Astro52

Chroniques du voyage 2024

Recommended Posts

Merci Alain !

 

Je viens de discuter avec Clementbch08 qui a fait une très belle Jupiter au RC10. Je viens de tester rapidement sa technique.

J'ai repris les images traitées par Registax 6 sur les meilleures 25% comme point de départ, donc c'est un peu surtraité car la première phase de traitement n'a pas été dimensionnée pour ça. Mais clairement le potentiel est là.

 

comparatif_jupiter_2.jpg

 

En haut mon premier traitement sans WinJupos pour l'animation qui a été gâchée par le problème de flat.

Au milieu l'image produite par WinJupos puis traitée par Registax 6 pour la même heure de la dernière animation publiée.

En bas le traitement façon Clementbch08 à partir de la série d'où vient l'image du haut faite à la même heure.

 

J'ai du temps avec cette météo pas terrible. Je pense reprendre à partir du stack des meilleures 15% car le bruit n'est plus un problème ici. Faire un traitement Registax 6 moins poussé mais fin quand même car le bruit part bien ensuite, pour tenir compte de la déconvolution de Wiener qui donne du surtraitement essentiellement en cumul des ondelettes les plus larges. En primes les satellites en approche seront rétablis, puisqu'à défaut d'arriver à gérer les ombres sur WinJupos, les satellites j'y arrive.

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me voilà de retour !

Pas vraiment parti en fait, mais pas trop le temps de traiter des données ou d'écrire des messages. Alors reprenons où nous en étions restés.

 

Lundi 5 février :

Début de nuit couvert, mais fin de perturbation annoncée. Le ciel s'est dégagé progressivement entre minuit et 1h, ce qui m'a laissé le temps d'installer tranquillement en vue de commencer le gros projet de l'hiver, le reprise complète que NGC 4038 avec couleurs en bin1. J'ai déjà fait cet objet l'an dernier, mais il n'est pas très haut, et les étoiles guide pas très lumineuses dans la région, donc entre la turbulence et la CGEM, la luminance n'était pas terrible et les couleurs catastrophiques. Ca avait été une énorme surprise au montage de voir autant de couleurs s'afficher directement à l'écran avec des couleurs en bin2 juste bonnes à mettre à la poubelle. D'où l'idée de tout remettre à plat avec l'AZ-EQ6, soit dans l'idéal 9h de poses de 7 minutes en L, et 3h de poses également de 7 minutes en bin1 pour chacune des 3 couleurs.

Donc peu après 2h, les poses en L commencent alors que l'objet vient de passer les 30° de hauteur. Les courbes d'autoguidage sont correctes au regard de la faible hauteur, et s'améliorent encore à l'approche de 35°. Tout s'annonce pour le mieux quand on va approcher du méridien, la turbulence est-elle enfin calmée ? Et bien non... le seeing se dégrade avant le passage du méridien, et les meilleures poses sont finalement les premières 14 sur 23, bien que prises moins haut.

 

Mardi 6 février :

Après avoir rangé le matériel, il reste 50 minutes avant que le réveil sonne pour partir à Tazenakht. Il faut avancer dans formalités pour ma demande de carte d'immatriculation, notamment ouvrir un compte en banque, donc arriver à l'ouverture de la banque pour ne pas faire la queue toute la journée. Le dossier est quasiment finalisé, mais le bonhomme a du mal à tenir le rythme.

Le soir venu, c'est le moment de commencer un autre gros projet de l'hiver, un plan autour de NGC 1999 inspiré d'une photo faite par une team de niveau mondial, genre le truc à 100h de poses au 500mm traité avec Pixmachin... Ca me sert à faire une simulation avec mon champ, mon échantillonnage et mon orientation, car avec mon petit capteur il faut préparer certains cadrages en amont. Pour le reste, je n'aurai peut-être pas autant de signal que sur le modèle :D Mais on s'en doute un peu !

Mais première surprise, l'objet est beaucoup plus lumineux que je l'aurais pensé. Avec un bon Dobson, en visuel, on doit pouvoir voir par le trou de la serrure !

Je commence des poses de 42 secondes à travers les nuages en L, puis quand je découvre le signal sans nuages, je jette tout pour recommencer en 30 secondes. Ils devraient pas enlever les nuages sans prévenir, après ça fait des poses saturées.

Au début les courbes d'autoguidage sont parfaites, puis la turbulence monte à mesure que l'objet descend. Je finis même par mettre l'autoguidage sur off en déclinaison car pour des poses de 30 secondes ça donne de meilleurs résultats. Après les L, j'enchaine sur le bleu, toujours 30 secondes en bin 1.

Comme la veille, ça semble être un bon ciel pour le planétaire en soirée, et plus on avance dans la nuit, moins c'est stable. L'inverse d'un ciel d'avril ou mai. Les acquisitions de NGC 4038 en L sont une bataille contre la turbulence du début à la fin. Les courbes d'autoguidage sont tout le temps médiocre, mais assez régulières et rarement catastrophiques non plus. Je procède au retournement du méridien pour en capturer un maximum, 31 au total. Je sais que tout ne sera pas à garder, mais tout ne sera pas à jeter non plus, donc le projet avance.

Il ne fait pas plus froid que d'habitude, mais pour la première fois je souffre du froid. Le corps fatigue.

 

Mercredi 7 février :

Le traitement des données de la nuit est satisfaisant. Sur les 163 poses en NGC 1999 en L, je crop la série sous Iris autour de la nébuleuse pour faire un bestof2 seulement sur la zone d'intérêt. Iris me fait un classement pertinent, et j'empile les meilleures 120 poses de 30 secondes sur 163, soit exactement une heure de poses conservées :

 

https://astro52.com/photo/stock/NGC1999_prov.jpg

 

La couche bleue est correcte aussi, prétraitée avec la même méthode, avec sélection aussi. On est vraiment dans l'idée du projet. Reste à faire les R et V en bin1 en 30 secondes, et quelques heures de H-alpha par poses de 10 minutes, et bien sûr trouver comment mélanger tout ça. On devine déjà la nébuleuse qui est autour sur l'empilement des 120 x 30s donc avec le filtre Ha, ça peut pas être pire que le cône.

Côté NGC 4038, une sélection de 40 frames sur 54 donne un aperçu de l'avancement du travail. Ca n'est pas encore parfait, mais la base est bonne, à conditions de trier sérieusement avant d'empiler.

 

La soirée commence comme une nuit parfaite, bonne transparence, plus de turbulence, pour commencer les acquisitions de NGC 1999 dans le rouge. Je perds quelques minutes parce que je prends un panache de fumée venant de je sais pas où dans la figure juste au moment de commencer et je referme le télescope. Mais rien de bien méchant, les poses commencent, les courbes d'autoguidage sont parfaites, et après un bon quart d'heure je regarde l'image satellite pour m'assurer que ces conditions parfaites vont continuer... :o Allo Houston ? Un énorme front nuageux nous fonce dessus, arrivait déjà ici il y a 30 minutes, donc le ciel devrait déjà être bouché... or il est clair. Plus pour très longtemps... La suite des R n'est plus qu'interruptions et reprises à travers les nuages, avec le SNR de l'étoile d'autoguidage comme juge de paix. Je pense que les données seront exploitables, parce que les courbes d'autoguidage sont toutes bonnes, donc pas besoin de sélectionner. Juste bien calibrer et normaliser, et empiler les 77 poses de 30 secondes. Ca devrait aller, j'ai pas testé encore, mais une fois au Portugal j'ai fait bien pire et les RVB étaient exploitables quand même. Mais ça fait quand même que 38 minutes d'acquisition entre 21h30 et minuit.

A minuit, le seul espoir est une éclaircie en fin de nuit pour continuer NGC 4038, dans un ciel peut-être moins turbulent. Je me couche en mettant le réveil à 3h08, en vue de préparer pour NGC 4038 par l'ouest une partite heure avant le passage au méridien. L'éclaircie est bien au rendez-vous, et pour une fois les courbes d'autoguidage sont bonnes. J'espérai que ça tiendrai jusqu'au bout, mais l'objet descendant la qualité des toutes dernières sera en chute libre, sans rien enlever à ce qu'il y avait d'enregistré avant.

 

Jeudi 8 février :

Le matériel est rangé pour au moins 2 nuits, et on devrait enfin voir aujourd'hui le bout des travaux et le début du grand nettoyage. Ca n'a pas été simple de faire de l'astronomie au milieu d'un chantier.

Côté NGC 4038, nous avons donc 75 poses de 7 minutes réparties sur 3 sessions avec toutes une qualité de ciel très variable et rarement très bonne.

Après tri, il reste une sélection de 60 poses de 7 minutes, soit 7 heures de poses conservées en L au total.

L'image prétraitée est un vrai bonheur à traiter :

 

https://astro52.com/photo/stock/NGC4038_2024_prov.jpg

 

Dans la photo de l'an dernier faite avec la monture CGEM, il n'y avait que 2h13 de poses de 7 minutes.

Entre 2h13 et 7h00 il y a une vrai différence de rapport signal bruit, et la monture AZ-EQ6 est clairement supérieure pour autoguider dans des conditions difficiles à chaque fois, dans une région pauvre en étoiles.

A titre de comparaison, voici la luminance de la photo de 2023, avant ajout des (piètres) couleurs :

 

https://astro52.com/photo/stock/NGC4038prov.jpg

 

La version 2024 surclasse celle de 2023 dans tous les compartiments du jeu, et l'orientation délicate ne l'empêche pas de tenir entièrement dans le champ. Il y a 3 petites étoiles au bout du grand bras. J'ai vérifié sur une photo de Hanson qu'il n'y avait aucun signal au-delà de ces 3 petites étoiles. Donc elles aident bien au cadrage.

La première partie du projet, la luminance, est bouclée également pour NGC 4038. Reste une session pour chaque couleur par 7 minutes en bin1 comme pour la luminance.

 

Je vais avoir un peu de temps pour traiter les R de NGC 1999 et surtout poursuivre la grosse reprise de l'animation de Jupiter avec la technique de Clementbch08. Ca c'est très très long.

Après les 2 nuits de repos, on verra la météo, ça s'annonce quand même pas terrible mais le caractère incertain du gros phénomène météo à venir peut rebattre les cartes des prévisions après lui.

Il y a quand même une chance que le 10 la soirée soit dégagée, ce qui permettrait de continuer NGC 1999, avant l'arrivée éventuelle des cirrus, et d'avoir une belle nuit le 11, avant une nouvelle perturbation les 12-13-14.

J'espère un bon début de nuit le 10, une bonne nuit le 11, et deux belles éclaircies en fin de nuit les 15 et 16. Ca suffirait pour finir NGC 4038 et NGC 1999 sur cette deuxième période.

 

En attendant que les prévisions se précisent, traitements et repos. On espère avoir enfin un peu de pluie demain soir, même si c'est pas gagné. Ca va beaucoup pleuvoir au nord-ouest d'ici, et on ne sera servis qu'à la fin s'il en reste un peu.

 

 

Edited by Astro52
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Le gros de la tempête est passé, même si le vent revient au peu avec la soirée, et la pluie on va malheureusement une fois de plus passer à côté. L'eau est en revanche tombée en grandes quantités sur le versant nord de l'Atlas.

 

J'ai fini mon très long retraitement des Jupiter du 22 janvier.

 

Voici la nouvelle animation, un peu surtraitée mais c'est mon premier essai avec cette technique. Je garde toute la technique (voir ci-dessous) comme ça il sera facile la prochaine fois de traiter un peu moins fort. Le point remarquable, c'est que le bruit n'est plus un problème. Le bruit n'est plus le facteur limitant, c'est à l'humain de savoir s'arrêter avant d'aller trop loin. Or on sait bien que la sagesse de notre espèce, depuis la nuit des temps...

 

https://astro52.com/photo/images/Jupiter_22_janvier_2024_finale.gif

 

Pour comparaison l'ancienne version, qui utilisait déjà WinJupos car sinon problème de flat :

 

https://astro52.com/photo/images/Jupiter_22_janvier_2024.gif

Elle avait un masque-artefacts autour que je n'ai pas refait ici, car ça créait plus de problèmes qu'autre chose, contrairement à la première fois où c'était très convaincant en faisant pourtant la même chose.

 

 

 

Détail complet de la procédure :

 

1) Acquisitions

 

Sous Firecapture

 

Tube : C8 EdgeHD

Monture : AZ-EQ 6

Barlow : 2x Antares apo

Camera : ASI 224MC

 

Durée des films : 65 secondes

gain : 185

exposition : 32 ms

WRed : 65

WBlue : 94

Note : aucune retouche des couleurs lors des traitements

 

De 20h30 à 21h51 (heures légales, pas de décalage horaire avec la France entre le passage à l'heure d'hiver et le début du ramadan)

 

Site d'observation : Tamallakout

Altitude : 1680 mètres

 

 

2) Empilement

 

Sous Autostakkert 3, avec sélection des meilleures 15%

 

 

3) Ondelettes

 

Sous Registax 6.

 

Couche 1 : 83,4

Couche 2 : 95,7

Couche 3 : 100

Couche 4 : 100

Couche 5 : 33,7

Couche 6 : 3,0

 

 

4) Dérotation

 

Sous WinJupos

 

Création d'une image pour chaque minute, avec toutes les images traitées allant au maximum de 14 minutes avant à 14 minutes, soit selon les images disponibles de 20 à 22 images réparties sur 26 à 28 minutes.

 

 

5) Finition

 

Sous Astrosurface

 

Déconvolution de Wiener

Airy PSF = 1,10

Noise prefilter = 0,3

Noise factor = 68

 

 

6) Montage du GIF

 

Sous PIPP

Aucune options

15 fps, Maximum Quality

 

-------------------------------------------

 

Remerciement :

Clementbch08

 

-------------------------------------------

 

Il reste des données du 24 janvier qui ont permis de produire cette animation sans WinJupos :

https://astro52.com/photo/images/Jupiter_24_janvier_2024.gif

Je n'arrive pas à exploiter ces données dans WinJupos à cause de l'ombre du satellite qui génère d'énormes artefacts quel que soit le réglage dans les options correspondantes. Si je trouve une solution, je pourrais faire une animation avec l'éclipse et la sortie de Ganymède. Ca serait bien d'être au point pour ce type d'événements pour décembre prochain, où ça risque de se produire souvent avec des animations beaucoup plus longues.

 

Pour finir, j'ai testé rapidement en m'inspirant des 3 dérotations de JLD (j'ai pas regardé le tuto) un simple montage moitié gauche + moitié droite avec 2 dérotations. Déjà j'ai pas Photoshop, je suis incapable de coller 2 moitiés d'image sans qu'on voie la jointure. Ensuite, ça crée de gros artefacts tout autour de la planète, autour et dedans, donc pas juste cachable avec un masque à la forme de la planète. Par contre niveau détails il y a un potentiel énorme. C'est vraiment supérieur à ce que j'ai fait là, et pas seulement à l'extrême limite du bord. Même un peu à l'écart du bord on gagne énormément en détails et en rapport signal-bruit avec le même traitement. A voir comment on peut recoller les deux demi-Jupiter sans voir la jonction, et éviter des artefacts insolubles en gardant le même gain de détails.

 

 

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belles animations de Jupiter!

J’avais également produit une animation avec un protocole similaire, sous Winjupos, en travaillant par lots et en générant ainsi une image par minute.

Pour les dérotations moitiés droite et gauche, tu peux éventuellement poster les Tif ici, afin de voir si l’on peut t’aider à recoller les morceaux avec Photoshop ou Gimp ! ;)

Fabrice

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci polo Fabrice mais si je pouvais le faire moi-même ça serait encore mieux. Parce que si je veux faire une animation de 10 heures au mois de décembre avec cette technique, je vais pas t'envoyer 1000 Tiff à recoller ! :D

Le test j'ai déjà vu, c'est concluant, sauf qu'il va falloir que je comprenne les artefacts du tour, notamment ceux qui sont à l'intérieur du disque et donc pas cachables.

Est-ce qu'il y a un moyen simple avec un logiciel gratuit ? Le recollage c'est avant (juste après la dérotation) ou après la dernière finition ?

 

A part ça, comme tu utilises aussi WinJupos et que tu as un beau satellite sur ton animation, est-ce que tu as trouvé comment faire avec les ombres sur WinJupos pour ne pas avoir un massacre d'artefact autour des ombres ?

 

 

Edited by Astro52

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi c’est Fabrice ;)

Je n’ai jamais réalisé ce type de fusion d’images dérotées.... c’est donc par pure curiosité. 

Gimp (gratuit) peut produire des transitions douces entre deux images. Mais rien de rapide ou automatique je pense. 

Je n’ai jamais eu à gérer les ombres sur Jupiter avec Winjupos ... puisque je n’ai jamais eu de condition de seeing décente lors d’un transit d’un satellite ou de son ombre ! :)

Je pensais que la dernière version de Winjupos gérait cela, mais apparemment ce n’est pas le cas ...

Fabrice

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, c'est ça de suivre plusieurs fils en même temps !

Je crains un peu l'interface de Gimp. Une fois j'ai essayé de l'ouvrir, mais une seule question s'est posée immédiatement : comment je fais pour fermer tous les machins qu'il m'a ouvert partout ?

Il y a bien un outils pour les satellites et les ombres sur WinJupos mais ça ne marche vraiment que pour les satellites. Il fait une zone d'exclusion autour de l'ombre pour qu'elle ne perturbe pas la dérotation. Je pense que si on termine le traitement par la dérotation ça va. Mais dès qu'il y a une étape suivante, le renforcement crée un artefact très net tout autour de la zone d'exclusion.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Astro52 a dit :

Je pense que si on termine le traitement par la dérotation ça va. Mais dès qu'il y a une étape suivante, le renforcement crée un artefact très net tout autour de la zone d'exclusion.

Merci pour le tuyau. J’étais dans la même situation pour les dérotations de Saturne. Il me fallait faire toutes les ondelettes sur les images issues d’AS!3, avant Winjupos, car le moindre renforcement supplémentaire sur l’image dérotée faisait apparaître de vilains artéfacts sur les anneaux.

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Le gros du phénomène météo étant passé, voici où nous en sommes.

 

La tempête n'a pas amené de poussières, les nuages passés la transparence est bonne, comme en témoigne la vue sur le sommet du Siroua :

 

https://astro52.com/photo/stock/Siroua_10_fevrier_2024.jpg

 

Le vent d'ouest alors qu'il ne fait pas nuit a pour effet d'amener une forte transparence et aussi une forte turbulence. La transparence c'est confirmé, reste à voir la turbulence...

Je suis monté au chantier du nouveau château d'eau pour tester mon genou, qui a bien tenu dans la descente malgré un pente à la limite de la marche. De là-haut on voit la neige tombée sur l'Atlas :

 

https://astro52.com/photo/stock/Toubkal_10_fevrier_2024.jpg

 

https://astro52.com/photo/stock/Tichka_10_fevrier_2024.jpg

 

Et en redescendant la vue sur le village :

 

https://astro52.com/photo/stock/Tamlakout_10_fevrier_2024.jpg

 

Le gîte, dont les travaux seront finis sous peu, se distingue nettement à sa nouvelle façade plus claire (droite-bas-droite de la mosquée).

Avec le vent arrivant encore du nord-ouest, comme habituellement de nuit, cette petite balade a permis de voir que le vent arrivait très atténué sur le gîte quand il arrive d'une direction nocturne. De même, le petit plateau qui constituerait un bon site d'implantation, à quelques mètres du point le plus haut, bénéficie lui aussi d'un vent atténué par rapport au sommet de la crête, pourtant pas beaucoup plus haut à une cinquantaine de mètres de distance.

 

Concernant les projets en cours, il me faut 2 débuts de nuit de 21h à 0h30 pour finir NGC 1999, et 3 fins de nuits de 2h à 6h pour finir NGC 4038.

Voici les prévisions météo multimodèles. J'ai retiré de la sélection le modèle anglais UKMO10 qui est beaucoup trop optimiste et ignore les cirrus. Il faut dire qu'en Angleterre, ils n'ont jamais vu de cirrus, puisqu'il y a toujours d'autres nuages en dessous pour les cacher. :D

 

image.png.60bd385fa456cfbf4c8c0fd65ad07033.png

 

Sur les 3 prochaines nuits, je devrais avoir au moins 2 bonnes soirées pour finir NGC 1999, avec même un joker, d'autant qu'au méridien cet objet est déjà relativement haut ici.

Quant à NGC 4038, c'est un peu plus tendu, mais si c'est dégagé et calme en fin de nuit les 10, 11 et 15, voire le 16 avec la Lune ça passe encore, ça peut suffire pour terminer le projet sur cette période, ce qui serait quand même idéal pour la suite de la programmation.

 

Concernant les traitements planétaires, l'idée serait simplement de terminer sur une mosaique propre de ça :

 

Gauche :

2024-01-22-2010_0-GAUCHE_trait.png

 

Centre :

2024-01-22-2010_0-CENTRE_trait.png

 

Droite :

2024-01-22-2010_0-DROITE_trait.png

 

En laissant une petite partie commune, propre sur les 2 images, un simple logiciel de mosaique avec optimisation automatique de la jointure pourrait suffire à conclure le travail.

L'artefact externe peut être caché par un masque-tour, et l'artefect interne est là surtout parce que j'ai gardé la même finition. En ajustant les paramètres de la déconvolution de Wiener, j'aurais pu le rendre quasiment invisible lors de ce test. Traitement un peu plus doux, moins surtraité, mais avec fière allure quand même.

 

Un montage manuel grossier avec ajustement manuel de la luminosité (-2 à gauche, -1 à droite) sur un logiciel complètement basique, plus masque tour basique, donne cette finition :

 

2024-01-22-2010-montage-grossier.png

 

Même de façon très grossière, le montage se voit à peine. Il ne faudrait pas un gros coup de pouce d'un logiciel ad hoc.

L'artefact interne avec le cache de l'artefact externe se voit à peine.

Un GIF de comparaison avec les mêmes traitements de l'image centrale et du montage ci-dessus confirme le potentiel de la méthode. Les détails des bords sont bien supérieurs, et l'effet slim fast (comme j'aime pour les moins de 20 ans) sur Jupiter créé par WinJupos est rectifié. Le rapport longueur-largeur sur le montage à 3 images est identique au rapport réel du diamètre équatorial et polaire de Jupiter.

 

comparatif_rapide_triptyque.gif

 

Il devrait faire beau et chaud le 18 février pour programmer une observation de la Lune avec les scolaires.

Edited by Astro52
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bravo pour ces jupiters et animations , le c8 s'exprime bien !

 winjupos  contrôle bien les satellites , pour les ombres , il faut se limiter en images

 mi je mets le paramètre "rayon de masquage à 1 " sino j'ai des artefacts visibles dès le calcul winjupos !

 bon séjour ! :)

 polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Astro52 a dit :

Il devrait faire beau et chaud le 18

Ah ah contrepèterie belge :)

Superbes photos, les paysages sont . . . martiens ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci polo (cette fois c'est le bon ;) )

J'ai fait des tests avec ma nouvelle technique (AS3 + Registax 6 + WinJupos + Astrosurface) avec différentes amplitudes et nombre de pixels. Le test avec une amplitude de 11 minutes et 1 pixel est assez concluant.

 

image.png.c8e9db88070d704ea073a3f4b05afd91.png

 

Le nombre de pixels joue plus sur le satellite que sur l'ombre.

Donc c'est nettement moins beau que le 22, mais ça pourrait se traiter avec ces paramètres de renforcement et une dérotation à +/- 6 minutes.

Mais là l'ombre est au méridien. Si le résultat est différent des précédents tests, c'est peut-être parce que les autres tests étaient faits avec une ombre plus près du bord. Notamment quand l'ombre est à gauche, les images sources postérieures en heures doivent créer un artefact de trop de lumière à gauche de l'ombre. A voir si je peux jouer là-dessus pour créer une animation correcte des données du 24 janvier.

 

Pour les mosaiques je viens de tester plusieurs trucs en ligne ou à télécharger, pour une production à chaque fois absurdissime. Que du temps perdu...

 

Alain,

Bien que né dans ce qui fut jadis la capitale de la Belgique, reconvertie dans la fabrique de rois puis de bulles, j'ai pas compris la contrepèterie belge ! Faudrait m'expliquer :D

Sinon oui, je me suis déjà fait la remarque, on pourrait concurrencer l'Atacama pour le tournage des scènes de film sur la planète Mars. Surtout si les précipitations continuent de ne pas se précipiter. En plus on a les studios de cinéma pas loin, au bord de la route avant Ouarzazate. Hier Gladiator, demain Mission to Mars ?

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Astro52 a dit :

Faudrait m'expliquer :D

Il fait beau et chaud devient il fait cheau et baud :)

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 c'est comme la chine et les nippons ! xD

 mais celle-là n'est pas belge , plutôt asiatique ....xD

Edited by polo0258
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais, j'y avais pensé mais bon... Ca en fait deux à ressortir en stage, la première pour mon collègue psychologue inégalable en jeux de mots improbables, et la deuxième pour les stagiaires.

 

J'espère reprendre l'astro ce soir, mais malgré la multitude de modèles météo disponibles, je ne sais ni s'il y aura des nuages, ni s'il y aura du vent en soirée, ni si la turbulence sera praticable.

La météo astro annonce plein de cirrus, le diagramme des nuages essaye de les afficher mais comme ils seraient à plus de 14 km d'altitude ça sort du graphique, et sur le multimodèle tous les modèles retenus annoncent une nuit sans nuages, y compris les modèles à l'origine de 2 premières prévisions sinon ça serait pas drôle.

Synthèse : Il ne devrait pas y avoir de nuages jusqu'à une altitude au-dessus de laquelle il n'y a jamais de nuages d'habitude... mais ça ne veut pas dire que le ciel sera dégagé...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce rapport de voyage ; les paysages désertiques sous un ciel bleu font rêver !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

 

Donc le bilan de ces derniers jours.

 

Samedi 10 février :

Les nuages et la tempête sont passés, j'installe le matériel sous un ciel parfaitement transparent, mais pas totalement rassuré au niveau de la turbulence. La tempête venait du nord-ouest, donc pas de poussière et bonne transparence, mais ce régime de vent est coutumier d'amener une forte turbulence.

Maintenant que je maîtrise complètement le viseur polaire, y compris l'horizontalité du repère sans niveau, je retente l'alignement sur 3 étoiles au lieu d'une seule, et c'est plutôt concluant, même s'il faut multiplier les PAE quand même.

Un rapide coup d'oeil dans le télescope confirme mes craintes. Le seeing en soirée doit être à vu de nez de l'ordre des 12". Pas le même phénomène que le 17 janvier 2024 et le 20 avril 2022, mais de la vraie turbulence. Pas possible de travailler dans ces conditions, même en ciel profond.

Je décide d'attendre pour voir si ça s'améliore d'ici le lever de NGC 4038. Mais vers 1h du matin le seeing ne s'est que légèrement amélioré, passant peut-être de 12" à 10".

Je range donc le matériel sans avoir rien fait.

 

Dimanche 11 février :

Un rapide coup d'oeil sur Jupiter montre que la turbulence de la veille n'est plus qu'un mauvais souvenir. C'est pas excellent pour du planétaire, mais pour du ciel profond ça doit suffire.

Je commence par le vert de NGC 1999, poses de 30 secondes en bin1. Les courbes d'autoguidage sont impeccables, je prends 80 poses que je pourrai empiler sans sélectionner.

Puis j'enchaine sur des poses de 10 minutes en Ha. Les courbes d'autoguidage sont bonnes au début puis se dégradent alors que la nuit avance et que l'objet descend. Je tente d'aller jusqu'au bout mais les dernières poses sont à jeter. Je garde les 12 premières, ça fait déjà 2h sous le coude.

Comme NGC 4038 n'atteindra pas tout de suite les 30°, je fais un petit détour par NGC 4725 pour prendre quelques poses de 4 minutes en L. Elle devance NGC 4038 grâce à sa déclinaison, et en prenant quelques poses en passant à plusieurs reprises en attendant NGC 4038, ça permettra d'avoir un peu d'avance.

Mais comme souvent cet hiver, contrairement à ce qu'on voit habituellement en avril ou mai, la soirée est peu turbulente puis la turbulence remonte en puissance dans la 2ème partie de la nuit.

Je décide donc de faire le rouge de NGC 4038 parce que c'est la couleur la moins impactée, et heureusement parce que l'autoguidage a dû encore bien batailler avec la turbulence.

Je fais 29 poses de 7 minutes en bin1 en R, moins 4 poses qui partent à la poubelle avant même de ranger le télescope, moins 5 poses qui les rejoignent le lendemain au traitement.

Reste 20 poses de 7 minutes pour ce rouge en bin 1, et l'image prétraitée est satisfaisante donc le nombre de poses reste suffisant.

 

Globalement c'est une bonne collecte de données, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu une nuit sans Lune entièrement dégagée.

 

Lundi 12 février :

Des prévisions météo encore très incertaines laissent espérer un début de nuit dégagé.

Dîner chez Abdullah et installation du matériel : turbulence faible, même en planétaire ça serait bon. L'animation satellite et les cirrus au nord montrent qu'une nouvelle fois on est vraiment au bon endroit, parce que j'y échappe de peu.

Je prends 16 poses de 10 minutes en Ha sur NGC 1999, restera 13 après le tri d'aujourd'hui (on ne change pas une équipe qui gagne). Mais ce qui reste est de qualité, le ciel était vraiment bon cette fois.

Pas de NGC4725, je fais une boulette avec la monture qui lui fait perdre sa position en AD et je galère pas mal de temps pour la rendre opérationnelle à nouveau.

Mais j'y parviens et je commence le bleu de NGC 4038, poses de 7 minutes en bin 1. Mais les nuages se font de plus en plus menaçants à l'ouest, et même si certains passent juste en dessous, il faut faire avec eux. Je ne prends finalement que 9 poses de 7 minutes avant que les nuages ne s'imposent définitivement, dont 4 iront à la poubelle. Mais 35 minutes de bleu sous le coude, comme c'est un peu délicat comme couleur, ça peut venir compléter une future séance.

 

Il me faudra 2 fins de nuit dégagées pour finir NGC 4038, par contre pour NGC 1999 en début de nuit, les données sont enregistrée. Ce fut donc aujourd'hui le temps du traitement.

Nous avions donc :

 

L : 120 x 30 secondes (1 heure) bin1, après sélection

Ha : 25 x 10 minutes (4h10) bin1, après sélection

R : 77 x 30 secondes (38,5 minutes) bin1, sans sélection (mauvaise transparence mais bon seeing)

V : 80 x 30 secondes (40 minutes) bin1, sans sélection (bon seeing)

B :  ? x 30 secondes bin1, avec sélection

 

Pour ceux qui veulent s'amuser avec ce montage pas très simple, voici tout le nécessaire :

- Prétaitées au format .fit Iris

- Prétraitées au format .tiff

- Eléments de mon traitement (Iris)

 

L'archive : https://astro52.com/photo/stock/NGC1999_traitement.zip

 

Et voici mon traitement de NGC 1999 :

 

https://astro52.com/photo/images/NGC1999.jpg

 

Le résultat est assez conforme à ce qui était attendu pour ce projet. Le cheminement plus surprenant : on pourrait penser que le trou de la serrure est une nébuleuse de poussières par diffusion très brillante,  contrairement au fond très diffus de H-alpha. Mais en fait le signal est énorme y compris dans la bande H-alpha dans la petite nébuleuse par diffusion. Une fois qu'on a les 5 couches LRVB 30 secondes et Ha 10 minutes, on constate que les 5 stacks sont globalement tous très semblables.

Donc le gros projet des débuts de nuits est bouclé, avant que la Lune ne gêne en début de nuit.

Ce soir nuages et repos.

Reste les 14, 15 et 16 pour le vert et le bleu de NGC 4038 en bin1. Avec une nouvelle fois des prévisions météo illisibles. C'était très encourageant hier soir pour les fins de nuit du 14 et du 15, mais ça s'est complètement inversé.

 

Et les travaux sont enfin finis !

Je mettrai à jour la présentation du gîte avec de nouvelles photos quand tout aura repris sa place, parce que ça a bien changé.

 

 

 

 

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

 

Ca fait un moment que je n'avais pas donné de nouvelles, mais l'ambitieux projet en cours avançait lentement. Entre la turbulence, les nuages, la monture... ça a été laborieux. Mais ça en valait la peine.

 

Je me suis un peu creusé les méninges sur la question des mosaiques photos, j'ai testé plusieurs logiciels sur le paysage et sur des données astro, aucun n'était satisfaisant. J'en suis arrivé à la conclusion que le mieux était encore d'apprendre à utiliser... la commande >mosa de Iris. B|

Je viens de tester sur la Lune, et je pense m'en sortir pour faire une M81 au C8 en 2 parties, au lieu de finir celle commencée à la lunette.

 

Donc bien qu'il ait fallu s'y reprendre à 3 fois pour arriver à faire la couche bleue :o elle est là, elle est faite, elle est prête !

LE gros projet prioritaire de 2024 est terminé, en 15h31 de poses conservées... et je préfère pas calculer combien d'heures j'ai mis à la poubelle... sur 8 nuits, soit mon plus long temps de pose pour une photo il me semble (et sans tenir compte de la poubelle qui dégueule). Roulement de tambours...

 

La galaxie des antennes NGC 4038 entièrement refaite avec couleurs en bin 1 :

 

https://astro52.com/photo/images/NGC4038_2024.jpg

 

Elle déchire grave xD

J'ai eu un doute sur la qualité de la couche rouge, car j'avais eu de très bonnes conditions pour faire une couche verte de haute qualité, et les très belles acquisitions de ce cours dernier créneau sur le bleu qui ont fortement remonté la qualité du bleu. Mais en comparant avec la photo de Hubble, il apparaît normal à cette échelle d'avoir des nébuleuses bleues ou blanches un peu cramées entourées de rouge. Ca n'est pas un artefact provoqué par une différentiel de qualité sur les couleurs.

 

Et comme c'était un peu le but, on peut comparer avec la photo de NGC 4038 réalisée les 25 février et 21 mars 2023 :

https://astro52.com/photo/images/NGC4038.jpg

 

On est vraiment monté d'un cran, et c'est ce qui était recherché.

 

Si vous voulez vous amuser avec ces belles acquisitions, voici le pack avec les images prétraitées et tous les détails techniques :

https://astro52.com/photo/stock/package_ngc4038.zip

 

La nuit avait commencé par des acquisitions sur la Lune pour tenter une première mosaique du terminateur lunaire.

14 films bruts de 5 minutes à la 120MM + filtre rouge + barlow Antares 2x apo.

Empilement AS3, traitement Registax 6, montage de la mosaique manuellement avec la commande >mosa de Iris.

Ca a donné ça :

https://astro52.com/photo/images/Lune_17_01_2024.jpg

Pas facile de gérer la luminosité. Il semble que Registax 6 arrête de traiter très loin des bords. Je pourrais tenter des plans élargis sur une structure plutôt que tout le terminateur.

 

Donc on peut faire le bilan de la deuxième période, car le beau temps est acquis pour la soirée publique de ce soir.

 

image.png.00cc588a8fa64c2b90158779f7c9087b.png

 

- 3 nébuleuses en H-alpha, dont une à la lunette de 80 mm

- 1 nébuleuse complexe (région de NGC 1999) inspirée d'une grosse photo d'une team de haut niveau

- La grosse photo de NGC 4038 avec 15h31 d'acquisition après sélection.

- Des gros traitements sur Jupiter

 

L'idée était de faire moins de photos mais plus travaillées. Avec ces conditions météo pas formidables pour ici, la quantité n'est effectivement pas au rendez-vous, par contre en qualité le contrat est rempli. Malgré une turbulence en pleine forme cet hiver sur le sud marocain, il n'y a que du très bon.

 

Pendant la pause lunaire, il me reste une animation de Jupiter à finir, un gros travail avec WinJupos notamment, à voir si la récente mise à jour de WinJupos change quelque chose à ce traitement déjà en cours.

J'envisage aussi de reprendre le traitement de ma M51 de l'an dernier pour le durcir, en travaillant soigneusement sur Topaz avec de multiples masques successifs.

 

Avoir fini NGC 4038 et NGC 1999 a permis de reprendre le planning sans la contrainte de ces priorités.

Voici le programme de la prochaine période :

 

image.png.79a1aeffcc73ebaa2b1b902c9ea22748.png

 

Il est encore tôt pour parler de la météo, qui cette fois encore s'améliore quand c'est fini. Mais la tendance serait que le beau temps dure jusqu'au début de la prochaine période :

image.png.44fc27a54a4b19403ec7f4d83f3d599d.png

 

La saison touristique démarre. Abdullah est parti au désert avec une française et reviendra juste pour repartir avec un autre groupe. Mohamed va aller chercher un groupe à Marrakech le 22 ou 23 février pour un trek dans le Siroua. Et il y aura un groupe au gîte qui arrivera le 1er mars pour l'ancienne formule touristique de 6 jours à Tamlakout avec activités comprises. Même sans les faire il faudrait que je les connaisse, j'aurai repris l'astronomie toutefois. Abdullah et Mohamed vont prendre un peu toutes les missions qui se présentent car il faut payer les travaux du gîte. Pas grand chose à faire de mon côté pour la semaine à venir : repos, retraitement de Jupiter du 24 janvier et M51 de l'an dernier, marcher autour du village car mon genou semble quand même mieux tenir maintenant...

 

 

 

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Astro52 a dit :

Elle déchire grave xD

Elle est superbe :) mais pas une énorme différence avec celle de 2023 ;)

Rigolo ton escalier lunaire :)

Bonne soirée et bonne continuation,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Astro52 a dit :

ec la commande >mosa de Iris.

Ca a donné

Le message d'Alain..m'a éveillé..je n'avais pas vu la mosa du terminateur, c'est bon niveau résolution, rien à dire.

Côté Cp je regarde mais comme je suis une pompe à velo ds ce domaine...je trouve toujours que c'est beau :-))

 

Bernard Bayle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

 

T'avais pas dit que tu prenais une lunette pour t'entrainer en ciel profond Bernard ?

 

Je trouve quand même qu'il y a un gros écart avec 2023, même si le plus spectaculaire n'est pas l'image finale. Là j'ai des RVB en bin1 on croirait des L, l'an dernier j'avais des RVB en bin2 tellement pourries que quand tu vois ça t'essayes même pas de les monter. Heureusement que sans conviction je l'avais fait quand même, quand j'avais vu le résultat c'est ce qui m'a donné envie de tout remettre à plat l'année suivante.

 

La turbulence me semble calmée. Hier bonne conditions pour la mosaique de la Lune en tout début de nuit, et également sur NGC 4038 en toute fin de nuit.

 

Ce soir bonnes conditions pour la Lune avec les enfants pendant le crépuscule. Un peu moins bon ensuite au méridien à 86° de hauteur donc j'ai pas mis la caméra, mais vraiment parce que j'ai la flemme. Dans l'absolu en visuel on arrive à voir des détails très fins même si ça bouge un peu.

En revanche on a perdu en transparence. Ca faisait un léger halo autour de la Lune à l'oeil nu, et à 75° de hauteur avec le filtre neutre on la voyait jaune dans le télescope. C'est pas vraiment poussiéreux au niveau du sol, mais on a de la poussière du désert au-dessus de la tête. Déjà l'autre jour j'ai eu des super courbes d'autoguidage la nuit où la transparence avait chuté. C'est vraiment l'effet inverse du vent dans l'autre sens :

- Vent de NO autrement que la nuit = bonne transparence + mauvaise turbulence

- Vent de SE autrement que l'après-midi = bonne turbulence + mauvaise transparence

Et c'est l'évolution inverse de plus tard dans la saison. En mai la turbulence thermique règne sur le début de nuit, et plus on avance dans la nuit plus c'est stable, sauf quand on tout proche de la fin. Là ça peut être encore potable pendant le crépuscule du soir, et plus on avance dans la nuit plus c'est turbulent.

J'espère qu'avec ce soleil et ces nuit plus fraiches, d'ici le 26 février on aura nettoyé la poussière sans que la turbulence revienne.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De belles photos, mais faire la Lune avec une ZWO120 en 2024, pffff quel dommage, 

Si tu veux du détail les RVB en bin1 sont préconisées avec des pixels de 6.5µm

Edited by Alef

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, maintenant que le site remarche pour moi, je peux poster des nouvelles.

 

Oui Etienne pour la 120MM, mais le but n'était pas de faire une photo de la Lune mais juste de m'entrainer à faire une mosaique. C'est pour ça qu'il me fallait un tout petit capteur :D Mais comme Registax 6 a tendance à ne pas traiter assez largement près des bords, en effet il ne reste pas grand chose sur une 120MM.

 

Donc j'ai pu finir la reprise de traitement des Jupiter du 24 janvier dernier.

 

Jupiter_24_janvier_2024_reprise.gif

 

Les conditions étaient moins bonne que l'avant-veille, et la présence de l'ombre oblige à faire la dérotation sur une plage de temps très réduite.

Pour comparaison l'animation du premier traitement sans WinJupos :

 

https://astro52.com/photo/images/Jupiter_24_janvier_2024.gif

 

J'avais aussi en tête de reprendre mon traitement de M51 de l'an dernier, parce que je progresse dans l'usage de Topaz Denoise, et parce que je n'étais pas totalement satisfait du résultat.

Voilà le nouveau traitement, avec beaucoup d'IA mais utilisée intelligemment, avec pas mal de "zonage" aussi.

 

https://astro52.com/photo/images/M51_reprise.jpg

 

Pour comparaison l'ancien traitement, qui n'était pas honteux non plus, mais le nouveau est plus au niveau des attentes initiales, puisque l'an dernier c'était déjà une reprise, ayant fait cet objet avec ce setup en France en 2018.

https://astro52.com/photo/images/M51-2023.jpg

 

Donc pour finir avec l'astro, les prévisions météo redeviennent favorables, après quelques revirements :

 

image.png.fddc40f2ead28333d12346e6c8126deb.png

 

On oublie la reprise anticipée le 26 à cause des nuages, ainsi que le 27 à cause du vent.

 

Le 28 devrait être un bon créneau pour faire IC 443 à la lunette en Ha. Ca sera peut-être de nouveau turbulent mais avec un échantillonnage de 3" ça comptera beaucoup moins.

Le 29 commencer la zone de NGC 2170 à la lunette... à voir si le projet s'avère trop ambitieux pour le temps que je suis prêt à lui donner.

 

Le 1er mars nuages pour l'arrivée du groupe à Tamlakout. Cette soirée de repos permettra de faire connaissance plus facilement.

 

Et à partir du 2 mars, le C8 sera de nouveau de sortie pour le programme prévu.

Je pourrais proposer au groupe si ça les intéresse une rapide observation de Jupiter et M42 entre 20h40 et 21h10 le soir du 2 mars, puis de la Lune le matin suivant de 6h45 à 7h20, puisqu'ici elle atteindra quand même une hauteur observable malgré sa déclinaison extrême. Prendre un peu de retard sur NGC 2976 ne fera pas de mal, ça laissera l'objet monter un peu, et dans cette direction en début de nuit l'éclairage du village a une incidence réelle.

 

Donc Abdullah et Mohamed étant partis s'occuper du même groupe à Tazarine, je me retrouve un peu seul au village.

 

Aujourd'hui grosse sortie à la journée vers l'azib n dist qui constitue la voie d'accès la plus rapide vers le sommet du Siroua par le versan nord, à condition d'atteindre azib n dist par la piste avec un véhicule, ce qui n'est pas forcément évident sans 4x4 au regard de l'état de la piste. Bon, il y a l'accès par Tiswitine par le versan sud qui est encore beaucoup plus court, mais amener une voiture à Tiswitine relèverait pour le coup d'une sacrée expédition.

L'idée est donc de voir l'accès et l'état de la piste, et bien sûr de retester mon genou qui avait l'air de tenir.

 

Je parviens à avancer de 5,3 km sur la piste avant de garer mon véhicule, mais j'aurais pu continuer encore car la piste était bonne, après un passage compliqué 3 km après le sortie du goudron, soit là où je m'étais arrêté quand j'étais déjà venu ici, mais je retrouve plus la date.

 

9h23, c'est le départ de la marche, avec la vue sur l'Atlas et sur le Siroua, avec la lumière du matin donc pas un contre-jour pourri comme toutes mes photos faites en après-midi au village.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/9h23_depart_atlas.jpg

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/9h24_depart_siroua.jpg

 

9h42, surprise, une grosse maison est en construction sur le bord de la piste. Plusieurs maçons travaillent.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/9h42_siroua_chantier.jpg

 

La vue sur le Siroua est parfaite, et sur le coup de 10h du matin, j'ai l'impression de n'être déjà plus très loin de l'endroit où j'avais fait demi-tour la dernière fois où j'étais venu seul dans le coin.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/9h58_siroua.jpg

 

J'ai pu repérer le premier endroit où la voiture ne serait pas passée. C'est une nouvelle source créée par le séisme qui endommage la piste, pas beaucoup d'eau, mais assez pour faire des dégâts. Avec des pelles ça serait toutefois réparable.

Un autre ruisseau coupe la piste un peu plus loin, mais sans la rendre impraticable :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/10h28_ruisseau.jpg

 

Ici on voit de près ce qui structure l'horizon depuis le village. Vu de face il paraît plus large :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h22_crete.jpg

 

J'ai passé largement l'azib Anmiter et à 11h22 je ne suis déjà plus très loin de l'entrée dans azib n dist :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h22_approche_azib.jpg

 

Et on voit le troisième azib, l'azib d'Iriki, au loin en face :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h24_vue_iriki.jpg

 

A 11h30, c'est déjà l'entrée dans azib n dist, qui mesure quand même dans les 3km de long. C'est un lieu d'estivage très allongé.

Quand on découvre, difficile de poser l'appareil photo ici.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h31_arrivee_ndest.jpg

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h34_arrivee_ndest.jpg

 

Hôtel 5 étoiles : piscine, jardin privatif, ciel bleu, tranquillité garantie (jusqu'à la transhumance) :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h44_ndest_palace.jpg

 

La source donne bien, l'eau s'écoule tout au long de l'azib :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h55_ndest_ruisseau.jpg

 

Je continue d'avancer le long des cultures en terrasses. Quelques personnes travaillent déjà. Bien qu'on soit en février, on a du Soleil, de l'eau et pas de neige :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/11h59_azib_ndest.jpg

 

Beau panorama pour casser la croute :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/12h03_picnic.jpg

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/12h03_picnic_2.jpg

 

A 12h43 j'arrive au bout du chemin. Altitude 2315 mètres. Pour continuer vers le sommet du Siroua il faudrait à présent descendre dans la rivière et la suivre, vers la droite. Reste 1000 mètres de dénivelé positif.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/12h43_bout_du_chemin.jpg

 

Il est temps pour moi de faire demi-tour, même si mon genou ne donne pas encore de signe de rechute.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/12h46_demi_tour.jpg

 

Leur canal d'irrigation paraît nickel :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/13h12_irrigation_ndest.jpg

 

Vous ne pensiez quand même pas que j'allais faire une sortie qui se déroule comme prévu du début à la fin ?

Ca serait bien la première.

 

Pour éviter l'endroit où un chien m'avait aboyé à l'aller, je décide de suivre un chemin qui commence juste avant cet endroit et part droit dans la direction du col où je dois passer, ce qui constitue un énorme raccourci en distance. Tout se déroule parfaitement sur l'essentiel du raccourci, mais comme je m'y attendais, l'histoire se finit par un énorme franchissement de canyon avant de pouvoir rejoindre la piste de l'autre côté.

Et dès que ça commence à descendre raide sur un terrain accidenté, tout de suite mon genou gauche rattaque. Donc ça a été un peu dur de descendre jusqu'au fond du trou. En revanche une fois qu'on y est, la gorge est vraiment sympa.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/14h27_gorge.jpg

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/14h30_gorge.jpg

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/14h32_gorge.jpg

 

Il y a même un fauteuil pour géant, que j'ai pas testé en dépit de ma taille :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/14h32_fauteuil_geant.jpg

 

Mais c'est pas le tout de suivre la gorge en prenant des photos, ce n'est pas mon chemin, il faut la quitter et entamer la remontée (et passer à droite du pic sur la photo) :

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/14h35_sortie_gorge.jpg

 

Mais la remontée n'est pas très difficile. Le raccourci serait plus facile dans l'autre sens. Et avec un genou qui tient surtout. A part ça, ce franchissement n'a été réellement dangereux nulle part. Juste le genou qui fait chier. Je pourrai pas aller au sommet. C'est raide après l'endroit où j'ai fait demi-tour, et il reste 1000 mètres de dénivelé.

 

Avant de rejoindre le chemin, je trouve le magasin d'usine... de cailloux.

Vous pensiez peut-être que les cailloux étaient livrés en vrac chez le grossiste ? Et bien pas du tout !

A la sortie de l'usine de cailloux, ils sont tous bien calibrés et calés dans des cartons où on arrive jamais à les remettre, comme les câbles des appareils électriques. La packaging est parfait, aucune place de perdue. C'est après que les enfants jouent avec et en mettent partout.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/14h53_cailloux_neufs.jpg

 

Puis je retrouve le chemin pour les derniers km avant la voiture.

 

https://astro52.com/photo/stock/azib_n_dest/15h18_retour.jpg

 

Sur la piste le genou tient quand même plutôt bien voire récupère, donc ça n'est pas trop compliqué quand même d'arriver à pieds jusqu'à la voiture, un peu avant 16h.

 

Donc maintenant au programme, bah rien. Je commence à envisager une reprise du traitement de M74, car lors de la première reprise je débutais avec Topaz Denoise, qui n'avait peut-être pas de masques dans sa version d'alors. Ca avait permis de bien monter le signal, mais créé aussi pas mal de défauts de surtraitement sur les amas et les nébuleuses de la galaxie. Faudrait que je reprenne la reprise maintenant que je saurais faire la même chose sans introduire ces artefacts.

 

 

 

 

 

Edited by Astro52
  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super le récit et photos vers le Sioura, merci pour le partage

un vrai régal à lire.

 

Pour les chiens toujours un baton à la main, tres efficace et si jamais..on est surpris..si un seul chien menace, ne jamais reculer mais avancer  sur lui en hurlant....ca marche et c'est du vécu..

 

Le 18/02/2024 à 17:19, Astro52 a dit :

ec la commande >mosa de Iris.

Ca a donné

Le message d'Alain..m'a éveillé..je n'avais pas vu la mosa du terminateur, c'est bon niveau résolution, rien à dire.

Côté Cp je regarde mais comme je suis une pompe à velo ds ce domaine...je trouve toujours que c'est beau :-))

 

Bernard Bayle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now