jackbauer 2

Atterrisseur lunaire Nova-C (Intuitives Machines) 14/02

Recommended Posts

il y a 35 minutes, Superfulgur a dit :

(Pour le gonze, vous choisissez qui vous voulez : Musc, Koons, Poutine, VNA, etc

 

En tassant bien, on pourrait y caser au moins les quatre premiers. ;)

 

Pour le direct :

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Changement d'horaire : la tentative d'alunissage est décalée à 00h24 chez nous !

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

:) Succès !

Pour la 1ère fois depuis 1971, les américains ont fait atterrir un  vaisseau sur la Lune. Et pour la 1ère fois au monde il s'agit d'une société privée !

 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cependant, le signal réceptionné est encore très faible sans connaître la raison !

Wait and see ...

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, jackbauer 2 a dit :

Pour la 1ère fois depuis 1971, les américains ont fait atterrir un  vaisseau sur la Lune. Et pour la 1ère fois au monde il s'agit d'une société privée !

 

 Hum ! 1972 ;)

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, Tout c'est bien passé ou presque, impressionnant!.

Des images un peu plus tard--faut attendre!  :- (

 

 

 

 

Edited by VNA1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On va attendre!!! J'espére que la caméra qui devait être ejectée 30m au dessus du sol, avant que la sonde se pose, a bien fonctionnée! Les images devraient être spectaculaires.

Edited by guy03

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette mission a miraculeusement échappé au désastre !! :o

C'est ce que nous raconte Eric Berger (traduction automatique ) :

 

https://arstechnica.com/space/2024/02/a-little-us-company-makes-history-by-landing-on-the-moon-but-questions-remain/

 

Une petite entreprise américaine entre dans l’histoire en atterrissant sur la Lune


Pour la première fois depuis plus d’un demi-siècle, un vaisseau spatial construit aux États-Unis a effectué un atterrissage en douceur sur la Lune.

Il y avait beaucoup de drame et d’intrigue jeudi soir alors qu’Intuitive Machines tentait de faire atterrir son vaisseau spatial dans un petit cratère pas loin du pôle sud de la Lune. Environ 20 minutes après l’atterrissage, la NASA a déclaré le succès, mais certaines questions subsistaient sur la santé de l’atterrisseur et son orientation. Pourquoi? Parce que pendant qu’Odysseus téléphonait à la maison, son signal était faible.


S’égarer
La tentative d’atterrissage a été retardée d’environ deux heures après que les contrôleurs de mission ont dû envoyer un correctif logiciel de dernière minute à l’atterrisseur alors qu’il était encore en orbite autour de la Lune. Appliquer un correctif au logiciel de votre vaisseau spatial peu de temps avant qu’il n’effectue son mouvement le plus critique est à peu près la dernière chose qu’un opérateur de véhicule veut faire. Mais Intuitive Machines était désespérée.
Plus tôt jeudi, l’entreprise s’est rendu compte que ses lasers et caméras de navigation n’étaient pas opérationnels. Ces télémètres sont essentiels pour deux fonctions lors de l’atterrissage : la navigation en fonction du terrain et la navigation en fonction des dangers. Ces deux modes aident l’ordinateur de vol à déterminer précisément où il se trouve pendant la descente – en prenant de nombreuses images et en les comparant à la topographie connue de la Lune – et à identifier les dangers en dessous, tels que les rochers, afin de trouver un site d’atterrissage sûr.

Sans ces télémètres, Odysseus allait se planter sur la Lune. Heureusement, cette mission transportait un tas de charges utiles scientifiques. Dans le cadre de son programme lunaire commercial, la NASA paie environ 118 millions de dollars pour la livraison de six charges utiles scientifiques sur la surface lunaire.

L’une de ces charges utiles s’est avérée être l’expérience Lidar Doppler de navigation, un paquet de 15 kg qui contient trois petites caméras. Avec cette charge utile NDL, la NASA a cherché à tester des technologies qui pourraient être utilisées pour améliorer les systèmes de navigation lors de futures tentatives d’atterrissage sur la Lune.

La seule chance qu’avait Odysseus était de pouvoir puiser d’une manière ou d’une autre dans deux des trois caméras de l’expérience NDL et d’en utiliser une pour la navigation relative au terrain et l’autre pour la navigation relative aux dangers. Ainsi, certains logiciels ont été écrits à la hâte et expédiés à l’atterrisseur. C’était un vrai truc de MacGyver. Mais est-ce que ça marcherait ?


Une nouvelle maison
L’atterrisseur  a commencé sa descente à partir d’une orbite circulaire à 92 km au-dessus de la surface de la Lune, une heure et 13 minutes avant l’heure prévue de son atterrissage. L’atterrisseur a entamé une descente motorisée, utilisant son moteur principal alimenté par de l’oxygène liquide et du méthane, 11 minutes avant l’atterrissage sur cette ligne temporelle. Au cours de ces dernières minutes cruciales, la caméra de navigation improvisée d’Odysseus a balayé la surface à la recherche de dangers, tels que des rochers, afin de s’assurer d’un site d’atterrissage sûr.

Après l’atterrissage, les contrôleurs de mission savaient qu’il faudrait peut-être une minute ou deux pour obtenir un bon signal de l’atterrisseur, qui relayait les signaux vers de grandes antennes paraboliques sur Terre. Une première, puis deux, puis cinq minutes s’écoulèrent avec un silence de plus en plus inconfortable dans la salle de contrôle de la mission pour les Machines Intuitives. Rien.

Finalement, après 10 minutes, le directeur de la mission, Tim Crain, a signalé que l’atterrisseur envoyait un faible signal vers la Terre.

« Nous ne sommes pas encore morts », a déclaré Crain, qui est cofondateur de l’entreprise.

Quelques minutes s’écoulèrent encore. La société a continué à capter un faible signal de l’antenne à gain élevé de l’atterrisseur. « Odysseus a une nouvelle maison », dit Crain alors que la salle de contrôle éclatait en acclamations.

Pourtant, il y avait des inquiétudes parce que le signal était faible. Était-il possible que le vaisseau spatial ait basculé ou renversé ?

Finalement, environ deux heures plus tard, Intuitive Machines a fourni des informations plus définitives sur le site de médias sociaux X : « Après avoir dépanné les communications, les contrôleurs de vol ont confirmé qu’Odysseus est debout et commence à envoyer des données. À l’heure actuelle, nous travaillons à la liaison descendante des premières images de la surface lunaire.


Critique pour la NASA
Cette mission s’inscrivait dans le cadre d’une initiative de la NASA appelée Commercial Lunar Payload Services Program, dans le cadre de laquelle l’agence spatiale paie des entreprises privées pour livrer des expériences scientifiques et d’autres cargaisons à la surface lunaire. L’agence spatiale est prête à tolérer certains échecs alors que les entreprises apprennent les ficelles de l’atterrissage sur la Lune.

C'est une énorme victoire pour la NASA Machines intuitives. Il s’agit d’un moment historique pour l’industrie spatiale commerciale, car auparavant, aucun vaisseau spatial privé n’avait atteint la Lune en toute sécurité.

Il s’agit de la deuxième mission lunaire commerciale financée par la NASA. L’atterrisseur Peregrine d’Astrobotic a été lancé dans l’espace à bord d’une fusée Vulcan le mois dernier. Peu de temps après s’être séparé de la fusée Vulcan, cependant, Peregrine a subi un coup fatal lorsque l’un de ses réservoirs de propulsion s’est rompu. À la demande de la NASA, Astrobotic a renvoyé son vaisseau spatial dans l’atmosphère terrestre afin qu’il puisse être éliminé en toute sécurité.

Alors pourquoi la NASA soutient-elle des entreprises aussi risquées ?

L’agence spatiale pense que les entreprises privées finiront par s’habituer à faire voler des véhicules vers la Lune. Et une fois que le service deviendra plus routinier, il en coûtera à la NASA une fraction du prix qu’elle paierait pour les services lunaires développés traditionnellement. En substance, la NASA prend donc des risques à court terme pour des gains à long terme. Il semble que l’un de ces risques ait porté ses fruits jeudi.

 

N.B

Cette histoire a été mise à jour peu de temps après sa publication pour refléter les dernières nouvelles de dernière minute selon lesquelles l’atterrisseur construit par Intuitive Machines est debout et transmet des données.

  • Like 4
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, jackbauer 2 a dit :

La société a continué à capter un faible signal de l’antenne à gain élevé de l’atterrisseur.

 

... Pfffff... ça fait un peu long comme lacune.

 

65d8786e343b7_Cherchefiance2.jpg.883954a3fe1ad5e18b31fc5e56364f39.jpg

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jackbauer 2 a dit :

Quelques minutes s’écoulèrent encore. La société a continué à capter un faible signal de l’antenne à gain élevé de l’atterrisseur. « Odysseus a une nouvelle maison », dit Crain alors que la salle de contrôle éclatait en acclamations.

Pourtant, il y avait des inquiétudes parce que le signal était faible. Était-il possible que le vaisseau spatial ait basculé ou renversé ?Finalement, environ deux heures plus tard, Intuitive Machines a fourni des informations plus définitives sur le site de médias sociaux X : « Après avoir dépanné les communications,  ...

 

"dépanné" 

Est-à-dire que la puissance du signal s'est considérablement renforcé vs celui reçu hier soir et comment ont-ils procédé ?

 

IMG_20240223_121902.thumb.jpg.d7be6c8a188157d0271bddc43d1f42fe.jpg

2210, 58 MHz  (AMSAT-DL)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai l'impression - vous direz ce que vous en pensez - que les gonzes qui suivent ça de très loin, lisent et écoutent ces infos de très loin, pensent que c'est la première fois qu'on se repose sur la Lune depuis Apollo.

En écoutant (de très loin) l'info hier sur France Info, j'ai eu cette très nette impression, peut-être fausse.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut être l'occasion de placer un fameux proverbe...chinois?? 9_9

Ou une chanson de yutu

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Superfulgur a dit :

J'ai l'impression - vous direz ce que vous en pensez - que les gonzes qui suivent ça de très loin, lisent et écoutent ces infos de très loin, pensent que c'est la première fois qu'on se repose sur la Lune depuis Apollo.

 

Disons qu'il existe toute une jeune génération qui a découvert le spatial exclusivement au travers des images de Space X sans se documenter réellement sur ce qui a pu exister auparavant... c'est à dire dès les années 60, au siècle précédent, il y a plus de 60 ans.. Autant dire pour eux du temps des dinosaures :/ -_-..

Donc aucun intérêt, les fusées.. la conquête de la galaxie.. c'est aujourd'hui et c'est Musk et quelques autres microbes.. point !  

 

Sachant que je suis d'une génération totalement désenchantée qui était absolument persuadée de pouvoir aller batifoler joyeusement sur Mars et ailleurs dès les années 80 !! Qui peut croire ça aujourd'hui ??? :(... Personne !!!

 

Tout est chaos
A côté
Tous mes idéaux : des mots
Abimés...
Je cherche une âme, qui
Pourra m'aider
Je suis
D'une génération désenchantée
Désenchantée

 

Sniff...

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis né en 59....10 ans quand la mission Apollo 11 a déposé les 2 astronautes sur la lune. J'ai suivi tout le programme Apollo de "prêt" et encore aujourd'hui je me refais des EVA des missions Apollo sur youtube, j'ai des coffrets également Apollo 15 et 17. Bref y'a un truc que je ne pige pas bien! Dés que les astronautes se posaient sur la Lune on avait des images en direct. La caméra sur le rover manoeuvrée depuis la terre nous permettait de voir le panorama et les 2 gugus évoluer sur la lune. Les images, certes n'étaient pas d'une grande qualité mais on avait des images! Les moyens de l'époque n'étaient pas ceux d'aujourd'hui. Parti de rien, en 10 ans ils sont allés 6 fois sur la lune. La derniére fois c'était en décembre 72. Depuis .....et c'est sûrement là que des choses me dépassent....on galére pour faire poser un engin sur la lune et niveau image, que ce soit avec les Japonnais, les Indiens et les Cinois comme en janvier 2019 etc on a pas grand chose!! C'est la misére. On a eu des sondes en orbite comme Kaguya qui a donné des images extraordinaires mais pour le reste......C'est la déche!!! J'espére qu'avec cette sonde on va avoir de belles images et j'attends celles de l'alunissage prises par une petite caméra éjectée sur le sol juste avant l alunissage.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, j'aurais envie de rebaptiser cette mission Surveyor 9, après l'échec de Suveyor8 = peregrine, et les 7 autres surveyors envoyés entre 1966 et 1968... Histoire de remettre tout ça dans son contexte... 56ans après Surveyor7 B|

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, vaufrègesI3 a dit :

c'est à dire dès les années 60, au siècle précédent

Au millénaire précédent !  c'est dire si c'est loin...

 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Superfulgur a dit :

J'ai l'impression - vous direz ce que vous en pensez - que les gonzes qui suivent ça de très loin, lisent et écoutent ces infos de très loin, pensent que c'est la première fois qu'on se repose sur la Lune depuis Apollo.

 

Parfois j'ai du mal à discerner le primer, second et troisième degré... Mais si on considère que "on" = les USA, il me semble que c'est pas faux. Aurais-tu l'outrecuidance de suggérer que d'autres nations sont venu chatouiller la surface lunaire entre temps ?

 

En tout cas, quel progrès par rapport aux années 70, avec tellement plus de précision dans l’atterrissage, des photos époustouflantes de la descente en temps réel, ... Je suis toujours sous le choc de ces images prises par Nova-C alors je n'ose même pas imaginer les révolutions scientifiques qui vont découler de Nova-C.

 

JF

 

Bon, ok, je ferai moins le malin quand les photos vont finalement arriver.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, guy03 a dit :

.on galére pour faire poser un engin sur la lune et niveau image, que ce soit avec les Japonnais, les Indiens et les Cinois comme en janvier 2019 etc on a pas grand chose!! C'est la misére

C'est aussi ce que je ressens, je suis régulièrement le fil ouvert par @Fourmi103 et toutes les explications de @vaufrègesI3 sur Curiosity, il paraît plus simple de visiter Mars que la lune 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans ironie aucune, c'est normal, qu'on voit rien ?

Il y a pas tout le DSN, avec des antennes de 70 mètres, qui ont récupéré les datas ?

Je trouve ça bizarre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Superfulgur a dit :

Sans ironie aucune, c'est normal, qu'on voit rien ?

Il y a pas tout le DSN, avec des antennes de 70 mètres, qui ont récupéré les datas ?

Je trouve ça bizarre.

L'explication est pourtant simple :

Je pense que cela vient du fait qu'en ce moment les datas sont noyés dans les flots de la quasi pleine Lune :ph34r:xD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Depuis les environs du pôle sud de la lune ça doit pas être évident de transmettre...

 

En tout cas, Eaglecam n'a pas été largué au sol avant l'arrivée de la sonde pour prendre les photos. Explications :

 

https://news.erau.edu/headlines/eaglecam-updates-embry-riddle-device-lands-on-moon

 

En raison de complications avec le système de navigation interne d’Odysseus – en particulier en ce qui concerne le correctif logiciel pour les données de navigation afin d’inclure la charge utile NDL (Navigation Doppler Lidar) de la NASA, qui est destinée à assurer un atterrissage en douceur – la décision a été prise d’éteindre EagleCam pendant l’atterrissage et de ne pas déployer l’appareil pendant la descente finale d’Odysseus.

Cependant, les équipes d’Intuitive Machines et d’EagleCam prévoient toujours de déployer EagleCam et de capturer des images de l’atterrisseur sur la surface lunaire au fur et à mesure que la mission se poursuit.

La date de déploiement est actuellement inconnue.

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now