facteur de bruit).

du coup, tu recommanderais quoi ? juste un masque de contour "à la winjupos" ?

 

tu en déduis une PSF approximative (calculée en aveugle, donc).

et quand tu déconvolues ton image floue par cette PSF calculée, 

ça donne les jupiter finales.

 

j'ai bon ?

 

ps: peux-tu partager l'image initiale, qu'on se rende compte de l'écart ?

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Lucien a dit :

 - pour les démonstrations de l’efficacité de ces déconvolutions PSF ( ou d'autres outils d'accentuation aussi), pourquoi ne pas utiliser des images lunaires ?

 

Tout à fait :)

L'avantage de la Lune, c'est que sa surface ne change pas et qu'elle est connue avec une résolution phénoménale. On peut donc vérifier rapidement si on reste dans les clous ou pas.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

 

C'est très intéressant comme démarche. Merci.

Je me suis demandé si cela fonctionne aussi s'il n'y a pas de satellite.

J'ai pris le masque en retirant les satellites sans trop faire attention à la zone en blanc...

6584a03ebc103_Masquev2.jpg.3d693413eae622294528519ac77b9dcf.jpg

 

Je n'ai pas passé trop de temps sur l'optimisation de la psf, juste repris les étapes

Ca donne cela

6584a0622e46b_Testmasquesanssatellite.jpg.7a59fc1fe5706de25efb774fda792ac6.jpg

Dans ce que j'en comprends à ce stade, le choix de la zone à mettre au noir est important...

 

Cyrille

 

Edited by Cyrille Thieullet
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Lucien a dit :

J'avoue malheureusement ne jamais avoir vu utiliser des images lunaires pour ces tests comme ici. :ph34r:

La restitution des petits cratères est pourtant plus facile à comparer.

Lucien

 

Il y a 2 heures, christian viladrich a dit :

Tout à fait :)

L'avantage de la Lune, c'est que sa surface ne change pas et qu'elle est connue avec une résolution phénoménale. On peut donc vérifier rapidement si on reste dans les clous ou pas.

 

J'ai pourtant communiquer tout au début du fil un exemple réel sur une portion de la lune. Mais dans ce cas comme l'image remplie le champ ( il n'y a pas de contour de l'objet sur fond noir) on ne peut pas appliquer la méthode proposée s'apparentant à une déconvolution aveugle avec AstroSurface. On ne peut qu'utiliser la déconvolution sur psf réalisée sur étoile proche.

Le 20/12/2023 à 07:05, CPI-Z a dit :

La statistique de la turbulence coté planète sera alors identique à celle de l’étoile proche, et dans ce cas la déconvolution sur « psf d’étoile proche » fonctionnera bien.

 

Un de mes meilleurs exemple réel datant de 2020 est une zone lunaire dont voici les 2 tif d’empilement en version 16bits (les png affichés dans astrosurf étant directement transformés en 8 bits réducteurs).

lune_2.tif

et-100_2.tif

 

Version en image :

La brute

lune_2.png.19091644d423f96fc63a6fe74380572e.png

 

Wavelets

lune_2_ond.png.6a3ff8b79669bda5163f378955ff896a.png

 

Deconc sur étoile proche (contraste réduit)

lune_2_res-a.png.40108f1989525b776007f6adc9ab5dc2.png

 

Pour comparer il faut les observer au format plein écran (clic droit et ouverture dans un nouvel onglet)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Ta Jupiter d'exemple pour la suite de ton traitement , c'est une veritale capture avec ton 180mm?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, loulou13 a dit :

Si je résume ;

tu as pris une image de Jupiter super bien résolue (celle que je voudrais voir si c'est possible :D).

tu as pris une (en fait 4, pour montrer les différents cas) PSF de ton télescope, et tu as convolué les deux.

tu dis que ça, c'est ton image floue de départ.

 

ensuite, tu as déconvolué l'image floue avec ton masque de bordure extrait (en clair, tu vires tout ce qui est haute fréquence, pour limiter les effets d'aliasing de la FFT discrète, qui serait encore amplifié lors de l'inversion de Wiener ?). Si mes souvenirs sont bons, cette phase me semble critique, car c'est toujours le sujet, lors de l'inversion de Wiener, de ne pas amplifier trop (et de bien évaluer le facteur de bruit).

du coup, tu recommanderais quoi ? juste un masque de contour "à la winjupos" ?

 

tu en déduis une PSF approximative (calculée en aveugle, donc).

et quand tu déconvolues ton image floue par cette PSF calculée, 

ça donne les jupiter finales.

 

j'ai bon ?

 

ps: peux-tu partager l'image initiale, qu'on se rende compte de l'écart ?

" j'ai bon" ... presque.

4 exemples, d'abord parque cela montre que cela fonctionne sur plusieurs cas, mais surtout parce que dans chaque résultat il subsiste des échos. Il suffit de créer une animation des 4 résultat alignés pour les voir. C'est un peu comme les dé-rotations avec WinJupos sur Jupiter, cela améliore et fiabilise toujours le résultat final. 

Donc ici le résultat final est l'empilement des 4, et la c'est beaucoup plus propre.

 

Il y a 6 heures, loulou13 a dit :

PSF de ton télescope,

Non elle sont vraies mais extraites du gif trouvé sur le net et-5.gif.0f5dce5597a44e94af683b69cbcf7e2f.gif

 

Il y a 6 heures, loulou13 a dit :

tu recommanderais quoi ? juste un masque de contour "à la winjupos" ?

Oui, il suffit de regarder l'image masque.

 

L'image initiale c'est celle là (Nasa échelle réduite), mais en réalisant la déconvolution avec les images .bmp sources comme évoquer plus haut,

tu obtiens directement la même chose

Nasa J_parfait_512.png.b43777202043aad276515e0eb8b72d11.png     et l'empilement des 4 deconv res_2.png.c5d934e16f29d707274f4be9d6e50ec2.png

 

Edited by CPI-Z

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Cyrille Thieullet a dit :

C'est très intéressant comme démarche. Merci.

Je me suis demandé si cela fonctionne aussi s'il n'y a pas de satellite.

J'ai pris le masque en retirant les satellites sans trop faire attention à la zone en blanc...

Essai sans satellite et leurs ombres, intéressant aussi. Merci.

 

Ton masque sur la zone des ombres n'est pas au blanc max. On voit le rectangle, du coup j'ai fais le test de mon coté

Masque-a.tif

Masque-a.png.81337a606d819e85a9ab9871870e62ce.png

 

Capt-1.PNG.cb605c84f95fc8745f36655eb9b20b81.PNG

 

Capt-2.PNG.c6822129282c17b2ff3c4a5f60452bc0.PNG

 

La psf retrouvée, nettoyée et croppée

p24-16a-1.tif

p24-16a-1.png.bf154db2785bc6d6ae1baf1acd1543a9.png

 

la déconv

Capt-3.PNG.9cc677bede035aa969d4c73770b0f83b.PNG

 

Capt-4.PNG.61a26186c1f2c9ebb30c09a6add245ab.PNG

 

La deconv

Deconv-24-16a.tif

Deconv-24-16a.png.d6166c56ade902e8eeda98897228f9ed.png

 

Faudrait réaliser l'opération sur les 4 et voir ce que donne l'empilement des 4

Au vu de cette première, je pense que le résultat sera aussi au RDV ou à peine moins bon.

 

 

Edited by CPI-Z
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, exaxe17 a dit :

Ta Jupiter d'exemple pour la suite de ton traitement , c'est une veritale capture avec ton 180mm?

Faut pas exagérer :D:D:D

Par contre ce serait intéressant d'essayer sur de vraies brutes. Si tu en disposes, pourquoi pas, çà m'intéresse...

Edited by CPI-Z

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, CPI-Z a dit :

Faut pas exagére

oui, c'est bien ce qu'il me semblait.

Tu as fait le processus inverse? Tu as pris une bonne image (WJ?) et tu l'as convoluer ?

Edited by exaxe17

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, exaxe17 a dit :

Tu as fait le processus inverse? Tu as pris une bonne image (WJ?) et tu l'as convoluer ?

Bien évidemment !!!

C'est exactement la même chose lorsqu'on test un algo, faut bien partir d'une quantité connue et voir la restitution.

par exemple :

Il y a 13 heures, CPI-Z a dit :

Pour l'évaluation d’un filtre bruit, on prend une image parfaite et on la bruite avec différents types de bruits connus. De là on compare les différents résultats d’outils de dé-bruitage et normalement on retrouve le plus ad-hoc.

Si tu pars d'une image déjà bruitée de manière inconnue, comment veux-tu mesurer le bruit résiduel restant dans l'image après son filtrage bruit par un algo et donc quantifier son efficacité ?

Il faut bien connaître les quantités avant pour les remesurer après l'application d'un outil.

Et pour tester une méthode de déconvolution et bien on part d'abord d'une image connue convoluée pour en mesurer l'efficacité. Si la psf retrouvée n'est pas bonne, l'image déconvoluée ne le sera pas non plus.

Edited by CPI-Z

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, CPI-Z a dit :

Bien évidemment !!!

Et bien dis le dans ton énoncé!! C'est pas clair du tout! et je pense que je ne suis pas le seul à avoir compris que tu partais de données réelles.

 

Je compeends parfaitement d'expliquer ce genre de manipulation est infiniment plus facile de partir sur une simulation .

Cela m'intéressais vraiment.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, exaxe17 a dit :

Je compeends parfaitement d'expliquer ce genre de manipulation est infiniment plus facile de partir sur une simulation .

Cela m'intéressais vraiment.

Désolé, je pensais que c'était clair, lorsqu'on partage un nouveau moyen ou une méthode on en présente le principe et le fonctionnement sur un exemple significatif afin que chacun puisse la reproduire.

J'ajoute que le fil est bien dans "Astronomie pratique" et non dans "Astrophotographie"

Par contre l'ancien exemple sur la zone lunaire est un vrai exemple réel pris avec mon Mak180.

Ceci dit je veux bien tester ce procédé de nov deconv sur quelques de vos brutes justement pour comparer et voir si de réels avantages sont au RDV.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta manipulation est intéressante mais pas du tout réaliste. Tu appliques une convolution sur une image pour ensuite la deconvoluée...en réalité une capture est modifiée/transformée sur chaque image puis ensuite empilée avec ton logiciel préféré puis ensuite deconvoluée avec une PSF de proximité...

Je pense qu 'il serait plus pertinent de faire une simulation avec winjupos d'une vidéo d'un temps de capture habituel (60 a90s) puis sur chaque image de cette vidéo appliquer une convolution différentes et ensuite empiler le tout avec toujours ton logiciel préféré...long mais plus réaliste...et là on compare ce résultat avec le résultat que tu as proposé.

:D

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, exaxe17 a dit :

Ta manipulation est intéressante mais pas du tout réaliste.

Bien au contraire, la manip est parfaitement réaliste pour en montrer le principe. Comme qui dirait c'est une démonstration d'école d'autant plus que la psf ou les 4 psf sont issues d'acquisitions vraies particulièrement déformées puisque se sont des speckles. Ces psf sont bien plus déformées qu'une psf d'empilement. Si cela ne fonctionnerait pas ici comment veux-tu que cela fonctionnerait ailleurs .

Je pense que tu n'as pas compris ce qu'était une présentation d'une méthode :

Il y a 5 heures, CPI-Z a dit :

Désolé, je pensais que c'était clair, lorsqu'on partage un nouveau moyen ou une méthode on en présente le principe et le fonctionnement sur un exemple significatif afin que chacun puisse la reproduire.

 Ton avis ressemble beaucoup à certains  commentaires lus lors de ma première évocation, il y a plusieurs années, sur la déconvolution avec étoile proche, capturée dans la foulée avec la même configuration matériel de la capture de l'objet. Et pourtant elle fonctionne.

 

il y a 16 minutes, exaxe17 a dit :

Je pense qu 'il serait plus pertinent de faire une simulation avec winjupos d'une vidéo d'un temps de capture habituel (60 a90s) puis sur chaque image de cette vidéo appliquer une convolution différentes et ensuite empiler le tout avec toujours ton logiciel préféré...long mais plus réaliste...et là on compare ce résultat avec le résultat que tu as proposé.

deconv(Img_1, psf_1) + deconv(Img_2, psf_2) + ... + Deconv(Img_n, psf_n)  =  deconv[(Img_1 + Img_2 +...+ Img_n), (psf_1 + psf_2 + ...+ psf_n)]  donc une telle simulation n'apporterait pas grand chose de plus, sinon que de confirmer.

 

La réalité c'est que toute image que produit un télescope est forcément q'une image convoluée de l'objet observé.

Les facteurs limitants de la déconvolution sont :

     1- la fiabilité de la psf capturée ou calculée

     2- le bruit , en fait les bruits résiduels dans l'image de l'objet et celle de la psf

     3- le champ d'isoplanétisme, zone angulaire de l'objet où la psf est constante

Ce troisième point fut le plus débattu puisque en imagerie réelle ce champ est réduit à quelques secondes d'arc et dépend des turbulences de l'air dans l'instant de la capture.

Donc pour travailler sur des images uniques il faudrait exploiter l'image par patch. De plus les images unique sont très bruitées malgré l'évolution des caméras.

Par contre sur une image d'empilement, non seulement il y a moins de bruit, mais en plus la statistique de la turbulence qui est aléatoire permet d'espérer qu'une psf unique couvre tout le champ de la planète.

L'expérience montre qu'une image d'empilement unique ne suffit pas. Le bruit résiduel (son RSB rapport signal/bruit) reste souvent trop important et nuit alors à une restitution optimale. La solution reste donc de capturer suffisamment d'images pour obtenir plusieurs empilements. Cela réduit le bruit par rapport à un empilement unique et augmente la fiabilité du signal (seuls les détails redondants d'une restitution à l'autre constituent de vrais détails). Sur Jupiter les dérotations avec WinJupos en est un moyen.

    4- la fiabilité des algos d'empilement.

Les meilleurs algo d'empilement actuels travaillent par patch. Mais même si ces algos contiennent toujours des zones de recouvrement de patchs, ces zones correspondent à la moyenne ou à la fusion de zones différentes. Cela peut conduire à des "inventions" ou à des artefacts.

 

Bref beaucoup de facteurs peuvent nuire à la restitution par déconvolution quelque soit la méthode de déconvolution utilisée. Mais c'est exactement la même chose avec les Wavelets, Sharpen ...

 

Pour des test réels, je vais me répété : je souhaite tester ce procédé de nov deconv sur quelques une de vos brutes pour comparer et voir si de réels avantages sont au RDV. Vous l'avez compris il me faut plusieurs brutes d'empilement d'un même objet.

 

CPI-Z

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idéal serait de capturer la psf à chaque prise de vue utilisée dans l'empilement, puisque potentiellement la psf change d'une image capturée à l'autre, car elle dépend de la turbulence. Tu pourrais alors deconvoluer chaque image avant stack.

Mais ça me semble difficilement faisable, car il faudrait que ta psf soit déformée exactement comme ton image et je ne vois pas bien comment tu peux t'y prendre, car une étoile hors champ ne sera évidemment pas déformée de la même manière.

 

Une psf moyenne appliquée sur l'image finale empilée me semble un bon compromis, car dans les deux cas tu moyennes les erreurs.

 

Edited by Astrowl
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By ngc_7000
      Bonjour
      J'ai ce porte filtre d'occasion mais l'ancien propriétaire a fait une réparation un peu sauvage .
      Les aimants se sont manifestement décollé mais il les a recollé n'importe comment .
      Je souhaiterai respecter le standard du fabricant. Car si je la revend ou je rachète un tiroir , il risque de ne pas coller à cause des aimants mal orienté.
      Grace à cette apli et un smartphone  : https://www.supermagnete.fr/poledetector-app
      On peut connaitre l'orientation de l'aimant
       
      Pouvez vous me dire dans cette configuration , l'orientation des aimants . Attention Les aimants sont en "Bas" (plancher des vaches)
      J’espère que la V2 est similaire à la V1 , car j'ai une V1.
       
      Merci d'avance
       
      Bas à Gauche : Nord/Sud ?
      Bas à Droite : Nord/Sud ?
       

       
    • By Goofy2
      Bonjour   
       
      Question aux utilisateurs du logiciel "Aladin desktop": https://aladin.cds.unistra.fr/AladinDesktop/
       
      Est-il possible dans le champ stellaire visualisé dans Aladin de montrer tous les objets présents dans le champ et issus de la base de données SIMBAD avec les labels nominatifs correspondants automatiquement affichés ?
      Sur la version Aladin Desktop que j'utilise, on peut faire cercler automatiquement les objets SIMBAD (ou d'une autre base de données) avec des courbes de niveau de luminosité, mais sans les labels nominatifs. Cependant on peut interroger chacun des objets cerclés pour en connaître le nom, puis écrire manuellement avec les outils de dessin proposés le nom de l'objet et une flèche de désignation. Ce serait mieux et plus simple que ce soit fait automatiquement à la demande. Est-ce possible ?
    • By Goofy2
      Hello  
      Question à ceux qui utilisent Aladin desktop (ou Aladin Lite sur internet). Je sais que @polorider utilise Aladin (Lite je pense).
      Est-il possible dans le champ stellaire visualisé dans Aladin de montrer tous les objets présents dans le champ et issus de la base de données SIMBAD avec les labels nominatifs correspondants automatiquement affichés ?
      Sur la version Aladin Desktop que j'utilise, on peut faire cercler automatiquement les objets SIMBAD (ou d'une autre base de données) avec des courbes de niveau de luminosité, mais sans les labels nominatifs. On peut interroger chacun des objets cerclés pour en connaitre le nom, puis écrire manuellement avec les outils de dessin proposés le nom de l'objet et une flèche de désignation. Ce serait mieux et plus simple que ce soit fait automatiquement à la demande. Est-ce possible ?

      J'ai installé tout récemment Aladin Desktop sur mon ordinateur. Lors de ma capture du quasar, @polorider avait montré une capture depuis Aladin. Cela m'avait interpelé. J'ai testé Aladin Lite (internet), puis Aladin Desktop (sur mon PC). Je suis conquis par la version Desktop et je la garde comme outil d'investigation   
    • By Adamckiewicz
      Puisqu’il paraît qu’on fait trop la promotion du matériel cher, voici un petit cheshire gratuit
      il pellicules photos ayant un peu déserté nos fonds de tiroirs, je vous propose celui ci avec une boîte d’efferalgan . Ca a juste le bon diamètre, faut couper à 1cm du haut et  Percer le fond à 1.5mm
       

       

       
      testé efficace à f5  
       
      il vous en coûtera une grippe ou un covid et 1e de franchise sur les médicaments  
    • By Philippoïde
      Bonjour,
      Attention, si vos impressions 3D sont exposées au Soleil, particulièrement pour les coloris noir ou foncés, il y a risque de ramollissement et de déformation du matériau (PLA, PETG...). Imprimez en clair ou peignez en blanc les pièces susceptibles d'étre exposées
      Cela peut aussi se produire pour un objet imprimé qu'on laisse dans une voiture en plein Soleil .
      Glob
  • Upcoming Events