Sign in to follow this  
guy03

Observation de la Nébuleuse tête de cheval

Recommended Posts

Bonjour à tous 

J'ai vraiment envie d'observer"....ou disons plus modestement  "deviner" la nébuleuse tête de cheval. Je l'ai apperçue une fois chez un copain dans un dobson 350 sous un ciel d'enfer en Creuse (où j habite). Mon ciel est bon, pas de pollution lumineuse, j habite à la campagne. J'ai un C14 et je peux utiliser 2 bons oculaires (un WO de 40mm et un Leitz de 30mm), j'ai un filtre Hbeta Omegon en 2 pouces. Je sais que la tâche est difficile et que cela n'est pas gagné!! Ma question est simple! Quelle position va t'elle avoir dans l'oculaire (avec RC bien sûr). Je sais bien que j'ai une inversion droite gauche (effet miroir) avec ce telescope mais quand j'ai Alnitak en bas de l'oculaire j'ai les 3 étoiles qui forment un "arc" (point de repére) au dessus, normalement elles devraient être en bas comme sur l'image que je joins ? Bref, suis un peu paumé .

Où je regarde au mauvais endroit? Merci de me désembrouiller la teuté!!:D

Capture d'écran 2024-01-15 170254.png

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut'être dans cette position? A côté d'Alnitak je devrais voir la flamme sans soucis mais je ne l'ai pas vue ??????

Alnitak -2023-12-30-r.jpg

Edited by guy03
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça devrait pas être un soucis avec ce matériel et ce ciel. Il faut privilégier la plus grande pupille de sortie, et faire sortir alnitak du champ pour pas être perturbé :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Adamckiewicz a dit :

Il faut privilégier la plus grande pupille de sortie

J'ai un ancien oculaire celestron de 50mm avec une pupille de sortie de 4.55. A propos de mon orientation j'y pense!! l'effet miroir c'est sans le RC, avec le RC j'ai le haut - bas qui s'inverse également..... O.o

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

plus que tout pour ce genre d'objets, les nébuleuses obscures, c'est la transparence du ciel qui doit prédominer - bien sur avec une absence de PL. Tu peux avoir tout le diamètre que tu veux (quoique ça aide), si le ciel ne passe pas pour ça, ce sera inutile. Pour moi, la visibilité du Dada est mon étalon hivernal pour estimer la qualité d'un très bon ciel - et ya une différence sensible entre un bon ciel et un trèèèèèèèèèès bon ciel, avec le Nirvana d'un excellent ciel. L'exigence est sur ce paramètre.

Edited by serge vieillard
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'effet miroir, c'est avec le renvoi coudé. Mais attention, ce n'est pas la gauche et la droite qui sont inversés, ça dépend de plein de choses, par exemple si le renvoi coudé est tourné par rapport à l'axe du télescope. Le plus simple est de préparer une petite carte, par exemple à partir de la photo inversée-miroir, et de repérer où sont les étoiles principales afin d'en déduire l'orientation.

 

Principe fondamental : ce n'est jamais orienté comme prévu. Ça se trouve, parce que le renvoi coudé est tourné, parce que tu observes avec la tête penchée, parce que tube est sur le côté, tu as le nord en bas à gauche et une inversion haut-droite / bas-droite. Impossible de le deviner à l'avance (c'est peut-être possible, mais je n'y suis jamais arrivé). Il faut procéder en deux étapes :

1) Trouver l'orientation à partir d'étoiles repères (et être sûr de son coup − ne te contente pas des trois étoiles en arc).

2) Orienter la carte selon cette orientation.

 

Une fois la carte orientée, ça va être plus facile.

Edited by Bruno-
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 32 minutes, Bruno- a dit :

Principe fondamental

Merci de ton conseil, vos conseils.....il faut vraiment que je consacre une soirée au dada, que je prenne le temps de bien me repérer. Je vais me préparer une carte repére....cela me paraît dans un premier temps indispensable. C'est mon prochain challenge!! Je vous tiendrai au jus!! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dit Adam, ça devrait le faire avec ton équipement. Cela m'a (assez facilement) souri sous un ciel moins bon que le tien, et avec à peine 300 mm, mais le Hbeta bien sûr. Et d'aucuns l'ont vu avec beauuuuucoup moins de diamètre que ça, n'est-ce pas Serge ?

Pour moi pas besoin de se prendre la tête avec des prévisions d'orientation, mais par contre bien se repérer le moment voulu avec des étoiles jalons et un bon atlas - enfin à chacun sa méthode. Il faut à la fois être sans trop d'à prioris (certains s'attendaient à plus gros, plus petit ...) mais quand même avoir une idée de l'aspect : pour moi, c'était une encoche noire à repérer sur une nappe nébuleuse très allongée.

Et vu l'aura du truc, même si y avait pas grand détail, ce fut une observation à fort impact personnel

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, guy03 a dit :

 

Merci de ton conseil, vos conseils.....il faut vraiment que je consacre une soirée au dada, que je prenne le temps de bien me repérer. Je vais me préparer une carte repére....cela me paraît dans un premier temps indispensable. C'est mon prochain challenge!! Je vous tiendrai au jus!! 

Ne consacre pas une soirée au cheval, si tu le trouves pas ;) . Ce sera juste que le ciel est pas suffisant :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, guy03 a dit :

Peut'être dans cette position? A côté d'Alnitak je devrais voir la flamme sans soucis mais je ne l'ai pas vue ??????

Guy, peut-être commencer les choses dans l'ordre de difficulté et réussir à trouver NGC 2024 la "flamme" en premier (je préfère la "trace de tank" comme petit nom mais c'est mon choix), qui est plus facile et n'a pas forcément besoin de filtre. Ça va te permettre de "ressentir" l'échelle et l'orientation de de ce que tu regardes par rapport à ton document de recherche (quel qu'il soit) et par rapport à ta position derrière le télescope. Ensuite, sur le chemin il y a aussi NGC 2023, la petite nébuleuse bleue par réflexion un peu à droite du centre géométrique de ta photo et ensuite effectivement localiser les deux autres étoiles qui forment ton alignement de 3 étoiles. Reconnaître NGC 2023 parmi elles te permet d'être sûr de ton point de départ et elle est même un poil plus dense que la Flamme en brillance de surface dans mon souvenir.

Enfin, un grossissement adapté (j'avais trouvé nagler16/125x idéal sur mon 450) et un filtre Hbeta (celui d'Omegon est assez large et on gagnerait certainement un poil d'assombrissement avec un filtre plus serré, mais sur un nuage obscur ce n'est pas forcément le meilleur choix) sont les deux mamelles de la réussite. Avec un C14 en ciel correct de plaine, tu devrais y parvenir mais une approche sérieuse et patiente avec un soupçon d'abnégation sont de rigueur.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, yapo a dit :

Guy, peut-être commencer les choses dans l'ordre de difficulté

Merci Yapo !! J'ai hâte de m'atteler à l excercice! Je vous tiendrez au jus de mon observation, quand la métèo voudra bien dégager le ciel!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon avis, c'est la pupille de sortie qui est décisive ! 5 mm. Contraste maximal. Balance entre noirceur du fonds du ciel et luminosité de l'objet.

Voir le fameux article de Barbara Wilson "The magic horsehead eyepiece". Elle a utilisé un 20 mm Plössl à 4 lentilles pour son Dobson f/4; elle dit que c'est mieux que les oculaires à grand champ, car le champ de 50° permet de tenir à l'écart ζ Orionis (Alnitak) ! Je l'ai vu, mais il me fallait quand même un filtre H β.

Bonne chance

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah j'ai réagi après avoir posté, mais tu parles d'un C14 avec des oculaires de 30 et 40 mm ? Je me suis trop inspiré de mon expérience (je suis à 56 X avec l"oculaire de recherche), mais j'oubliais que ça doit faire pas loin de 100 X cela comme grossissement de recherche ? Un peu trop à mon avis pour bien te repérer.

 

Par contre NGC 2024 est très facile à repérer près d'Alnitak même avec cette ordre de Gr, mais c'est une neb diffuse et peu contrastée, très sensible à la qualité du ciel. Et faut garder un peu de grossissement pour l'éloigner de l'étoile très brillante, mais pas trop pour ne pas la diluer dans le fond céleste.

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, etoilesdesecrins a dit :

que ça doit faire pas loin de 100 X

Avec le 40mm je grossis 98 fois et le 30mm 130 fois. J'ai un oculaire de 50mm Celestron Ploss qui me donne 78 fois. Je peux "lancer le lasso" dans un premier temps avec le 50 pour attrapper le dada.....

Edited by guy03
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, etoilesdesecrins a dit :

Et faut garder un peu de grossissement pour l'éloigner de l'étoile très brillante,

IMPORTANT !!!! bien sûr, une fois repéré la zone, il est impératif de sortir Alnitak du champ !!!! tout comme pour l'observation de la Flamme, qui est une bonne base de départ de repérage  et de jugement de la qualité du ciel, comme le dit Yann.

Pour cette observation,

- en effet on commence par la flamme, on l'apprécie, on regarde comment ça passe.

- pi on descend "en dessous", on repère NGC2024 et les étoiles avoisinantes, cela en quittant volontairement  le phare d'Alnitak

- on repère bien où ça doit se passer.

- et on observe, on y passe le temps nécessaire si et seulement s les conditions sont bonnes -illusoire sans cela.

- c’est alors qu'on va remarquer que le champ de l'oculaire est comme coupé, séparé en deux zones selon une ligne droite : un côté sera un pouillème de poil de cul de "moins foncé" et réciproquement de l'autre côté avec un soupçon de noirceur en plus.

- c'est alors( bis repetitas) qu'un échancrure sombre  (de la même noirceur que le soupçon susmentionné) franchement carrée se remarquera.

- ensuite, ben il restera à détailler cette échancrure, remarquer par exemple que certains segments sont très légèrement incurvés, concaves ou convexes, qu'ils sont bordés d'un chouya plus marqué d'un côté que de l'autre, etc, etc, etc......

Et là, mais alors làààààà, ça devient prodigieux de voir ça, non sur un écran ou sur du papier, mais de nos zieux à nous, c'est fantastique, ça met en vibration.

 

Bien sûr, le H beta est une aide, j'ai envie de dire qu'il met un chouya d'évidence en plus, mais il ne fait pas de miracle non plus ! Il ne le fera pas apparaitre comme par magie. En le disant autrement, si je ne le vois pas sans filtre, ça va vraiment pas être terrible avec.....

Encore une fois, c'est la transparence et l'absence de PL qui sont primordiales ici - comme pour TOUTES les nébuleuses obscures par ailleurs....

A chaque fois que j'ai eu le privilège d'être sous des ciels exceptionnels, j'ai toujours regretté de ne pas avoir préparé un programme dédié à ces délicats objets qui se dévoilent alors sans vergogne et avec une évidence insoupçonnable !!!!

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, serge vieillard a dit :

Et là, mais alors làààààà, ça devient prodigieux de voir ça, non sur un écran ou sur du papier, mais de nos zieux à nous, c'est fantastique, ça met en vibration.

Ah oui alors, la vision du canasson au 400 sous un ciel d'hiver prodigieux ( arrière-pays méditerranéen isolé balayé par la tramontane à 600m d'altitude > transparence sublime ) reste un de mes souvenirs astro les plus forts, larmes aux yeux comme pour la 1ère vision de M51 dans le même télescope...effectivement, la transparence décide de tout, parce que pour le coup, le ciel venteux était affreux question turbu ( impossible de dépasser x200 au cours de ce séjour,...) heureusement que la Tête  de Cheval se contente de grand champ!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/01/2024 à 18:04, guy03 a dit :

J'ai un C14 et je peux utiliser 2 bons oculaires (un WO de 40mm et un Leitz de 30mm), j'ai un filtre Hbeta Omegon en 2 pouces. Je sais que la tâche est difficile et que cela n'est pas gagné!! Ma question est simple! Quelle position va t'elle avoir dans l'oculaire (avec RC bien sûr). Je sais bien que j'ai une inversion droite gauche (effet miroir) avec ce telescope

Bonjour,

 

Tout comme @serge vieillard dessus, c'est la transparence du ciel qui fait sur cet objet. Tu as déjà le site. En revanche, j'ai comme toi un C14 (et tout un tas d'autres fatras plus petits et plus grands), pourquoi, tu t'embêtes à utiliser le RC pour cet objet de manière précise. J'entends bien que le RC est pratique, pour certaines positions dans le ciel, mais là tu as Orion plein S, et tu vas tenter quand elle est au méridien, donc pas de position "scabreuse", ce sera bcp plus simple en "direct", soit tu es déjà à bonne hauteur (mon C14 est ancien, et à fourche, sur table éq.), soit tu t'assieds de manière confortable pour identifier et observer le champ.

 

Cdt.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, BL Lac a dit :

ce sera bcp plus simple en "direct"

Merci! J'observe tout le temps avec un RC mais j'essayerai, j'ai une petite chaise pliante et le tube est sur une CGE PRO. Au niveau de la position cela devrait le faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

......Arffffff, j'dirais pas tout  à fait cela.....

Un RC (de qualité) offre un confort d'observation incomparable par rapport à une visée droite. En l’orientant à sa guise, on trouve toujours la meilleure configuration possible (pas forcément pile dans l'axe selon la hauteur de sortie). Cette dernière impose - sauf à viser SOUS l'horizon - de cabrer la tête vers le haut, ce qui est particulièrement néfaste tant pour le confort que pour exploiter au maximum nos capacités d'observation. Hors ici, l'on ne peut négliger cette aspect et chaque paramètre en ce sens est à prendre en compte.

Comme je le dit souvent, une bonne observation repose sur le triptyque incontournable Ciel-Instrument-Observateur. En le disant simplement, à quoi bon avoir un super ciel si les oculaires sont cacateux, tout comme si le quidam à un petit pipi qui le chatouille, un brun de sommeil cotonneux, un gargouillis désagréable ....ou une position perfectible ?

Edited by serge vieillard
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'ai saisi une fois, un très court instant en bougeant le tube ....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui mais shaula16, là tu nous décris le Graal de tout observateur de ciel profond, ce ciel du sud balayé par le mistral ...après oui faut pas être regardant sur la turbulence. Si j'habitais là-bas je me demande si je prendrais pas une paire de grosses jumelles, pour les soirs de vent ...en plus bien sûr d'un gros bouzin rentabilisé par le nb de sorties liées aux fréquents soirs clairs

Ceci dit au 300, sur le Canasson, dans mon site plus quelconque des Monts du Lyonnais, par contre je me suis vautré dans l'interprétation du sens du museau. Les détails dans l'encoche restent soumises à meilleur ciel je pense à ce diamètre, ou ajuster au mieux le Gr. De mémoire j'étais à 96 X Hbeta.

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, serge vieillard a dit :

......Arffffff, j'dirais pas tout  à fait cela.....

Pas d'accord avec toi sur cet objet là, Serge, vu où il est placé. C'est sûr que pour M51 quand elle est haute dans le ciel... Toute cette partie autour de l'équateur céleste s'observe facilement sans RC qu'on soit avec une monture à fourche ou éq. allemande, et en étant assis confortablement (trépied monté au max avec la CGE).

 

 

Edited by BL Lac
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

.... pour préciser

avec une visée arrière, tu as OBLIGATOIREMENT la tête qui bascule plus ou moins en arrière dès que ça s'élève de l'horizon, et ça, ben vaut mieux éviter....

Il est important de rechercher une position avec la tête qui bascule en avant, relâchée, pépère tranquillou.

C’est une histoire de tuyauterie qui fait que le résiné monte mieux à la cabesta - aux dires du corps médical compétant en la matière xD

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens d'un exposé de Philippe Morel, il y a plus de vingt ans, qui nous expliquait que l'acuité visuelle est meilleure quand on a la tête penchée en avant qu'en arrière. Je ne sais plus pourquoi (la circulation sanguine ? aucune idée) mais vu sa profession, il savait de quoi il parlait.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16.01.2024 à 19:01, serge vieillard a dit :

Encore une fois, c'est la transparence et l'absence de PL qui sont primordiales ici - comme pour TOUTES les nébuleuses obscures par ailleurs....

A chaque fois que j'ai eu le privilège d'être sous des ciels exceptionnels, j'ai toujours regretté de ne pas avoir préparé un programme dédié à ces délicats objets qui se dévoilent alors sans vergogne et avec une évidence insoupçonnable

La tête de cheval est l'un de mes grand regrets de La Silla. J'aurais du la tenter... 

 

Comme déjà soulevé par les copains, la tête de cheval est un bon étalon du ciel. Il m'est arrivé de la voir facilement au 250 et de la rater complètement au 350. Le Hb peut aider, mais ne ratrappe pas un ciel pourri. 

 

Commencer par la flamme, si tu ne la vois pas bien, la tête de cheval ne va pas se montrer. Il faut ensuite s'éloigner d'Alnitak et tu verras qu'une partie de ton champ a un fond de ciel plus sombre que l'autre. De là, tu peux facilement trouver la tête de cheval. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By pleclech94
      Salut !
      Premier essai sur une nébuleuse sur une toute petite session.
      45 minutes de luminance
      15 minutes de RGB pour chaque couche
      Calibration SPCC
       
      C8 EDGEHD
      ASI533MM Pro
      AM5
      suivi avec OAG
       
      c'est regardable je pense 
       
      EDIT: luminosité retouchée
       
       

    • By pleclech94
      Bonjour,
       
      j'attaque une série de cliché sur M57 et je profite que la lune soit trop présente pour réaliser mes clichés en Ha et OIII.
      Je fais des poses de 30 minutes avec le C8 ouvert à f7 pour aller chercher les zones ténues.
      J'ai intégré quelques clichés et j'ai remarqué 2 zones qui semblent faire une arc de cercle mais je ne retrouve pas de référence à des nébulosités. peut-être en savez-vous un peu plus ?
      Est-ce que ce sont des artefacts ?
       

    • By rigo35
      capture faite  la fameuse  nuit du 10-11 05 2024 .
      toujour  avec  le même setup.
      j 'avais  fait une capture de  m104 , mai vue l 'excitation ,du aux aurores boréale , siril ne pas réussi a  alignée  une seule  image , ça  bougeait de tous les cotés ..
       

    • By Nathanael
      Bonjour à tous!
      Ca fait plus d'un an que je n'ai pas posté une image (23 février 2023) tout simplement car je n'en ai pas fait : de gros dossiers sur le plan personnel m'ont pris tout mon temps libre  Je ne sais pas si je vais me mettre à imager à nouveau régulièrement mais voici une petite image faite hier soir, avec pas mal de lune et des passages nuageux, l'humidité... si bien qu'il n'y a qu'une heure en luminance et 15 mn par couleur.
      Le télescope, après un essai infructueux (contact de fin de course défectueux), a bien résisté aux assauts du temps (sauf les toiles d'araignées et la poussière!), il a suivi l'étoile guide jusqu'au petit matin, avec plusieurs rembobinages du secteur lisse!
      Cette petite nébuleuse ne mesure que 25" de diamètre et est de magnitude 13. Vu le temps de pose et la lune, je ne suis pas mécontent. Full à 0.52"/p.
      Au plaisir de vous lire.
      Nathanaël

    • By Goofy2
      Hello   
       
      Nuit de 19 mai 2024, ciel dégagé, mais Lune de 11 jours (gibbeuse)très présente et gênante.
      L'eVscope 2 pointe une nébuleuse planétaire M27, située dans la Voie Lactée.
      M27 (NGC 6853) est surnommée "la nébuleuse de l'Haltère" ou "Dumbell". C'est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Petit Renard, dans la Voie lactée. 
      La nébuleuse de l'Haltère est la première nébuleuse planétaire observée dans l'histoire de l'astronomie. Dans la nuit du 12 juillet 1764, Messier découvrit cet objet qu'il décrivit comme une nébuleuse ovale sans étoile.

      Une nébuleuse planétaire est un corps céleste qui ressemble à un disque d'aspect nébuleux. Il s'agit d'une nébuleuse en émission constituée d'une coquille de gaz en expansion éjectée d'une étoile en fin de vie, en transition de l'état de géante rouge à l'état de naine blanche. Quand une petite étoile (moins de huit masses solaires) achève de consommer son hydrogène, puis son hélium, son cœur s'effondre pour former une naine blanche, tandis que les couches externes sont expulsées par la pression de radiation.
      Ces gaz forment un nuage de matière qui s'étend autour de l'étoile à une vitesse d'expansion de 70 000 à 100 000 km/h. Ce nuage est ionisé par les photons ultraviolets émis par l'étoile qui est devenue très chaude (50 000 à 100 000 K). L'énergie ainsi acquise par le gaz est réémise sous forme de lumière de moindre énergie, notamment dans le domaine du visible. Ce sont des objets qui évoluent assez rapidement. On en connaît environ 1 500 dans notre Galaxie.
      Sur M27, les couches externes sont constituées d'hydrogène et émettent dans le rouge. Les couches sous-jacentes sont constituées essentiellement d'oxygène et émettent dans le bleu. Le tout éclairée de l'intérieur par la naine blanche, reste de l'étoile initiale.
       
      - Dimensions apparentes:    6,7'
      - Dimensions réelles:    ~2,43 années-lumière
      - Magnitude apparente:    +7,4
      - Distance: ~250 années-lumière
       

  • Upcoming Events