Luc Arnold

artcile première lumière du CFHT dans Ciel & Espace

Recommended Posts

Bonjour tout le monde

Et bonne année :)  !

 

J'ai un vague souvenir que Ciel et Espace vers 1979 ou 1980 a publié un article sur la première lumière du CFHT, le 3.60m installé à Hawaii.  La première lumière a eu lieu vers août 1979.  A l'époque je n'étais pas abonné à CE mais un copain l'était, malheureusement il a jeté ces vieux numéros il y a une paire d'années.  Je serai très content de retrouver les articles de l'époque sur ce télescope. Il y a aussi eu un article sur la chasse aux points chauds avec l'aide d'une camera IR  dans la coupole pour limiter la turbulence dans le dôme.   Merci d'avance !

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela doit se trouver,

malheureusement ma collection démarre en 82 et j'ai pas vu d'article sur le CFHT sur les année suivante...  ça permet déjà de limiter les recherche sur les années antérieurs :) 

arno

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour et meilleurs voeux étoilés pour cette nouvelle année !

 

J"ai regardé les sommaires des numéros 166 (nov-déc 1978) à 186 (mars-avril 1982) et je n'ai rien trouvé sur le CFHT.

 

Emmanuel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il existe des articles de Serge Brunier mais ça date de 1986.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces réponses !  donc c'est plutôt un article plus récent que je dois avoir en mémoire ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dans l'Astronomie de la SAF de l'époque ?  je n'ai pas fait de recherches dans ce journal pour l'instant, je vais regarder.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 19 heures, a s p 0 6 a dit :

il existe des articles de Serge Brunier mais ça date de 1986.

 

Un article sur la première lumière, ça ne me dit rien, c'était peut-être (à vérifier) juste une News. Mon papier de 86, sacré souvenir... Le voyage m'avait été payé par Ca M'Intéresse, à l'époque, et j'avais fait une longue halte d'abord à New York, pour acheter des trilobites, puis au mont Palomar, chez Alain Maury.

Le papier de 86 devait faire, de mémoire, huit pages, et il avait été lu par un "pti jeune", à l'époque, qui m'a accueilli au CFHT trente ans plus tard, en me confiant que c'est la lecture de ce papier qui lui avait donné envie d'être astronome.

 

 

Edited by Superfulgur
  • Like 6
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup à tous pour vos recherches et vos réponses!  En plus de l'article de S Brunier, celui de R Cayrel en 1982 est très chouette aussi.  

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant l'article de S Brunier que j'ai posté, qui date de 1986, il est intéressant de relire la dernière page. Gérard Lelièvre (directeur du CFHT) estime que les télescopes au sol " n'ont plus que 50 ans devant eux avant qu'ils ne soient systématiquement envoyés dans l'espace".  Donc il n'imaginait pas à l'époque qu'on puisse construire l'ELT avec ses 39m de diamètre. Pourtant la révolution des miroirs segmentés était enclanchée avec, au même moment, le lancement du projet Keck (10m) juste à côté. Par contre il avait vu juste avec l'autre révolution en cours, celle de l'optique active.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En 86 Keck n'était pas encore terminé et il pouvait peut-etre encore douter de la réussite de miroirs mosaïques faits de segments de 2m de 'diamètre' relativement fins, de seulement qq cm d'épaisseurs ?

En plus le MMT à l'époque avec ses 6 miroirs de 2m n'a pas vraiment réussi à faire des observations routinières avec le 6 miroirs en phase.  Pour ce qui est de la haute résolution spatiale, les autres interféromètres en opérations au sol restaient encore des protos à 2 télescopes, les technos bien maitrisées aujourd'hui au VLTI ou ailleurs étaient encore en développement. Dans ce contexte, on pouvaient penser que l'avenir des télescopes était spatiale, même si des concepts de télescope géant au sol existaient sur le papier.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

moi j'aime bien M81 photographié avec une netteté sans égale, ça permet de voir les progrès depuis.

 

Arnaud

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Luc Arnold: Luc, tu es certain que c'était c&e? depuis quelques temps je me surprends à avoir avec assurance des souvenirs parfaitement faux :) , est ce que ce n'était pas par exemple plutôt dans science et vie ou science et avenir?

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

image.png.986292cdcf231e94cc3a3889014efc72.png

Par curiosité, comment se situent les caméras amateur ZWO et autres / à cette caméra Lallemand ?

En visite à l'OHP en 83, ceux-ci utilisaient me semble-t-il une caméra CCD...

 

Autre question : les mystérieux jets lumineux qui sortent des quasars sont-ils à la mesure des amateurs ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour revenir au CFHT, je poste quelques extraits savoureux du livre de Charles Fehrenbach, qui faisait partie des décideurs du projet :

 

 

1.jpg

2.jpg

 

3.jpg

 

4.jpg

 

5.jpg

Edited by jackbauer 2
  • Like 4
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu la chance de rencontrer la plupart des acteurs de cette épopée : Charles Fehrenbach, Gérard Wlérick et Gérard Lelièvre, bien sûr. A l'époque, il y avait une guerre à fleurets plus ou moins mouchetés entre les tenants de la caméra Lallemand et les tenants des CCD, guerre dont j'ai d'ailleurs connu les débuts au Pic du Midi, mais plus tôt, en 1979, entre Dollfus, qui voulait continuer à observer au 103 AF, et l'équipe Lecacheux, qui testait l'un des premiers CCD, là, la guerre était à fleuret nucléaire. J'ai un peu oublié ces trucs, mais il me semble que la caméra haute résolution du premier Hubble, fabriquée par l'ESA, était pas une CCD, mais une caméra Lallemand, ou un truc du genre. A vérifier.

Avec Hawaii, j'ai une anecdote, je suis reçu par le dirlo, Gérard Lelièvre, à Waimea, dans son bureau, et je sens que pour lui, c'est un exercice obligé de se coltiner le journaliste de "Ca m'intéresse" et ses questions à la con. On échange quelques trucs, genre "le télescope est en haut de la montagne ?", "Du coup, la nuit, les astronomes ne dorment pas ?", des questions généralistes, et à un moment, j'ai une idée, je lui fais remarquer que gagner en résolution fait gagner en magnitude, il me regarde bizarrement, et le soir, je dîne à sa table, c'était super sympa.

 

 

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

9_9

 

Oui... Dans son livre Fehrenbach évoque, sans doute de manière édulcorée, les "dissentions" entre les concepteurs pour trouver la bonne solution :

 

 

1.jpg

2.jpg

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 10 heures, a s p 0 6 a dit :

@Luc Arnold: Luc, tu es certain que c'était c&e? depuis quelques temps je me surprends à avoir avec assurance des souvenirs parfaitement faux :) , est ce que ce n'était pas par exemple plutôt dans science et vie ou science et avenir?

 

tu as tout à fait raison, je dois mélanger ++ articles.   A l'époque j'avais aussi commencé à lire S & T, peut-être que c'est là-dedans que j'ai vu des trucs sur le jeune CFHT.  En tout cas, l'article de Ca M'interesse ne me dit rien...  qd je rentrerai en France cet été si j'ai du temps je regarderai ma collection de C&E et de S&T.

Edited by Luc Arnold

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le livre de Ferhenbach est un must pour avoir une vue d'ensemble de l'astro française au 20ieme siècle. pré-OHP, OHP, ESO, CFHT, 2M du Pic.  c'est un livre écrit par un des acteurs de l'époque, donc surement un peu biaisé (!),  mais c'est plein de bonnes informations et d'anecdotes.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Luc Arnold a dit :

Ferhenbach

 

Il m'a reçu pendant, je me rappelle plus, je dirais 10 secondes, non, pardon, 15 secondes, en 1975, de mémoire, à l'OHP. On avait fait la route depuis Paris avec un copain en stop, et sonné à la porte de l'OHP en disant qu'on voulait visiter. Miracle de la Saint Barthélémy, je sais pas, bref, on nous ouvre on se retrouve avec nos sacs à dos dans le hall de la grande maison, magnifique édifice, et là, un Charles Ferhenbach lointain, vaguement irrité qu'on le dérange, demande à un assistant de coupole de nous faire faire le tour. Ma première rencontre avec un "grand observatoire". Gros souvenir.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Superfulgur a dit :

Charles Ferhenbach

Ah, pour moi le souvenir est disons... difficile. En 1983, élève ingénieur, j'avais écrit à 3 observatoires pour se faire proposer un sujet d'études et l'OHP nous avait proposé le pointage précis du 192.*

Notre trinôme construit le cahier des charges sur place à Pâques, travaille dessus ensuite à l'école et nous demandons à revenir en juin pour poser des questions, débattre d'idées de solutions afin de terminer le travail pour le présenter devant nos profs à l'école...

 

Je n'ai plus les détails en tête mais nous arrivons à l'OHP, genre à 12h, où on nous annonce qu'on présentera notre travail devant tout le staff technique et le directeur, membre de l'académie des Sciences, Charles Ferhenbach, à 15h en salle de réunion...:o

 

Il y a eu comme une certaine panique dans nos rangs... Je crois me souvenir que Mr Ferhenbach n'est pas resté jusqu'à la fin dans la salle...9_9

Je me rends compte qu'aujourd'hui, avec le net, nous aurions produit plus de matière et que les échanges préalables nous auraient évité ce genre de mésaventure.

 

 

*en fait leur projet "précispoint" avait été déjà traité par eux avec la société Heidenhain et en juin, nous avions pu discuter avec le technicien qui mettait en place le matériel...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'adore les anecdotes de Superfulgur ! Toi qui a visité tant d'observatoires, tu pourrais écrire un livre de tes souvenirs...

 

Sinon, dans le n° 202 de Ciel et Espace (celui où S. Brunier nous présente les couples des Gémeaux − une étoile double et un amas ouvert double), il y a une table des matière décennale (qui va de 1973 à 1983) où les articles sont regroupés par catégorie. Et il y a une catégorie Observatoires et instruments professionnels. Il n'y a aucun article consacré au CFHT.

 

L'article que cherchait Luc Arnold est donc peut-être celui de Ça m'intéresse.

Edited by Bruno-
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now