Looney2

L'éclipse totale du 8 avril 2024 : C'est au Québec que ça se passait !

Recommended Posts

Posted (edited)

Prems !!

Magnifique !! L'avant derniere avec les grains + les protus est extra. J'adore :x

Merci du partage de ces images mais aussi des émotions.

 

Nicolas

Edited by astrogatel
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment superbe JC. T'as sortie ce que j'aurais voulue faire. Et tu tes déplacé au bonne endroit. Bravo mon cher

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique série avec des détails dans les protus et dans la couronne !  

 

JF

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe bravo parfaitement réalisé!

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Jean-Christophe pour ces superbes images et aussi ce poignant récit! :)

Oui, une totale, ça secoue son homme: on en ressort complètement vidé tant la charge émotionnelle est intense, mais aussi comblé, riche d'avoir vécu un instant inoubliable!

Pas évident d'atterrir derrière, il y'a un petit creux de vague à passer.

Il est clair qu'il faut pouvoir partager une éclipse, les mots pour dire ce qu'on le vit à ce moment ne suffisent plus.

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbes images, dont bien sûr la sortie au 3°contact, ces diamants apparus entre des protus de grande classe. On ne voit pas ça souvent.

Ta dernière HDR montre un sacré potentiel. Il me semble que sur mon écran, il y a une zone de transition qui mériterait d'être retravaillée.

 

Quant au ressenti, c'est exactement ça, on n'en reviens jamais indemne, ça laisse une trace indélébile même plusieurs années après, j'ai toujours les poils et la gorge un peu serrée lorsque je visionne mes films de ces exceptionnelles occasions.  Et l'on pointe déjà les suivantes, non sans une certaine fébrilité.

 

Celle d'Espagne aura toutes les faveurs car facile d'accès. Gaffe toutefois car elle sera très basse sur l'horizon. Comme je le dit souvent, elle peut être une formidable mise en bouche pour la suivante, l'enormissime de 2027

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce qu'on appelle une éclipse totalement réussie :x

Bravo et merci d'avoir partagé sur le forum :)

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires :) Vraiment difficile de décrocher, je ne sais pas pour combien de temps j'en ai pris mais ça va ma hanter longtemps !
@Martin Bernier tu l'avais à domicile de ton côté... Tes images sont superbes aussi malgré les cirrus qui sont venus troubler la fête.
@Simon Fabre : exactement, je ne m'attendais pas à ça, surtout qu'avant j'avais la "tête dans le guidon" ayant vendu des lunettes pour l'éclipse... Les journées étaient interminables et je n'avais pas eu le temps de trop préparer le jour J. Quelle claque une fois sur place, toutes les émotions remontent !

@Serge Veillard : Merci :) Oui l'image du 3e contact est super intéressante. J'ai fait toute la série avec un 60D défiltré pour avoir plus de signal sur les protus et ça a bien marché, ça les sort vraiment bien et de couleur très réaliste. Mais je suis une tanche en traitement HDR donc je vais travailler ça pour essayer de sortir mieux. L'éclipse d'Espagne est tentante... Peut-être le bout en Islande ? :)

 

Pour la route, un petit paysage du lieux magnifique où nous étions. Est ce moi où on voit comme des extensions de la couronne (ou autre) pile dans l'axe de l'écliptique ? Poussières du système solaire comme celles qui provoquent la lumière zodiacale ?  : 

 

Eclipse8Avril2024-11.thumb.jpg.9cf52791fa001649a4bad27a36adefd3.jpg

  • Like 4
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 merci pour le partage ! bravo!

:)

 pollo

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai repris l'image HDR pour y appliquer un flou radial léger 

 

6617c8c3e7f3b_TotalitHDRV2.jpg.5bf4940f918288286075a521c2a1d75c.jpg

  • Like 4
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut JC ;)

 

JC!! Tu nous fais partager une sublime éclipse, magnifiques images à couper le souffle et un poignant et superbe récit. :x Je me souviens de ce mauvais épisode de cette éclipse du 11 août 1999 où nous étions ensemble du côté de Noyon dans l’Oise, comme si c’était hier. Nous étions justes sur la centralité, mais sous un ciel de Toussaint, venteux, pluvieux et froid. Bref!! >:(

Puis, il y eut pour Marie et moi l'éclipse du 25 mars 2006, en Turquie (à Sidé) sublime endroit.

Et la dernière en Chine, le 22 juillet 2006. Celle-ci fût superbe pour deux raisons, ce jour du 22 juillet, nous avions fêté au champagne l'anniversaire de Marie au moment de l'éclipse totale même jour même mois. Et croyez-moi, cette éclipse-là, nous, nous en souvenons et souviendrons très longtemps.

Encore merci J C pour ce partage.

 

Grosses Bises à ta petite famille et à toi pour Marie et moi.

 

A+

Marie et Pedro

Edited by PierreB
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci JC de nous avoir partagé TON éclipse, tes images et tes émotions :)

Un spectacle d'une beauté indescriptible que tu nous fais revivre :x

Maintenant je peux mourir ;)

Bonne journée,

AG

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Looney2 Tes photos sont magnifiques !! Quel plaisir pour les yeux, je n'ose imaginer ce que cela pouvait donner en live. Merci pour le partage. Quant à moi, j'espère voir ma première éclipse totale le 12 août 2026. Bonne fin de journée, Sébastien

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un récit qui fait envie cela devait être magique,et les magnifiques images sont un souvenir exceptionnel,bravo!

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tes images me font saliver.

Je ne peux pas les égaler car je ne suis pas en haute définition.

Mais je suis retournée à mon ordi.

Sait-on jamais ...

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Looney2 a dit :

Cette éclipse était pour moi et beaucoup d'autres un moment exceptionnel de nos vies. N'oubliez pas de partager ça avec les gens que vous aimez si vous allez voir la prochaine, c'est intense !
En finissant ces quelques lignes, j'ai la gorge nouée et les larmes aux yeux. Je ne suis pas encore redescendu de mon nuage et tout le monde autour de moi est dans le même état...
Je n'ai qu'une envie désormais : en voir une autre ! En Islande, Espagne ou Australie, je sais que j'en verrai une autre !

Merci d'avoir tenu jusqu'au bout de cette lecture ! 

 

Oui !

 

Merci Jean-Christophe pour ce magnifique partage.

Tes images sont excellentes.

Tu décris très bien les sensations que donne ce phénomène.

N'oublie pas la " Maroc/Egypte"  le 2 août 2027 qui dépassera les 6 minutes.

Et en milieu de journée l'on peut voir l'arrivée de l'ombre si l'on est un peu en hauteur, comme en 2017 en Idaho... .

 

Bon ciel.

Francesco

 

 

Menan Butes Idaho 2017. Photo de Doratas.

Nous avons aussi une video de l'ombre arrivant dans la plaine.

J'ai vu cette arrivée de l'Ouest pendant plus d'une minute.

eclipse 2017 Idaho ombre.jpg

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos commentaire, content que ça ait pu générer l'émotion qui me hante toujours depuis ce moment magique. :)

@Pedro : tu te souviens de 99 !... J'ai parlé avec Gianluca encore cette semaine et lui aussi s'en souvient et il aimerait tellement qu'on puisse voir une éclipse ensemble... :) Bises à Marie et à toi.

@AlainG : Maintenant... Maintenant... Tu peux attendre un peu aussi tu sais :D

@S3B : tu vas voir c'est une drogue ! Fais attention après tu ne voudras plus en rater une !

@VlaamS59 : C'était en effet magique, irréel, transcendant. Le genre d'expérience qui bouleverse.

@MCJC : J'ai vu les tiennes et elles sont très bien aussi je trouve ! Bravo !

@Bungert : oui on épluche tout ça depuis deux jours... Espagne... Maroc... Egypte... Australie... Bref, on est mordus ! :)

@Wilexpel : Et encore ça ne rend pas tout ce qu'on voit en live... Et qu'on ressent ! Merci :)

 

Je traite les images encore et encore. J'apprivoise les logiciels, les techniques.
Une nouvelle version peut être "plus naturelle" avec un flou radial et HDR. Les dégradés sont partis en vrille mais les détails de la couronne sont intéressants :

 

_U2A1645And14more_Fusion-InteriorV2.thumb.png.eb3e5201b646a93732959458bb7574d3.png

  • Like 6
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parmi les plus belles qu'on ai vu, incontestablement.:x Et merci pour ce récit, on y était vraiment avec toi !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est superbe ! Avec quel setup s'est pris ? 

Pour ma part, j'avais fait le mauvais choix d'être au Texas. Il a fait beau jusqu'à 15 min de la totalité, puis les nuages sont arrivés très rapidement pour nous empêcher de l'admirer, et ils sont partis 10 min après la fin de la totalité... La loi de Murphy... 😟

Mais bon, j'ai vu tellement de belles choses aux USA en deux semaines et demi, que ce n'est pas grave. 

  • Like 1
  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Benjamin Poupard
      L’histoire dans laquelle vous allez entrer est certainement une histoire que l’on peut qualifier de fantastique ! Pour preuve, vous y traverserez le Mordor, y croiserez un Grand Ancien, et il arrive même qu’on y mange des madeleines ! Mais c’est pourtant bien une histoire d’étoiles. Et elle commence avec… une liste !
       
      Peut-être que vous aussi, vous tenez une liste de trucs à vivre au moins une fois dans votre vie ? Comme, vous savez, visiter le Machu Pichu … ou manger de la purée avec les doigts. L’astronome qui sommeille en moi tient également une telle liste, d’ailleurs assez longue. Dans cette longue liste, j’ai déjà pu cocher “observer une éclipse totale de Soleil”, “observer une pluie d’étoiles filantes”, “voir la lumière zodiacale”, et d’autres trucs plus exotique comme “voir Triton” ou “dessiner une supernova”... Mais la case “aurores boréales” restait encore à cocher !
       
      Pas la case la plus facile à remplir, soit dit en passant, puisque pour des raisons mêlant géographie et magnétisme terrestre, les aurores restent rares aux latitudes qui sont habituellement les miennes, obligeant alors à envisager de voyager plus vers le nord. Il arrive toutefois qu’en période d’intense activité solaire, on arrive à en photographier quelques bribes rougeoyantes jusque chez nous. Mais voilà, de mauvais concours de circonstances ont fait que je n’avais jamais réussi à photographier une aurore boréale … jusqu’à cette soirée du 10 mai. 
       
      Mais je me perds déjà, et commence mon histoire par la fin !
       
      Il faut donc remonter le fil de cette histoire, revenir quelques heures en arrière, au matin de ce 10 mai, et surtout jeter un oeil à 150 millions de kilomètres d’ici : c’est en effet à la surface du Soleil que tout commence.
       
      Et en ce moment, notre Soleil est sacrément vénère ! Suivant un cycle de 11 ans, il est actuellement en période de maximum d’activité. Installée sur mon téléphone, mon appli de monitoring solaire (oui oui, pour les non-astronomes, sachez que ça existe) me tient constamment au courant des sautes d’humeur de notre étoile. Et depuis le début de la semaine, je reçois des “X-ray alerts” à un rythme particulièrement soutenu. En cause, une tache solaire particulièrement active, baptisée AR3664, qui balance allègrement des grosses bouffées de plasma (autrement dit un joyeux mélange de protons et d’électrons baignés par des champs magnétiques  - je vous la fais courte) dans l’espace !
       
      Un peu plus tôt dans la semaine, pas moins de six bouffées de plasma ont quitté la surface du Soleil en une journée … Expulsées à une vitesse qui avoisine les 1000 km/s, elles doivent rencontrer la Terre quelques jours plus tard.
       
      Ce vendredi matin, les bouffées de plasma sont encore à quelques millions de kilomètres. Sur Terre, et plus particulièrement dans mon jardin, il fait beau. Et en dehors de quelques mauvaises herbes à arracher, je n’ai pas grand chose à faire … J’installe donc la lunette entre les rosiers et le séchoir, je sors le filtre de Herschel, une caméra et me prépare à faire connaissance avec AR3664.
       

      Le Soleil, photographié à la L100/900, équipée d'un Herschel Baader, avec une QHY 178MM
       
      Il faudrait avoir oublié de mettre le filtre de Herschel pour ne pas la voir (conseil : ne faites pas ça.). Car, oui, AR3664 est énorme !

       
      Petite parenthèse en passant : au-delà d’une certaine taille et un certain degré d’activité, il ne me semblerait pas irraisonnable que les taches solaires se voient attribuer un nom en lieu et place de leur numéro. Un peu comme on le fait sur Terre pour les cyclones et les tempêtes. D’ailleurs, je me lance ! Et c’est en fouillant dans le bestiaire des monstres de la littérature fantastique, en traversant l’imaginaire lovecraftien, que je tombe sur la créature qui incarne au mieux ce monstre solaire… Chtugha. 
       
      “Cthugha est décrit comme une entité liée au feu et à la chaleur, émergeant des abysses incandescents de l’univers. Ses origines sont enveloppées de mystère, mais il est souvent associé à des phénomènes cosmiques tels que les étoiles en fusion et les incendies célestes.” MAIS OUI !!!Dans l’oculaire, ce que je vois, c’est exactement ça : un véritable monstre aux ramifications multiples évoluant au milieu du feu solaire, qui pourrait engloutir plusieurs dizaines de planètes Terre ! Va pour Cthugha !
       

      AR3664, photographiée à la L100/900 + Barlow x3, équipée d'un Herschel Baader, avec une QHY 178MM
       
      Un peu plus tard dans l’après-midi, je pars pour une nouvelle séance d’observation, mais cette fois derrière le Coronado du planétarium. Cthugha est toujours aussi en colère : ses yeux me dardent de rayons incandescents ! Au même moment, mon appli me signale d’ailleurs qu’une nouvelle éruption vient d’avoir lieu, là, juste sous mes yeux ! A cet instant, la colère du Soleil se manifeste un peu partout, à sa surface sous la forme de taches brillantes, sur son pourtour sous la forme d’immenses protubérances. J'emmagasine les images, qui occuperont quelques soirées pluvieuses.
       

      Le Soleil au Coronado 70, photographié avec la QHY 178MM, et une turbu assez dingue ...
       
      Pendant ce temps, le plasma fumant de Cthugha touche bientôt au but. De retour à la maison, je constate d’ailleurs que la fièvre s’empare des groupes astro sur les réseaux sociaux : “la tempête solaire n’est prévue que pour la fin de la nuit, mais tenez vous prêts, chargez les batteries de vos appareils-photo, videz les cartes-mémoires et prévoyez une réserve confortable de madeleines, car on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise !”.
       
      Observation solaire le matin, observation solaire l’après-midi : la besace à images est déjà bien pleine. Mais y ajouter une photo d’aurore boréale, ce serait la cerise sur la madeleine.
       
      Je prépare mon matériel, et croise les prévisions météo terrestre avec les dernières infos concernant la progression de la tempête afin de caler un point de chute : ce sera près de Rocquigny, en pleine Thiérache.
       
      Pour ceux qui ne connaissent pas, la Thiérache, c’est la Terre-du-Milieu-de-Nulle-Part, c’est l’équivalent ardennais du Mordor ; il suffit juste de remplacer la tour de Sauron par des éoliennes.
       
      C’est d’ailleurs au nord de Rocquigny, au pied de l’une de ces éoliennes que j’installe mon pied-photo. Histoire de prendre la température, je lance une première pose mal cadrée, plein nord, et … l’écran est déjà tout rouge ! La soirée commence à peine, et j’ai déjà coché une case supplémentaire de ma liste des trucs à vivre au moins une fois ! J’ai photographié une aurore boréale !
       

       
      Alors que Jérémy, puis Geoffroy et Stéphanie arrivent, l’aurore s’impose comme une évidence. Pour être plus précis, comme une sorte de lueur crépusculaire intense, à ceci près qu’elle est au mauvais endroit et au mauvais moment.
       
      Puis sonnent les douze coups de minuit (bon, on n’a rien entendu, rapport au bruit des éoliennes), et c’est à ce moment que la soirée a brusquement basculé dans quelque chose qui n’était pas du tout prévu : soudainement, le faux halo crépusculaire s’élève et devient de plus en plus brillant, et en une poignée de minutes, se structure en colonnes de lumière qui atteignent presque le zénith ! Sur les écrans de nos appareils-photo, c’est un feu d’artifice coloré ! A l’oeil nu, les couleurs s’estompent (on devinera par moments quelques nuances rouge, vertes ou bleues), mais le spectacle se déploie en format panoramique.
       

       
      Et me revient cette impression, que j’avais ressenti lors de l’éclipse totale de Soleil en 2006 : les aurores boréales sont certes formidablement photogéniques, mais le cadre étriqué de la photo nous prive de la dimension immersive du phénomène : comment rendre la majesté de ces piliers de lumière qui se dressent devant nous comme les tours d’une cathédrale occupant la moitié du ciel ?
       
      En plus du téléphone, j’avais emmené avec moi mes jumelles “hiboux”, des 2X50 à très grand champ, qui permettent de détailler finement ces piliers, et d’observer leurs lentes translations. C’est beau, c’est grandiose, c’est … incroyable (adjectif utilisé plusieurs centaines de fois ce soir-là ; Jérémy lui préférant toutefois l’expression “mais qu’est-ce qui se passe !”).
       
      Par moments, les colonnes de lumière semblent converger au-delà du zénith, et se livrent à une danse curieuse : les traits de lumière apparaissent, convergent et disparaissent aussitôt, parfois en quelques secondes ! Ce phénomène, s’il porte un nom, reste le plus surprenant de cette soirée !
       

       
      Un peu avant 3h du matin, la tempête retombe, alors que Geoffroy et Steph nous quittent. Malgré la fatigue, Jérémy et moi profitons jusqu’au bout du spectacle … qui redémarre de plus belle ! Et qui se poursuivra jusqu’à se mélanger avec les lumières de l’aurore terrestre, marquant la fin de cette soirée … incroyable !
       

       
      Et alors que Cthugha continue de souffler sur nos têtes, je réalise que je vais pouvoir cocher une case supplémentaire dans ma liste : ce soir, j’ai … vu … une aurore boréale !
       
      --------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Les images d'aurores ont été réalisées avec un Google Pixel 7Pro, en mode "astrophotography"
       
      Vous pouvez également jeter un oeil sur le time-lapse de cette magnifique soirée (n'en jetez plus) :
       
       
    • By deep impact
      Bonsoir les z'amis,
       
      Session un peu particulière hier soir car les bonnes conditions se sont révélées vers 20h00.
      Je sort jauger le ciel et là, je vais pouvoir me taper une session lunaire.
      J'ai commencé au Lumix sur trépied en vidéo en Full HF à 60 i/s sur 3 prises de 20 s chacune, j'en ai gardé 2.
       
      Ensuite, le choix de l'instrument s'est fait venir, j'ai voulu essayer le newton 130/900...très bon choix finalement!
      La monture EQ2 très branlante sans moteurs, c'est sportif à donf mais on vas gérer!
       
      Finalement, j'ai rien gérer du tout!!!
      Que de catastrophes en chaîne!
      La 224 m'a fait des misères, elle s'est coupée sur 20 mns avec des traits et des points blancs partout, impossible d'avoir de l'expo!
      Connecter et déconnecter plusieurs fois, elle s'est enfin décider à partir, j'ai cru au crasch de la cam pour de bon.
       
      Souci 2, pas de moteurs, la lune bouge dans tout les sens...monture de merde mais bon tube.
      J'était perdu sur le quartier, j'ai failli tout arrêter et rentrer!
      Merde, pas question d'arrêter car pour une fois qu'il fait beau, peut pas louper, hein!
       
      Bien en route, c'est la batterie du pc qui se coupe, j'ai du brancher pour remettre en route, bon, j'ai récupérer mon morceau.
      La MAP n'a pas bougé d'un poil de la soirée, crémaillère et PO de merde, il n'a pas bronché.
       
      Finalement, belle session avec une belle surprise de ce 130 au miroir sphérique peu adapté à l'astrophoto mais collimation parfaite et lune bien haute.
       
      Une quarantaine de tuiles, j'ai couvert fort de 30s moyennant 1600 i environ en couleur.
      Stack avec AS4 et 50% de gardées.
      Sharpen uniquement niveau 30 avec astrosurface et cosmétiques habituels.
      Assemblage avec ICE.
       
       
       
      Pour le Lumix:
      Vidéo de 20s moyennant 1200 i environ.
      Stack avec AS4, 30% de gardées.
      Sharpen niveau 10 et cosmétiques traditionnels.
       
       

       
       

       
      J'espère que cette session vas vous plaire malgré les problèmes rencontrés mais qui s'est plutôt bien finis avec une lune particulièrement piquées malgré un pouvoir résolvant inférieur au 150.
      Je vais mettre le tube sur ma EQ3.2 et ranger la EQ2.
       
      Ce soir, c'est téloche car nuages gris et pluie demain.
      Bonne nuit à tous et bon ciel.
      Thierry.
    • By deep impact
      Bonsoir les z'amis,
       
      Session un peu particulière hier soir car les bonnes conditions se sont révélées vers 20h00.
      Je sort jauger le ciel et là, je vais pouvoir me taper une session lunaire.
      J'ai commencé au Lumix sur trépied en vidéo en Full HF à 60 i/s sur 3 prises de 20 s chacune, j'en ai gardé 2.
       
      Ensuite, le choix de l'instrument s'est fait venir, j'ai voulu essayer le newton 130/900...très bon choix finalement!
      La monture EQ2 très branlante sans moteurs, c'est sportif à donf mais on vas gérer!
       
      Finalement, j'ai rien gérer du tout!!!
      Que de catastrophes en chaîne!
      La 224 m'a fait des misères, elle s'est coupée sur 20 mns avec des traits et des points blancs partout, impossible d'avoir de l'expo!
      Connecter et déconnecter plusieurs fois, elle s'est enfin décider à partir, j'ai cru au crasch de la cam pour de bon.
       
      Souci 2, pas de moteurs, la lune bouge dans tout les sens...monture de merde mais bon tube.
      J'était perdu sur le quartier, j'ai failli tout arrêter et rentrer!
      Merde, pas question d'arrêter car pour une fois qu'il fait beau, peut pas louper, hein!
       
      Bien en route, c'est la batterie du pc qui se coupe, j'ai du brancher pour remettre en route, bon, j'ai récupérer mon morceau.
      La MAP n'a pas bougé d'un poil de la soirée, crémaillère et PO de merde, il n'a pas bronché.
       
      Finalement, belle session avec une belle surprise de ce 130 au miroir sphérique peu adapté à l'astrophoto m
       
       
    • By dubedat thierry
      Bonjour mes amis je me lance  en 3d    un grand merci a fabrice qui m a permis de voir la video de gerard Finet   tres explicite  le probleme  est de telecharger le qgis qui marche  moi je fais avec la version 24   le plus difficile est de faire un bon georeferencemnt    car autant sur la photo   de depart c est clair et precis autant sur la carte de la nasa  c est pas clair du tout   et faire correspondre les details  parfaitement c est pas top mais on arrive avec de la patience a en tirer quelque chose  en attendant j adore   le tout est d avoir de tres bonnes photos   en esperant que que vous aimiez autant que moi!! .  la suite    bientot
       
       
       








    • By Bernard_Bayle
      Bonjour tout le monde
       
      Soleil, Animation du 1er au 13 mai du Groupe de Taches AR3664 qui a généré les Aurores Boréales.
      Avec les données que j'ai téléchargé sur le site de © NASA/SDO et j'ai  réalisé cette animation .
       
       
       
       
      Bernard_Bayle
  • Upcoming Events